Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de rosanna : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Jamais Deux Sans Trois, Tome 3 : Already Freakn' Mated Jamais Deux Sans Trois, Tome 3 : Already Freakn' Mated
Eve Langlais   
Très bon livre mais qui est différent des 2 premiers puisqu'il y a 1fille et 1 mec. La famille Grayson est toujours autant drôle et vivante bref un bouquin très sympa qu'on arrive pas à lâcher !
Black Diamond, Tome 3 : Le Prix du sang Black Diamond, Tome 3 : Le Prix du sang
Sandra Paillard   
Vous avez vu, là, le petit cœur qui trône royalement juste au dessus. Oui, c’est bien un coup de cœur pour ce tome 3. Vous comprenez mieux pourquoi je tenais à faire une chronique par livre et non pour la trilogie ? Tout simplement pour montrer l’évolution, tant au niveau de l’histoire que de l’écriture, car même si Sandra à une très belle plume, cette dernière est de mieux en mieux.

Alors pourquoi un coup de cœur, alors que le premier était mitigé ? Il s’agit d’une trilogie – voire peut-être un jour un quatrième tome, je ne dirais pas non, mais pour le moment, aucune information à ce sujet – mais parfois le premier tome est ce qui pourrait se rapprocher de plus à une déception pour arriver à une apothéose. Ce qui est le cas ici. La 4eme ne dévoile rien, donc je ferais de même, mais sachez que nous retrouvons tous les personnages des deux tomes précédents, ou presque, certains étant devenu… poussières !

La famille Drake est toujours présente, mais il s’agit vraiment d’un tome qui va tourner autour de Sarah. Sa vie ne va plus ressembler à celle d’une jeune femme qui tente de vivre parmi les siens en toute tranquillité. Sa vie va devenir un véritable enfer, d’une manière générale. Sa mortalité sera en cause, mais pas de la manière dont beaucoup pourrait croire, le vampirisme n’est pas forcément conseillé pour une sorcière, d’après tous les éléments que nous disposerons. Sarah va avoir des choix à faire et même si elle accepte sa destinée, elle va affronter maints obstacles mortellement dangereux.

Sam fera des apparitions, toutes plus minables les unes que les autres. Il n’est plus le meilleur ami de Sarah et pour cause, elle l’a repoussé car elle aime James… cherchez l’erreur, mais pour le coup, il ne va pas digérer comme il faut lorsqu’il apprendra certaines choses concernant Sarah. La peur le fait parler, mais aussi l’incompréhension, la non-connaissance, la découverte d’un autre monde. Mais de là à ressortir les fourches, il n’y à qu’un pas !

Ce tome 3 débute sur un peu de bonheur, qui sera vite réduit en poussière. « Le prix du sang » est beaucoup plus sombre. L’un des longs passages que j’ai beaucoup aimé se situe au moment où Sarah se réveille dans un lieu inconnu. Bien entendu, je ne peux pas vous mettre le livre, mais disons qu’à partir du point ci-dessous, je n’ai pas pu me détacher du livre.

La nouvelle vraie nature de Sarah lui sera dévoilée sans qu’elle ne puisse rien y faire. Son courage sera immense, tout comme la folie qui la suivra comme son ombre. Les diverses carnages, les pensées qui vont découler, qu’elles soient de Sarah ou d’autres personnages, semblent si réelles, que des frissons sur les bras me sont apparus.

Il y à plusieurs personnages que j’ai vraiment adoré et qui sont importants, pour l’histoire, mais disons que l’un des deux aurait très bien pu remplacer James. Il s’agit de Terence et Abel, deux frères, deux vampires, je ne vous gâcherais aucune surprise. Les deux hommes sont aussi adorables que des chatons, mais féroces comme le tigre. Les deux ont beaucoup de qualités, tout comme des défauts, mais ils se complètent et seront de véritables piliers pour Sarah, les confortant dans une position plus stable qu'ils ne pouvaient rêver un jour. J’ai beaucoup aimé leur propre histoire, la façon dont ils sont venus au monde. Une version d’un autre livre qui est vraiment très intéressante – si je vous donne le titre, vous trouverez de suite de quoi je parle et je ne préfère pas – mais sachez que c’est une bonne utilisation des informations, mises au gout de black Diamond.

Une citation que j’adore, faite par l’un des deux frères : « Les femelles sont vraiment des ingrates ! Peu importe le siècle où elles voient le jour. Respectez-les, offrez-leur des fleurs, montrez-vous aimable et la seule chose qu’elles vous offriront en échange sera de se servir de votre cœur en guise de paillasson ! » Si vrai dans le cas de figure, mdr.

Beaucoup de nouveaux personnages vont entrer en scène, en plus de ces deux derniers, entre ceux qui sont du bon cotés et ceux du mauvais, il n’y a qu’une simple ligne que la plupart franchisse sans s’en rendre compte. Dommage pour leur tête, quelques unes vont rouler sur le sol. Les décisions de Sarah au moment où ses esprits referont surface seront difficiles. Une prophétie qui tourne autour d’elle va bientôt s’accomplir et elle se trouve au cœur des mots qui la mette à mal. Sa nature de sorcière devra être domptée, mais pas que. Elle devra prouver de quoi elle est capable et à 18 ans, comment pourra-t-elle atteindre cette sécurité demandée, ce statut à atteindre ? L’amour sera plus en retrait et seule la performance sera à obtenir afin que le peuple vampire puisse trouver celui ou celle qui saura les gouverner d’une main de fer dans un gant d’acier. Montrer la moindre faiblesse sera l’excuse pour mourir.

Ce troisième tome, qui j’espère ne sera pas le dernier – gros clin d’œil à Sandra qui aura peut-être trouvé une suite – est grandiose. Un véritable mélange de passions sanglantes et amoureuses, de nouveaux liens d’amitié qui se forment, voire plus que de l’amitié entre certains personnages. Beaucoup d'idées nouvelles également font de ce tome le meilleur des trois à mes yeux. Des caractères plus prononcés, plus changeants. Des personnages toujours confrontés à de sérieux problèmes, préférant les attraper à bras le corps, plutôt que de fuir et une héroïne qui n’a pas froid aux yeux depuis le début de l’histoire. *fais les yeux de chat potté à Sandra* Dis, tu nous feras une petite suite un jour ? Dis, dis diiiiiiiiiiiiis !!! En attendant, n’hésitez pas à vous procurer cette trilogie, vous ne risquez pas d’être déçu.

Mon avis complet : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/black-diamond-tome-3-le-prix-du-sang-sandra-paillard-a109175274
Chroniques de Zombieland, Tome 3 : La Reine des Zombies Chroniques de Zombieland, Tome 3 : La Reine des Zombies
Gena Showalter   
Je viens de le terminer. Juste Wow O.o. C'est vraiment génial. C'était mon premier livre en VO, et je suis contente de ne pas avoir commencer par un autre.
Les personnages étaient tous tellement super, et ce qui arrivent vers la fin m'a tout simplement tuer. Oui, c'est exactement ça. Je suis carrément décédée. Je n'ai pas arrêtée de pleurer. C'était trop trop triste. Et j'ai vraiment hâte d'avoir la suite sur Frosty!!

par Phiness
Reapers Motorcycle Club, Tome 3 : Corrupteur Reapers Motorcycle Club, Tome 3 : Corrupteur
Joanna Wylde   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-5d3

{Marina} :
Joanna Wylde y va crescendo avec sa série Reapers Motorcycle Club ! Les deux premiers tomes m’avaient beaucoup plu, mais Corrupteur est un coup de cœur !!

J’étais impatiente de lire l’histoire de Em, la fille du président des Reapers, et Hunter, un Devil’s Jack.

[...]

La première partie du livre reprend des événements du tome précédent, mais le changement de personnages principaux donne une nouvelle dimension à l’histoire. Et le ton employé pour l’écriture de Corrupteur est totalement différent.

Em est loin de l’image de la fille à papa faible et naïve qu’elle donnait dans Protecteur. Et pour une fois, il s’agit d’une héroïne qui comprend et connaît les enjeux du milieu des bikers. Une femme qui sait tenir tête et se battre pour ceux qu’elle aime.

Tant qu’à Hunter… Il est craquant ! Capable de liquider un homme de sang froid au nom de son club, il fond comme neige au soleil devant une femme qui représente pourtant ses rivaux.

J’ai plongé dans l’histoire sans parvenir à m’en détacher avant la fin… Et même à la fin, j’en voulais encore.

Ce tome est indéniablement le meilleur ! Du moins, celui que j’ai préféré !
Close up, Tome 3 : Insaisissable Steve Close up, Tome 3 : Insaisissable Steve
Jane Devreaux   
http://wp.me/p5AuT9-Yr

Un final que j’attendais « Hésitation » troisième opus de la série Sinder de Jane Devreaux. Oui avec l’épilogue du tome précédent, je n’avais qu’une hâte c’est de savoir comment ça allait finir. Que dire ? Un final mémorable, époustouflant et touchant !

Je ne ferai pas de résumé car celui de l’éditeur suffit amplement et au moins cela ne gâchera pas votre plaisir de retrouver Sandre et Josh. Par où commencer ? Une suite cohérente et dans la continuité de la trame de la série.

Nous retrouvons Sandre et Josh à un moment important de leur vie qui devront faire des choix pour leur avenir … Et je peux vous dire que ces deux phénomènes Sandre la Rebelle et Josh le sexy sportif va vous faire voir de toutes les couleurs. Bien que tous deux ont gagné en maturité ils sont restés les mêmes. Je vous garantis vous allez passer par tous vos états avec eux.

Dans un premier temps ils ont vous exaspérées au plus haut point. Vous n’aurez qu’une envie les étrangler et les secouer de vraie tête à claques. Ils font bien la paire ces deux là. Mais par la suite, on va s’inquiéter et on sera bord de la crise de nerf pour finir en larme (petit conseil : prévoyez des mouchoirs au cas où on ne sait jamais). Mais je vous rassure, il y a aussi de bons moments, on sourit et on aura aussi droit à des crises de fou rire.

J’ai adoré revoir les anciens de la série comme Phil (le père biologique de Sandre) et Elise des parents remarquable ou Body le sage (le meilleur ami de Josh). D’autres feront de petites visites et c’est toujours autant sympathique. Aussi, de petits nouveaux font faire leur entrée. Certains vont vous épater comme le diabolique Jordan le meilleur ami de Sandre (alors lui c’est un cas à part). D’autres vous agacer et vous donner des réponses à certaines questions. Je ne citerai pas de nom ça c’est à vous de le découvrir.

Ce que je retiens ? Sandre et Josh s’aiment d’un amour inconditionnel, passionnel et intense, ils sont tellement fusionnels qu’ils ne peuvent se passer de l’autre. Mais leur doute et leur peine persistent tout en augmentant ce lien spécial.

Bref, Pari Gagné pour Jane Devreaux ! Bravo, un Sans Faute ! Sa plume est toujours aussi fluide, prenante et addictive. Une fois la lecture commencée impossible de lâcher avec ce rythme transcendant. L’auteur a su garder son style bien à elle en nous offrant une narration et une intrigue très originale riches en rebondissements et de surprise. Ah cette surprise je m’en souviendrais ! Alors encore une fois un Énorme MERCI Jane, pour ce magnifique bouquet final ! Tu rejoins ma liste des auteurs incontournables à suivre ! Je n’ai pas dévoré ce livre non j’ai profité et apprécié chaque moment de l’histoire.

Comme vous l’aurez compris « Hésitation » se clôture en beauté pour moi. Ce fascinant duo va me manquer. Je me suis tellement attachée à eux. Une chose est sûre je ne me lasserai pas de lire et relire cette série Hors Norme. Vous ne connaissez pas encore Sandre et Josh ? Alors il serait temps de faire connaissance avec eux. La trilogie Sinder est l’une des Séries New Adult des Plus Originales à ne SURTOUT pas MANQUER !
Beachwood Bay, Tome 1 : Unbroken Beachwood Bay, Tome 1 : Unbroken
Melody Grace   
Un petit flop pour moi! Eh oui, je n'ai pas retrouvé le même intérêt que mes copines après cette lecture. Beaucoup de passage à vide pour ma part, je ne suis ennuyée une peu. Juliet ne sait pas trop ce qu'elle veut, bien sûr elle a beaucoup souffert entre le décès de sa mère et sa rupture avec Emerson mais bon sang, j'avais bien envie de la secouer un peu! Daniel, son fiancé actuel, m'a tapé sur les nerfs tout le long du livre! Daniel, l'être aseptisé, parfait, bien lisse qui prône la sagesse! Grrrr, un véritable boy-scout!! Quant à Emerson lui, c'est le gars typique: lointain, blasé mais tellement amoureux! Bref, Un goût de "déjà vu". Je vous encourage néanmoins à le lire car mon avis n'est pas objectif. Peut-être que j'en attendais trop, je pensais être dans la lignée de "Tes mots sur mes lèvres" ou "Te succomber" et donc j'avoue que je suis un peu déçue.

par cookies72
La fille qui ne croyait pas aux miracles La fille qui ne croyait pas aux miracles
Wendy Wunder   
http://wandering-world.skyrock.com/3086650205-La-Fille-Qui-Ne-Croyait-Pas-Aux-Miracles.html

C'est le coeur battant la chamade, les mains tremblantes, les larmes au bord des yeux et les membres endoloris que j'entame l'écriture de mon avis. Autant vous le dire tout de suite : La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles est un livre fabuleux, qui, au final, se révèle être un énorme coup de foudre, voire même un petit coup de coeur. J'ai adoré ce roman de la première à la dernière ligne. Quel magnifique, merveilleux, émouvant et saisissant voyage !
Je ressors de ma lecture avec ce goût étrange dans la bouche, cette sensation d'être dans un état cotonneux, dans lequel on se sent à la fois terriblement libres et magnifiquement oppressés par le récit qu'on vient de quitter. C'est merveilleux ! J'étais en manque de ce sentiment. Quel bonheur de pouvoir l'éprouver à nouveau ! La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles est véritablement un ouvrage à ne pas manquer. Je n'y ai déniché aucun point noir. Aucun défaut. Il émanait seulement de lui de la magnificence et de l'espoir. Je suis complètement conquis, et toujours subjugué par l'écriture et le cadeau de Wendy Wunder.
Une nouvelle fois ( c'est de plus en plus fréquent en ce moment ), je suis tombé amoureux de l'héroïne principale : Cam, dix-sept ans, atteinte d'un cancer depuis sept années. Rien qu'avec ça, on sait que notre lecture va être bouleversante. En tout point de vue, Cam m'a rappelé Tessa, protagoniste de mon coup de coeur ( de tous le temps j'ai envie de dire ) Je Veux Vivre. Elle m'a fait pleurer de rire ! Ses réparties sont juste excellentes ! Puis sa vision du monde est décapante et hyper réaliste. Le bien, le mal. La douleur, la peine, la tristesse. Le bonheur, le plaisir, la joie. Cam les prend tous ensemble. Elle sait combien vivre est important. Et combien ceux qui ont la chance de pouvoir en jouir la gaspille sans s'en rendre-compte. Elle joue un rôle de rabat-joie, mais, au fond, on sait qu'elle veut nous faire sourire. Je l'aime, c'est aussi simple que ça. Elle possède une vraie personnalité : à la fois profonde et atrocement humaine. Elle paraît si réelle qu'on s'attend à ce qu'elle s'extirpe de son océan de lettres et de papier d'une seconde à l'autre ( je l'attends toujours ).
Côté intrigue j'ai, là aussi, vécu un vrai coup de foudre. L'histoire est fascinante. La mère de Campbell et sa petite sœur, Perry, n'en peuvent plus de vouloir aider Cam. En effet, celle-ci a décidé d'abandonner tout traitement et de laisser la grande roue de l'existence faire son travail. Mais ces femmes sont déterminées à ne pas laisser Cam perdre espoir. Elles vont donc décider de l'emmener à Promise, dans le Maine, une ville réputée pour ses miracles. Et là... Ouaw. Bouquets finals d'une centaine de feux d'artifice. Désintégrations de milliers de comètes au contact de l'atmosphère. Explosions d'un million de volcans recrachant étoiles, paillettes et confettis. Autant d'images pour tenter de vous faire parvenir mes émotions sur l'histoire de Cam. J'ai A-DO-RÉ. Entre miracles et coïncidences étranges, La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles m'a fait rêvé au possible. J'ai atteint le niveau d'évasion le plus élevé. On nage dans une mer de descriptions touchantes, poétiques et envoûtantes, où joie, extase, et romance se lient pour nous couper le souffle. Encore, encore, encore ! J'en veux encore !
L'histoire d'amour que nous offre le roman est époustouflante. Lumineuse. Magique. Miraculeuse ? Je suis tombé sous le charme de cette dernière comme tout le reste du livre. La relation entre Asher et Cam est juste exceptionnelle. Malgré la maladie de celle-ci, Asher n'hésite pas à tomber amoureux de Cam. Leurs sentiments sont retranscrits à la perfection. On se perd entre douceur et tendresse, passion et ivresse, frénésie et délicatesse, et c'est une vraie bouffé d'air frais. Quel bonheur !!!
Plus on avance dans l'histoire et plus on dit que la ville de Promise est vraiment surnaturelle. C'est un endroit chargé de secrets et de féérie. Nous y trouvons des flamants roses, de la neige en été, et des balades en bateau enchantées. Un souhait à rajouter sur ma liste ? Me rendre le plus vite possible à Promise ( et y croiser Cam, évidemment ). Je me suis complètement laissé prendre par les mystères et l'aspect extraordinaire que m'a inspiré ce lieu. Un fabuleux séjour à renouveler !
L'atmosphère du roman a beau être prenante, on sait pertinemment que quelque chose d'horrible va se produire. Dans cet ouvrage, aucune émotion ne nous est épargnée. On pleure autant que l'on rit. On est dévastés autant que l'on est distraits. Et c'est ce que j'ai aimé avec ce récit. La mort, la vie. Partir, rester. Autant de choix cornéliens auxquels on échappe pas durant notre lecture. Ne nous sommes épargnés à aucun niveau. Rien qu'en y repensant, j'ai le coeur qui bat à cent à l'heure.
La conclusion du livre m'a achevé. Dans les deux derniers chapitres, tout s'accélère. Le cancer. Les décisions difficiles. Les émotions sont décuplées par cent, par mille, par million. Chaque parcelle de notre être est liée aux mots que l'on découvre. Ils nous consument. Nous brûlent. Nous hantent. J'ai pleuré en dévorant la dernière page. Des larmes d'apaisement et de tristesse. Cam me manque déjà terriblement. Promise également. Dire au revoir à sa mère, à Perry, Asher, et Lily ( la meilleure amie de Cam ), auxquels je me suis également énormément attaché, n'a pas été une mince affaire. On se reconnait complètement en chacun d'eux. C'est vraiment magnifique.
La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles est donc une des plus belles lectures que j'ai eu la chance de découvrir. L'intrigue est exaltante et douloureusement attendrissante. C'est un univers magique ( dans tous les sens du terme ), lyrique et déchirant que Wendy Wunder nous fait partager avec elle, et c'est pour notre plus grand plaisir. Cam est juste... Elle est juste elle. Craquante, amusante et adorable, on ne peut que vivre cette merveilleuse aventure en se liant d'amitié avec elle. Son histoire d'amour avec Asher est frappante, palpitante, et elle nous coupe le souffle. A vous deux, je vous aime. Merci de m'avoir envoyer autant d'étoiles dans les yeux. On aborde de très lourds sujets avec énormément de sensibilité. Ce roman est un chef-d'œuvre gorgé d'éclats d'espoir et de lumière, qui nous pousse à croire aux miracles, et qui scintillera encore longtemps à mes yeux.

par Jordan
Ma vie sous tes étoiles Ma vie sous tes étoiles
Emily Blaine   
J'attendais cette suite depuis la nouvelle Une Nuit dans tes étoiles, je pensais donc naïvement que Ma Vie sous tes étoiles serait un petit roman… alors que non, il s'agit d'une nouvelle et encore une fois, d'une tranche de vie. Je suis à la fois ravie et triste. Il y a tellement matière pour plus, quel gâchis ! C'est comme si monsieur décidait de s'arrêter à F… Je ne peux qu'être Frustrée.

Il y a 43 pages numériques avec 2 grosses scènes de cul, j'ai un peu eu l'impression de me retrouver avec une nouvelle érotique en y repensant. Alors, elles sont belles rien à redire, j'ai pour habitude de les zapper dans un texte mais ici c'est tellement court que j'ai fais en sorte de ne rien gaspiller. Chaque mot pèse sont poids, et Emily Blaine a une plume magnifique qui transmet les émotions comme personne alors pourquoi est-ce si court ?!

Après, la nouvelle sortie pour la St Valentin, la suite aurait dû être un vrai roman plutôt qu'une tranche de vie. Anna et Mark, c'est une rencontre au hasard alors qu'ils étaient tous les deux bloqués à Chicago à cause de la neige. Une nuit à suffit à chacun pour remettre en question leur vie. Mark en a peut-être marre de n'être que père et Anna ? On ne sait pas puisqu'au contraire de la première nouvelle, nous sommes dans le point de vue de Mark.

Il est père et divorcé, il s'occupe seul de sa fille Elizabeth en plus de sa boîte de construction/rénovation. Je ne suis pas du genre gaga avec les enfants IRL et encore moins dans les histoires, mais ici ce petit boutchou est juste à croquer… on en veut plus. On veut tout savoir sur la vie de Mark, son ex Jenny, sa soeur, son meilleur ami (même lui aurait droit à son histoire, c'est un sacré numéro :p). En parallèle, Anna que lui est-il arrivé durant ce mois, avec Jim son ex-fiancé, son père, son frère, son boulot et ses états-d'âme…

Le background est mis en place, des personnages forts qu'on a envie de suivre parce qu'ils sont attachants et qu'ils nous mettent le smile pendant toute la lecture. Une plume merveilleuse, je le répète mais vraiment c'est la grande force d'Emily Blaine. Elle est magique, alors je lui en veux d'autant plus, qu'elle peut faire bien mieux, Elle m'a frustrée de ne pas avoir développé cette histoire comme elle le mériterait.

par LLyza
Ugly Love Ugly Love
Colleen Hoover   
Alors là. .. waw. Chapeau bas Colleen Hoover.
Ce qui m'a le plus bouleversé dans cette histoire c'est ce que j ai ressenti par rapport aux personnages. C'est la premiere fois que je lis une romance ou j ai l impression que les personnages sont vivants. Vraiment vivants. La seul fois ou j ai du faire une pause dans ma lecture c etait pour aller au restaurant et Miles et Tate étaient là avec moi. Encore et toujours.
Ce livre a tout pour plaire. L ecriture, les jolies phrases, les scènes d'amour qui ne sont pas supposées être des scènes d'amour, les mots, les regards,... j en ai eu les larmes aux yeux. Ce livre m'a donné envie de tomber amoureuse, quitte à ressentir la douleur qui accompagne l'amour, parce que c'est inévitable. La perfection n'existe qu'avec l imperfection, dit on. Cette histoire m'a retournée, émue et fait ressentir des choses que je croyais enfouies en moi à jamais.
Un immense coup de coeur.

par Lulla-By
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan