Livres
606 232
Membres
697 149

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T10:11:47+01:00

Ils restèrent autour de son lit, sans oser parler, soupirer, ni gémir, impressionnés par l'exquise béatitude qu'ils lisaient sur son visage. Puis, soudain, elle ouvrit les yeux et fixa le lointain; alors, un sourire extasié se dessina sur ses lèvres livides, d'où s'élevèrent ses derniers soupirs.

-Je vois la Lumière, dit-elle. La Lumière approche.

Troisième partie. Chapitre XXXV

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T10:08:12+01:00

Derrière la fenêtre sans rideaux, le ciel était sombre, noir -cette nuit finirait-elle jamais ? Le soleil était-il parti pour toujours, le monde allait-il s'éveiller pour découvrir cette nuit perpétuelle ?

Troisième partie. Chapitre XXXV

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T10:05:15+01:00

Ils lui cédaient le passage, quand elle passait dans les rues, avec une déférence qu'ils ne témoignaient qu'à peu d'autres; car tous savaient avec quelle douceur elle avait soigné tel ou telle malade de leur connaissance, et le fait qu'elle fût si souvent en contact avec la mort impressionnait ces jeunes garçons dans la force de l'âge, comme si elle incarnait un peu de mystère et des superstitions qui entouraient les morts.

Troisième partie. Chapitre XXX

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T10:02:10+01:00

Son silence avait l'effet d'un baume sur toutes les émotions passionnées et perturbantes, et lorsque sa parole s'élevait dans le silence, elle avait un pouvoir magnifique. Elle ne parlait pas beaucoup de religion, mais ceux qui prenaient le temps de la regarder devinaient qu'elle suivait la voie tracée par Dieu. Et les phrases qu'elle chuchotait à l'oreille des souffrants et des mourants les élevaient vers le Seigneur.

Troisième partie. Chapitre XXX

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T09:57:58+01:00

-N'est-il pas grand temps de changer notre façon de penser et d'agir ? j'affirme devant Dieu que s'il est une vérité humaine à laquelle je veux croire, c'est que toutes les femmes qui ont commis le péché de Ruth devraient se voir offrir une chance de rédemption, et que cette chance ne devrait pas leur être offerte avec condescendance et mépris, mais dans l'esprit de notre Seigneur Jésus-Christ.

Troisième partie. Chapitre XXVII

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T09:33:54+01:00

-Et je vais te dire ce que vaut ton témoignage, lui répondit son père d'une voix assez basse pour que sa colère puisse graduellement emplir tout l'espace. Il n'est qu'une preuve de l'empire que cette dévergondée a pris sur ma famille; Elle s'est présentée chez nous sous une apparence innocente et a habilement tendu ses filets. Elle a changé le bien en mal, le mal en bien, et t'a appris à douter de l'existence du vice en ce monde et à le considérer comme une vertu.

Elle t'a entraînée au bord du précipice afin de pouvoir t'y pousser à la première occasion. Et je lui ai accordé ma confiance...je l'ai crue...je l'ai accueillie.

Troisième partie. Chapitre XXVI

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T09:27:51+01:00

Le soleil était éclatant, ce matin-là; il y avait juste assez de nuages pour que, depuis le haut des collines, la plaine, au loin parût d'une grande beauté sous l'effet des ombres mouvantes passant sur les champs de maïs dorés. (...)

Elle essaya de faire taire l'enthousiasme qu'éveillait toujours en elle la perspective d'une longue promenade dans les collines, pour se concentrer sur les leçons de la matinée, mais sa bonne humeur suffisait à encourager les fillettes à venir sans cesse lui témoigner leur affection enjouée. Tout les émerveillait : l'ombre d'un feuillage sur le mur de la salle, comme les perles de rosée matinale encore accrochées aux toiles d'araignée qui couvraient la vigne.

Troisième partie. Chapitre XXVI

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T09:20:50+01:00

En cette fin de mois d'août, le soleil brillait de tout son éclat. Les nuits étaient aussi lumineuses que les jours tant que l'on ne s'aventurait pas en bas des prairies qui bordaient la rivière, où le ciel pâle et la terre se fondaient dans la brume. Inconscientes des soucis et des tourments des êtres qui les entouraient, Mary et Elizabeth se réjouissaient du beau temps et découvraient de nouvelles beautés à admirer dans chaque signe du déclin de l'été.

Troisième partie. Chapitre XXVI

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T09:15:34+01:00

Oh, Seigneur ! Où est la paix à laquelle je croyais dans mon enfance ? Cette paix qui nous vient de Toi, dont on me dit aujourd'hui qu'elle calme toutes les douleurs de la vie et qu'il n'y qu'à tendre la main pour la trouver ? Devrai-je verser des larmes de sang pour la connaître ?

Elle espéra presque une réponse à son cri de désespoir. Rien ne vint, et pourtant, une aube pointait au sein des ténèbres qui l'habitaient.

Troisième partie. Chapitre XXVI

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-11-21T09:13:12+01:00

Sa nuit fut hantée par tant de tristes images qu'elle attendit avec impatience le lever du jour; et quand il se leva enfin sur la réalité douloureuse, elle regretta sa solitude nocturne.

Troisième partie. Chapitre XXVI

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode