Livres
564 377
Membres
616 590

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaires de livres faits par Roxibus

Extraits de livres par Roxibus

Commentaires de livres appréciés par Roxibus

Extraits de livres appréciés par Roxibus

Il me tend un petit paquet bleu ciel. En me mordant la lèvre, je déchire vivement l’emballage. Il y a une belle boîte blanche et je suis fébrile en l’ouvrant. Rien que la boîte est magnifique.
À l’intérieur, dans un écrin de velours bleu nuit, il y a un pendentif en or en forme d’attrape-rêve miniature au bout d’une chaîne torsadée. C’est magnifique. En plus, je n’ai pas tellement de bijoux.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Allez, ne soit pas ridicule. Le lit est immense. Tu pourrais péter et je ne l'entendrais même pas.
Avez vous apprécié cet extrait ? +2
- Mais...
Il leva un sourcil.
- J'en compte un.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 27-03-2018
Nous gardons le silence un moment, puis je lance :
- Je te raconte une blague ?
(Dis non, Tais-toi, Chole.)
- Avec plaisir.
- Pourquoi les éléphants n'ont-ils pas d'ordinateur ?
Oui, je fais des blagues de CE1.
- Je ne sais pas.
- Parce qu'ils ont peur de la souris !
Joe hoche la tête et se force à rire. Je poursuis donc, comme une idiote.
- Attends, j'en ai une meilleure, Qu'est-ce qui fait "toin-toin" ?
- Je ne sais pas.
-Un tanard !
J'aimerais pouvoir dire que je me suis arrêtée là. Mais je crois en avoir raconté au moins deux autres avant que Joe abandonne et regarde poliment sa montre. Je ne suis pas prête pour dragueur. Les hommes célibataires de Philadelphie ne devraient pas être soumis à cette épreuve que je leur fais subir.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 27-03-2018
Je reprends le questionnaire cochon pour comparer. Je n'ai pas beaucoup de matière. "5, Gabe Laurent, Toutes, Peut-être, Non." Je me concentre sur les majuscules, les compare à son questionnaire. Je crois bien que ça correspond.
La gentille Sandra veut faire des choses cochonnes avec moi.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
- Ma fille est malade. Elle s'est réveillée avec de la fièvre ce matin et la dame qui la garde pendant la journée est assez âgée. Je ne peux pas me permettre de l'exposer à ce dont souffre Franny. Et il faut que je l'emmène chez le médecin.
Une vague de soulagement me submergea à l'idée que je n'aurais pas à la voir de la journée.
- Ca va prendre combien de temps, à ton avis ?
Tout son corps se raidit, comme si elle tentait de se retenir physiquement de me sauter à la gorge après l'indifférence totale de ma réponse. Je réprimai un sourire.
- Avec de la chance, j'aurai une ordonnance du médecin et, si elle se remet vite, je pourrai revenir demain, expliqua-t-elle d'une voix qui communiquait parfaitement ce que son corps essayait de cacher : elle était furax contre moi.
- Elle n'a pas de père cette gamine ?
Pour une raison insensée, j'avais envie de la pousser dans ses retranchements. Mais au lieu de se cambrer sur la défensive et de ma balancer une réponse du tac au tac, elle devint toute pâle.
J'entendis Major jurer tout bas. Je savais que l'insulte m'était destinée. Merde, le père de la gamine était mort ou un truc dans le genre ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Sans lui demander son avis, j'ai fourré dans mon sac à main sa cravate que j'avais autour du coup. Il pique bien mes culottes, je peux bien lui piquer ses cravates !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"La bonne vielle méthode : pas de laboratoire, pas d'éprouvettes, pas de tubes à essai, juste une chaude augmentation de capital, transpirante et sans retenue..."
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
- Les oursons sont glacés et tout durs. C'est absolument magique tellement c'est bon. Il faut que tu goûtes.
Il remplit à nouveau la cuillère de tous les ingrédients et me la tend, débordante. Je ne suis même par sûre de pouvoir ouvrir la bouche assez grand.
- C'est trop.
Il fronce les sourcils puis met la cuillère dans sa bouche pour la vider à moitié avant de me la proposer à nouveau.
- Et maintenant ?
Je fais la grimace.
- Il y a ta salive partout !
- Et alors ? Tu as déjà eu ma salive dans la bouche, non ?
Avez vous apprécié cet extrait ? +2
Il fronce les sourcils puis met la cuillère dans sa bouche pour la vider à moitié avant de me la proposer à nouveau.
- Et maintenant ?
Je fais la grimace.
- Il y a ta salive partout !
- Et alors ? Tu as déjà eu ma salive dans ta bouche, non ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 22-02-2018
On reconnaît la valeur d'un homme à celle de sa parole
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 21-02-2018
- Demande-moi ce que je veux, a-t-il murmuré en me regardant dans les yeux
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 14-02-2018
On était fait l'un pour l'autre.
Jusqu'à ce qu'on se rencontre.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Dessiner, créer, oublier.
Inventer pour m'éloigner de la réalité.
Me percher, très haut, pour me rendre intouchable.
Imaginer, transformer.
Changer le vrai en faux, le laid en beau.
Faire de ces roses noires glacées et de cette carte rouge brûlante des créations magiques.
Qui dépassent l'entendement, qui transcendent la mocheté.
Faire du sublime avec le hideux.
Je la peux, je le veux. Il suffit de...
Avez vous apprécié cet extrait ? +3
- Certaines personnes prétendent que nous créons notre propre chance chaque fois que nous la sollicitons, lui dit l'homme avec une voix indubitablement souriante.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 23-01-2018
- Je te plais. Ca, je veux bien le croire. Et tu me plais aussi, je ne vais pas te mentir là-dessus. Mais on ne va pas se leurrer : tu fais tous ça parce que tu as envie que je te prenne dans ma bouche comme je te l'ai toujours refusé et parce que j'ai un rendez-vous avec un autre homme ! Tu sais quoi ? Tu ressemble à un gamin qui a peur de perdre son jouet.
- Tu n'es pas un jouet, je marmonne, la gorge étonnamment nouée.
Elle me foudroie du regard.
- J'en ai été un assez souvent pour savoir quand c'est le cas, Oli. Mais je veux bien croire que tu es trop bête pour t'en rendre compte.
Avez vous apprécié cet extrait ? +4
date : 17-01-2018
- " Fais comme chez toi", après tout... Dommage que je ne trouve pas de quoi mettre un peu de musique.
- Musique, annonce une voix métallique, surgie de nulle part.
Je sursaute, et quelques gouttes tombent sur le sol immaculé.
- Choisissez artiste à voix haute ou utiliser la télécommande.
Je réalise qu'il s'agit d'un équipement audio intelligent.
- Euh... Sinatra ?
- Sinatra, Choisissez Sinatra My Way, Sinatra Strangers in the Night, Sinatra That's life, Sinatra...
- Oh là là... Sinatra Best Of.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Plus l'heure avançait, plus le fait de te laisser partir me semblait le meilleur choix pour toi. Mais c'était me condamner au malheur, et je ne veux plus être malheureux, Louisa. Je veux revenir dans le monde des vivants. Sourire, rire, ressentir... Alors me voilà, humble, devant toi, en train de te demander de me faire ce cadeau : me rendre heureux.
Avez vous apprécié cet extrait ? +2
Toute la journée, il m'avait traitée comme une merde, et maintenant, il me mettait dehors pour pouvoir se rendre à un rendez-vous ? Je détestais l'idée qu'il ait un rancard. Il était censé se concentrer sur nous et notre entrainement.
Je secouais la tête et descendis.
- Merci de m'avoir raccompagnée, coach. Peut-être que demain, une fois que vous aurez baisé une nana au hasard, vous arriverez à me regarder dans les yeux pendant l'entraînement.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rapide comme l'éclair, Wes m'assied au bord du lit. Il ouvre le tiroir et sort un jogging qu'il me jette, puis il trouve des chaussettes rouges à pois blancs qui m'arrivent aux genoux. Les orteils sont marron et il y a des yeux sur la cheville et un petit pompon rouge, c'est censé ressembler à Rudolph. Elles sont immettables avec des chaussures, mais c'est Ginelle qui me les a offertes et je les adore.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
- Mes couilles sont gelées et ma queue ressemble à une stalactite prête à se décrocher, mais sinon... oui c'est cool.
Je glousse en me tournant vers lui :
- Pourtant, tu sais combien j'aime la glace. Merci d'être venu avec moi, Wes. Sincèrement, je n'étais pas encore prête à m'éloigner de toi.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Prénom : Jackson
Deuxième Prénom : Saunders
Nom de Famille : Cunningham
Poids : 4,850 kg
Taille : 57,15 cm
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Je me trouvais sur le fil du rasoir, et il aurait suffi d'un rien pour que je l'oblige à se pencher sur le banc et botte ses jolies petites fesses, afin de la punir de m'avoir fait bander et d'avoir déclenché de si mauvaises pensées en moi, alors que j'aurais dû penser au salut de mon âme.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Tu sais, si on passe une bonne soirée, peut-être que je te laisserai me peloter dans ta voiture après.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
Une dernière fois. Quelle importance ? Parce que là, ce sera vraiment la der des ders. Ils ne se reverront plus jusqu'à...
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Je suis désolé si tu te sentais perdue, et je suis désolé que tu n'es pas eu l'impression de pouvoir me parler. Mais à l'avenir, sache qu'un vague sentiment d'ennui et de spleen n'est pas d'avantage une raison de tromper son partenaire que dans les films indés et les romans d'amour. Cela n'excuse pas tes actes, et si je vais m'appliquer à te pardonner, je serais idiot d'oublier.
Je dépose Prior dans ses bras. Son ébahissement est lentement remplacé par la fureur.
- Va te faire foutre, siffle-t-elle. Va te faire foutre D...
Je le sens venir, elle l'a sur le bout de la langue mais je ne l'entends pas. Elle sait prononcer mon vrai prénom avec toute sa grandiloquence ironique mais cela ne change rien.
- Au revoir, Raven.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0


  • aller en page :
  • 1
  • 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode