Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ryne_27 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les meutes tome 1 : La Prophétie du loup Les meutes tome 1 : La Prophétie du loup
Laël Even Soris   
Je ne suis pas douée pour écrire et j'aime pas trop ça.
Je préfère lire ;)
Alors voilà, je l'ai dévoré dans l'après-midi ( j'aurais pu aller
plus vite mais avec les enfants...)
Je l'ai plus que ADOREEE
Alors lisez le :)

par JenCB
Le Clan Bennett, Tome 2 : Le Chant du corbeau Le Clan Bennett, Tome 2 : Le Chant du corbeau
T. J. Klune   
Comme chaque année, TJ Klune donne en janvier quelques indices de ce que seront ses nouveaux livres dans les mois à venir.

Voici ce qu'il à écrit sur son Facebook concernant "Ravensong" :

"In July, Ravensong : There's a reason Gordo Livingstone is an asshole, and a big part of that reason is Thomas Bennett."

Trad perso : Le Chant du corbeau en Juillet : Il y a une raison au fait que Gordo Livingstone soit un connard, et une grande partie de cette raison est Thomas Bennett .


Que de mystère ! J'ai adoré Le chant du loup et ne peut qu'être impatiente de lire la suite des aventures du Clan Bennett.
Je m'étais beaucoup attaché à Ox et Joe et suis à la fois curieuse et craintive de lire une suite qui ne sera pas centré sur eux (si je devine bien).

Dans tout les cas, je suis sûre que ce nouveau livre sera une tuerie comme la plupart des œuvres de TJ Klune !

par Lykoos
Sept jours, Tome 1 : Destinés l'un à l'autre Sept jours, Tome 1 : Destinés l'un à l'autre
Andrew Grey   
Même si le sujet très sensible qu'est la pédophilie au sein de l'église est le point de départ de cette romance, l'histoire ne s'articule pas uniquement sur ce propos, non l'auteur réussit avec beaucoup de sensibilité à construire une histoire d'amour entre deux adolescents qui étrangement se trouveront grâce à cette terrible épreuve que subit l'un des protagonistes.

Evan Donaldson est un adolescent d'à peine quinze ans lorsqu'il perd brutalement ses parents dans un accident de la route et comme malheureusement cela arrive bien souvent n'ayant plus aucun parent il se retrouve en foyer d'accueil au sein d'une famille ni bonne ni mauvaise, mais qui pour l'adolescent traumatisé ne conviendra pas. S'ensuit le chemin classique de la descente aux enfers qui en l'occurrence s'avère être la rue et la vente de son corps pour gagner de quoi manger et survivre. Un jour à la place d'un client il tombe sur le père Valentin qui sera son sauveur, c'est un personnage qui m'a laissé un sentiment mitigé par ses actions mais que chaque lectrice verra selon ses propres convictions, le père Valentin est celui qui va non seulement le sauver mais aussi lui rendre l'estime de lui-même. Ce personnage capital dans la vie de notre jeune héros va construire la personnalité d'Evan et détermineral'ensemble de sa vie.

A son arrivée au sein de l' l'Académie Saint Bartholomé, Evan va se retrouver avec comme compagnon de chambre Clay Mueller qui deviendra non seulement son meilleur ami mais également l'unique amour de sa vie. C'est cette histoire chargée de colère, de haine, de peur mais aussi d'amour, de camaraderie, de tendresse et d'amitié que l'auteur va raconter, une romance qui s'étend sur plusieurs années mais dont seul 7 jours importants détermineront la conclusion heureuse ou pas. C'est une magnifique histoire écrite avec une plume tendre qui vous fait passer par de multiples émotions,certains passages vous feront pleurer, d'autres sourire, d'autres encore bondir et vous serez peut-être en désaccord avec les sentiments ressentis par Evan, jusqu'à la fin vous ne serez jamais sure de voir une conclusion heureuse à cette relation commencée dans la douleur.

Je vous conseille vraiment de lire ce trop court récit à mon grand regret car c'est une romance très réussie qui touchera autant les lectrices aimant la romance adulte que celles qui n'ont jamais abordé ce genre car les scènes intimes sont très douces et pleines de pudeur à l'mage de cette histoire.

par samba
Vespéral Vespéral
Leta Blake    Indra Vaughn   
En refermant ce livre un seul mot me vient de suite en tête : GRANDIOSE !

Oui ce livre est tout simplement Grandiose ! Oui, grandiose, de par l’histoire qu’il nous délivre, et de par les thèmes difficiles qui y sont abordés de façon magistrale !

Ce livre rejoint avec force mes coups de cœur ! Mais c’est tellement plus que cela ! C’est presque indéfinissable … Il m’a touché, secoué, émue, d’une façon telle que je n’oublierai jamais l’histoire de Jazz et Nicky…

Et quel bonheur de retrouver la plume de Leta Blake, qui sait traiter avec délicatesse, empathie et parcimonie, les histoires d’amour compliquées … Compilée à celle d’Indra Vaughn, que je découvre, et elles nous offrent un véritable petit bijou.

Afin de mettre un terme à sa vie dissolue, à son tempérament de junkie, dans le but de remettre tout simplement, sa vie sur le droit chemin … Après 17 ans d’absence, Nicky, décide de retourner dans son village natal …

Mais avant son départ, 17ans plus tôt, il a laissé derrière lui un homme, un homme qui a fait un choix … Choix qu’il n’a toujours pas admis et qui a fait en quelque sorte, celui qu’il est aujourd’hui … Alors comment ne pas appréhender ce retour aux sources, quand l’être toujours aimé, est là …. Mais non-disponible …

« Vespéral », c’est tout simplement l’histoire d’un amour avec un grand A. C’est l’histoire touchante, captivante, émouvante, vibrante, de Jasper et Nicholas, deux hommes différents mais complémentaires. Deux hommes avec un vécu commun, qu’une décision cruciale à séparé sans retour en arrière possible … Deux hommes déterminés, que les années de séparations ont modelé, et qui vont devoir, jour après jour, dans la douceur et la douleur, se réapprendre, se faire confiance à nouveau, et ce malgré leurs différents et leurs rancœurs …

« Vespéral », C’est l’histoire d’un amour de jeunesse qui va renaitre de ses cendres … C’est l’histoire d’un choix difficile, un choix cornélien entre religion et amour… C’est l’histoire d’une rédemption et d’une guérison …

Même si le thème de la religion peut vous faire hésiter à choisir cette lecture ! Attention, ne faite surtout pas l’erreur de ne pas le lire, ne passer pas à côté de cette magnifique histoire …

Je ne sais pas si une suite est prévue, mais quel bonheur cela serait de retrouver Jazz et Nicky … mais aussi, Lizzie ainsi que tous les jeunes du refuge, afin de voir ce qu’ils sont devenu :)

Ironie du sort, Tome 1 : Perdus de vue (doublon) Ironie du sort, Tome 1 : Perdus de vue (doublon)
Lucy Lennox    Sloane Kennedy   
Il avait promis de ne jamais me quitter. Mais lorsque j’ai eu le plus besoin de lui, c’est exactement ce qu’il a fait…

Le guide forestier, Xander Reed, a passé quinze ans à essayer d’oublier la nuit où il s’est tourné vers son meilleur ami aux heures les plus sombres de sa vie pour se rendre compte que le jeune homme qui avait juré de toujours être là pour lui, lui avait tourné le dos. Trois mille kilomètres et quinze années à reconstruire une nouvelle vie dans l’arrière-pays tranquille des montagnes Rocheuses auraient dû suffire à effacer à jamais de sa mémoire Bennett Crawford. Mais les vieilles blessures sont profondes et lorsque Bennett réapparaît brusquement dans sa vie comme membre d’une expédition guidée par Xander, les cicatrices qu’il croyait guéries depuis longtemps s’ouvrent à nouveau.

Tout ce que j’ai toujours voulu, c’est d’empêcher Alex d’être blessé à nouveau. Je n’ai jamais envisagé que celui dont il avait besoin d’être protégé, c’était moi…

Bennett Crawford a été confronté à un choix impossible la nuit où son meilleur ami a eu besoin de lui. Il a fait le mauvais choix. Fils unique d’une des familles les plus riches de la Nouvelle-Angleterre, il aurait dû avoir le monde à ses pieds, mais perdre son meilleur ami à l’âge de quatorze ans a tout changé. Et même si Bennett a réussi à se cacher derrière un masque de satisfaction alors qu’il prend place aux côtés de son père dans l’entreprise familiale, intérieurement il cherche le morceau de lui-même qui lui manque depuis que Xander Reed a quitté sa vie. Le seul point positif pour Bennett est son travail avec un groupe d’enfants de quartiers défavorisés, et lorsque la chance lui est donnée de montrer à ces adolescents troublés qu’il y a un monde plus vaste qui les attend s’ils ont le courage de chercher à l’atteindre, il la saisit.

Mais lorsqu’il descend de ce bus pour ce qui est supposé être une semaine d’amusements et d’aventures, il revient immédiatement dans le passé en découvrant que leur guide n’est autre que le garçon qu’il a laissé tomber si longtemps auparavant. Seulement, le petit garçon insouciant et au cœur tendre que Bennett a connu a disparu, et à sa place se trouve un homme sombre et amer qui n’est pas intéressé par une seconde chance.

Source : Site de l'éditeur

par Velandra
Bad Boy Bad Boy
S. J. D. Peterson   
C’est la deuxième fois en peu de temps que le résumé d’un livre de Dreamspinner m’induit en erreur sur son contenu. En effet, je ne m’attendais pas du tout à ce genre de romance et mon avis est plutôt mitigé.

Pourtant le début m’a enchanté. Le personnage de Ridley était prometteur, l’ancien gamin martyrisé par ses camarades qui s’est transformé en gars protecteur à l’allure bad boy et qui craque sur le bibliothécaire. Et au début, j’ai aimé Alex, personne plus mystérieuse et plus sûre d’elle que Ridley le pensait. Mais quand le couple commence à sortir ensemble, j’ai plutôt déchanté. En effet, je ne suis pas fan de relation pseudo BDSM et encore moins quand il n’y a pas vraiment d’explications ou de pédagogie derrière. Et cela ne n’est pas totalement arrangé par la suite, je n’ai jamais réussie à être convaincue par le couple qui n’a pas grand chose en commun à part leur amour du sexe violent, et l’évolution du personnage de Ridley ne m’a pas parue cohérente. Pourtant certaines scènes de complicité vers la fin du livre sont plaisantes et j’en ai encore plus regretté ce choix dans l’expression de leur relation.

Le reste de l’histoire sur le passé d’Alex est plutôt sympathique même si du coup elle est plutôt en arrière plan. Je n’avais pas forcément vu venir l’explication au début ce qui est un bon point. Par contre une fois le ‘mystère’ dévoilé, mon intérêt pour le livre est retombé car son traitement n’est à mon goût pas très crédible. Tout comme la fin.

Une légère déception donc, surtout parce que je ne suis pas fan de ce genre et que je m’attendais à une romance plus tendre. Mais je pense qu’elle plaira à d’autres personnes, car l’écriture est fluide et la traduction plutôt bonne.

par Oxanes
Signes Signes
Anna Martin   
Cette histoire toute douce ravira les cœurs tendres. Elle s’apparente davantage à un Young-Adult puisque Luc et Caleb, les deux héros et narrateurs, viennent tout juste de fêter leur dix-huitième anniversaire. Ils vont ensemble découvrir leur première expérience sexuelle et l’amour avec un grand A.

Luc est quelque peu traumatisé par l’éducation d’un père homophobe à la logorrhée particulièrement assassine, décédé depuis un an, et d’une mère alcoolique qui n’a jamais eu d’élan affectif. Il vit chez sa grande sœur et passe son temps à alimenter son blog ou il trouve un certain réconfort auprès de ses nombreux suiveurs. Il n’aspire qu’à rencontrer quelqu’un qui le comprenne et l’aime pour ce qu’il est avec son look goth et ses attentes romantiques. C’est par hasard qu’il découvre avec admiration un cliché et qu’il prend contact avec son auteur.

Caleb est un jeune homme courageux qui combat sa surdité en refusant d’exprimer une quelconque émotion faciale nécessaire pour maîtriser le Langage des Signes. C’est en utilisant un propre langage qu’il communique avec ses parents et avec les autres personnes en lisant sur les lèvres et écrivant. Dans son isolement forcé, Caleb a une passion : la photo. Et il semblerait que son professeur de photographie ait remarqué son œil averti et son talent.

Dès les premiers échanges, c’est une évidence. Luc et Caleb sont faits pour se rencontrer et vivre une grande histoire. Au cours de leurs nombreuses rencontres virtuelles et réelles, ils créent une bulle, une entité propre qui les poussent respectivement à se surpasser. Au contact de Caleb, Luc se détend, prend confiance en lui, respire enfin. Quant à Caleb, grâce à la bienveillance de Luc et son soutien, il repousse ses limites et s’affirme auprès de ses parents. En toile de fond, nous déambulons dans les rues de New York, dans son métro bondé aux sonorités musicales ou encore ses bars branchés où chacun peut être ce qu’ils souhaitent.

Les deux jeunes hommes sont vraiment touchants, ils se dégagent d’eux une douceur qui vous inonde durant toute la lecture. Le handicap de Caleb est traité avec pudeur et n’est pas au centre de cette histoire. Les deux hommes créent leur propre langage. Dire que j’aurais aimé un peu plus de drame serait vrai, retrouver Luc et Caleb quelques années plus tard aussi. Qui sait avec de la chance, Anna Martin nous le proposera un jour ? Avec ce récit simple, bien écrit, elle expérimente les premiers émois, le passage à l’âge adulte, la réalisation de ses rêves les plus fous et le dépassement de soi. En ça, cette romance est très réussie !

Ce n’est pas le coup de cœur auquel je m’attendais. Cette couverture magnifique me racontait une histoire plus sombre, compliquée, je ne m’attendais pas du tout à ces très jolies prémices.
UES Boys, Tome 1 : Au tapis UES Boys, Tome 1 : Au tapis
Maris Black   
J'ai adoré du début à la fin. Je n'ai pas pour habitude de lire beaucoup de romans M/M mais celui-là est vraiment super je trouve.
Beck et Jeremy sont des personnages qu'on a plaisir à découvrir, tout comme la plupart des personnages secondaires.
L'évolution de la romance entre nos deux protagonistes se fait au fil des pages et s'installe "plus ou moins" tranquillement.
Ce qu'il ressente l'un pour l'autre est pur et sans faux-semblants. J'ai d'ailleurs trouvé leur histoire beaucoup plus touchante et belle que pas mal de romans entre hétérosexuels.
C'est simple, je n'ai pas pu décrocher de ce bouquin, sauf quand j'y étais forcée (comme pour me nourrir par exemple).
Changer de bord Changer de bord
Candice Ulrik   
Bien bien bien, alors ce livre est plutôt sympathique. Ce n'est pas transcendant car beaucoup trop dialogué. Sans parler qu'il manquait plus de souffrance dans les mots.

Ceci dit le couple ce complète plutôt bien même si je dois admettre que c'est du très rapide.

Ensuite je dois dire qu'il manque quelques pièces au puzzle, l'auteur n'a pas pris assez de risque avec son roman. Elle aborde des sujets extrêmement dure et pourtant ça passerait presque pour une comédie. Je dis bien presque parce que des deux côtés la souffrance est présente mais pas assez pousser. Je m'attendais a un roman dramatique, a vous faire pleurer et pousser au plus loin de ce que son sujet implique.


Toute fois c'est un roman sympathique, la couverture est splendide et ce sujet n'avais jamais été encore abordée.


PS : une chose m'a particulièrement gêner et c'est uniquement parce que je suis boxeuse. En boxe, ou peut importe le sport de combat d'ailleurs, il n'y pas de "match" ce sont des combats. Des combats parce que le combattant/boxeur affronte physiquement sont adversaire contrairement a un "match" de basket par exemple où il n'y aucun affrontement physique et ou c'est un jeu. La boxe n'est pas un jeu. Bref ça m'a titillé tout le long du roman mais en changeant le mot dans ma tête c'est plus ou moins passé
Les Protecteurs, Tome 1 : Absolution Les Protecteurs, Tome 1 : Absolution
Sloane Kennedy   
j'ai passé un très bon moment avec ces 3 hommes. leur passé est sombre, ils seront en proie a des moments difficile. ils devront apprendre a se reconstruire pour avancer ensemble.

par virgo76
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3