Livres
550 870
Membres
592 014

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Jay

Le visage d’Alyssa s’illumine instantanément. Elle pose la main devant sa bouche avec émotion. Son visage se couvre de larmes et elle ne cherche même pas à cacher les sanglots de soulagement qui la secouent. Hardy se met à courir dans sa direction, n’ayant rien à foutre des pans de sa chemise d’hôpital qui s’écartent et qui laissent entrevoir son cul. Bordel je ne me remettrai jamais de cette image, c’est assuré.

Il arrive à sa hauteur et se jette à ses genoux, posant sa tête sur ses cuisses et embrassant chaque parcelle de son corps avec un laisser-aller dont je n’aurais j’aimais cru le voir faire preuve un jour.

Spoiler(cliquez pour révéler) — Je t’aime, bordel, je t’aime tellement !

Afficher en entier

Elle tente de se relever et ses yeux se révulsent ne me laissant entrevoir que le blanc. Elle est secouée de spasmes et moi je hurle pour que les infirmières arrivent.

— Elle fait l’exorciste bordel, mais c’est quoi cette merde ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melanie-35 2019-05-30T00:36:42+02:00

Avec Hardy, j'arrive à oublier bien des trucs... Comme le fait qu'il m'a menti et menée en bateau. Comme si le creux de ses bras était un abyssale dans lequel je peux précipiter tous mes maux. Avec lui, je perds mon passé je savoure un présent gouteux, même si je ne manque pas de me souvenir qu'un avenir heureux doit se conjuguer en solo...

- Bonne nuit, Alyssa, souffle sa voix contrôlée et maitrisée comme le S.W.A.T pro qu'il est.

- Bonne nuit, Hardy, rétorqué-je encore perturbée.

Je tourne sur le côté et supplie pour trouver le sommeil à nouveau. Je ne saurais dire depuis quand je fixe le mur en ressassant les derniers évènements quand il remue près de moi, et qu'avant même que j'ai le temps d'analyser, son bras encercle ma taille , venant se placer entre mon ventre et ma poitrine. Et c'est là, à ses côtés, réchauffée par sa chaleur, rassurée par sa proximité, que je m'endors et cette fois d'un sommeil sans rêves.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cookie520 2021-04-14T21:55:22+02:00

« Parce que même si nos cœurs battaient de façon complètement erratique, l’un avec l’autre ils arrivaient à produire une mélodie chantante. Comme si sa moitié brisée et la mienne arrivaient à créer un seul et même cœur capable du meilleur comme du pire. »

Afficher en entier

Vivre avec des remords c'est lentement mourir de l'intérieur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par EloLML 2019-11-25T20:55:03+01:00

Je suis incapable d’aimer ?

Possible, mais je suis capable de possessivité et je la déclare mienne !

Un cœur c’est cliché, bien trop culcul, elle n’est pas dans mon cœur putain, elle est dans mes tripes !

Elle coule dans mes veines, bat dans ma queue, elle s’immisce dans ma tête.

Elle est partout à la fois ayant laissé une empreinte indélébile en moi.

Un murmure que je n’arrive pas à taire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Livie-1 2019-07-21T20:18:27+02:00

(Hardy)

— Cartweld ne peut obtenir de promotions qu’avec sa queue, d’ailleurs je me suis toujours demandé si c’était pas comme ça qu’il choisissait ses hommes.

— Elle fait l’exorciste bordel, mais c’est quoi cette merde ?

(Alyssa)

Cette conversation ne m’amuse plus. Je n’ai jamais été de nature jalouse et possessive et là pourtant si je le pouvais je ferais pipi autour de lui pour m’assurer que personne n’ose le toucher.

(Jay)

— Apparemment ce merdeux n’a pas que toi comme ennemi, annonce Jay. Ils l’ont baptisé langue marron parce qu’il passe son temps à lécher le cul de son boss,

Afficher en entier
Extrait ajouté par clem005 2019-06-03T13:17:46+02:00

Hardy n'est pas ma vie, mais il a donné un second souffle à celle-ci et à son contact j'ai à nouveau eu envie de tenter un truc complètement débile et dangereux : tomber réellement amoureuse.

Afficher en entier

Eh oui ! Je suis au courant pour les deals qu’elle passe avec vous et même si j’avoue trouver ça de mauvais goût, même moi je coucherais avec elle si elle consent à me donner ce que je veux !

Il s’étrangle littéralement quand mes mots atteignent la partie de son cerveau digne de l’homme de Cro-Magnon que la simple idée de deux femmes fait baver.

Afficher en entier

« Quoi que je dise, quoi que je fasse, elle est devenue tout pour moi. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode