Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Rowena77 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Un palais de glace et de lumière Un palais de glace et de lumière
Sarah J. Maas   
Acheté dès sa sortie et lu en une journée, ça fait vraiment plaisir de retourner dans cet univers qui reste l'un de mes préférés. Néanmoins, s'agissant d'une nouvelle, il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'action ou même à un réel scénario: ACOFAS ne sert donc qu'à faire le pont entre le première trilogie sur Feysand et la prochaine qui se penchera sur les personnages secondaires de la série.
Certaines scènes étaient adorables, d'autres, très drôles mais le vrai point positif de cette nouvelle sont les points de vues divers que SJM nous offre. Et oui, ce n'est plus seulement les points de vue de Feyre et Rhysand (parce que c'est deux là même si je les aime bien, j'ai hâte de les quitter et de passer à autre chose) mais aussi ceux de Cassian, Mor ou encore Nesta ce qui permet d'en apprendre davantage sur ces personnages qui restaient jusqu'à présent de vraies mystères.
Donc en bref, une lecture bref mais satisfaisante qui remplie son rôle et qui donne l'eau à la bouche pour le prochain roman [spoiler]sur Nesta et Cassian, mes deux personnages préférés de la série et, pour moi, les deux plus intéressants.[/spoiler]

Hâte d'avoir le tome 4 (car celui ci est évidemment un tome 3.5 et non un tome 4)!

par Pixma33
King of Scars, Tome 1 King of Scars, Tome 1
Leigh Bardugo   
J'ai lu beaucoup d'avis sur ce livre et j'ai été avertie sur le fait que, Nikolai, bien qu'étant un personnage principal, n'était pas LE personnage principal de cette série. Cependant, je n'aurais pas pensé que Zoya et Nina, les autres points de vue, auraient autant - voire davantage - de chapitres que Nikolai. Sachant que ce livre traite plus du sort de Ravka et des Grisha que de celui de Nikolai, je propose de rebaptiser cette série Les chroniques de Ravka. Cela me semble plus pertinent que Nikolai Duology.

La question de la présence - ou de l'absence - de Nikolai mise de côté, ce livre était plutôt bon. Les personnages sont intéressants et ont une histoire solide (et tragique). Ils ont également des buts valides et sont prêts à changer le monde pour une meilleure version. Le seul personnage plutôt discret est Isaak: bien que doux, il est est relativement effacé. En outre, j'ai beaucoup aimé Leoni et les révélations sur son passé, ainsi que les personnages de la trilogie Grisha.

Concernant le scénario, je l'ai trouvé bien mené parce qu'il y a beaucoup de retournements de situation et il tient la route, mais la partie de Nina est plutôt ennuyeuse. Même si elle est liée à celle de Zoya et Nikolai, elle aurait pu être incluse différemment car elle ralentit le rythme. En fait, même si c'est difficile à admettre, Nina ne semble pas indispensable.

En conclusion, King of Scars est un bon début mais pourrait avoir été mieux si l'histoire s'était davantage concentrée sur Nikolai, même il reste un bon ajout au Grishaverse. J'ai hâte de lire la suite.
Bordeterre Bordeterre
Julia Thévenot   
http://lislysworld.fr/bordeterre-de-julia-thevenot/

Mention pour la couverture
Sur une note très superficielle, j’adore le beau bleu et l’illustration très simple de cette couverture. Et après lecture, j’ajouterai qu’on la comprend et qu’on l’apprécie encore mieux !

Le style
Quelque part entre la Passe Miroir et le Faiseur de rêves, avec peut-être un peu moins de poésie mais plus de mordant et d’humour, il y a Bordeterre. J’ai accroché dès le début au style étrange et unique de Julia Thévenot, avec ses changements de registre de langage et son côté léger et décaler.

Si vous cherchez un style conformiste qui fera l’unanimité, vous pouvez vous abstenir car l’écriture est parfois étrange et déstabilisante, mais je trouve que c’est l’une des choses qui font le charme de ce roman.

L’univers
Le centre de même de Bordeterre, c’est… Eh bien, Bordeterre, cette ville étrange dominée par un château qui semble entre deux univers, où chanter anime les objets et où les gens deviennent transparents.

L’univers de ce roman est complexe et il ne faut pas espérer le comprendre dès le début : les 500 et quelques pages vous amèneront à mieux l’appréhender petit à petit mais vous serez complètement perdu(e) au tout début. Je ne vais pas vous donner trop de détails pour ne pas vous gâcher la découverte du roman, mais le tout est très bien construit et surtout ultra original !

L’auteure joue avec le lecteur autant qu’avec ces personnages, alternant les lignes narratives et laissant une pointe de frustration alors qu’à l’image d’Inès et Tristan, on peine à trouver nos repères dans cette ville. Les inventions plus dingue, étranges et dérangeantes les unes que les autres se succèdent et lorsque le livre se termine, on aimerait y retourner pour en savoir encore plus sur cet univers étrange.

Les personnages…
A l’image de l’univers dans lequel ils évoluent, les personnages sont originaux et très différents les uns des autres. Ils ne correspondent pas vraiment aux standard du fantastique, ni a aucun autre d’ailleurs, et sont plein de volume et d’émotions.

Là où on croise généralement une jeune femme badass ou un petit génie, on se retrouve à suivre une gamine de douze ans curieuse et pleine d’énergie qui n’a pas sa langue dans sa poche et son grand frère handicapé qui se sent responsable d’elle.

Dans le paysage de ces personnages loufoques, on croisera aussi un capitaine complètement paumé dans ses sentiments (et pas que dans ce domaine d’ailleurs), une jeune révolutionnaire en colère, une méchante glaçante et manipulatrice, une bonne qui rêve de vengeance, un orphelin particulièrement doué de ses dix doigts…

Ces personnages étranges et bien incarnés, avec leur volonté propre et leurs émotions, ne sont pas des plus attachants. Ils sont réalistes, tellement qu’on se surprend à en détester ou ne pas comprendre certains alors qu’on en apprécie d’autres.

…et leurs relations
Le lien fraternel qui unit Inès et Tristan est particulièrement fort, et j’ai pris beaucoup de plaisir à les voir évoluer tous les deux.

Après il y a les relations amoureuses. Il y en a très peu dans ce récit et elles ne sont clairement pas au centre de l’histoire, même si elles sont parfois les éléments déclencheurs d’autres actions et rebondissements. Je les ai trouvées mignonnes et certains échanges de lettres m’ont fait sourire, mais sans plus…

La fin
Ehhh… on y est. Lorsque j’ai commencé Bordeterre, j’étais perdue mais ravie par l’univers un peu glauque et complexe. Ensuite, l’histoire a pris du sens, les personnages se sont trouvé de véritables occasions et j’ai cru au très gros coup de cœur. Le vrai bon gros coup de cœur.

Mais ce sera finalement un petit coup de cœur, pour cause de fin ouverte. Ce n’est pas mon style de fin favori (même si je peux comprendre ce choix d’un point de vue narratif) et ce n’est certainement pas celle que j’avais espéré pour Bordeterre. Moi qui avais du mal à me remettre de [spoiler]la Passe-Miroir tome 4[/spoiler], je suis à nouveau dedans. En bref, une fin que je comprends mais que je n’adore pas pour autant…

En conclusion
Malgré mon paragraphe précédent, Bordeterre est évidemment un coup de cœur que je recommande à tous ceux qui sont en mal d’originalité (et aux autres d’ailleurs). Un premier roman entraînant, étrange et déstabilisant que j’ai adoré !

par Lisly
Corto Maltese, Tome 1 : La Ballade de la mer salée Corto Maltese, Tome 1 : La Ballade de la mer salée
Hugo Pratt   
Je découvre Corto Maltese qui a pourtant fêté ses 50 ans. Et boum, directement classé en diamant, car malgré les détails qui indiquent ici un premier tome (dessin, coups de feutres, personnages...), il se dégage de la lecture un sentiment de qualité. Au niveau du scénario déjà, tant il est original, du contenu, et des recherches qui doivent être derrière, et du graphisme, qui, même si parfois sommaire relève tout de même du génie (je pense notamment aux scènes qui se passent sous l'eau, où de simples traits nous représentent le manque de netteté des profondeurs, avec brio).
Mon seul bémol, qui est sûrement dû d'une part à la période où le scénario a été écrit, et aussi au manque de maturité de cette série à ce moment précis, est que les personnages sont assez naïfs voire caricaturaux. Pandora notamment, passe facilement pour une godiche. J'espère donc si elle apparait plus tard, que ce trait de caractère sera atténué par la suite.
Cesare, Tome 10 Cesare, Tome 10
Fuyumi Soryo   
La suite! je suis en manque!!
Cesare Tome 11 Cesare Tome 11
Fuyumi Soryo   
https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/02/06/cesare-t-11-fuyumi-soryo/

Ce onzième tome de Cesare marque la fin d’une ère. Lorenzo de Médicis, le pilier de l’Italie, a succombé à la maladie, alors même que son fils Giovanni, fraîchement nommé cardinal, fait ses premiers pas à la curie en compagnie d’Angelo. Ce décès secoue toute la péninsule, et ne sera pas sans conséquences.

Il se passe quantité de choses dans ce tome, ce qui fait probablement de lui le plus dense à ce jour. Lorenzo n’étant plus, c’est désormais sur les épaules de son fils Piero que repose l’avenir de Florence et des alliances dans lesquelles elle est impliquée, or Piero n’est pas Lorenzo, comme tout le monde ne tarde pas à s’en rendre compte…

Les Borgia sont contraints de revoir leurs positions et de chercher de nouveaux appuis à la veille du conclave, étant donné que la santé du pape se dégrade elle aussi de plus en plus. Cesare part donc pour Sienne, tandis que Miguel retrouve Angelo à Florence, où Giovanni est venu se recueillir sur la tombe de son illustre père. Une Florence qui, hélas, arbore désormais un tout autre visage.

Naples, Milan, Forlì, les Dominicains… Chacun accueille à sa façon l’annonce de la mort de Lorenzo, ainsi que les répercussions que cela risque d’entraîner. De nouvelles intrigues, alliances et manigances vont très prochainement voir le jour, comme le laisse supposer les dernières pages.

Ce tome est donc particulièrement riche en matière de politique, mais pas seulement. J’ai été touchée par le chagrin de Giovanni ou encore de Michel-Ange, et j’ai également ri grâce à certaines scènes plus légères. A-t-on jamais vu plus adorable petite peste que Lucrezia Borgia ? Si elle a le don de faire fulminer les femmes, aucun homme ne résiste à son charme, et Angelo ne semble pas faire exception à la règle.

Difficile, une fois encore, de trouver un défaut à ce chef-d’œuvre qu’est Cesare. Maintenant que la suite est enfin sortie en France, je vais m’empresser de me lancer dans la lecture du douzième tome !

par Cyrlight
Orange, Tome 6 Orange, Tome 6
Takano Ichigo   
Quand j'ai vu ce livre j'ai sauté de joie ! Je me suis dis un autre tome de Orange YOUHOUUUU ! Et il ne m'a pas déçue, j'avais un peu peur que le retour en arrière le rende ennuyeux mais je me suis complètement trompé c'est juste génial !! On en apprend plus sur Suwa (qui est mon personnage préféré) !!! Encore un prochain tome à venir ???

par Cocoroco
Bride Stories, Tome 11 Bride Stories, Tome 11
Kaoru Mori   
Après nous avoir joliment et brièvement montré que l’hiver prend place dans les plaines d’Asie centrale par des planches de toute beauté, très lumineuses et aérés où l’on voit que se porte comme des charmes, Karluk, Amir et les autres, l’auteure recentre l’histoire sur Smith et sur Talas.
J'avais trouvé leur séparation très triste, tant il était clair que les coutumes peuvent mener la vie dure, mais ce tournant qu'à décider de prendre l'auteure est très plaisant !
Elle nous plonge dans du doux romantisme avec quelques pages teintées de tristesse où l'on suit Talas, qui a eu depuis le départ de Smith, une rencontre arrangée avec un autre veuf devant devenir son mari, mais qui a le cœur sur la main car il va l'aider à retrouver Smith. Et envers et contre tous, ces deux êtres mutuellement tombés sous le charme de l'autre vont réaffirmer leur désir de s'épouser.
Par la suite, tout en pensant à la situation géopolitique toujours dangereuse à cause des russes, faisant le parcours de notre aventurier être modifié pour éviter les problèmes, l'auteure nous transmet de manière instructive et toujours très jolie, les techniques de photographie de l'époque.  Et elle amène la perspective de recroiser tout le beau monde des tomes précédents.

C'est un tome plutôt calme, mais toujours aussi bon.

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2019/05/08/bride-stories-tome-11/
Amoureux Amoureux
Quentin Gréban    Hélène Delforge   
Les textes sublimes d'Hélène Delforge et le trait doux et coloré de Quentin Gréban pour un album émouvant et poétique. Après l'excellant "Maman", je ne m'attendais pas à ce qu'ils réitèrent exploits : ils m'ont donné tord et j'en suis bien contente!

par Laure17
Hell's Paradise, Tome 1 Hell's Paradise, Tome 1
Yūji Kaku   
Le premier tome donne clairement le ton du manga. Il est autant violent que doux, parfois horrible et parfois magnifique! il est impossible de s’ennuyer dans notre lecture. Les illustrations sont juste à couper le souffle. J’ai trouvé l’histoire très intrigante, on ne veut qu’une chose savoir la suite. J’ai beaucoup aimé le personnage de Gabimaru perso il m’a fait rire! J’aime ce genre d’histoire qui te tient en haleine, qui est rempli de mystères, où tu te pose mille questions sur ce qui va arriver par la suite, où tu n’as qu’une hâte c’est avoir la suite à porter de mains pour tout savoir!

Hell’s paradise c’est ce genre d’histoire. J’ai toujours été attiré par la culture japonaise avec les animés et les mangas. J’ai tout une mangathèque pleine à craquer (enfin c’est plutôt celle de mon chéri mais bon), je n’avais jamais mis le nez dedans. Je me suis enfin décidé à lire des mangas en plus de mes romans. C’est un choix que je ne regrette pas du tout. Et je suis bien contente de m’être lancé dans l’aventure manga en commençant par Hell’s Paradise. Je n’ai absolument pas été déçu tant tout est parfait! Je vais suivre ce manga avec beaucoup d’attention!

par enairolf