Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sabnatha : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Connections tome 1 : Connected Connections tome 1 : Connected
Kim Karr   
Je suis à la moitié du livre et j'ai décidé de faire un break (ce qui veut dire que je ne pense pas reprendre ma lecture...).
Tout est fade, c'est du vu et du re-vu ! Il y a pas mal d'incohérence aussi et je n'accroche vraiment pas avec l'héroïne qui du jour au lendemain décide que son deuil est terminé ! Paf, moi ce matin je décide de ne plus souffrir de la mort de mon mec et donc tout va bien.. Excusez-moi mais ce n'est pas comme ça que ça marche et c'est bien dommage !

J'essaie de trouver des points positifs mais tout ce que j'ai en tête c'est : trop de scènes de sexe tue les scènes de sexe. Et puis il y a la big star ( Riker ? Rider ? Me rappelle déjà plus...C'est pour dire à quel point je suis prise par l'histoire..) qui n'en est pas vraiment une mais qui est riche comme crésus... Gros point négatif de ce personnage : il est trop mou, je veux de la passion et pas cette guimauve améliorée ! Des : "tu es trop belle, tu es magnifique, tu es splendide" à toute les sauces alors que la fille c'est une maigrichonne qui a ses soutiens-gorges trop grand, quand c'est trop, c'est trop et surtout (merde à la fin) je veux du rêve !!

Bref, bref, bref pas une réussite du tout pour moi et je ne pense pas finir ma lecture.. Dommage la couverture était belle..

par GwenQ
Thoughtless, Tome 5 : Sauvage Thoughtless, Tome 5 : Sauvage
S.C. Stephens   
Waouhhh quoi dire de ce tome!
L'auteur s'est surpassé. Je viens de le finir mais ça faisait longtemps que j'ai pas ressenti autant de plaisir à lire un livre. On passe par toutes les émotions; tantôt on a envie d'étrangler Griffin et la minute d'après il te fait fondre littéralement. Tout le long, on a cette impression de re-découvrir les différents personnages (Kellan toujours craquant et profondément gentil, Matt limite intolérant et Anna très loyale...) avec les enfants qui apportent une infinie douceur dans ce chaos. Ce tome parle directement à nos émotions et nous fait réfléchir sur ce qui est important et ce qui est indispensable dans une vie. J'ai versé ma petite larme.
J'ai adoré.

par QueenABK
Elements, Tome 1 : The Air He Breathes Elements, Tome 1 : The Air He Breathes
Brittainy C. Cherry   
Cette romance est un immense coup de coeur, un véritable raz de marée qui ravage tout sur son passage. J'ai aimé, été bouleversée, malmenée, choquée, j'ai été émue profondément. C'est la rencontre de deux coeurs qui ont tout enduré pendant l'année la plus terrible de leur existence. Ils ne se connaissent pas, n'ont rien en commun sinon l'irréparable perte et la réunion de leurs destins.

Tristan est sombre, sauvage et dévasté quand il croise la route d'Elisabeth qui a décidée de reprendre sa vie en main. Elle aurait pu avoir peur de lui, le prendre pour un fou furieux, si elle n'avait pas reconnu l'infime part d'humanité qui restait en lui. La confrontation entre les deux est houleuse, électrique. Ils ont la même souffrance, les mêmes peurs, ce vide qui a pris toute la place, et qui retient. On apprend peu à peu leurs douleurs, leurs obsessions, par où ils sont passés...

Entre eux c'est vite charnel, vital comme une respiration, trouble et impossible à arrêter.

L'écriture est belle, émotionnelle, suspendue. L'auteur nous chahute, nous rend à fleur de peau. On vibre, on a mal, on suffoque, on frémit. Secrets, malaises, drames : on n'est pas épargné par ce premier volet de cette série qui comprendra quatre volumes. Les personnages sont bruts, sincères, abîmés. Le climat est tendu, passionnel et on se laisse aller à l'évidente fragilité pour accueillir nos sentiments.

C'est la romance torturée qu'il faut lire cet été. Indéniablement !
Insolent Bastard, Tome 1 Insolent Bastard, Tome 1
Kim Grey   
Une entrée en matiere fracassante puisque commancant par un total lacher- prise, et une superbe presentation d'un shane tres attractif.
L'humour de la situation, ainsi que les tensions qui en découlent sont tres prometteurs et rendent la lecture plusqu'agreable.
Et ceci sans meme aborder les découvertes progressives de l'objectif vital de Madison : conserver la garde de sa soeur a toux prix, et un passé qui rattrape shane, non sans impact.
C'est leger, addictif, se lit tres vite car on ne peut s'arreter

par barzoi
Insolent Bastard, Tome 2 Insolent Bastard, Tome 2
Kim Grey   
Ce tome deux est vraiment bien. L'histoire est bien en place et ce complique tout en restant très crédible. L'ecriture est fluide ce qui est très agréable. Les personnes principaux ont chaqu'un leurs histoires en plus de celles qu'il ont en commun. Vivement le tome trois.

par dothy25
Rock Me, Tome 1 : Rock Me Rock Me, Tome 1 : Rock Me
Anna Wayne   
Ce roman est pour les fleurs bleues, les romantiques et les midinettes... ce que je ne suis pas du tout. C'est mignon, très doux, très gentillet, je dirais que c'est bien pour les moins de 20ans.

Je l'ai commencé parce qu'en étant femme de musicien, c'est un univers que je connais et qui a sa part de fantasmes, parce que j'ai beaucoup aimé la saga Stage Dive (Tome 2 et 3) ou Backstage de Tracy Wolff. C'est donc tout naturellement que j'ai vu passer ce titre chez Eden, et avec sa sortie en poche, hop c'était l'occas de tester.

J'ai failli abandonner le roman dés les premières pages : un style, au démarrage, très scolaire avec la présentation basique de la nana (ça m'est devenue insupportable à force) ; utilisation du présent (c'est très perso mais je ne l'aime pas beaucoup pour les récits, même si, en romance contemporaine je l'accepte) et surtout, *cris d'horreur*, la ponctuation.

Pourquoi, il y a des points d'exclamations et/ou d'interrogations doublés partout, partout ? On ne fait pas ça dans un roman bordel ! Ça passe sur les réseaux sociaux, les discussions entre amis. Je peux me permettre d'en mettre dans une chronique !!!, même de faire cette chose étrange "?!" dans mes phrases. Mais voir ça dans un bouquin qui n'est ni sur une partie d'échec ni sur un bouquin informatique, non ! non ! non ! On ne double pas sa ponctuation, on n'en abuse pas non plus. Habituellement, je crise avec les points de suspensions à foison mais je ne pensais pas buter sur cette mauvaise habitude. Un paragraphe énorme pour !! je m'épuise moi-même... Mais je ne veux plus jamais voir ça dans un roman édité.

J'ai du mal avec les héroïnes qui ne savent pas ce qu'elles valent, cette fausseté sur leur physique et l'effet qu'elles ont sur les hommes. Et que dire du petit ton condescendant... sur l'aspect de telles ou telles femmes. Genre parce que tu ne te maquilles pas, que tu es basique, tu es plus naturelle, donc tu es mieux qu'une nana coquette, plus attirante auprès de la gente masculine ? Ou alors, que ton 36 te rendra "squelettique", "superficielle"... Peut-on arrêter de juger sans cesse le corps féminin, de faire des raccourcis pour valoriser un personnage clé ? S'il vous plait, c'est pénible. Non parce que tu peux ne pas te maquiller, faire naturelle et être une grosse connasse, et l'inverse est aussi vraie.

S'il y avait une volonté de parler de la confiance en soi, des complexes que toutes les femmes rencontrent. Toutes. Il fallait pousser le truc, vraiment et pas juste mettre en avant ce que les autres sont. C'est un vrai sujet, et qui aurait donner un peu plus de maturité à Liv au lieu de lui donner une apparence d'une gamine de 16 ans mal dans sa peau, dans son corps.

On croirait que je m'excite pour un rien, mais ça m'a un "peu" fait grogner. Pourtant Anna Wayne avec le personnage de la meilleure amie, Maya, contredit tout ce qui me fait hurler ci-dessus. C'est à n'y rien comprendre, je sais. Là, où cette dernière joue sur les préjugés liés à son physique (grande, jolie blonde et tête bien remplie), Liv est la copine coincée, qui rougie pour rien (et pas seulement parce qu'elle serait restée trop longtemps au soleil) mais en faite elle est canon, pulpeuse (c'est quoi un 38 ? un 40 ? est-elle réellement dodue ? ou juste standard, on ne sait pas) et tous les mecs sont amoureux, forcément...

Humm, la pauvre, elle part avec des points en moins avec moi, comment parviendra-t-elle à redorer son blason ? Est-ce que sa séduction avec Thomas pourra la rendre plus désirable et agréable ? Thomas sera-t-il plus percutant et moins lisse que melle parfaite ?

Le texte est avec les deux POV, ce qui est intéressant en général parce qu'on voit ce qui se passe à chaque instant mais aussi on doit parvenir à distinguer chaque personnalité, un style propre à chacun doit en ressortir. Malheureusement, ici ils partagent même certaines expressions communes "mais bon", "mais bon que voulez-vous"... ces tics d'écritures/répétitions ressortent, ce qui avec un travail éditorial aurait du être gommé. Là, Eden, vous étiez en vacances les gars ? Tout ne doit pas reposer sur l'auteur, là c'est l'équipe édito qui aurait du retravailler ces petits détails. Parce que oui, ce sont de tous petits trucs qui me font parler comme jamais, je crois même que c'est ma chronique la plus longue jamais écrite. Mais gâcher du talent, ça m'agace !

Il y a pas mal de petites choses qui ne m'ont pas séduites dans Rock Me : les personnages trop lisses, les pensées un peu trop bien pensantes, le manque de sexe appeal du mâle, ce qui rend au final pas mal de passages assez mous et lents quand ils n'étaient pas clichés. D'un autre côté, il y avait une certaine douceur qui se détachait de ce récit ce qui était vraiment agréable, il y avait également de jolis moments dans la phase de séduction presque adolescente et très pure avec ces échanges de textos ou de morceaux de musique. C'est mignon, mais c'était trop. Trop dégoulinant de bons sentiments...

Si l'âge des protagonistes avaient été revu à la baisse, je n'aurais alors pas du tout pris les choses de la même manière. Je regrette en fin de compte leurs comportements adolescents alors qu'ils ont dans les 25 ans. Le côté fleur bleu/coup de foudre/ amoureux sans rien savoir de l'autre... ça m'est inconcevable et surtout parce que ça manque d'émotions. Le comble je sais, mais tout est joué d'avance dans ce cas-là, il n'y a pas cette découverte de l'autre, ce partage, cette vision à deux. En faite, la construction du couple est inexistante, elle est juste en suspens... en attente, que les persos se décident à sauter le pas. C'est souvent l'occasion de jouer sur les scènes vues et revues en romances, beaucoup de clichés, beaucoup d'exagération dans les ressentis des personnages qui finissent par devenir caricaturaux.

Je re-tenterai un de ces quatre un roman de l'auteur, je sais que celui-là est le premier, donc je prends cette première rencontre avec des pincettes. Il y a Blind Love ou True Love qui me tente... Est-ce que ce sera tout aussi fleur bleue ?

par LLyza
Connection, tome 2 : Broken Connection, tome 2 : Broken
Kim Karr   
Avant de commencer le livre, j'avais des doutes car le premier tome ne m'avait pas emballée mais la fin avait piqué ma curiosité et m'avait donné envie de lire la suite de l'aventure de Dahlia et River.
J'ai bien fait de me laisser tenter par cet opus car il est au-dessus du 1er tome, les longueurs ne sont plus présentes pour laisser place à une histoire rythmée et une plume beaucoup plus aboutie.
Nous retrouvons Dahlia et River à l'hôpital, un peu avant les avoir laissé dans le premier opus. Ils rentrent chez eux, se remettent de l'agression de Dalhia, River culpabilise beaucoup. Ils ont décidé de se marier et partent pour Las Vegas lorsque le téléphone sonne.
Grace demande à Dalhia de la rejoindre chez elle. River accompagne Dalhia mais ne savent pas ce qui les attendent et que leur avenir va être bouleversé. Ils vont apprendre que Ben l'ex-fiancé de Dalhia n'est pas mort. Comment cette nouvelle va-t-elle influencer la vie de Dalhia et River ?
Dalhia est une femme un peu perdue - et on la comprend - mais, elle ne prend pas toujours des décisions pragmatiques. mais on peut comprendre ses hésitations au vue de la situation, en revanche, elle fuit les discussions pour éviter les conflits pour "protéger son cœur" ce qui crée des situations déplaisantes.
Je la trouve un petit peu plus charismatique dans cet opus, elle a des doutes, elle crie, elle pleure, j'ai réussi à m'attacher à ce personnage féminin même si je n'adhère pas toujours à son comportement.
River, est toujours aussi mignon, il prend soin de Dalhia, il est lui aussi complètement perdu, il doit assumer le retour de Ben et les doutes liés aux décisions de Dalhia, sa confiance en elle va peu à peu s’effriter. Dans cet opus, il a beaucoup plus de caractère, de colère et va même faire preuve de petite violence (rien de méchant tout de même).
La relation entre Dalhia et River connait des hauts et des bas, c'est un peu les montagnes russes. En plus du retour de Ben, River est blessé, doute des choix de Dalhia, mais il est aussi confronté à son choix de carrière, ce qui n'améliore pas son humeur. De plus, des révélations vont fragiliser encore plus la relation des 2 amoureux.
La connexion entre Dalhia et River ressentie au début de leur histoire est toujours présente, ce qui les pousse à se réconcilier sur l'oreiller - très souvent - au lieu de se parler une bonne fois pour toute. Alors, ils tournent autour de leur problème et s'en est agaçant.
Dalhia et River sont toujours très entourés par leurs amis et famille, qui interviennent au mieux pour pouvoir les aider.
Cet opus est plus rythmé, il y a moins de longueurs, l'écriture est moins saccadée, beaucoup plus fluide, elle est devenue addictive. En revanche, il me manque le petit truc pour faire la différence.
Bref, une lecture plaisante, addictive, j'ai passé un bon moment.
Beautifully Broken, Tome 2 : Tout contre toi Beautifully Broken, Tome 2 : Tout contre toi
Courtney Cole   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-5Xy

{Marina}

La plume de Courtney Cole m’avait beaucoup plus dans le premier tome de Beautifully Broken ! C'est donc avec plaisir que j'ai lu ce second tome.

[...]

Si l’héroïne avait représenté le bémol lors de ma lecture de Près de moi, celle de Tout contre moi est parfaite pour moi !

J’ai adoré Madison… La braise sous la glace… La douceur sous la dureté… L’espoir sous la résignation…

Tant qu’au héros, il m’a faite craquer…

Gabriel (comme Pax dans le premier tome), est un écorché vif qui cache ses faiblesses sous une bonne couche d’arrogance et de connard attitude…

Le livre traite de sujets douloureux et l’histoire est très touchante… mais la personnalité des personnages et l’attraction électrique (d’une sensualité torride) entre les héros, empêche l’intrigue de tomber dans le mélo. Vivement les autres tomes !
Attachement Attachement
Rainbow Rowell   
Le livre peut sembler rebutant sur certains point (le style narratif, le fait qu'il s'agisse du point de vu du héros etc.)
et il est resté longtemps sur ma PAL, mais finalement, une fois commencé, la lecture est fluide et très agréable.
Une histoire franchement agréable en faite mais peut être pas inoubliable non plus;

par anbowe
Wild Riders, Tome 4 : La Nuit Sauvage Wild Riders, Tome 4 : La Nuit Sauvage
Jaci Burton   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-8pW

{Marina} :

Si je n’apprécie pas les triangles amoureux, j’adore les trios… Jaci Burton clôture la saga Wild Riders avec, La nuit sauvage, qui est, pour mon plus grand bonheur, un Homme/Homme/Femme.

[...]

J’ai lu ce livre d’une seule traite et j’ai adoré !

Les scènes de sexe, à deux ou à trois, sont bien écrites et très sensuelles. Les personnages sont sexys et craquants. L’héroïne a un tempérament auquel il m’a été facile de m’identifier et les héros ont à eux deux la tendresse et la passion qui comblerait toutes les femmes. Il y a de la romance, du sexe, de l’action, du danger et le rythme de l’histoire m’a embarqué…

[...]

Cela n’est en aucun cas une critique, c’est juste mon argument pour expliquer pourquoi un tel bon moment de lecture ne s’est pas soldé par un coup de cœur.

Quoiqu’il en soit, La nuit sauvage est à lire absolument !


  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3