Livres
554 641
Membres
599 765

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de rouxanne : Mes envies

Elizas Elizas
Sara Shepard   
Ce livre me tentait plutôt bien, de par le résumé mais aussi du fait que j'ai pu lire plusieurs tomes de Pretty Little Liars de la même autrice que j'avais franchement bien aimés, et ce fut vraiment une bonne lecture.

On entre dans la vie de Eliza Fontaine, dont le livre Les Dés va paraître sous peu. Seulement, quelques temps avant sa sortie, elle va être retrouvée au fond d'une piscine alors qu'elle ne sait pas nager, et tout le monde pense qu'elle a voulu se suicider. Mais Eliza est sûre d'une chose, on l'a poussé, elle n'a pas sauté dans cette étendue d'eau.
On va ainsi suivre Eliza à partir de ce moment-là, avec toutes les questions qu'elle se pose et la recherche de réponses. Elle veut à tout prix connaître la vérité, et faire comprendre à son entourage que ce n'était pas un accident, et qu'elle n'a pas tenté de mettre fin à ses jours.

On alterne entre chapitres sous le point de vue de Eliza, et d'autres qui correspondent à des passages de son roman. Au fil des pages, on va ainsi découvrir deux histoires différentes, mais on va rapidement se rendre compte que son roman pourrait bien l'aider.

On est pris dans l'histoire que nous offre Sara Shepard, à un point que parfois nous sommes perdus comme Eliza. On se retrouve à parfois ne plus savoir ce qui est la réalité ou la fiction dans le roman, à essayer de distinguer les deux. On veut pouvoir aider le personnage, lui parler, lui conseiller de faire ou de ne pas faire les choses. On veut qu'elle découvre la vérité, mais sans qu'elle ne se mette dans des situations qui dégénèrent alors que tout pourrait correctement se dérouler. On tourne les pages afin de découvrir la suite, tout comme Eliza, on veut connaître le fin mot de l'histoire : a-t-elle raison ou son esprit est-il malade et lui fait croire des choses qui n'existent pas ?

Le personnage principal est intéressant, du fait qu'elle change de ce qu'on peut lire habituellement. C'est un protagoniste particulier, qui a des attirances pour les choses assez morbides, et ainsi diffère de nos habitudes. On compatit pour ce qui lui arrive, du fait qu'une bonne partie des gens qu'elle connaît la pense à moitié folle, du fait qu'elle se retrouve presque seule face à tout le reste du monde.
Les autres personnages sont plus difficiles à cerner, étant nous même dans les pensées de Eliza, et étant parfois influencé par son jugement puisque nous n'avons aucun autre point de vue. Les personnages du roman du protagoniste était eux aussi intéressants et pour certains touchants, et ils ont une importance non moindre dans l'histoire de Eliza.

On retrouve dans ce roman la patte de Sara Shepard, les éléments qui lui sont propres. Ainsi, on a les thèmes de la paranoïa, mais aussi du mensonge, thèmes de prédilection de la célèbre série Pretty Little Liars. De même, on a à plusieurs reprises la mention de marques américaines, que ce soit pour la mode ou les voitures, mais aussi des personnages provenant d'un foyer favorisé. En effet, tout comme les filles des romans Pretty Little Liars, Eliza fait partie de la population qui a de l'argent, et qui n'a pas de problème pour s'assurer de manger et d'avoir un toit.

En ce qui concerne le dénouement du roman, je ne m'y étais pas attendue, ou plus exactement, je ne m'y serais pas attendue tant que les premiers éléments ne soient dévoilés. Sara Shepard ne nous livre pas toutes les réponses d'un coup, on avance dans l'intrigue en voulant connaître la vérité, et c'est à partir d'un certain moment dans le roman (assez lointain tout de même) que l'autrice nous le suggère et nous laisse la possibilité de rassembler les pièces du puzzle. Néanmoins, elle nous laisse des parts d'ombre qu'elle telles quelles jusque dans les toutes dernières pages du roman où elles nous révèlent les dernières réponses, tout en laissant une part de doute au lecteur, à pied d'égalité avec Eliza.


Pour conclure, j'ai beaucoup aimé cette lecture. On retrouve la patte de l'autrice que j'apprécie, et elle nous entraîne dans un thriller un peu différent de ce que l'on peut lire. Je ne m'étais pas attendue à cette dénouement et l'idée de cette intrigue était vraiment intéressante. On est pris entre réalité et fiction, avec parfois une difficulté à les dissocier ou à mettre les éléments à sa place. Sara Shepard ne nous livre pas toutes les réponses d'un coup, et laisse même une part de doute sur ce qu'est réellement la vérité, qu'on ne connaîtra, comme l'héroïne, peut-être jamais avec certitude.

Note de 4,5/5 sur le blog
Humaine, Tome 1 Humaine, Tome 1
Rebecca Maizel   
Infinite Days est entre autre chose la bouffée d'air frais qu'il me fallait. Qu'on se le dise bien, j'adore particulièrement les histoires de vampires, mais il faut quand même avouer que dans la plupart de ces histoires on retrouve aisément le personnage humain qui n'aurait rien contre devenir à son tour un vampire... Avec Rebecca Maizel, on inverse la tendance, on va à contre-courant et j'ai vraiment apprécié.

Sortie d'un sommeil d'une centaine d'années et redevenue humaine, Lenah a tout à apprendre du vingt et unième siècle. Un peu comme un bébé, si ce n'est que sa véritable naissance remonte au quinzième siècle et qu'elle possède des connaissances monstrueuses en langues et autres. On la voit s'adapter au monde et aux mœurs d'aujourd'hui avec parfois un certain émerveillement qui m'a amusée. C'est un processus assez lent, d'autant que les habitudes ont la vie dure ! Lenah a tendance au début du livre à imaginer ce qu'elle aurait fait à tel ou tel personnage si elle avait toujours été vampire. Et puis il y aussi les quelques traits vampiriques qu'elle conserve comme une vue ou une ouïe plus développée que la moyenne, mais qui s'estompent petit à petit. C'est intéressant de la voir évoluer et changer, devenir plus humaine à chaque instant.

J'ai adoré Tony, un jeune artiste avec qui elle se lit d'amitié au lycée et dont les remarques sont parfois tordantes. Justin également, le garçon dont Lenah tombe amoureuse, et que j'ai trouvé adorable durant les quelques instants où il se montrait timide et nerveux. Mais le personnage qui m'a vraiment touchée et émue reste sans aucun doute Rhode. Rhode, que Lenah désigne clairement comme son âme sœur et qui s'est sacrifié pour elle. Je ne pense pas qu'on puisse trouver mieux comme véritable preuve d'amour. La présence de Rhode est par ailleurs très forte puisque même s'il n'est plus là, les pensées de Lenah reviennent régulièrement sur lui et l'auteur nous offre bon nombre de flash backs où il se trouve.

En parlant de flash backs, on peut également revivre à travers les souvenirs de Lenah certains moments passés en compagnie des quatre vampires dont elle est la créatrice et la Reine. On découvre Vicken, Heath, Song et Gavin, chacun unique en son genre mais seul Vicken est réellement mis en avant puisque c'est le seul que Lenah ait un jour aimé, hormis Rhode. La seconde partie du roman leur est essentiellement consacrée, une seconde partie où l'action se fait plus présente. Je l'attendais avec un peu d'appréhension d'ailleurs ; il est clair dès le début qu'ils viendront la chercher dès qu'ils s'apercevront de sa disparition, mais quant à savoir quand et comment, c'est là où réside tout le suspense.

Quant à l'extrait de Stolen Nights que l'on peut lire à la fin du livre, il remet bien des choses en question...
J'ai hâte de pouvoir lire la suite !

par Jandh
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Glitch, Tome 1 : Glitch Glitch, Tome 1 : Glitch
Heather Anastasiu   
Décidément je suis tombée amoureuse de la collection R. Et j'ai des symptômes : coeur qui bat à une nouvelle sortie, sentiments déraisonnés, et tout le toutim. Et bien sûr ce livre n'échappe pas à la règle, avec sa couv' VO magnifique, un genre que j'adore et un résumé qui m'intrigue... aaaaaah tant de livre merveilleux à découvrir, j'en deviens désespérée ! ^^'
The Lightning Conjurer: The Awakening The Lightning Conjurer: The Awakening
Rachel Rener   
Three years ago, Aspen (as she calls herself) awoke alone in an empty cabin in the forest, not knowing her name, where she came from, or where she was. Since then, she’s been forced to live entirely off the grid, without gas, internet, or electricity.
But this week has been stranger than ever, as Aspen finds herself dealing with tornadoes that appear out of nowhere, fireplaces that eject plumes of fire straight into her living room, and freezing bathwater that heats with a single, wishful thought. Even the college class she’s auditing goes awry when the associate professor, Aiden, has a problem with her from the moment she sets foot in the lecture. When he confronts her after class, she panics, causing the ceiling lights to explode in a shower of sparks. That’s when Aiden realizes what she is.
Like him, this young woman with the strangely-colored eyes is an Elementalist; someone who can wield one, maybe two, of the five Elements: Earth, Water, Fire, Wind, and Lightning. But there’s something very remarkable about Aspen – she’s the first Elementalist in centuries who may be able to wield all five, catching the attention of an ancient organization called the Asterian Order.
In her mission to discover who – and what – she is, Aspen must learn to control her powers, navigate her budding feelings for Aiden, and unearth the startling secret about her past that no one wants her to figure out.*

par Zayalla
The Lightning Conjurer: The Enlightening The Lightning Conjurer: The Enlightening
Rachel Rener   
After narrowly escaping Savannah and her Asterian thugs, Aspen has finally unearthed a clue to her forgotten past: a small brass key and a handwritten note that says 'Start here'. With nothing but her resolve – and Aiden’s silver lighter – Aspen sets forth on a solo cross-country journey. But things begin to unravel quickly on the open road, and Aspen soon realizes that her biggest challenge on this trip won’t be making it to California in one piece, but keeping her growing powers in check… a feat that’s proving harder and harder to manage.

Meanwhile, Aiden, on his own mission to find his sister, has gone radio silent. Though an old ‘friend’ from Aspen’s past warns her not to go after him, she knows she has no choice. But their impromptu reunion has some unintended complications: ghosts from Aspen’s past come back to haunt her, painful secrets that Aiden has been harboring come to light, and deep-rooted family conflicts threaten to tear their bond apart.

Still, there’s a faint light at the end of the tunnel: Aspen now knows for certain that her mother is alive and being held prisoner. She and her friends just have to get there in time – and pray Savannah doesn’t catch them first.

par Zayalla
The Lightning Conjurer: The Christening The Lightning Conjurer: The Christening
Rachel Rener   
It’s been two months since the Day of Enlightenment, the day a true Pentamancer emerged once more on the world stage after centuries of extinction.

Under the protective arm of the Magistrate, Aspen has agreed to cooperate with the Inner Circle in hopes that her radical visions for the Elementalist community can be realized. On the surface, things are going well: she’s been traveling the world, rescuing cities from Terramantic temper tantrums, attending Elementalist conferences, and meeting powerful Asterian Officials around the globe.

And yet, in spite of (or perhaps, because of) Aspen’s tenuous alliance with the Magistrate, political divisions are simmering among his Prelates. Not everyone shares Aspen’s utopian vision, and the Magistrate’s grip on the Inner Circle is beginning to slip. Whether by destiny or by chance, the fate of the Community now rests on the shoulders of the so-called “Prophet”; it’s up to Aspen to decide whether to embrace her newfound status, or refuse it.

Whatever path she chooses – there’s no turning back.

par Zayalla
The Book of Ivy, Tome 1 The Book of Ivy, Tome 1
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
Le Baiser de l'ange, Tome 1 : L'Accident Le Baiser de l'ange, Tome 1 : L'Accident
Elizabeth Chandler   
Cela fait un moment que je suis en possession de ce livre et que je n'arrivais pas à l'ouvrir, parce que je savais que j'allais me sentir mal...
C'est un très bon livre, vraiment ! [spoiler]L'amour qu'il y a entre Ivy et Tristan est enviable. Et leur "séparation" cruelle !! Je disais que j'hésitais à le lire, non pas parce que Tristan meurt mais à cause de ce qu'allais ressentir Ivy... cette profonde tristesse, ce désespoir, l'envie de mourir, de ce laisser aller... tout ces sentiments que l'on ressentirait si ça nous arrivais. Les passages sur les ressentis d'Ivy, ses larmes, sa foi perdue, m'ont fait pleurer, parce que je ne peux faire autrement que de m'imaginer moi à sa place.[/spoiler] Donc je m'en vais lire le second tome et je conseil bien sur à ceux qui hésiteraient : Allez-y foncez ! Il en vaut la peine !!

par tammii

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode