Livres
553 653
Membres
598 073

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sa Majesté des mouches



Description ajoutée par miss-dic-s 2014-07-03T21:03:16+02:00

Résumé

Durant la Seconde Guerre Mondiale, un avion s'écrase sur une île du Pacifique. Il transportait des collégiens britanniques. Pas un seul adulte n'a survécu. Rescapés de ce désastre, les enfants décident de s'organiser et d'abord d'élire un chef. Ce sera Ralph, qui croit encore en la nécessité des lois pour survivre. Mais il a un rival, le chasseur Jack, qui, lui, s'exalte d'être enfin libre de toute autorité. Quand la nuit tombe, les cauchemars se déchaînent. Bruits étranges, visions effrayantes d'un monstre. Et très vite tout bascule. Entre le groupe de Ralph et celui de Jack, c'est la guerre. Et elle sera sans merci.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 678 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Quand on a peur de quelqu'un on le déteste, mais on ne peut pas s'empêcher de penser tout le temps à lui. On essaie de se persuader qu'il n'est pas si méchant après tout et puis, quand on le revoit....

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

Je trouve que ce livre est très dur et réaliste. Trop même. Il m’a assez choquée mais tout ce qui est décrit est vrai. Les descriptions de l’auteur sont super. Mais je ne vois pas comment noter ce livre. Global ? Choquant. Scénario ? Dur. Ecriture ? Bon. Trop bien décrit. Originalité ? Ben ça ! Additivité ? J’irai pas jusque là, quand même. Originalité ? J’aurai aimé mais malheureusement non. Personnages ? Humains. Humour ? J’en parle même pas.

On peut plus penser de la même façon après avoir lu ce livre. Chaque mot peut cacher une dispute qui cache elle-même une mort. Chaque île cache la terreur, la sauvagerie, la mort. Chaque enfant cache sa part d’ombre, de fureur, de sadisme, de folie meurtrière. De mort. Chaque personne est toquée. Chaque personne est cruelle. Chaque personne est un monstre sans civilisation. Nous somme tous des sauvages. Nous. Sommes. Des. Sauvages. Tous.

Comment ne pas être traumatisé après avoir vécu ça ? Comment ne pas penser différemment ? Comment ne pas frémir de peur à chaque fois que l’on prononce un nom ou un mot tabou ? Île ! Piggy ! Simon ! Feu ! Comment ne pas devenir fou, faire des cauchemars toutes les nuits, rester enfermé, laisser les lumières allumées, être constamment avec quelqu’un, ne pas se suicider après ça ? Comment vivre avec les morts sur la conscience ? Comment vivre après cette épreuve ? Autant en finir tout de suite ! Comment vivre après avoir pourchassé, avoir été pourchassé par ses semblables devenus fous de sauvagerie, avoir tué, s’être battu ? C’est comme les Hunger Games, c’est comme Titanic, c’est comme… On est marqué au fer rouge après ça. Et bien rouge. Rouge du sang dégoulinant des victimes. Rouge de Mort.

Sa Majesté des Mouches, c’est un thriller, un film d’horreur à sa façon. Et je peux vous dire qu’entre les films d’horreurs et la vraie horreur, l’écart est incroyablement plus grand de terreur.

Je tiens aussi à dire que je n'ai pas, moi, été traumatisé ou quoi par ce livre. Mais si j'étais les personnages... Je recommande même ce livre à ceux qui veulent réfléchir sur l'Humanité ou même sur leur Humanité.

Afficher en entier
Lu aussi

Sa Majesté des Mouches est l'un de ces livres qui ne laisse pas indifférent. Cela faisait plusieurs années que j'entendais parler de ce classique en ce sens, et j'ai enfin pu me faire mon opinion.

C'est un livre court, que j'ai lu d'une traite jusque tard dans la nuit. Impossible d'en décrocher tellement j'ai trouvé les faits exposés par l'auteur sont fascinants.

Spoiler(cliquez pour révéler)La nature humaine décrite par Golding sonne terriblement juste.

Qui n'a jamais vu un enfant plus petit, plus gros, différent simplement, se faire molester à cause de sa différence ? Ici, c'est ce qui arrive, dans un monde où les adultes n'existent pas pour rétablir l'ordre. Les seuls enfants matures sont d'ailleurs stigmatisés par les plus jeunes, ceux qui sont moins réfléchis, et l'effet de groupe prend tout son sens.

Sans ordre et sans éducation, l'homme exprime sa nature profonde, et la violence explose.

Au final, j'ai refermé ce livre avec un sentiment de malaise diffus, car il y a un fonds de véracité dans Sa Majesté des Mouches. Et ce n'est pas franchement rassurant...

Objectivement, c'est un roman que je trouve très réussi, car il remplit entièrement son objectif. Je le conseille

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Intranucleaire 2020-02-23T15:47:55+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par greeneyes 2021-05-02T10:52:50+02:00
Diamant

J'ai vraiment aimé ce roman. On y retrouve une écriture assez cru, qui pourrait même être considérée comme froide mais c'est en réalité ce qui donne toute sa dimension au roman. Des enfants livrés à eux même qui reproduise une société. La loi des plus fort y règne pour y appliquer de nouvelles règles et normes propre à cette petite société. Ceux qui veulent être au sommet doivent s'affronter puisqu'il ne peut y avoir qu'un seul dirigeant. Ici nous sommes dans le contexte particulier d'une île déserte avec peu de ressources mais je pense que ce type de fonctionnement se retrouve dans nos sociétés actuelles. Ce roman est vraiment une belle œuvre que j'ai particulièrement appréciée de lire malgré quelques passages plus difficile que d'autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hanayu 2021-04-17T21:54:48+02:00
Lu aussi

Je ressors (et reste) barbouillée par ma lecture.

Trop réelle et crédible quant à la sauvagerie dont peut faire preuve l'être humain...à tout âge. Ce qui est ici le plus dérangeant, et ce qui soulève le cœur d'ailleurs (des collégiens et gamins !! 13 à 6 ans...)

Une île paradisiaque sans adultes, ni prédateurs (à moins que ?) ! Le rêve non ?!! Pensez-vous...

L'absence de contrôle va pousser certains à commettre les pires exactions. De cette folie (meurtrière) la déchéance apparait comme inéluctable d'entrée.

Celui qui voulait le pouvoir ne l'ayant pas obtenu...on se doute du coup d'État en devenir...sans en imaginer la violence !!

C'est glauque et hallucinant !

La peur enfantine donne lieu à un lynchage. D'accident (Oo) la suite ne le sera plus. Assassinat et chasse à l'homme, appel au sang, offrande de gibier décapité, enrôlement d'office par l'intimidation du plus fort...on se demande vraiment pourquoi j'ai la nausée ?!

Anéantissement symbolique de la démocratie Spoiler(cliquez pour révéler)(conque) qui n'aura pas fait long feu hélas (pourtant il y avait des idées !) ... C'est notre société qui transparait. Le pire de ce qui peut sortir de l'inexistence de règles de bienséance, de respect et d'ordre.

Comme Ralph, à la fin, on fait son deuil de l'innocence et marqué/hanté impossible de se réjouir de l'effet de la dernière fumée.

Pour ceux qui voudraient comprendre le titre :

Spoiler(cliquez pour révéler)"Sa Majesté des Mouche" est une tête de truie dévorée par les insectes, ainsi surnommée par l'un des naufragés dans un de ses délires hallucinatoires...eurk.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-09T16:33:19+02:00
Lu aussi

De jeunes garçons sont victimes d'un accident d'avion et se retrouvent coincés sur une île déserte. Ils semblent d'abord enchantés de leur sort : c'est l'occasion pour eux de vivre sans règles à respecter et de profiter d'une liberté dont ils n'ont pas l'habitude. Mais bien vite, la petite communauté se rend compte qu'ils devront s'organiser s'ils veulent survivre.

Sa majesté des mouches fait partie de ces romans que l'on "connaît" de façon instinctive. Même sans l'avoir lu, on sait que le roman raconte l'histoire d'un groupe d'enfants naufragés.

C'était mon cas mais, je l'avoue, je m'attendais à bien autre chose. Peut-être un roman dit "d'aventure", proposant un récit mouvementé mais assez amusant. Eh bien ce n'est pas du tout le cas.

Avec Sa majesté des mouches, William Golding semble vouloir dénoncer les dérives du pouvoir dans la société. du coup, ses jeunes héros, bien qu'étant des enfants, ne sont pas spécialement innocents... Dès les premières pages, Ralph se montre excessivement cruel envers son compagnon, Piggy. Bien sûr, cela ne décourage pas spécialement le lecteur, puisque, comme tout le monde sait, les enfants sont souvent cruels entre eux : moins dissimulateurs et hypocrites que les adultes, ils cachent rarement ce qu'ils pensent vraiment de quelqu'un.

N'empêche que, par la suite, le récit ne devient guère plus "gentil". le roman est profondément réaliste et finit par devenir effrayant, tant la situation affreuse dont il parle pourrait très bien devenir réalité si l'on se trouvait dans la même situation que ces enfants.

Ce roman est obsédant, court mais intense. Il est impossible de le lire d'une traite tant les sentiments que Golding nous fait ressentir sont puissants. Dégoût, peur, colère... Tout y passe.

Je ne vous en dirai pas plus : à vous de découvrir cette histoire superbement écrite au sujet difficile.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cjustmoua 2021-01-29T23:11:04+01:00
Bronze

Pour commencer, ce n'est pas du tout mon genre de lecture car c'est un livre violent quant je préfère lire pour la détente et le plaisir.

Malgré tout, c'est un livre intéressant et marquant. Le parallèle est faisable entre ce que vivent les enfants sur cette île et la guerre que vivent leurs parents.

Quand j'imagine des enfants échoués sur une île, je les imagines désordonnés, à jouer, pas se laver, etc. Même si la jalousie, la nécessité de tester les limites sont nécessaires, les imaginer perdre complètement pieds avec le monde "normal" et devenir violent, sanguinaires... C'est dérangeant et ça force à la réflexion.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hawthorne23 2020-12-22T04:27:26+01:00
Argent

La Guerre des Boutons version sauvage-survie. Un roman dur qui représente bien la société.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2020-07-26T15:08:54+02:00
Bronze

J'ai fini par sortir se livre qui dormait dans ma pàl, attiré par la mention de "seconde guerre mondiale". Bon finalement, il s'agit vraiment d'une mention inutile.

C'est un livre que j'ai apprécié pour sa noirceur même si j'en garde un goût mitigé pour d'autres raisons.

L'écriture de Golding est facile à lire même si la pointe est noire. Il est a noté que si vous cherchez de l'aventure et de l'action passez votre chemin ! Il n'y a cependant, pas de description trop longue ou de passage lent, le livre se lit tout seul.

Le côté psychologique est beaucoup plus mis en avant même si personnellement j'ai eu beaucoup de mal avec certains personnages (Ralph et Porcinet en particulier). C'est probablement parce que l'auteur les a bien travaillés que j'éprouve ce sentiment.

En bref c'est un ouvrage que je conseille surtout pour le côté "comment se comporter entre êtres humains dans un milieu hostile ?".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mistinguette60 2020-06-29T21:19:29+02:00
Lu aussi

J'ai lu ce livre car il y est beaucoup fait référence dans un livre de Stephen King.

Je ressors de cette lecture un peu choquée, comment ces enfants peuvent ils devenir aussi inhumains?

J'ai eu également un peu de mal avec l'écriture, j'ai du m'accrocher pour arriver à le finir...

Afficher en entier
Lu aussi

Avant de lire ce livre, j'en entendais beaucoup parlé un peu partout. J'en attendais beaucoup, un peu trop même. Je n'ai pas apprécié ma lecture. Je la trouve beaucoup trop longue, et un peu brouillonne. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par queenregina 2020-06-22T10:16:39+02:00
Or

Un livre intéressant avec un scenario bien ficelé.

Le début est un peu long à mon goût, les personnalités se mettent en place au fil des pages, quelques protagonistes ressortent du lot et vont jouer un rôle crucial pour la suite des événements.

Je me suis attachées au souffre douleur Piggy. Ralph est élu chef de la bande de jeunes échoués sur une île tropicale sans adulte pour les guider et les aider. Mais la vie sur l'île n'est pas aussi idyllique qu'il n'y parait. Jack un autre jeune va aussi ressortir du lot.

Le groupe va subir des trahissons, des retournements de situations. La violence ressort dans la seconde partie du récit qui est plus violente et captivante d'un point de vu sociologique.

Certains protagonistes sont détestables au possible et les pires instincts sauvages ressortent de la pire façon, ils sont devenus des monstres. Même chez des enfant l'homme est un loup pour l'homme. Spoiler(cliquez pour révéler)il y a une chasse à l'homme au final

Le tout se lit très vite, le début est long , il s'agit du seul défaut que je trouve dans ce roman. Sinon j'ai apprécié découvrir ce titre.

Un passage nous fait découvrir le choix du titre mais je vous laisse le découvrir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aphrodian 2020-06-07T18:51:06+02:00
Diamant

Juste... whooooaw.

Au début j'ai eu un peu de mal le coté, très enfantin de l'histoire, ( les enfants ont la douzaine), puis la vie reprenant ses droits, on se rend compte que même les enfants finalement, on besoin de cette sorte de hiérarchie.

Et la fin m'a vraiment choquée, estomaquée. Pour le coup un vrai suspense, je ne m'y attendait pas.

Afficher en entier

Date de sortie

Sa Majesté des mouches

  • France : 2001-10-13 - Poche (Français)

Activité récente

Lillule l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-09T21:14:30+02:00

Titres alternatifs

  • Lord of the Flies - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1678
Commentaires 246
extraits 53
Evaluations 401
Note globale 6.79 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode