Livres
524 415
Membres
542 679

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de rouki01 : Ma PAL(pile à lire)

Je sais pas Je sais pas
Barbara Abel   
Au vu des nombreuses et élogieuses critiques concernant les romans de Barbara Abel, j’ai eu envie de découvrir cette auteure que je ne connaissais pas. J’ai donc choisi son tout dernier, à la couverture attirante et dont le synopsis a fini par harponner l’amatrice de thriller psychologique que je suis.

La veille d’une sortie scolaire, la petite Emma est témoin d’une scène : elle voit sa mère embrasser un autre homme que son père. Camille, la mère, sous le choc, n’aborde pas le sujet avec elle et espère que, compte-tenu de son jeune âge, celle-ci n’ait pas conscience de la gravité du geste.

La journée de la sortie scolaire touchant à sa fin, Emma disparait dans la forêt, juste avant le retour à l’école. Certains adultes partent à sa recherche mais, sans succès, contactent la police et les parents. A leur grand soulagement, la petite réapparait mais Mylène, l’institutrice de la fillette, ne revient pas. Que s’est-il passé dans la forêt ? Alors qu'à son retour Emma porte le foulard de sa maîtresse, ni la police, ni les parents n’obtiendront comme réponse de la fillette qu’un "Je sais pas". La panique s’empare alors de Camille qui craint que la fillette divulgue à tout moment la vérité à son père et que, de ce fait, son couple explose. Mais elle ne peut s’empêcher de se poser certaines questions : sa fille de cinq ans a-t-elle un rôle dans la disparition de l’institutrice ? Ne sait-elle réellement rien ou bien cherche-t-elle à se venger et à punir sa mère ? Mais alors, pourquoi s’en prendre à sa maitresse ? Si tel est le cas, peut-elle être reconnue coupable par la justice ? Dès le départ, un malaise s’installe. Les heures qui suivent la disparition de Mylène deviennent de plus en plus angoissantes, tant pour Camille, la mère de la petite Emma, que pour le père de la jeune institutrice, qui la menace – et pour cause, c’est lui l’amant. Jusqu’où une mère est prête à aller pour protéger son enfant et préserver sa vie de famille telle qu’elle l’était avant ce tragique évènement ?

Une institutrice pas apprécié de ses petits élèves. Une fillette au visage d’ange, réellement innocente "qui ne sait pas" ou vraie manipulatrice. Une mère de famille qui perd pied dans la crainte de la divulgation de sa trahison et qui, dans le doute, veut protéger sa fille. Un père vraiment imbu de sa personne. La police qui hésite entre disparition inquiétante ou volontaire. Un autre père qui s’inquiète et cherche sa fille, car le temps presse, elle n'a pas eu sa dose d'insuline…


Un suspense omniprésent, une ambiante oppressante, des doutes et des questions pour tous les personnages qui amènent à ce leitmotiv tout au long de l’histoire "Je sais pas". Une fin scotchante tant dans le dénouement de l’affaire, le devenir du couple et le sort de la petite Emma…

par anginho
Delirium, Tome 1 Delirium, Tome 1
Lauren Oliver   
Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

par Rachel
Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi
Sylvia Day   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/crossfire-tome-1-devoile-moi.html

J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Je pense que cela vient en bonne partie du fait que ce livre a été comparé encore et encore à Fifty Shades of Grey, de ce fait je ne m'attendais pas à grand chose alors que j'ai passé un très bon moment à suivre les aventures de Gideon et Eva. Parce que je vais pas m'en cacher, j'ai trouver FSoG très (TRÈS) moyen et la série des Crossfire s'annonce largement plus intéressante (avec d'ailleurs un style d'écriture bien meilleur).
Les grosses similitudes qu'on peut trouver entre les deux séries sont principalement le héros qui se trouve être un jeune et riche entrepreneur avec un lourd passé qui le hante et aimant contrôler son monde. Cependant la ressemblance s'arrête là. Car dans Bared to you, on a le vrai plaisir de croiser une héroïne qui est capable de se prendre en main comme Eva (opposée à l'insipide Ana de FSoG) et qui donc rééquilibre la relation (contrairement à de plus en plus de romances, dont FSoG, où on a une opposition mâle dominant plein de problèmes contre jeune fille innocente et incapable). Ici les deux personnages principaux ont un lourd passé et pas mal de choses à surmonter, ce qui donne une vraie dimension à leur relation.
L'auteur nous embarque très rapidement et pleinement dans le début de cette relation teintée par les secrets des passés de ses protagonistes. A noter également le personnage très attachant et étonnant du meilleur ami d'Eva, Cary, qui semble avoir encore plus de problèmes que Gideon et Eva réunis (je lui donnerais bien son propre roman à celui-là !).
En résumé une vraie lecture à ne pas manquer, et surtout pas sous prétexte que c'est un autre FSoG (d'ailleurs n'attaquez pas ce livre en pensant que vous allez tomber sur une copie de FSoG, si vous êtes fans, car vous serez indubitablement déçus). J'ai vraiment hâte de découvrir le second tome et de connaître les secrets non révélés et l'évolution du couple Gideon/Eva.

par Althea
Les Apparences Les Apparences
Gillian Flynn   
« Les Apparences » est un thriller extrêmement bien pensé et construit. Les moindres petits détails sont calculés et ont leur importance. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur nous plonge au cœur de l'enquête sur la disparition d'Amy.

[spoiler]La psychologie des personnages est assez fascinante. Gillian Flynn arrive à nous dresser des portraits très changeants de ses protagonistes : on déteste Nick avant de se prendre de compassion à son égard ; l'inverse se produit avec Amy, dont la machination la rend méprisable bien que pas moins fascinante. L'idée de nous la faire découvrir dans un premier temps à travers un journal intime, même si factice finalement, nous rapproche d'elle et ne rend la révélation de son simulacre que plus obscène. On se demande comment, nous lecteurs, avons bien pu se faire berner si facilement.[/spoiler]

Il n'y a rien de bien original dans l'écriture de Gillian Flynn, si ce n'est un style toujours clair, direct qui, d'une certaine façon, nous rapproche des personnages par son manque de fioritures : nous sommes vraiment dans la tête des protagonistes.

Le dénouement m'a plu malgré le côté très frustrant d'une fin qui n'est pas celle que l'on aurait pu attendre. [spoiler]La folie d'Amy est détestable autant qu'elle est délectable, et même si le sort de Nick fait peine à voir, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire se termine.[/spoiler]

En bref, Gillian Flynn nous livre ici un thriller très prenant, qu'il est fascinant de lire et d'en découvrir les machinations. Pour ceux qui se poseraient la question, l'adaptation de David Fincher, Gone Girl, colle très bien avec le bouquin et est excellente, n'hésitez pas à la découvrir également !

par x-Key
Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates
Anne Bishop   
It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute bit-lit actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

{avis pour Fantasy-Gate.fr}

par LLyza
Une femme sous surveillance Une femme sous surveillance
Patricia MacDonald   
Super livre, P. Macdonald réussi à crée une atmosphère anxiogène, ce qui fait que l'on cherche le coupable quitte à jeter son dévolu..toujours sur la mauvaise personne..

par Nikita16
Petite soeur Petite soeur
Patricia MacDonald   
Hello,
Patricia Mac Donald est pour moi la meilleure auteur contemporaine, tous ses livres sont plus qu' excellents, jamais on ne peut deviner ce qui va se passer, un délice à lire et toujours surprise à la fin.....On ne pense qu'à une chose...Vivement le prochain ! j ai lu beaucoup de ses livres et ils sont tous géniaux!!!!!
excellent marquise66

J'ai épousé un inconnu J'ai épousé un inconnu
Patricia MacDonald   
Sans plus : Emma et David ont eu un coup de foudre et se marient 6 mois après leur rencontre attendant déjà leur premier enfant. Pour leur nuit de noce, ils vont dans le chalet isolé de l’oncle de David au milieu d’une forêt. Alors qu’Emma est seule dans le chalet, elle se fait agresser par un homme cagoulé qui veut la tuer. Grièvement blessée, elle réussit in extremis à s’en sortir, ce qui n’est pas le cas d’un chasseur qui a voulu l’aider. Pour la police, cela ne fait aucun doute que le mari est dans le coup d’autant plus qu’elle est de nouveau agressée et à chaque fois David est absent... Un roman où on cherche pour découvrir la vérité qui est au final surprenante mais pas transcendant pour moi.

par Folize
Expiation Expiation
Patricia MacDonald   
Bof , bof ... C'est mou tout ça !! L'histoire est très remarquable pour sa banalité. Oui , enfaîte , on ne déteste pas , mais on aime pas non plus : ce livre ne laisse aucune saveurs. Il est insipide sans oublier les grosse lourdeurs comme celle que raconte " louve " . Non vraiment un livre de plage, pas plus.

par Lola-Rose
Dernier refuge Dernier refuge
Patricia MacDonald   
Tous les Patricia Mc Donald sont bon, et celui là ne dément pas la réputation de l'auteur. On est sûr d'être captivé et addict .

par Edith972

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode