Livres
528 640
Membres
548 790

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Roxane_ : Mes envies

Ash Princess, Tome 3 : Ember Queen Ash Princess, Tome 3 : Ember Queen
Laura Sebastian   
Bonjour,
Quelqu'un serait quand est prévu la sortie française ?
Merci
Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 5 : La Conférence des oiseaux Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 5 : La Conférence des oiseaux
Ransom Riggs   
Vous ne le savez peut-être pas encore mais j’adore l’univers imaginé par Ransom Riggs, auteur que l’on ne présente plus. D’ailleurs, Miss Peregrine et les enfants particuliers est l’une de mes sagas favorites (rien que ça) ! Je savoure chaque tome du premier au dernier mot et mes lectures me surprennent toujours — dans le bon sens du terme. Alors, en toute bonne logique, j’ai attendu cette suite avec la plus grande des impatiences.

La conférence des oiseaux reprend juste après les évènements qui se sont produits à la fin du volume précédent, à savoir, la carte des jours (dont vous pouvez retrouver ma chronique en cliquant sur ce lien). Jacob Portman, notre héros, a quitté sa bande d’amis particuliers pour voler au secours de Noor Pradesh, une jeune fille que Léo Burnham veut à tout prix utiliser et qui est, elle aussi, dotée d’incroyables capacités. Mais H et son Creux Horatio ont été plus rapides : ils l’ont aidée à s’échapper de la boucle dans laquelle elle était retenue prisonnière. Ce qui n’a pas été sans conséquences, puisque l’ami d’Abe est en train de mourir. Avant de rendre son dernier soupir, il va confier une mission à Jacob : il doit absolument retrouver une femme surnommée V et lui confier Noor qui, en plus d’être recherchée par de dangereuses personnes, est « l’une des sept dont la venue a été annoncée » dans une étrange prophétie qui prédit l’apocalypse.

Quel plaisir de retrouver cet univers que j’aime tant ! Au début, je l’avoue, j’ai eu peur de ne pas comprendre l’histoire. Après tout, j’ai lu le quatrième tome il y a une bonne année maintenant et certains détails m’échappaient. Je ne me souvenais plus de tel ou tel prénom, de telle ou telle situation, des pouvoirs de telle ou telle personne.. J’ai donc relu les deux derniers chapitres avant de me lancer dans cette nouvelle aventure (d’ailleurs, si vous avez besoin d’une petite piqûre de rappel, n’hésitez pas à faire comme moi — ça m’a bien aidée). Finalement, et à mon humble sens, ce cinquième opus égale les précédents. On retrouve tout ce qui a déjà fonctionné : des protagonistes attachants, intéressants et courageux, une histoire tout simplement géniale, une intrigue bien construite, des clichés/photographies qui apportent un truc en plus à l’ouvrage, des moments forts en émotions, une plume envoûtante, un rythme effréné, de l’action sans interruption, des rebondissements et retournements de situations.. Et nouveauté, un présage qui parle de la supposée fin du monde ! Bref, un cocktail explosif qui nous donne envie d’en redemander, encore et encore.

En ce qui concerne les personnages, je dois dire que tous me plaisent. Même si, évidemment, j’ai mes préférences. Jacob, pour commencer, me surprend une nouvelle fois. Je crois que j’ai toujours eu cette impression mais ici c’était plus marquant : il est le leader du groupe des particuliers. Il est fort, déterminé, téméraire, audacieux, talentueux.. et tellement humain. Il a ses propres défauts, ses propres faiblesses, et j’ai pris plaisir à le voir grandir, mûrir, évoluer. Il ne veut plus qu’on le voie comme le petit-fils d’Abe, il veut se détacher de l’image que certains peuvent avoir de lui. Noor, enfin, est LA révélation de ce bouquin. Elle est forte, intrépide, brave, gentille, bienveillante.. Pour moi, elle n’est pas qu’un personnage secondaire que l’on pourrait placer au même niveau qu’Olive, Hugh ou encore Claire. Elle est un vrai atout et j’ai adoré la voir s’intégrer au groupe. Aussi, les deux ont des points communs : ils ont dix-sept ans et ont brutalement quitté leur quotidien paisible pour découvrir un monde fait de magie et de boucles temporelles. Je les aime de tout mon cœur.

Un certain passage dans le livre m’a, je ne sais pas trop, frustrée peut-être ? Ou bien déçue ? Ennuyée ? Je ne vous dirai pas où précisément, bien sûr, mais je n’ai pas été entièrement convaincue. Je m’attendais à autre chose. En dehors de ce détail, tout m’a plu. Ransom Riggs ne cesse de progresser et de m’impressionner. Il a énormément de talent et je suis bien contente d’avoir découvert son œuvre. En attendant une date de sortie pour le sixième (et normalement dernier) tome, je vous recommande de lire cette merveille. Merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée. ♥
La Déferlante, Tome 3 : Heart of the storm La Déferlante, Tome 3 : Heart of the storm
Michael Buckley   
Alors que j'avais aimé le premier et le deuxième tome, j'ai été plutôt déçue par ce troisième et ultime tome.

Lyric revient après trois mois d'absence passée dans l'océan. Elle retrouve sa famille et ses familles et on apprend au travers de flashback ce qu'il s'est passé durant ces trois mois. En effet, une mission est donnée à Lyric, elle doit *roulement de tambour* sauver le monde ! Et oui, elle seule en est capable avec l'aide de ses amis.

Si j'ai été captivée par le début parce que j'avais hâte de retrouver Lyric et l'univers surprenant de Undertow, j'ai été rapidement confronté à l'écriture froide de Michael Buckley. Alors oui, j'ai déjà lu les deux tomes précédents, mais avec celui-ci, le manque d'émotions était vraiment palpable ! Surtout au niveau de la révélation "choc" du livre, très mal gérée par Lyric qui ne reflète absolument pas les pensées d'une adolescente de dix-sept ans. Alors qu'elle est censée avoir gagné en maturité durant ces mois passés dans l'eau, Lyric est une lâche à l'intérieur et préfère fuir en disant que c'est pour son bien alors qu'elle fait croire qu'elle est forte à l'extérieur. Les deux premiers tomes laissaient entrevoir une love story entre Lyric et Fathom mais avec ce tome, toutes mes espérances ont été réduites à néant.

La grande bataille que j'attendais durant tout le tome ne dure que pendant quatre pages et se termine bien trop vite à mon goût.... Quant à la fin... disons que j'ai eu l'impression que l'auteur voulait vite en finir pour passer à autre chose.

En conclusion, grosse déception, j'ai l'impression d'être passée totalement à côté de ce troisième tome...

par MissEcho
Enders Enders
Lissa Price   
Je viens tout juste de le terminer et je suis encore sous tension et sous le choc de ce tome. J'en ai encore des frissons.
Le point vraiment fort de cette duologie est que absolument TOUT s'enchaîne, il n'y a AUCUN temps mort sans parler de la tention permanante que l'on ressent. Des questions sans réponses nous taraudent l'esprit tout au long de notre lecture, ce qui nous pousse toujours à enchaîner encore et encore les chapitres.
Ce tome est une série de révélations surprenantes, tout ce que l'on croyait savoir et croire est chamboulé !
Et puis BOOM, arrive la fin.
Quelle fin, mais quelle fin ! Je ne m'attendais pas à ça. Vraiment. Je n'en dirais pas plus pour ceux qui n'ont pas lu le livre, mais cette fin est complètement WHAT THE FUCK.

'Starters' et 'Enders' sont avant tout des livres qui critiquent une société qui est la nôtre : l'avidité, le matérialisme, la soif de pouvoir, cette envie de toujours tout contrôlé et surtout le sujet principal abordé qui est l'apparence physique sont des points ultra-présents dans notre société actuelle. L'importance qu'on accorde à l'apparence physique est tellement présente que cela en deviendra une psychose, jusqu'où sera t-on prêt à aller pour rester jeune ? La chirurgie esthétique n'est qu'un début.

Cette duologie est, pour moi, un petit bijou d'anticipation avant tout.

par Trine_Ka
Winner, Tome 3 : The Kiss Winner, Tome 3 : The Kiss
Marie Rutkoski   
*Attention, ce commentaire peut contenir des spoilers des deux premiers tomes qui ne seront pas cachés.*

Je voudrais tellement que ça ne soit pas terminé. Je déteste les fins autant que je les aime. Je n'avais même pas encore terminé ma lecture que tout me manquait déjà !

The Winner's Kiss fut un troisième et dernier tome à couper le souffle. Une fin superbe à une trilogie qui n'en méritait pas moins.

Je ne sais pas par quoi commencer... je sais, je dis souvent ça, mais c'est l'effet que me font les romans que j'aime. Ils me font ressentir tellement de choses en même temps que je ne sais plus où donner de la tête.

Il m'a fallu de longs mois avant que j'ose me lancer dans cette trilogie. Et à présent, j'ai terminé de la lire et je suis partagée. D'un côté je regrette d'avoir mis autant de temps avant de lire The Winner's Trilogy. Et d'un autre, je suis heureuse de l'avoir fait il y a si peu de temps. C'est bête mais je me dis qu'il y a un temps pour tout. Même pour lire tel ou tel livre. Tous ces mois que j'ai passé à regarder ces livres de loin (sauf ce tome-ci vu qu'il vient de sortir) sans les lire, je me dis que c'est parce que ce n'était simplement pas le moment. Du coup, ça me fait penser que si je m'étais forcée à les lire des mois en arrière, je ne les aurais probablement pas autant aimé.

Enfin bref.

J'aime ces livres, point barre. Marie Rutkoski m'a fait vivre une aventure sur laquelle je n'ai pas l'impression de pouvoir mettre le moindre mot. Pourtant je m'en sens obligée. Je ne pourrais plus jamais dormir si je ne le fais pas.

The Winner's Kiss est juste parfait. Je ne peux pas le définir autrement. Je me suis plongée dans cette lecture en me disant que même si je n'avais pas envie que ça se termine, je ne pouvais pas passer un seul instant de plus sans le lire. J'ai l'impression que ça a été les 484 pages les plus courtes de ma vie, je ne les ai pas vu défiler !
Je sais que je vais me répéter mais j'ai adoré ma lecture.

The Winner's Kiss c'est un plan où tout est au bon endroit et à la bonne échelle. C'est un jeu où rien n'est laissé au hasard et où chaque pion a un rôle à jouer. J'ai aimé chaque passerelle de l'histoire : les stratégies militaires aussi passionnantes à découvrir et très astucieuses et intelligentes. L'auteure nous offre de superbes actions et des retournements de situations à la hauteur d'un véritable jeu d'échecs. Tout est mené à la perfection.

La plume de Marie Rutkoski est fluide, entraînante et captivante. J'aime sa façon d'écrire. La manière dont elle le fait mais aussi le fait que ça soit si facile d'imaginer les scènes, les lieux, les personnages...

Je n'étais jamais déçue par tel ou tel déroulement. Je me disais que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire et que c'est pour cela que l'auteure l'avait mis dans son histoire. Je vois Marie Rutkoski comme quelqu'un d'organiser qui ne choisit pas au hasard telle ou telle situation. Il y a toujours une raison pour laquelle elle décide qu'il se passera ça ou ça. Et j'ai savouré chaque découverte.

Et les personnages... Je les aime.

Kestrel est un personnage super. Elle change dans ce tome-ci mais en même temps elle reste la même. En fait, je dirais plus qu'elle se révèle. Et je n'ai pu que l'adorer un peu plus.

Je ne pensais pas que je pouvais aimer Arin plus que je ne l'avais déjà aimé dans le premier et second tome. Et pourtant ! Il m'a tellement plu que je ne saurais pas comment le décrire.

Roshar est génial. Je l'adore, je l'adore, je l'adore. Tout simplement.

Verex est un gars que j'apprécie énormément ! Il est l'exact opposé de son père. On ne le voit pas beaucoup mais on n'a pas besoin de ça pour s'y attacher. Je me suis attachée à lui.

De même pour Sarsine. Ce n'est pas un personnage qu'on voit à toutes les pages mais je m'y suis malgré tout beaucoup attachée. Je l'aime beaucoup.

Dans ce troisième et dernier opus, la relation entre Arin et Kestrel prend évolue, elle avance. Et j'ai adoré comment les choses se font entre eux. Je n'ai pas été déçue, pas le moins du monde.

L'histoire de The Winner's Kiss reprend là où Marie Rutkoski nous avait laissé à la fin de The Winner's Crime. Arin, les Herrani et les Dacrans se préparent à une guerre contre les Valorians pendant que Kestrel est envoyée dans un camp de travail au nord du Tundra.
[spoiler]Récapitulatif de TWK :
Les prisonniers du camp de travail (une mine de soufre) sont drogués et la drogue leur donne envie de travailler. Mais s'il n'y avait que ça ! Cette drogue leur fait efface la mémoire. Kestrel tente de manger et boire le moins possible (puisque c'est à ces moments-là que les prisonniers sont drogués).
Un jour, un sénateur arrive au camp pour une inspection. Dans la nuit, il vient voir Kestrel et lui annonce qu'il est là sur ordre du prince Verex. Le sénateur donne à Kestrel une clé qui lui permettra de s'échapper mais il lui demande d'attendre plusieurs jours après son départ pour que personne ne fasse le rapprochement.
Kestrel réussi donc à s'échapper peu après le départ du sénateur. Mais elle est rattrapée et ramenée au camp. Après son retour et après avoir été punie pour cette tentative de fuite, Kestrel décide de manger et boire tout ce qu'on lui donne en pensant que de toute façon son père l'a trahi en donnant la lettre qu'elle avait écrit à Arin à l'Empereur, que Jess ne veut plus la voir, qu'Arin non plus... À quoi bon se souvenir de ça ?
Du côté d'Arin, l'Herrani (Ilyan) que Kestrel a envoyé pour délivrer la mite à Arin arrive chez ce dernier mais il lui dit que l'espionne d'Arin est une Herrani car Kestrel parle très bien Herran et que le messager n'a vu que sa main donc il ne peut pas la décrire. Il lui dit néanmoins que son espionne a été envoyée au nord.
Roshar dit à Arin que Kestrel est morte. C'est ce que tout le monde le croit, comme l'espérait l'Empereur.
Arin se souvient de la tâche de naissance sur l'une des mains de Kestrel. Il se souvient qu'elle parle parfaitement Herrani, sans le moindre accent. Il se souvient que le messager n'a vu que la main de son espionne. Il ne croit pas en la mort de Kestrel. Il retourne donc voir le messager et lui demande à quoi ressemble la main de la jeune femme. Le messager lui dit qu'elle avait une tâche de naissance sur la main identique à celle de Kestrel.
Arin part donc pour le nord. Il s'infiltre dans les mines de soufre pour la trouver. Et il la retrouve. Sauf qu'à cause de la drogue, elle ne se souvient plus de lui.
(Pourquoi est-ce que dans les sagas, il y a toujours un moment où l'un des personnages principaux oublie son amoureux ? Me torturer vous fait-il plaisir à ce point ?!)
Kestrel et Arin s'échappent et rentrent à Herran.
Et petit à petit -tout au long du livre- Kestrel se souvient.
Plus tard, Arin part pour la guerre. Il avait donné rendez-vous à Kestrel avant son départ pour qu'elle lui demande de rester ou qu'elle lui dise au-revoir mais elle n'est pas venue. Plus tard, Kestrel le rejoint et s'engage l'armée pour se battre contre les Valorians, son père et l'Empereur.[/spoiler]

Quant à la fin de ce merveilleux dernier tome, elle est telle que je l'espérais ! [spoiler]Kestrel et l'Empereur se "retrouvent" et s'affrotent au Bite and Sting. Ils passent un marché : Si Kestrel gagne, l'Empereur fait cesser la guerre. S'il gagne, la guerre continue et Kestrel lui donnera ce qu'il veut (qu'importe ce qu'il veut). Kestrel perd la partie mais elle ne perd pas vraiment. Elle savait que l'Empereur gagnerait. Elle a donc empoisonné les cartes qui l'ont aidé à remporter le jeu. L'Empereur meurt.
De son côté, Arin fait face au Général Trajan durant la bataille finale. Au dernier moment il décide de ne pas tuer le père de Kestrel.
Les Valorians capitulent.
Arin trouve la lettre que Kestrel lui a écrit à la fin du second tome et il la lit, enfin.
Après la fin de la guerre, Verex et Risha décident de partir. Verex ne veut pas devenir empereur, il préfère donc passer pour mort.
Le général Trajan demande à Kestrel sa dague pour qu'il puisse mettre fin à ses jours mais elle refuse. Elle lui dit qu'elle a essayé de vivre dans son monde et que maintenant c'est à son tour (à lui) de vivre dans le sien. Il sera emprisonné.
Et tout est bien qui finit bien. Dacra et Herran ne sont plus sous la menace de Valoria et la paix s'installe donc entre eux.[/spoiler]

La dernier scène de cette trilogie est juste PARFAITE ! Elle m'a fait sourire et ça m'a presque donné envie de pleurer comme un bébé. ^^ [spoiler]Kestrel joue du piano et Arin chante.[/spoiler] Je me suis juste dit : Tout est à sa place.

Je recommande chaudement The Winner's Trilogy. Ces romans valent sincèrement le coup d'être découverts. Tout simplement et même si ça peut sembler bête, je suis heureuse d'avoir lu cette trilogie et d'avoir "rencontré" ces personnages auxquels je me suis attachée. Je crois bien que cette histoire a gagné sa place dans mon cœur littéraire. Et elle la mérite !

par Sheo
Never Sky, Tome 2,5 : Brooke Never Sky, Tome 2,5 : Brooke
Veronica Rossi   
Je n'aimais pas beaucoup Brooke dans les tomes précédents, elle tenait surtout le rôle de la "méchante ex-petite amie". Mais dans ce tome, elle s'est révélée être plus que ça et je me suis retrouvée à l'apprécier et à la comprendre. Vraiment bon comme hors série !

par Souup25
Never Sky, tome 1,5 : Roar and Liv Never Sky, tome 1,5 : Roar and Liv
Veronica Rossi   
Une nouvelle très sympa qui permet de mieux connaitre Roar. J'ai beaucoup aimé avoir son point de vue, et retrouver l'univers de Never Sky, même pour seulement quelques pages. On comprend mieux le comportement de Roar dans les tomes 1 et 2. On en apprend aussi plus sur Liv, et Perry avant sa rencontre avec Aria.

par Prilla
Enclave, Tome 0.5 : Les Origines Enclave, Tome 0.5 : Les Origines
Ann Aguirre   
petite nouvelle qui ne nous éclaire pas vraiment, sans grand interêt ! dommage....

par persus
Sadie Sadie
Courtney Summers   
Je viens tout juste de terminer ma dernière page et de fermer le livre et... wouah je suis sans mot une vraie claque, je ne m'attendais pas à cette tournure en choisissant ce livre.

Courtney Summers à très bien écrit ce livre, on ressent les émotions de Sadie, son chagrin, ses peines, sa colère, son désir le plus profond.

"Sadie" me fait énormément penser aux téléfilms américains avec un mélange d'affaires criminelles, la construction du roman est très bien pensée avec d'un côté les chapitres podcasts vraiment addictifs et de l'autre les chapitres du point de vue de Sadie.

Je ne peux expliquer le contenu du roman sans spoiler les choses, le résumé suffit à vous lancer dans la lecture de ce livre poignant.

"Sadie" mérite tellement d'être dans les mains et dans le coeur de tout le monde car il traite de sujets difficiles.
Le choix de la couverture est très bien pensé car elle est la voix et la force de chaque filles.

Ce fut une lecture addictive et puissante.
La fin m'a laissé dans la frustration, l'énervement, le bouleversement puis après mûre réflexion, cette fin correspond bien à l'histoire et la réalité de ce monde...
Starters Starters
Lissa Price   
http://wandering-world.skyrock.com/3077664313-Starters-Tome-1-Starters.html

Je viens de terminer Starters et j'ai le coeur qui bat encore à cent à l'heure. Cette "étoile noire de la dystopie" mérite bien son adjectif. C'est un récit prenant et poignant, qui nous dépeint une société et un avenir aussi fascinants qu'horriblement inhumains. La première moitié du livre pose les bases et la structure de l'univers captivant de l'intrigue, alors que la seconde partie est un concentré d'action et de rebondissements à couper le souffle. Malgré quelques lenteurs, je suis complètement charmé par la fabuleuse histoire de Starters.
Au départ, nous rencontrons Callie ( l'héroïne principale ), son petit-frère Tyler, et Michael, un ami à elle. Ils vivent tous les trois dans un immeuble abandonné, où l'eau et l'électricité ne sont plus des éléments mis à dispositions en quelques gestes simples. En effet, suite à la Guerre Des Spores, toutes ces sources ont été coupées et sont seulement offertes aux Enders, des personnes âgées de soixante à deux cents ans ( voire plus ). La guerre a tué toutes les personnes ayant entre dix-huit et soixante ans. Résultats : les scientifiques ont réussi à trouver un moyen pour permettre aux Enders de louer les corps des Starters pour vivre une nouvelle jeunesse. Nous pénétrons donc dans un monde où les apparences priment, et où nos corps ne nous appartiennent même plus.
Callie, Tyler et Michael se cachent depuis des années, et, désormais, ils ont besoin d'argent pour continuer à survivre. De plus, Tyler est malade, et Callie est prête à tout pour éviter que cette petite infection n'entraîne sa mort. Faute de pouvoir faire autrement, elle va décider de se rendre à Prime Destinations. Lieu surnommé La Banque Des Corps par les Starters. C'est là-bas que les Enders choisissent quel corps ils vont s'approprier durant autant de jours qu'ils le désirent.
Elle va donc courageusement louer son corps à Helena, une Ender. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu... Voyez-vous, normalement, pendant la location, la personne qui offre son corps reste endormie pendant des jours. Sauf que Callie va se réveiller dans son corps. Et va entendre la voix d'Helena dans sa tête. Mais, le pire, c'est ce que cette dernière lui demande : elle doit exécuter le Sénateur à tout prix avant que des milliers de Starters ne perdent la vie.
Plutôt prenant, n'est-ce pas ?! Hé bien c'est le cas ! Malheureusement, seuls ces quelques évènement prennent place dans la première moitié du roman. Mises à part quelques rencontres, dont celle d'un mystérieux Blake qui va rapidement s'amouracher de Callie, rien d'autre ne se passe. Je n'irai pas jusqu'à dire que ceci m'a déçu, loin de moi cette idée. Mais c'est assez embêtant, car on en attend tellement du roman que les quelques longueurs sont vraiment regrettables.
Autre petit bémol : le manque de descriptions et d'informations sur certains points de l'intrigue. En effet, nous en savons au final très peu sur la Guerre Des Spores, ou bien même sur l'époque dans laquelle nous nous trouvons. A dix and de la nôtre ? Trente ans ? Un siècle ? Aucune réponse ne nous est malheureusement fournie.
Bon rassurez-vous, ces points noirs nous paraissent vraiment minuscules une fois que nous sommes plongés dans la seconde partie du livre. Là, ouaw... J'en suis encore sous le choc ! Les retournements de situations s'enchaînent à une vitesse folle, et, personnellement, je n'ai rien vu arriver ! L'auteure à un vrai don pour nous surprendre et nous ébranler ! Le suspense va crescendo au fil des pages, on se demande si les personnes autour de Callie ne lui mentent pas au sujet de Prime Destinations et des horreurs qui s'y passent.
Mensonges et coups montés se succèdent sans cesse et nous privent de moments de répit ! Quel bonheur de rester scotché à chaque chapitre du roman ! Notre lecture est hyper fluide, et on veut toujours en savoir plus ! Qui est qui ? Qui à fait quoi ? Peut-on croire cette personne ? Autant d'interrogations qui nous poussent à lire avec frénésie !
Surtout que niveau héroïne, nous ne sommes pas en reste ! Callie est un protagoniste éblouissant et merveilleux dans cet univers atroce. Elle est prête à tout pour sauver son petit-frère et pour renverser le pouvoir de La Banque Des Corps. Elle veut venger la mort de ses parents et de ceux des milliers de Starters sans toit ni famille. Un fabuleux récit pour l'amour, la justice et l'envie de se battre pour ses rêves. Surtout que Callie va se faire un allié de taille : Blake, le petit-fils du Sénateur. Je ne parlerai pas de lui, mais plutôt de l'histoire que Callie et lui vont vivre. La romance n'est vraiment pas au coeur de l'histoire, mais elle est tout même présente en petite quantité. Même si elle n'est pas transcendante, elle reste tendre et mignonne, et permet à Callie de ressentir d'autres sentiments que ceux de la colère et de la répulsion contre sa société.
La seconde partie du roman s'écoule donc très ( trop ) rapidement entre nos mains, et je dois bien avouer que j'aurais préféré être autant ébahi et surpris par l'histoire dès le départ. La conclusion du livre est aussi angoissante que passionnante, et promet un tome 2 haut en couleurs ! Je ne pouvais plus lâcher le roman une fois que j'avais atteint les dernières pages. Elles regorgent d'adrénaline et de révélations inquiétantes qui provoquent des palpitations à notre pauvre petit corps toujours bousculé après la lecture de ce récit gênant et subjuguant.
En définitif, Starters est une excellente dystopie. Malgré une première moitié trop lente à mon goût, la suite fait tout le contraire en nous permettant de vivre les montagnes russes. On panique, on se ronge les ongles, on suspecte tout le monde. Bref, c'est du plaisir à l'état pur. Callie et un personnage mémorable, et j'ai vraiment hâte de la retrouver dans la suite de ses aventures. Une histoire époustouflante qui pousse à la réflexion et qui mérite bien le succès qu'on lui attribue !

par Jordan
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode