Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SAAB22 : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Hestia Hestia
Carolyn Janice Cherryh   
D'abord ce livre de SF était PAL, mais maintenant je me souviens de l'avoir lu. Et cela vaut la peine.

Sam Merritt, l'ingénieur, fait la connaissance des êtres indigènes, mi-femme, mi-fauve, comme le dit la déscription et il comprend que la construction d'un barrage et l'inondation des régions forestières au-delà du barrage, détruirait l'habitat naturel de ces êtres félins.

Merritt reconnaît qu'il doit avoir une autre solution: compréhension pour les autres et coexistence.

Un beau roman.


par rogermue
Chamanes, Tome 1 : Héritage Chamanes, Tome 1 : Héritage
Rachel Dubois   
Lorsque j’ai sorti ce livre de la boite aux lettres, je me suis fait la réflexion qu’il arrivait au bon moment : la neige venait de faire son apparition dans les hauteurs, et quelques flocons voletaient déjà autour de la maison. Je n’ai cependant pas pu le dévorer aussitôt reçu, car j’avais d’autres obligations littéraires à honorer (on m’a prêté des livres, et je fais toujours passer les emprunts en priorité pour éviter de les garder trop longtemps puis de les oublier …). Alors, pendant des jours, ce roman et ses deux camarades (messieurs les tomes 2 et 3) m’ont narguée sur le bureau, exhibant leurs jolies couvertures hivernales, exposant leur résumé particulièrement intriguant … Bref, il m’a fallu beaucoup de volonté pour résister à la tentation et ne pas m’enfermer dans un igloo de couverture pour les lire sans attendre !

Aux yeux de tout le monde, Sandra est une adolescente banale. Voire plus que banale, insignifiante. Au collège, nul ne la remarque, hormis Greg et ses deux cousins, Alex et Luc, qui prennent un malin plaisir à empoisonner son existence. Ils feraient sans doute moins les malins s’ils savaient ce qui se cache derrière ces kilos en trop et ce caractère effacé. Car Sandra n’a rien d’une petite humaine timide et sans défense. Sandra est une Chamane, elle est autant Panthère des neiges qu’elle n’est humaine, et elle manipule avec une aisance rare la magie ancestrale de la Terre et de la Lune. Dans quelques mois à peine, Sandra sera considérée majeure par les siens et pourra ainsi revendiquer officiellement la Terre que lui a léguée sa grand-mère. Cette Terre qu’elle protège farouchement envers et contre tout. Aussi, lorsque trois Léopards et un Lion font irruption dans son univers, Sandra est prête à tout pour préserver son héritage ...

Un premier tome d’urban fantasy qui pose les bases d’un univers riche et complexe, mais surtout magique et mystérieux. L’auteur a réussi le pari de mêler métamorphose, magie et mythologie pour proposer quelque chose de finalement très original. Ici, pas de loups garous soumis au cycle lunaire comme on en voit tellement de nos jours, pas de baguettes magiques ou de chaudrons bouillonnants, mais des Chamanes, héritiers des Esprits Animaux, capables de se transformer en volonté en l’animal qui partage leur esprit et de manipuler la magie environnante en fonction de leur affinité avec la Lune, le Soleil ou la Terre. A tout cela s’ajoute une mythologie que j’ai vraiment énormément appréciée car elle s’appuie sur les mythes que nous connaissons bien (l’histoire mythe de la fondation de Rome a toujours fait partis de mes légendes préférées, et la retrouver ici avec cette touche de magie en plus a fait mon bonheur). S’ajoutent également les us et coutumes de ce peuple aussi puissant que discret, qui se cache des humains pour éviter les chasses aux sorcières, ce peuple soumis à des traditions ancestrales et des jeux politiques plus complexes que l’on ne peut le penser au premier abord.

Ce livre est un paradoxe ambulant. D’un côté, il plonge le lecteur au cœur d’une lutte de pouvoirs, d’un combat entre l’Ombre et la Lumière. Il y a du combat, du sang, des larmes, du désespoir, de la mort et de la haine. Rien n’est épargné à Sandra, qui est à la fois si forte et si fragile, qui se cache derrière un masque de froideur et de puissance mais qui n’est au final qu’une adolescente perdue et trop solitaire pour son propre bien. Ce livre, il est dur, violent. Mais d’un autre côté, ce livre est une vraie bouffée d’air frais qui régénère. C’est une belle histoire d’amour, d’amitié et de fraternité. Seule, Sandra ne serait rien. Mais entourée de ses amis, de son Clan, Sandra est capable de tout. L’union fait la force, dit-on, et cela se vérifie bien ici. Ensemble, ils ont l’espoir, la confiance, l’entraide et le soutien. J’aime déjà Sandra, Greg, Luc, Axel, Fabio et Danaë individuellement, mais en groupe, ils sont tout simplement irrésistibles, j’aime vraiment le groupe qu’ils forment. Ce livre, il est aussi léger, revigorant. Et c’est justement ce mélange entre ces deux ambiances qui le rend aussi sympathique.

Car ce livre se lit sans que l’on ne s’en rende vraiment compte, on tourne les pages tranquillement, avec une curiosité croissante mais sans ressentir cette fébrilité qu’entraine certains page-turners. C’est un livre sans prise de tête, un vrai livre-détente qui joue parfaitement son rôle d’évasion et de divertissement. On ne va pas se mentir, ce livre n’a rien d’un Goncourt. Et heureusement ! On a tous besoin de lectures purement distrayantes, faciles à lire, qui viennent soulager notre esprit surchargé par la lourdeur du quotidien. Ce livre est un ami qui vous veut du bien. Il veut tout simplement vous aider à déconnecter un peu, à penser à autre chose. L’écriture est simple et fluide, pas de mots compliqués ou de tournures emberlificotées, la narration est là pour jouer son rôle, décrire l’action et susciter des émotions, sans faire de nœuds au cerveau du lecteur. Même remarque pour l’intrigue : bien qu’elle s’appuie sur des retournements de situation et autres coups de théâtre, elle reste finalement assez simple pour ne pas perdre le lecteur, qui sait où il va. Il y a l’héroïne et ses compagnons, les gentils, et il y a ceux qui veulent nuire à Sandra, les méchants. Pas d’ambiguïté, pas de confusion, ça fait du bien, parfois, une intrigue aussi classique.

En bref, un premier tome qui remplit parfaitement son rôle : il nous présente l’univers dans lequel se place l’histoire, introduit les personnages et les liens qui les unissent, et lance l’intrigue en exposant les enjeux mis en jeu. Et surtout, il nous donne atrocement envie de lire la suite, car la fin est absolument insupportable ! Fort heureusement pour moi, j’ai le tome 2, et même le 3, à ma disposition, merci beaucoup à l’auteur pour cet envoi groupé qui m’évite une attente difficile ! Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement ce livre : les personnages sont très attachants, l’histoire est captivante, la plume est agréable à lire … Si vous aimez la magie, les histoires de famille compliquées, la nature, les mystères, les trahisons et l’humour, ne cherchez plus, vous avez trouvé le livre qu’il vous faut pour vous détendre durant ces longues soirées d’hiver, en compagnie d’un bon chocolat chaud ou d’une tisane, en regardant les flocons danser par la fenêtre …

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2017/12/chamanes-tome-1-heritage-rachel-dubois.html

par Aryia
Destinés, tome 1 : un nouveau départ Destinés, tome 1 : un nouveau départ
Lucie Barnasson   
Bon je vais y aller direct, ce livre a été une énorme et superbe surprise pour moi.

J'adore les dystopies, qu'elles soient toutes douces comme La Sélection ou plutôt brutale comme Divergente (bon brutal tout est relatif on est d'accord), et ça faisait longtemps que je n'en avais pas découverte une qui me plaise autant que Destinés.

Il y a de tout dans ce livre. Il y a de la douceur au sein des couples qui se forment, il y a de la futilité dans les petites anecdotes de cours, il y a de la dictature (nécessaire à toute bonne dystopie à mon goût), il y a des question, une multitude de questions, mais qui trouvent des réponses au fur et à mesure du livre, et il y a de l'action, beaucoup d'action.

On va vivre dans ce livre tellement de péripéties, qu'avec le recul j'ai l'impression d'avoir lu plusieurs tomes différents, ce qui est un point plutôt positif.

Il y a dans ce monde deux types de personnes différentes, et à plusieurs moments dans l'histoire je me disais : "Ah lui, il fait partie de cette catégorie c'est clair", et puis en fait non. L'auteure nous fait tourner en bourrique mais dans le bon sens du terme. On est complètement happé dans les questionnements des différents personnages et on se surprend à ressentir les mêmes émotions qu'eux.

Ce qui n'est pas pour me déplaire non plus est l'écriture de l'auteure. Elle est très fluide, on a l'impression que tout coule de source pour sa plume, les mots sont toujours bien choisis, et les phrases s'enchaînent très bien. Ce qui fait qu'on avance dans le roman sans vraiment le voir (j'ai dévoré ce livre, qui n'est pourtant pas tout fin, en deux soirées).
J'ai bien aimé que vers les deux tiers du livres on soit de temps en temps du côté de Tristan pour avoir un autre point de vue. Même si j'avoue que les 2-3 premiers paragraphes sont un petit peu perturbants, le temps de s'adapter. Ça nous permet de voir les choses sous un autre angle et de répondre à certaines de nos questions, car bien entendu, Lénia et Tristan n'ont pas les mêmes connaissances sur les sujets abordés dans le livre.

Le monde qui a été développé ici est du un peu revu, ne nous mentons pas, il y a un dôme qui fait penser aux limites des districts dans Hunger Games (ou plus simplement au dôme du livre le Dôme), on a des choses qui ont été interdites car nuisible dans le passé comme dans Promise, certaines personnes se révèlent être différentes des autres comme dans Divergente, et j'en passe certainement, mais malgré cela, le tout mis ensemble forme un très bel univers qui est bien construit.
Rien n'est laissé au hasard et chaque élément qui paraît incongru de prime abord vient de quelque part et on l'apprend au cours de notre lecture.

Un véritable coup de cœur pour moi!!

par alexia120
Joanne Walker, Tome 1 : Chamane Joanne Walker, Tome 1 : Chamane
C.E. Murphy   
Ce roman est une très belle découverte! Je ne m'attendais pas à l'apprécier à ce point. Je l'ai découvert tout à fait par hasard lors d'une excursion sur une brocante. Le titre m'a plu, le résumé également, et j'ai trouvé la couverture envoûtante. Elle est simple, mais les symboles et les dessins peints sur les murs sont attirants, mystérieux, et une certaine magie semble se dégager d'eux.

L'héroïne du roman se prénomme Joanne. C'est une femme d'une vingtaine d'année qui à première vue peut sembler tout à fait normale. Néanmoins, le lecteur va découvrir que ce n'est pas le cas, et qu'elle est loin d'être banale. J'ai vraiment apprécié cette jeune femme. En effet, elle fait souvent preuve d'humour ou de cynisme, même dans les pires situations, ce qui permet de dérider certaines personnes, dont le lecteur. Elle est décrite comme grande, impressionnante et forte. Cela ne l'empêche pas, même si elle tente de dissimuler cela derrière sa carapace, d'être fragile et sensible.
Lorsque l'histoire débute, Joanne est sur le point de se faire renvoyer. Du moins, c'est ce qu'elle pense. En effet, elle revient d'Irlande par avion, où elle a passé des mois avec sa mère mourante, puis elle a assisté à son enterrement. Son absence, qui s'est faite ressentir sur son lieu de travail, lui fait pressentir un licenciement qui n'aura pas lieu, à la surprise générale. Lorsque son trajet en avion manque de s'achever, une perturbation le maintient un peu plus longtemps que prévu dans les airs, et notre héroïne, grâce à ce contre-temps, aperçoit, depuis son hublot, une jeune femme poursuivit par une meute de chien, et un homme munit d'un couteau qui semble l'attendre avec une impatience morbide. Bien entendu, Joanne tente de prévenir quelqu'un. Personne ne tient compte de ses propos, c'est pourquoi à l'atterrissage elle décide de partir à la recherche de cette jeune femme dans une situation critique. Elle décide de se fier à son instinct et à sa mémoire pour retrouver le lieu de l'attaque et, n'ayant pas sa voiture, demande à un taxi de l'y conduire. C'est là qu'elle fait la connaissance de Gary, un vieux chauffeur de taxi qui se retrouve embarqué dans cette folle aventure à la recherche, selon lui, d'un cadavre, et selon Joanne, d'une femme en danger, et bien vivante. Gary est un vieil homme très attachant. Il se prend d'affection pour Joanne, tout comme elle se prend d'affection pour lui. Cet homme, âgé d'une soixantaine d'années, est veuf. On comprend qu'il aime toujours sa femme qu'il a perdue, ce qui ne l'empêche pas de jouer les séducteurs. Je dois avouer que c'est amusant. Parfois ennuyé de devoir jouer les conducteurs de taxis, il décide de suivre Joanne dans sa course folle contre... Un dieu celtique. Contre toute attente, l'attaque qu'elle a aperçu depuis son hublot était loin d'être commune. En effet, les chiens n'étaient autre que La Meute du Dieu Cornu. Au départ, cela n'a aucun sens pour cette jeune mécanicienne plutôt terre-à-terre. Puis, son passé refait surface, et les événements qui se sont produits deviennent plus cohérents et compréhensibles. Aux portes de la mort, elle se découvre d'étranges pouvoirs lui permettant de se sauver la vie. Elle découvre qu'elle est une Chamane, comme le titre de ce livre nous l'indique. La découverte de cette nature et de ces pouvoirs qu'elle possède depuis toujours mais dont elle n'avait pas conscience est vraiment palpitante! J'ai été transporté dans ce monde qui, auparavant, lui semblait inexistant, uniquement fait de légendes et d'inventions. Elle frôle la mort de peu, à plusieurs reprises, et l'un de ses amis manque également d'être tué. Audacieuse, elle provoque le Dieu Cornu et tente de le tuer afin qu'il cesse de commettre des crimes atroces. Quelque chose d'étrange se produit alors... Ce Dieu, qui devrait être repoussant et devrait dégoûter l'héroïne à cause de sa monstruosité, l'attire. Il ne l'attire pas, sentimentalement parlant, mais plutôt comme si elle était envoûtée par cet Homme. J'avoue l'avoir trouvé très mystérieux, et je crois que c'est ce mystère qui est attirant. Le lecteur, comme Joanne, a réellement envie d'en apprendre d'avantage à propos de ce Dieu.
D'autres personnages accompagnent Joanne, sans pour autant croire chacun de ses mots, chacune de ses découvertes que beaucoup pensent fausses et improbables. Notamment, son patron. Il s'agit d'un homme sérieux qui semble avoir un faible pour l'héroïne de cette histoire époustouflante. Il tente de ne rien laisser paraître, mais son inquiétude et son intérêt pour elle le trahissent quelque peu. Néanmoins, si le lecteur est en quête d'une grande histoire d'amour, ce n'est pas ce roman qu'il faut choisir! Tout est supposé, on peut imaginer qu'ils auront un avenir commun, mais rien n'est dit. Il est vrai que cet homme peut avoir quelques réticences à avouer des éventuels sentiments à cette femme hors du commun qui l'agace au plus au point, la plupart de temps. C'est ce que j'ai trouvé amusant! Ils s'apprécient, mais ne le disent pas. Au contraire, Joanne prend un malin plaisir à provoquer son patron, qui rétorque toujours, mais jamais de façon virulente. Il est souvent agacé, mais ne veut pas s'emporter...Puisqu'il l'apprécie, bien qu'il le nie. Leurs échanges m'ont beaucoup fait sourire!

J'ai constaté qu'il y avait un deuxième tome, et j'ignore encore si je souhaite le lire. La fin de ce premier tome pourrait conclure parfaitement l'histoire. Certes, on ne sait pas ce qu'il va advenir pour Joanne et ses pouvoirs, ni au niveau de sa vie privée et sentimentale. Mais, on peut se contenter de ce que l'on sait et laisser planer un peu de mystère. C'est quelque chose de plaisant aussi de pouvoir imaginer ce qu'il peut se passer. Quoi qu'il en soit, ce fut une très belle découverte et je ne suis absolument pas déçue d'avoir lu ce roman.
Filles de Lune, Tome 1: Naïla de Brume Filles de Lune, Tome 1: Naïla de Brume
Elisabeth Tremblay   
J'adore cette série, ça m'a pris du temps avant de rentrer dans l'histoire, mais ça en a valu la peine. L'histoire est bonne et les personnages sont attachants. De plus, le fait que se soit principalement écrit à la première personne, rend les protagonistes plus vivant. Bref, c'est une série a lire, je la recommende.

par syn2412
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
John Tiffany    Jack Thorne    Joanne Kathleen Rowling   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy
Riley Jenson, Tome 1 : Pleine lune Riley Jenson, Tome 1 : Pleine lune
Keri Arthur   
Si on aime les romans plein de sensualité pour ne pas dire de sexe et d'intrigues sombres, alors on est servi dans ce premier tome
Moi j'ai beaucoup aimé.

Close-Up, Tome 1 : Indomptable Sandre Close-Up, Tome 1 : Indomptable Sandre
Jane Devreaux   
Lien chronique : https://wordsoflovebooks.jimdo.com/2017/02/09/close-up-t1-sandre-jane-devreaux/


Fan de la première heure, j'avais tellement hâte de retrouver Sandre dans cette nouvelle édition de Sinder. Jane Devreaux avait autopublié l'histoire de Sandre dans une trilogie avant d'avoir la chance de se faire éditer par Hugo New Romance. Vous me direz peut-être quel intérêt d'attendre un livre qu'on a déjà lu ? Et bien je savais que Jane en avait fait des modifications et j'avais hâte de les découvrir et de retrouver cette héroïne qui m'avait tant touchée.

Sandre est une adolescente qui fuit les autres et aime se faire craindre, l'apparence qu'elle s'est construite ne faisant que renforcer ce sentiment. Le but ? Tenir le monde extérieur éloigné d'elle, de son coeur, de son secret. Malgré tout, elle se passionne pour la photo et ne peut s'empêcher de pointer son objectif sur Josh, le sportif populaire du lycée, bien évidemment en couple avec Marcy, la fille la plus parfaite du bahut... Quand un exposé les contraint à collaborer, ils vont vite comprendre que leur relation ne pourra rester que purement scolaire...

J'adore Sandre, vraiment. Enfin une héroïne qui a du caractère, même si son passé en est fortement responsable. Rebelle dans l'âme, elle ne mâche pas ses mots et a même une répartie hors pair. Dans mes souvenirs, Josh était le mec le plus gentil au monde. Dans cette version, il a pris de l'assurance et son histoire personnelle lui donne plus de force et de profondeur. Il n'en reste pas moins un mec très sexy qu'on inviterait volontiers dans sa chambre...

J'ai vraiment apprécié tous les changements apportés à la version originale. Ce roman est à double voix. Sandre et Josh se partagent la narration. Josh y est plus présent et cela lui permet de davantage se livrer et de montrer ses fêlures. L'arrivée d'un nouveau personnage est également une très bonne surprise. Que vous découvriez ce roman ou que vous ayez déjà lu cette histoire dans sa première édition, je pense que vous ne serez pas déçu. Les personnages principaux mais aussi les secondaires ont tous un tempérament bien à eux. Aucun ne vous laissera indifférent. Les mystères qui entourent respectivement Sandre et Josh donne envie de connaître la vérité, l'évolution de leur relation passionnée vous pousse irrésistiblement à tourner les pages jusqu'à la fin. Les rebondissements imaginés par l'auteure vous prendront par surprise.

Je ne suis sûrement pas objective tant j'apprécie l'histoire de Sandre et de Josh, d'autant plus que Jane Devreaux est vraiment une auteure d'une humilité et d'une gentillesse indéniables. Mais je peux vous assurer d'une chose : si vous en avez marre des héroïnes naïves, timides, peu sûres d'elles, vous ne pourrez qu'apprécier Sandre et partager son histoire tumultueuse. J'ai vraiment hâte de lire le tome 2 parce que celui-ci se termine d'une façon assez frustrante...Comment va se finir le bal de fin d'année ? Qui Josh choisira-t-il? Est-ce que la stratégie de Steve va porter ses fruits ? Sandre arrivera-t-elle enfin à faire confiance ? Prude et Will vont-ils se décoincer ? Comment Marcy va-t-elle réagir ? Hum...tant de questions. Vite, la suite!
La Mécanique du cœur La Mécanique du cœur
Mathias Malzieu   
Superbe duel entre deux hommes pour les beaux yeux d'une demoiselle. Je l'ai dévoré !

La métaphore poétique est omniprésente et naît dans chaque mot, chaque phrase, chaque page de cet ouvrage. Ce conte « cinématographique » rappelle l'univers de Burton. On devine facilement que Jack, c'est Mathias Malzieu. Miss Acacia est la muse amoureuse Olivia Ruiz. Une belle histoire d'amour sur l'amour et ce qu'elle entraîne aussi avec elle (la haine, la jalousie, l'abandon, le doute, la mort...)
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3