Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Rwann : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Passage, tome 3 : La Cité des Miroirs Le Passage, tome 3 : La Cité des Miroirs
Justin Cronin   
Lors de la publication du Passage, Stephen King déclare: « Lisez les quinze premières pages et vous serez accro. Lisez les trente suivantes et vous vous retrouverez au beau milieu de la nuit, plongé dans votre lecture. Lisez ce livre et le monde réel disparaitre. »

Enfin !! 4 ans que j’attends la suite de cette trilogie ! 4 ans que l’auteur m’a frustré ! 4 ans d’attente pour connaitre ! J’ai enfin pu me délecter des aventures dont je vous parlais avec le Passage et les Douze. Et chose rare chez moi, je n’ai pas lu un autre livre en parallèle ! Je me suis consacré corps et âme à ce dernier opus, pour en apprécier chaque ligne, chaque mot, chaque découverte…

Bien entendu, si vous ne connaissez pas cette trilogie de 2832 pages, je vous invite à le faire et je vous propose de découvrir ou redécouvrir mes avis.
A son père, écrivain, qui lui demandait quel livre elle aimerait lire, la jeune Iris Cronin répondit : « L’histoire d’une fille qui sauve le monde« .

Ainsi germa dans l’esprit de Justin Cronin l’intrigue du Passage, la fascinante épopée qui a créé l’événement en 2010. L’auteur sort du cadre purement littéraire de ses romans précédents, nous présente des monstres à glacer les sangs, et la description angoissante d’une Amérique post-apocalyptique.

La cité des Miroirs clôt magistralement cette épopée post apocalyptique. L’auteur a une plume addictive et je dois dire que le travail de traduction est excellent ! Justin Cronin m’a entraîné dans le sillage des personnages que j’ai aimé, que j’ai pleuré et parfois détesté !

Le nombre de personnages reste très important, mais moins que dans les deux premiers opus. On retrouve d’ailleurs la liste complète des noms, ce qui les rend encore plus réels ! Ils ont évolué, ont pris en maturité et les évènements les obligent à modifier leurs comportements ou leurs stratégies.

Justin Cronin aime ses personnages et les rend vivants, magiques.

Des rebondissements que je n’attendais pas particulièrement, des émotions très présentes, beaucoup plus humaines que dans les deux premiers tomes. Des surprises et un final époustouflant… Une renaissance de l’Humain dans tout ce qu’il a de beau et de merveilleux !

Les questions existentielles sont toujours posées avec retenue et savoir-faire par cet auteur de talent, qui pousse son lecteur à se poser des questions sur les dangers des manipulations génétiques et les comportements destructeurs de l’Homme.

J’ai lu jusqu’à pas d’heure, tellement l’auteur a peaufiné son 3ème tome ! Bon en même temps 4 ans il avait intérêt … Un rythme soutenu, une œuvre dense… Un final à la hauteur de mes attentes…

Il à noter qu’une adaptation par Ridley Scott est prévue, maintenant que la trilogie est terminée, John Logan en serait le scénariste, ce qui peut présager un film vraiment pas mal !



https://julitlesmots.wordpress.com/2017/03/10/la-cite-des-miroirs-tome-3-de-justin-cronin/
La route perdue La route perdue
John Ronald Reuel Tolkien   
En plus du texte inédit "La Route perdue", on retrouve ici les nouvelles annales du Valinor et du Beleriand, l'Ainulindalë (une version antérieure de la Musique des Ainur), le Lhammas (essai sur le langage elfique), une autre version du Silmarillion (encore) et les Etymologies. Encore un ouvrage très complet et annoté par Christopher Tolkien. Lire les tomes 4 et 5 à la suite n'est peut-être pas la meilleure idée du siècle car si les versions sont différentes, c'est toujours la même histoire et c'est donc légèrement redondant. Mais je trouve que ce sont des documents indispensables pour tous les férus de Tolkien qui veulent en apprendre toujours plus.

par Elodia
Les lais du Beleriand Les lais du Beleriand
John Ronald Reuel Tolkien   
Pour tous les lecteurs qui ont adoré l'univers du seigneurs des anneaux et surtout les contes des jours anciens n'hésitez plus et lancez vous !
Ce livre de lais nous livre les lais de Turin et de Luthien ou nous y est décrit avec plus de détail leur histoires et épopée. De plus bien que certaines tournures de phrases sont assez compliqué, ces lais sont tres captivant et nous montre tout le talent de Tokien dans ce domaine. Comme toujours les commentaires Christopher Tolkien sont intéressants et nous aide mieux a nous y retrouver dans cette univers parfois compliqué. Ce livre est donc une vrai réussite et tout fan de la terre du milieu se doit de le lire !

par ludo
La formation de la Terre du Milieu La formation de la Terre du Milieu
John Ronald Reuel Tolkien   
Un livre fascinant très instructif et complémentaire aux autres livres de Tolkien qui démontre encore une fois son génie et son imagination sans limites.
Les Annales du Disque-Monde, tome 22 : Le Dernier continent Les Annales du Disque-Monde, tome 22 : Le Dernier continent
Terry Pratchett   
J'avoue avoir eu plus de mal à rentrer dans ce tome, le début était un peu... fouillis. Mais bon tout est ensuite rentré dans l'ordre et j'ai comme d'habitude ri franchement à de nombreux moments.

par Fyerise
Les Annales du Disque-Monde, tome 25 : Le cinquième éléphant Les Annales du Disque-Monde, tome 25 : Le cinquième éléphant
Terry Pratchett   
Les annales du Disque-Monde sont sorties en plusieurs éditions, et la série comprend pas mal de tomes (ainsi que quelques histoires "à part"). Normalement "Le Fabuleux Maurice et ses Rongeurs Savants" est un épisode hors série. Mais il est souvent compté dedans, ce qui décale les numéros.

Sinon, pour le livre en lui même, les fans du commissaire Vimaire (et du Guet des Orfèvres en général) seront ravis de suivre une nouvelle aventure sur les terres inquiétantes d'Überwald!

par Kaël
Les Annales du Disque-Monde, tome 26 : La Vérité Les Annales du Disque-Monde, tome 26 : La Vérité
Terry Pratchett   
Nous voici de retour a Ankh-Morpork, avec cette fois Guillaume des Mots, premier rédacteur en chef du premier journal de la ville! Encore une fois un tome excellent. Le fait de croiser des personnages connus (le Guet, les Mendiants, le Patricien, etc...) est quelque chose que j'aime particulièrement. Ce tome est donc une enquête policière mais d'un point de vue journalistique. Les nouveaux personnages sont, une fois de plus, géniaux surtout Otto. Bref un régal!

par Nyllia
Fond d'écran : Nouvelles et textes courts Fond d'écran : Nouvelles et textes courts
Terry Pratchett   
THERE'S NO FOOL LIKE AN OLD FOOL FOUND IN AN ENGLISH QUEUE

[spoiler]Bath and West Evening Chronicle, 14 January 1978

This was one of those letting-off-steam things: you underwent what the late Patrick Campbell used to call rigours of life, and instead of taking it out on somebody, you wrote it down in a tea break and forgot about it, until it turned up here.

Text of the party political broadcast shortly to be given by the Rt Hon Maurice Dancer, the newly appointed Minister for Queues

Good evening. You will notice how crisply I said that good evening. I mean I didnt drag it out, I came right out with it. Good evening.

Many of you will be wondering why you need a Minister for Queues. Well, its obvious. This is, after all [Glances at board behind camera] 1978, the jet age. We must all, ha ha [Grins] get with it, although we must not of course freak up, I mean freak off. Off out. Lose our heads.

It has come to the notice of your vigilant Government that many people today, in this country of ours, are too slow in queues. We at the Equal Speeds Commission will be doing something about this, make no mistake about it.

Take Post Offices. When you and I go in all we want is a 1012 pee stamp, for which we are proffering the correct money. Of course we are. But in front of us there is always some nit who wants to send a parcel of live ants to Bolivia, and renew his lawnmower licence, and blow us if he doesnt start to fill in a great big form there and then!

Of course, everyone in the queue behind us nips off smartly to the three other vacant counters, and then the selfish clod pulls out a purse and starts to pay for it all in pennies! Meanwhile looking very self-satisfied! [Realizes he is standing up, coughs, adjusts tie, sits down, smooths hair back into place.]

Sorry about that, got a bit carried away there. Now, banks. You go to the Quick-Service Counter to cash as it might be a cheque for 10 and the lady in front of you, it turns out, wants to arrange a complicated transaction that needs phone calls and the taking down of large official books.

And then when you rush to the next counter the man queuing there suddenly opens his briefcase and takes out dozens of little bags of coins, which all have to be weighed and counted!
How many times have you got to the railway station in reasonable time for the train only to find some complacent person at the ticket counter opening negotiations for a return ticket to Vladivostok? And of course the clerk, instead of motioning him to the back of the queue, abets him, because its a change from the usual cheap day returns to London.

Ho yes! Ive got my eye on the likes of him! Hes the sort who whips into a garage forecourt a bumper ahead of me and then fills his car up very slowly from the one available pump. I mean, you know how you can make those self- service pumps shoot the petrol up at a gallon every ten seconds but not this chap, oh no, he fidgets with the trigger just in case it runs away with him, and then when youre waiting to pay he takes out a cheque book, verrrry slowly, asks the man what the date is, and then says By the way, sorry to be a nuisance, have you got a fanbelt for a 1954 Austin Trundler?

And then he has the brass-bound nerve to smile in a self- satisfied way. Oh yes, hes thinking, Im first in the queue I am, oh yes, I can take all day if I like, oh yes, any more tooth- grinding out of you matey and Ill buy five pints of oil, an anorak, one of these ghastly little air fresheners and a motor- ing map of Angola.

Ironmongers shops! This vermin breeds there like flies! Youre waiting there with your little packet of quite simple nails and he says to the man, Sorry to be a nuisance, I want a lock.
When theyve shown him all the locks in the shop he decides that hed better go home again and measure the door, but meanwhile could they show him some hinges?

In the past, if you were to seize a length of, as it might be, 22-millimetre copper piping from the counter and batter him with it, our antiquated legal system would have dealt severely with you. Not any more! From now on, unless they are a registered old age pensioner, you will be able to give these people what they richly deserve and theyd better not go and moan to anyone! Thatll teach them!

Whats the good of being in power unless you use it, thats what I say. God, I hate these people, the hours Ive spent standing behind women who open their shopping bags to open another bag to open their handbag to find their purse to find the money to pay [Voice off: Are you going to be all night? Ive got a simple news bulletin here and youve been going on for twenty minutes! ]

Thank you, good evening.[/spoiler]
Les Annales du Disque-Monde, Tome 27 : Procrastination Les Annales du Disque-Monde, Tome 27 : Procrastination
Terry Pratchett   
Un livre qu'on ne saurait décrire autrement que "complètement barré".
Personnellement, j'étais ailleurs en le lisant. Il faut parfois relire plusieurs fois certains passages mais n'est-il pas écrit : "C'est en prenant des chemins tortueux que l'esprit imprime la carte" ?

par Ivalnur
Les annales du Disque-Monde, Tome 28 : Ronde de nuit Les annales du Disque-Monde, Tome 28 : Ronde de nuit
Terry Pratchett   
"Ronde de Nuit" est un roman plus dur que la plupart des livres de la série, dans lequel on découvre le passé mouvementé d'Ankh-Morpork, et plus particulièrement celui de Sam Vimaire.

C'est là qu'on se rend compte de l'évolution frappante qu'a connue la ville la plus importante du Disque-Monde depuis le début de la série.
En effet, c'est le vingt-huitième tome de la série : chaque roman se terminant bien, une amélioration de la situation générale de la cité s'ensuit.
Cela se traduit par exemple par l'accès au siège d'Archichancelier de l'Université de l'Invisible de Mustrum Ridculle (instaurant une période de paix durant laquelle les mages laissent tomber les vieilles méthodes consistant à tuer les collègues pour accéder à leur place dans la hiérarchie), mais aussi par les promotions successives de Samuel Vimaire, passé du grade de sergent à celui de Commissaire Divisionnaire au fur et à mesure de sa restauration du Guet Municipal. Le Guet est maintenant une institution fiable et efficace, mais ici, le retour dans le passé - un passé antérieur à tous les autres évènements qu'on a pu lire dans la série - annule en quelque sorte toutes ces améliorations.

Samuel Vimaire se retrouve donc dans une Ankh-Morpork en pleine révolution, au grade de simple sergent, alors que toutes les améliorations qu'il a connues par ailleurs n'ont jamais eu lieu.
Et il doit essayer d'arrêter un criminel fou et dangereux, tout en évitant la mort à son autre lui-même, le jeune Sam Vimaire, qui venait juste de s'engager dans le guet à l'époque.

Et ça, c'est ce que j'appelle une situation appropriée pour un récit génial à l'usage de tous les fans du Disque-Monde !