Livres
462 217
Membres
419 382

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Il contrôle tout et c'est donc lui qui met fin à ce baiser enflammé, me laissant pantelante entre ses doigts. Dès que son corps tente de se défaire du mien, j'attrape son bras que j'enroule autour de ma taille devant un Cartweld furax qui fulmine.

— C'est quoi ce cirque ?

Son visage affiche un rictus entre dégoût et haine. Une moue que je savoure avant le coup final.

— Vous vouliez savoir ce qui s'est passé cet après-midi ? demandé-je éclairée par un sourire niais de jeune damoiselle naïve et à côté de la plaque. Hardy et moi sommes ensemble, annoncé-je en entendant Hardy s'étrangler au même instant que Cartweld. Je ne l'ai pas dit plus tôt, mais je ne voulais pas provoquer d'ennuis à mon Hardychou chérie, ajouté-je en me retenant de rire.

Je sais qu'il déteste toute forme de mièvrerie, et c'est précisément ce qui fait que j'y prends plaisir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2019-03-15T17:58:58+01:00

« – Je suis un S.W.A.T. depuis quelque temps, lâche-t-il finalement.

Son visage de marbre ne me donne pas envie de me démonter. Si ça se trouve, c’est même le contraire. Chaque personne a une histoire et je sens que la sienne est d’une noirceur que je n’arriverais même pas à imaginer.

– Pourquoi tu es ici ? Je veux dire, vu que ça a l’air de bien t’emmerder ?

– C’est mon air habituel.

– Quoi ? Tu rigoles, non ? J’ai bien de la difficulté à t’imaginer en train de déballer les cadeaux de Noël avec cette expression de : dès que tu vas cligner des yeux je vais t’abattre ! ça ne peut pas être naturel… je veux dire, tu ne te forces même pas pour avoir l’air… enfin… d’un méchant ?

Je rigole sincèrement et, malgré la douleur que cela m’inflige physiquement, ça me fait un bien fou psychologiquement.

– Et si je te dis que je ne fête pas Noël ?

– Tu as une religion de psychopathe ? Genre sacrifier des vierges chaque jour de pleine lune et une chèvre le 25 décembre ?

Faire sourire ce mec c’est aussi facile que d’expliquer les réseaux sociaux à une personne de 89 ans.

– Je ne fais rien de tel, je t’assure, seulement, je déteste ceux qui ressentent le besoin de s’extasier sur tout et n’importe quoi, explique-t-il en haussant les épaules.

– Oh, je sens que tu vas adorer me détester, alors ! Que vaut la vie si ce n’est pas pour en apprécier les belles choses, aussi infimes soient-elles ?

Surtout avec toutes les merdes qu’elle est capable de vous balancer en pleine tête, je songe tout en le gardant pour moi.

– J’attrape les méchants qui menacent les gens qui ont trop de paillettes dans les yeux pour voir où ils mettent les pieds.

– Aussi doué pour la conversation que pour les métaphores, à ce que je vois…

– Je ne suis pas venu pour tromper ton ennui, dit-il plus doucement. Je veux comprendre ce qui s’est produit et ce que j’ai vu.

– Ça me plairait bien de connaître ta théorie.

Il semble réfléchir et peser ses mots avant de répondre.

– Je pense que tu étais au mauvais endroit au mauvais moment. J’en ignore la raison, mais vu ta naïveté évidente et ta propension à la gentillesse, je dirais que tu ne savais pas exactement où tu mettais les pieds. Néanmoins, une raison t’a poussée à chevaucher ta licorne magique jusque là-bas, et c’est celle-là qui m’importe.

– Ma licorne ? Dis plutôt que je ne suis qu’une nunuche et ça sera pareil, rétorqué-je faussement vexée. Si ça se trouve je suis venue prendre une livraison afin d’aller la distribuer aux jeunes du primaire avec une paille en bonus. Pailletées, les pailles, précisé-je.

Je le jauge du regard, même pas l’ombre d’un sourire. Je suis déçue. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elisabeth57 2019-05-31T01:16:01+02:00

Sa main remue toujours sur ma poitrine et au moment où j’essaie dévaluer à quel point je risque de perdre les pédales en restant auprès d’elle, elle soupire. Et c’est là que je bascule. Elle murmure mon prénom de façon suave. C’est à peine audible mais assez pour que je n’aie plus aucune volonté. Je pose ma main sur mon membre et ressens une décharge de désir inexplicable. Comme si toute ma retenue venait de tomber d’un coup. Je me caresse cédant brusquement à la tentation. Elle remue à nouveau et c’est à ce moment qu’elle a raison de moi. J’empoigne ma virilité à pleine main et dépose l’autre entre ses jambes. Je ne bouge pas d’abord, espérant qu’elle se réveillera. Je fantasme à l’idée qu’elle me surprenne et me regarde faire avant de m’imiter. Je l’imagine remuer sous l’effet de ses propres caresses. N’y tenant plus, je débute les va-et-vient du gland jusqu’à la base. Je songe que ce n’est pas bien mais avant même que j’aie l’idée d’y mettre fin, son corps réagit à ma présence. Elle dort encore, mais lui, cherche mon contact. Il ondule tout contre ma paume. Son bassin pousse contre ma main et je raffermis celle-ci pour qu’elle puisse se frotter dessus sans vergogne.

Afficher en entier

— Qu'est-ce que c'est ?

— Le repas que tu refuses de prendre à l'intérieur. Il est venu à toi et puisque je ne souhaite pas éclater durant la nuit, je t'apporte les restes.

— C'est gentil mais...

— Mais rien, me coupe-t-elle. Tu me rends service en me protégeant des vilains kilos en trop ! Me protéger, c'est ton boulot non ?

Afficher en entier

On doit la protéger merde ! Pas la séduire ! Voilà pourquoi Jay ne serait pas l'homme de la situation.

— Jamais ! soufflé-je entre mes dents.

— Jamais quoi ?

Je sursaute alors qu'une paire d'yeux noisette me fixe de l'autre côté de la fenêtre.

Son sourire éclatant remonte jusqu'à son regard qui se plisse légèrement. Un éclat particulier illumine ses prunelles et je la reconnais immédiatement.

— Jamais quoi ? insiste-t-elle. Jamais tu ne refuseras plus un repas que je t'offre ? questionne-t-elle joueuse.

Je frotte ma barbe, fais mine de réfléchir en essayant simplement de gagner du temps.

Afficher en entier

— Tu vis où ?

— Dans une maison, lâche-t-elle du tac au tac, sans l'ombre d'un sourire, cette fois.

— Je me doute que ce n'est pas une grotte, mais pour prendre la bonne route, il va falloir être légèrement plus précise.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode