Livres
558 058
Membres
606 017

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Quand on a peur de quelqu'un on le déteste, mais on ne peut pas s'empêcher de penser tout le temps à lui. On essaie de se persuader qu'il n'est pas si méchant après tout et puis, quand on le revoit....

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Un fou rire général unit Ralph aux autres garçons et détendit l'atmosphère. Une fois de plus, Porcinet servit de bouc émissaire et son ridicule permit à la communauté de retrouver son équilibre et sa gaieté.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2017-03-25T13:05:40+01:00

Ralph les regardait d'un oeil critique; il se souvenait de ce qu'était la propreté.Il les trouvait sales, mais pas de cette saleté particulière aux garçons maculés de boue ou trempés de pluie.Aucun d'eux ne semblait avoir un besoin urgent d'une douche et pourtant...chevelures trop longues, emmêlées, formant des noeuds autour d'une brindille ou d'une branche morte; visages vaguement nettoyés par les repas et la sueur, mais marqués d'une sorte d'ombre dans les coins moins accessibles; vêtements usés, raides de transpiration, enfilés non par souci du décorum, mais par routine; corps couverts de sel séché...

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2017-03-25T13:00:14+01:00

Devenu brun doré, le corps grassouillet de Porcinet se dissimulait à peine sous les lambeaux de culotte,mais ces lunettes lançaient toujours des éclairs quand il tournait la tête.Il était le seul de tous les garçons dont les cheveux ne semblaient pas pousser.Les autres portaient de véritables tignasses, mais Porcinet n'avait que des mèches rares comme si la calvitie était son état naturel et que ce maigre pelage dût bientôt disparaitre tel le velours sur les bois d'un jeune cerf.

Afficher en entier
Extrait ajouté par userexemple 2013-06-17T11:42:04+02:00

- [...] Que faisiez-vous ? Vous jouiez à la guerre ?

Ralph fit oui de la tête.

Le regard de l’officier détaillait ce petit épouvantail. Le gosse avait besoin d’un bain, d’une coupe de cheveux, d’un mouchoir et de beaucoup de pommade sur tout le corps.

- Pas de victimes, j’espère ? Pas de cadavres ?

Spoiler(cliquez pour révéler)- Deux seulement. Mais ils ne sont plus là.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Au milieu d'eux, couvert de crasse, la chevelure emmêlée et le nez sale, Ralph pleurait sur la fin de l'innocence, la noirceur du cœur humain et la chute dans l'espace de cet ami fidèle et avisé qu'on appelait Porcinet.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Ce qu'il faut dire, c'est que la frousse ça ne peut pas faire plus de mal qu'un rêve.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Merridew se tourna vers Ralph.

- Il n'y a pas de grandes personnes ?

- Non.

Merridew s'assit sur un tronc et lança un regard circulaire.

- Alors, il faudra se débrouiller tout seul.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Pour la première fois, il reconnaissait au feu une double fonction. Bien entendu, il servait d'abord à signaler leur présence par une colonne de fumée, mais il représentait également un foyer et un réconfort avant le sommeil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-04T16:00:47+01:00

Tu savais bien, voyons, que je faisais partie de toi. Intimement partie de toi, intimement. Je suis ce qui fait que rien ne va, tu le sais ? Ce qui fait que les choses sont comme elles sont.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode