Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SabiJT : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Delirium, Tome 2 : Pandemonium Delirium, Tome 2 : Pandemonium
Lauren Oliver   
http://wandering-world.skyrock.com/3074076381-Delirium-Tome-2-Pandemonium.html

Je viens juste de finir Pandemonium... Et ouaw. J'en suis encore tout retourné. Complètement chamboulé. J'ai attendu ce roman une année et un mois. Et ça y est. Le voyage est terminé. J'en veux plus. Encore et toujours plus. Plus, plus, plus. La suite de Delirium est tout aussi captivante que le premier opus. Plus. Plus. Plus. Je suis déjà en manque des mots de Lauren Oliver. De ses magnifiques expressions. De ses phrases qui m'ont brûlé les veines et ont fait frissonner ma peau. Je sors d'un brouillard épais et merveilleux. Plus. Plus. Plus. Encore. Et toujours. Plus.
Je sens que je vais vraiment avoir du mal à écrire mon avis. Pandemonium nous offre tellement d'émotions, tellement de sentiments, qu'on en ressort complètement abasourdis. Une nouvelle fois, l'auteure parvient à nous embarquer avec Lena dans un monde dystopique aussi horrible et atroce que passionnant et déchirant. On a les jambes qui flageolent, la respiration coupée, les yeux qui piquent. Les sensations de bonheur infini et de détresse intense jouent à nous faire souffrir à tour de rôle. On a l'impression que tout va bien, alors qu'on sait pertinemment que quelque chose cloche. On se blesse. On ouvre notre âme au monde poignant de Pandemonium. On souffre. Et on en redemande. Plus. Plus. Plus.
Le roman est divisé en plusieurs parties qui nous ramènent alternativement dans l'"avant" et "maintenant". Ainsi, nous découvrons comment Lena a évolué après la fin terrible de Delirium. Nous vivons avec elle ce qu'elle qualifie comme sa "renaissance". Nous découvrons un tout nouveau personnage. La Lena naïve et innocente du premier opus a complètement disparu. Un peu à la façon d'Hunger Games, Pandemonium n'hésite pas à refléter les failles et les cicatrices du protagoniste principal. La douleur et la peine sont définitivement ancrées dans le coeur de Lena. A tout jamais. Mais elle doit avancer. Continuer. Encore. Toujours.
Nous traversons dans les deux époques des moments très, très forts. Très durs psychologiquement, aussi bien pour nous que pour notre chère Lena. En pénétrant dans la Nature, elle va devoir affronter sa décision de quitter le monde des "Invulnérables". Mais, désormais, elle est forte. Déterminée. Forgée par son passé. Alors elle va réussir à s'en sortir. Enfin, elle va également recevoir l'aide importante d'une constellation de nouveaux personnages : Raven, Sarah, Tack, Blue, et j'en passe. Chaque nouvelle personne a un rôle bien précis dans cet opus : nous faire rire, nous émouvoir, nous faire pleurer, nous faire vibrer. Bref, on passe par une foultitude d'émotions tout au long de notre lecture. Mais c'est essentiellement dans l'"avant" que nous apprenons à les connaître, à s'attacher à eux, puis à éprouver de la tristesse.
A l'inverse, dans le monde de "maintenant", nous nous concentrons sur Lena. Le monde dystopique de la trilogie nous est, cette fois, exposé en profondeur. La révolte est complètement en place, et ça se sent. L'action est beaucoup plus présente dans ce second tome. Le chaos règne, l'adrénaline et le suspense vont crescendo. On s'agrippe aux pages du roman, les mains moites, pour parvenir à tenir le coup. Comme Lena, on se cramponne à quelques lueurs d'espoir, à nos rêves les plus fous.
Mais ce n'est pas tout. Car Pandemonium, bien que l'on aurait pu penser le contraire, regorge également de passion et d'amour. Oui, un nouveau personnage masculin va faire son entrée dans la vie de Lena. Et ce personnage, c'est Julian. Le fils du créateur de l'APASD, une association qui vise à supprimer le plus rapidement possible le deliria, la maladie de l'amour. Comment, pourquoi, à cause de qui ? Je vous laisse le découvrir. Mais comme je le disais, l'action est omniprésente. Préparez-vous donc à vivre les montagnes russes côté sentiments grâce à Julian.
Ce nouveau héros n'est pas comparable à Alex, mais je dois bien reconnaître que je l'apprécie grandement. Il représente parfaitement ce que la société de l'univers dystopique de Delirium veut nous faire comprendre : il gobe bêtement tout ce qu'on lui raconte, a peur d'approcher Lena, d'être contaminé par l'amour. Autant de choses qui m'ont rappelé mon addiction pour le premier opus de cette trilogie inoubliable, et qui m'ont permis de tomber amoureux de Pandemonium.
Rien que de repenser à tout ce qu'on traverse dans le roman, j'ai des palpitations. Tout est, une nouvelle fois, parfait. Lauren Oliver arrive à toucher l'endroit le plus profond de nos être. Nous émouvoir au plus haut point, c'est définitivement son truc. Elle sait nous renvoyer la dure difficulté qu'est celle de se battre pour ses rêves à la figure par le biais de mots et d'expressions saisissantes. Mais elle nous transmet sans cesse le même message : par amour, rien ne peut nous arrêter. Et c'est cela que je retiendrais du roman. Aussi bien grâce à la détermination de Lena que grâce aux instants palpitants, prenants, exaltés et profonds qu'elle va vivre avec Julian.
Nous sommes donc plongés dans un univers envoûtant, qui ne cesse de nous hanter et nous fasciner à la fois. L'aventure que vivent nos deux héros nous coupe le souffle et nous consume de l'intérieur. Jusqu'à la fin. Jusqu'à la dernière page, qui, elle, m'a laissé... Haletant. Écoutez-moi bien : ne lisez surtout pas la dernière ligne du roman si vous ne voulez pas vous faire spoiler. Car... Ouaw. Nous apprenons, enfin, ce qui est arrivé à Alex. Et, je vous préviens, c'est du très, très, très lourd. Je veux la suite. Sur-le-champ. Je ne sais réellement pas comment je vais faire pour attendre Requiem. Cette impatience, je vais la vivre comme une vraie torture.
En définitif, et je pense que vous l'aurez compris, Pandemonium est un roman brutal et extraordinaire, qui nous envoie autant d'espérances et de certitudes que de peines et de souffrances. On termine ce magnifique ouvrage les larmes aux yeux, avec un désir familier : une fois le livre refermé, on en redemande. Plus. Plus. Plus. Encore. Et toujours. Plus.

par Jordan
Burning Dance, Tome 1 Burning Dance, Tome 1
C. S. Quill   
http://labibliodemaya.blogspot.fr/2017/06/burning-dance-de-cs-quill.html

J'écris ce commentaire à chaud, je viens de terminer ce roman et je suis encore sous le CHOC.

Je ne m'entendais pas à prendre une telle claque.

Je pensais au vu du résumé, lire une romance classique avec des personnages beaux gentils mais torturés, avec pour environnement sportif la danse.

C'est bien plus que ça, bien plus troublant...

On comprend d’emblée que les personnages principaux Sin et Jolan, ont un passé très douloureux. Le premier tome, est plus axé sur l'érotisme avec beaucoup de passage et dialogues assez crus. J'ai également beaucoup ri avec des échanges et dialogues très affutés. Ce tome installe les bases du roman, avec l'installation de Sin dans un collocation avec 4 garçons, tous différents : Jolan, Carlos, Brennan et Charly.

Sin est une jeune fille qui fuit le contact humain et se consacre uniquement à ses objectifs. Elle évite toutes relations et cherche à éviter qu'on la remarque. Pour cela elle va utiliser divers subterfuges, dont un assez farfelu qui donnera droit à des situations assez cocasses.

Jolan est un beau gosse, très queutard qui n'a aucun respect envers la gente féminine. On comprend aussi que cela est dû à l'environnement dans lequel il a malheureusement grandi. Il ne se sert des filles uniquement pour assouvir son besoin sexuel, et ne s'en cache pas.

Toute cette petite bande va apprendre à cohabiter et à s'apprivoiser. Mais voilà, certains ont un passé trop lourd et il est difficile de vouloir aider quelqu'un qui ne veut pas être aider.

Je ne veux pas trop rentrer dans les détails car vraiment je ne veux spoiler aucun renseignement, j'ai lu le bouquin après avoir lu uniquement le résumé, sans les avis.

Tout ce que je peux dire, c'est que cette histoire va me marquer très longtemps. Je ne me souviens pas de la dernière fois où je n'ai versé autant de larmes de plusieurs émotions mélangées en lisant un roman.

Le volume deux est tout simplement fantastique.

Cette auteur a un écriture bouleversante, elle arrive à faire passer des émotions à travers des mots, des figures de styles et des expressions qu'elle emploie toujours à bon escient.

Et quelle merveilleuse idée, elle a eu d'intégrer la narration à plusieurs personnages : celle des deux personnages principaux Sin et Jolan, et celles d'autres pour des flashbacks. Cela rajoute petit à petit des éléments pour nous faire monter l'adrénaline.

Vraiment ne passez pas à côté de ce bijou. L'humour, les émotions et le suspens vous tiendront jusqu'au bout sans que vous ne vous en rendiez pas compte.


Bonne lecture !!!




par jorie13
La Confrérie de la dague noire, Tome 11 : L'Amant désiré La Confrérie de la dague noire, Tome 11 : L'Amant désiré
J.R. Ward   
C'est un véritable bonheur de retrouver la confrérie au complet !

http://true-addict.overblog.com

Dans le tome précédent, on avait laissé la confrérie dans tous ses états : Le roi qui a échappé à un attentat à son encontre, Blay et son amour pour Qhuinn, Layla qui a eu son premier appel et dont Qhuinn a répondu présent, et qui par la même occasion, s'est rendu compte que son attachement pour Blay allait au-delà de la simple amitié. Ce tome-ci est par conséquent assez explosif.

On retrouve donc Qhuinn en personnage principal, pour notre plus grand bonheur ! Complètement perturbé par tout ce qui a pu ce passer récemment, sa tête est complètement ailleurs et il enchaîne les dégâts – ce qui crée des situations assez comiques. Un grand tournant arrive pour Qhuinn qui ne se doute de rien – je ne vais pas trop en parler, parce que c'est aussi émouvant que drôle. Pour ceux où celle qui avait déjà un coup de cœur pour Qhuinn, seront définitivement conquit dans ce tome.

Blay quant à lui, ne se satisfait plus vraiment de sa relation avec le cousin de Qhuinn. Il n'y a certes aucun problème entre eux, mais l'amour de Blay n'est pas assez fort pour qu'il puisse faire comme si de rien était. Ce qui crée forcément des malentendus.

Les deux guerriers se cherchent, se trouvent, se font la guerre, mais on peut clairement voir leur attachement, et à quel point l'un complète l'autre. Ce que j'aime énormément dans cette série, et surtout dans ce tome, c'est que l'auteur n'a pas peur de faire découvrir un nouveau genre, d'écrire des scènes toujours aussi hot, dans un registre qui n'est pas forcément le notre, et c'est assez plaisant à lire ! Cette découverte nous permet de nous attacher pleinement à chaque personnage.

Concernant les personnages secondaires, de nouveaux personnages pointes leur nez. On connaissait Trez et Iam, les ombres, mais en surface. Eh bien, dans ce tome, ils sont très présents et je dois dire que les deux personnages m'ont complètement conquise ! De par les évènements qui leur arrivent, les deux frères finiront par être lié à la confrérie, ce qui promet de grandes choses pour la suite ! Deux autres personnages entrent dans l'arène, et deviennent petit à petit très intéressants, (je ne vais pas trop en dire, bien qu'il y ait pas mal de chose à en dire). Au vu de comment nous les laissons à la fin du livre, je me demande comment ce couple pourrait finir par être lié à la confrérie, mais il me tarde de le découvrir !

Layla qui se retrouve enceinte – autre scène comique lorsque le primale s'en rend compte – voit sa vie complètement chamboulée, surtout lorsque son cœur est toujours autant occupé par Xcor, le guerrier qui a tenté de tuer le roi. Perturbé par ses sentiments qui vont à l'encontre de ses principes, surtout lorsqu'elle sert la confrérie mais qu'elle ne pense qu'à celui qui les a trahit.

Les lessers deviennent de moins en moins présent, voir quasi-inexistant. On apprend qu'un nouveau chef est élu sans vraiment s'attarder sur sa personne, et après l'attaque envers le roi, les guerriers sont plus souvent au manoir, ce qui fait que dans ce tome, les combats sont très peu présents, laissant une très grande place aux quatre autres personnages cités au-dessus.

La Bande des Bâtards sont toujours présents, planifie toujours une nouvelle attaque pour renverser le roi, mais cette fois-ci, les règles du jeu ont un peu changés. De nouvelles informations leur parvint, et ceci pourrait fortement mettre en cause le règne du roi... Le prochain tome est d'ailleurs sur le roi Whrath (Kholer), personnellement, je pense sincèrement que la tournure des évènements, va faire éclater beaucoup de choses...

Pour terminer, ce tome-ci est explosif avec beaucoup de rebondissement, beaucoup de nouveautés, et des évènements passionnante ! Vivement la suite et bravo à l'auteur qui malgré ses nombreux tomes, réussit encore à surprendre et à passionner ses lecteurs. Les livres s'enchainent, pourtant la série ne perd rien de son addiction et encore moins de son souffle !

par naiky
Red Queen, tome 3 : King's Cage Red Queen, tome 3 : King's Cage
Victoria Aveyard   
Put**n. C'est le seul de la série Red Queen que j'ai lu en VO, et c'est celui que j'ai le plus aimé. La traduction VF a-t-elle quelque chose à voir avec ça? Réponse dans 2 mois, je compte bien lire la version française également.
Alooooors. Déjà, sachez que y a trois points de vue différents dans ce bouquin, un gros plus, [spoiler]du moins pour les chapitres d'Evangeline, franchement pour Cameron, que ça soit elle ou un autre, ça n'aurait pas changé grand-chose[/spoiler] cependant Mare est toujours le pdv principal. Et heureusement, parce que les autres c'est pas la joie (enfin encore moins que Mare dépressive). On a donc Mare, prisonnière de Maven.
Et toute cette première partie est géniale. J'ai adoré Maven (oui je sais que je devrais le détester, mais c'est pas possible quoi), en savoir plus sur lui, son obsession sur Mare, ce que sa mère a provoqué etc. Ce "méchant" est l'un des meilleurs au monde, sérieux. Chaque scène où il est présent est super intense.
Mare se reprend vachement par rapport à Glass Sword, où elle était in-su-por-table. Sa psychologie est intéressante et bien développée.
Ensuite, Cal est légèrement moins ennuyeux (mais toujours transparent, franchement, sauf à la fin, mais juste parce que c'est centré totalement sur lui). Ce mec est un bloc de tous les clichés à lui tout seul, ça m'énerve, surtout qu'il n'a vraiment pas de personnalité définie [spoiler]ce qui cause quelques petits problèmes, cf la fin "Cal follows orders, but he can't make choices" biiiim [/spoiler]
Farley est un coup de coeur dans ce tome (et déjà celui d'avant même), tout comme Evangeline [spoiler]et sa relation avec Elane, boooooum[/spoiler]. Oui oui.
Jusqu'aux deux tiers du livre, où y a des scènes absolument géniales, on est bien. Ça retombe un peu façon soufflé au fromage juste après (selon moi), mais après on s'en prend plein la gueule pour un final MAGNIFIQUE. [spoiler]même si tout le monde ne sera pas d'accord, y a des gens qui aiment bien Cal, ce que je ne comprends toujours pas (Maven est tellement plus captivant, sans mauvais jeu de mots) Et oui, c'est vrai que malheureusement, ça ne laisse pas non plus la place à Maven mais l'espoir est toujours là, on sait jamais. Même si ça a l'air parti pour un "c'est tous des connards, j'ai pas besoin de gars pour vivre, laissez moi en paix, libre et vieille fille" [/spoiler]
Et par contre, elle aime bien passé trois heures sur la même scène, Victoria Aveyard, parce que je sais pas si c'est à cause de l'anglais ou quoi, mais ça m'a semblé vachement plus décrit que d'habitude (ce qui est plutôt bien).
Bref, tome trèèèèès cool, qui laisse un suspens de ouf comme d'habitude. J'ai hâte de le relire en français cette fois, et aussi d'avoir la SUITE.

par Y555
Come Back to Me, Tome 1 Come Back to Me, Tome 1
Mila Gray   
J'ai beaucoup aimé cette lecture qui m'aura faite rire, grimacer, froncer les sourcils, pleurer...le tout en quelques centaines de pages.
Les personnages sont tellement attachants qu'on a envie de les serrer dans nos bras et ne jamais les relâcher!!!
Une découverte très émouvante avec ce livre très réussi!!!
Restart with Song Restart with Song
Elle Seveno   
J’ai commencé ce livre à 8h et j’avoue qu’il m’a été impossible de le lâcher. Pour moi ce livre est une ode à l’amour et à l’espoir. Leo et Camille sont les héros de cette histoire.

Le thème du livre est l’un de mes thèmes de prédilection. Leo, guitariste d’un groupe a un passé terrible. Il va faire la rencontre de Camille qui revient des États Unis et postule en tant que choriste. Chacun doit faire face à ses démons mais ne dit on pas qu’on est plus fort à 2 . Leo va avoir du mal à faire confiance mais quand ses barrières se baissent il se transforme en petit garçon qui a tellement besoin d’affection. Il m’a énormément touchée. Quand à Camille face à ses démons elle prend la fuite mais la fuite n’est jamais la solution. Ces 2 héros vont devoir faire face à leurs démons pour s’aimer et avancer tous les 2.

Ce livre a 2 voix nous permet de nous attacher aux 2 personnages. On souffre avec eux, on vit complètement leur histoire. On dévore chaque page. L auteure a une écriture tellement addictive que je vais me jeter sur ses autres livres.

Un livre magistralement magnifique avec une fin comme on les aime !!! Maintenant un souhait ! Elle seveno à quand un tome pour Jules ???

C’est un 6/5 et un énorme coup de coeur

par Aminouch
Wait for You, Tome 1 : Jeu de patience Wait for You, Tome 1 : Jeu de patience
Jennifer L. Armentrout   
Après avoir adoré les deux premiers tomes de sa série sur les Frères Gamble (Suite Nuptiale et Quiproquos et Paparazzis et Quiproquos) parue aux éditions Milady Romance, je n’avais qu’une hâte découvrir ce roman New Adult (oui, définitivement, le NA est le genre de ce début d’année)(avec plus ou moins de réussite pour certains à mon avis).

Et je n’ai absolument pas été déçue, et je l’ai même préféré à Beautiful Disaster. Oui certaines me diront que l’histoire reste quand même basique, que c’est du NA typique, mais moi j’ai complètement adoré. J’ai adoré l’écriture, l’humour, les références et surtout Cam ! [...]

La suite ici : http://lune-et-plume.fr/jeu-de-patience-de-jennifer-l-armentrout/

par Melwasul
Quantum, tome 1 : Virtuous Quantum, tome 1 : Virtuous
M. S. Force   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/01/20/quantum-trilogy-tome-1-virtuous-m-s-force/

Ce premier tome de Quantum Trilogie, Virtuous, est une incroyable histoire digne d’un conte de fées, dans le même esprit que Cendrillon. L’histoire d’un coup de foudre dès le premier regard entre la plus grande star de cinéma du moment et une jeune institutrice. Totalement irréaliste, certes, mais c’est exactement ce que j’attends dans ce genre de livre : des romances qui font rêver et qui permettent de s’évader d’un quotidien si terre à terre.

Ainsi, ce premier tome met en place la situation et la relation entre Flynn et Natalie tout doucement, sans précipitation. On profite pleinement de chaque page, de chaque chapitre sans se presser. Et même si on sent qu’il y a une histoire sous-jacente bien plus grave et plus sombre, la romance reste vraiment au centre de ce premier livre. Et, au contraire, c’est cette part sombre que l’on devine chez ces personnages qui permet de ne pas basculer dans le tout beau tout rose.

Pas de garce, de triangle amoureux, de famille hypocrite ou encore de personnages torturés… Ici c’est une histoire simple, mignonne et adorable, digne d’un conte de fées. Et même si Natalie traine un lourd passif derrière elle, cela ne l’empêche pas de vouloir aller de l’avant et de profiter pleinement de ce que la vie a à lui offrir.

Mais la fin annonce la couleur : finit la tranquillité et l’histoire bisounours. La suite va s’annoncer bien plus sombre et cruelle, émotionnellement parlant. Des démons vont ressurgir d’un passé profondément enfoui et vont sans nul doute mettre à l’épreuve nos deux héros, sans répit.

Mon seul bémol sera quant au vouvoiement entre Flynn et Natalie qui s’éternise et se prolonge bien trop longtemps pour que cela fasse naturel, et cela m’a vraiment gênée par moment dans ma lecture. Malgré tout, l’histoire reste plaisante à lire, et j’ai quand même pu profiter du récit sans autre soucis.

Pour conclure : vous l’avez compris, j’ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome qui prend le temps de poser la situation sans aucune précipitation. On profite pleinement de ce conte de fée, même si l’on sent très vite que la situation risque de basculer dans un univers bien plus sombre. L’histoire est toute mignonne et m’a vraiment donné envie de lire la suite, surtout avec cette fin qui apporte énormément d’interrogations. Quantum Trilogie est donc une nouvelle série que je vais suivre avec plaisir !

par Kesciana
Infinite ∞ Love, Tome 4 : Nos infinies insomnies Infinite ∞ Love, Tome 4 : Nos infinies insomnies
Alfreda Enwy   
MAGNIFIQUE!! J'adore cette auteure, toutes ces histoires ont de l'émotion, de superbes personnages (féminins et masculins), les personnages secondaires aussi sont géniaux! Whaou j'ai vraiment adoré ma lecture, j'avais adoré les tomes précédents mais celui-ci fait parti de mes préférés de la saga!
Points forts : la forte personnalité du personnage masculin et je dirais également du personnage féminin malgré ce qu'ils ont vécu tous les deux. Les émotions sont superbement bien décrites, on est happé par l'histoire du début à la fin! On ne s'ennuie jamais, l'idée de la liste est toute mignonne. L'épilogue de la fin avec le point de vue de Delsin est le point finale qu'il fallait c'était magique!
Poinst faible : et ba il n'y en a pas!
Pour tous ceux qui aiment les romances et le new adult et ba n'hésitez pas! Ce livre vaut le coup! Ainsi que toute la saga, cette auteure a une façon de conter les choses avec brio!

par xuxu
Tous nos jours parfaits Tous nos jours parfaits
Jennifer Niven   
Je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Je ne m'attendais pas à pleurer jusqu'à ce que mes larmes coulent d'elles-mêmes. Et je dois avouer que je n'ai aucun mot pour décrire ce que je ressens pour ce livre.

Tous nos jours parfaits est simplement... parfait. Plutôt indescriptible. C'est pas un roman qui reste uniquement dans votre tête. Il emménage carrément votre cœur et il le fait battre à son rythme. C'est unique.

Je sais que ce que je vais dire va être très contradictoire mais ce bouquin a réparé mon cœur en même temps qu'il l'a brisé.

Et il est beau, ce livre. Sérieusement.
Je ne me suis pas posée une seule fois la question; je le sens au plus profond de mon être que j'aime ce livre.
Et j'aime Theodore Finch. C'est l'un de mes personnages préférés de tous les temps. Il est unique, il a une drôle de façon de voir les choses et tout ce qu'il est le rend beau. C'est le genre de personne qu'on ne croise qu'une fois dans une vie ou pas du tout. Mais qui reste à jamais dans les cœurs et les mémoires.
Il est génial à sa façon et ça le rend encore plus génial.
[spoiler]Sa mort m'a littéralement brisée. Je ne voulais pas y croire. Je m'attendais à ce qu'il émerge des eaux du Blue Hole en souriant comme un imbécile et qu'il annonce qu'il avait touché le fond. J'espérais. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot de ce roman. [/spoiler]

Je me suis dit qu'un tel roman ne pouvait pas avoir une telle fin. Mais avec du recule et une bonne dizaine de mouchoirs, je sais que c'était la fin parfaite. Et dès le départ il n'en existait qu'une : celle qui se trouve parmi les pages de Tous nos jours parfaits.

C'est un roman très bien écrit, complètement vrai qui nous fait réaliser des choses qu'on croyait déjà savoir. Qui nous fait vivre des choses qu'on croyait déjà avoir vécu ou qu'on espérait ne jamais avoir à vivre. D'un certain côté je crois que ça montre que les choses arrivent comme ça, sans vraiment prévenir. Mais que dès le départ elles nous pendaient déjà au bout du nez. [spoiler]Que la vie tourne autour d'un trou noir et qu'un jour ce trou noir nous aspire et nous disparaissons.[/spoiler]

Je n'ai pas vraiment de mots à mettre sur ce roman. Je crois qu'il faut le lire pour tout comprendre. Pour tout ressentir et pour tout vivre.
Il faut le lire pour s'attacher à de tels personnages si exceptionnels et à une histoire si unique. C'est le genre de livre qui vous laisse à bout de souffle comme si vous aviez couru aux côtés de Finch. C'est une superbe sensation quand on y pense bien.

J'aurais tellement de choses à dire mais "tellement" les rends impossible à sortir. Je ne trouve pas les mots.
Je pense juste que Violet, Finch, Brenda et tous ces personnages qu'on croise dans cette histoire valent le coup d'être découverts.

Tous nos jours parfaits est un roman qui devrait être obligatoirement lu.
Et aussi il nous fait comprendre que, contre toute attente, la vie vaut le coup d'être vécue, quoiqu'elle nous fasse subir. Qu'il y a toujours un petit rayon de soleil qui réussit à se faire un chemin entre les nuages.

Je le répète, c'est un très beau roman.
Vous devriez vous y plonger et voir si vous réussissez à toucher le fond ou pas.

C'est un coup de cœur. Un très très gros coup de cœur. De ceux qui au départ font mal puis semblent tout rendre plus léger.

En bref, c'est un roman qui m'a marqué et que je relirais un jour ou l'autre. Sûrement quand j'oublierais que la vie est belle de pleins de façons différentes.
[spoiler]Ah et j'allais oublier. J'ai trouvé émouvants les moments où Violet fait les dernières balades et trouve les traces de Finch qui est passé avant elle. J'ai trouvé que ça leur faisait garder un lien vraiment très fort. Et c'est beau.
Et la lettre qu'il lui a laissé à la fin. Waouh. Ce... poème tout mignon qui m'a fait versé encore quelques larmes. Une jolie lettre d'adieu.[/spoiler]

Jennifer Niven a fait un travail de génie avec Tous nos jours parfaits et je crois même que je devrais aller la remercier pour cette si jolie perle.

par Sheo