Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sabrina-11 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Sirène La Sirène
Kiera Cass   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/03/17/the-siren-kiera-cass/

J’étais vraiment très emballée par ce nouveau roman de Kiera Cass après avoir beaucoup aimé la série La Sélection. Ce livre est un one shot, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’autre tome. Il ne constitue pas une série. Kiera Cass explique que ce récit avait été repoussé à l’époque par les maisons d’édition qui lui ont proposé un contrat uniquement après leur avoir présenté La Sélection. (je me demande bien pourquoi !)

Ce roman m’a tout de suite donné envie de par son résumé promettant une histoire originale avec la plume de Kiera Cass mais aussi de par sa couverture absolument magnifique et j’avoue ne pas avoir pu attendre novembre 2016 pour me jeter dessus.

Pour ceux qui hésiteraient à se le procurer en anglais, sachez que sa lecture est fluide et relativement facile. Je n’ai eu aucun difficulté à suivre l’histoire dans les moindres détails.

Nous suivons donc Kahlen, jeune fille transformée dès les premières pages en sirène. Avec ses sœurs sirènes Elizabeth et Miaka, elles ont une seule et horrible mission : nourrir l’Océan pour lui permettre de continuer à exister, sauvant alors le Monde entier.

Kahlen est une jeune fille très obéissante, prudente, j’irais même jusqu’à dire résignée au début du récit. Un tantinet rêveuse, ça n’est pas parce qu’elle se plie aux règles de l’Océan qu’elle n’ose pas rêver sa vie d’après ses cent ans au service de celle-ci. (l’Océan est ici présentée comme étant une entité féminine)
Alors qu’elle endure le rôle de sirène depuis environ 80 ans, elle rencontre Akinli, un jeune homme intelligent et attachant. J’ai beaucoup aimé Akinli qui est une personne très réfléchie et aux nombreuses facettes. (un genre de prince charmant ultra compréhensif)
Elizabeth et Miaka sont les soeurs sirènes de Kahlen. La première est la rebelle du groupe alors que la deuxième a une âme d’artiste extraordinaire. J’ai globalement apprécié ces deux personnages qui se montrent très solidaires avec Kahlen. Toutes les 3 sont attentionnées, compréhensives et attentives. Je trouve que le mot « sororité » est parfaitement adapté au groupe des sirènes qui se comportent effectivement comme de véritables sœurs entre elles.

De plus, fait important à souligner, Kahlen aime les livres !

Kiera Cass réinvente totalement le mythe des sirènes. Ne vous attendez pas à des queues de poissons ou des désirs de sortir de l’Océan comme dans le dessin animé La petite sirène. Ici, les sirènes vivent parmi les humains, marchant sur leurs deux jambes. Cependant, leur voix étant mortelle pour ceux-ci, elles se doivent de rester muettes pour garder le secret de leur existence. Pour communiquer avec les autres, elles sont donc parfois amenées à devoir écrire et j’ai trouvé cela très bien que ces passages écrits par Kahlen dans l’histoire soient également d’une police autre, simulant une écriture manuscrite, dans le livre.
J’ai aussi beaucoup aimé la personnification de l’Océan qui est désignée par » She » (« Elle ») et donc comme entité féminine et qui est décrite comme ayant une relation très intime, surtout avec Kahlen, comme s’il s’agissait de sa propre mère. D’ailleurs, l’Océan prend toujours une majuscule dans le récit tout comme les prénoms « La » désignant. J’ai trouvé que ça marquait le respect éprouvé devant cette entité décrite comme soutenant le monde à bout de bras.

Le résumé met beaucoup l’accent sur une certaine romance entre Kahlen et Akinli et pourtant, celle-ci est très loin d’être au premier plan. Vous ne tomberez pas dans la niaiserie avec The Siren. J’ai trouvé la romance bien amenée, pas trop rapide et surtout pas irréaliste. Kiera Cass met surtout l’accent sur le monde des sirènes, sur le fonctionnement de celles-ci et de l’Océan; et non pas sur la romance en elle-même qui passe totalement au second plan.

J’ai trouvé l’évolution de Kahlen au fil du récit vraiment très intéressante. Je la sentais plutôt éteinte au début du roman, comme en pilote automatique, comme si elle ne vivait pas réellement et ne faisait que suivre les règles. Sa rencontre avec Akinli la fait devenir une entité singulière, fait émerger une personnalité qui lui est propre et la fait vivre à nouveau. J’ai eu l’impression qu’elle se réveillait d’un long sommeil, qu’elle s’était mise en veille pendant 80 ans. Elle évolue cependant par la suite plutôt brutalement, comme si elle se rendait enfin compte du cauchemar que constitue sa situation actuelle. Son caractère change beaucoup.

Plusieurs formes d’amour sont développées dans ce roman. On a au premier plan l’amour fraternel, entre les soeurs sirènes mais aussi l’amour filial, entre l’Océan et les sirènes. La romance est vraiment au dernier plan.
L’attachement de Kahlen à sa famille formée par ses sœurs sirènes et sa mère Océan est très fort.

Comme je l’ai dit précédemment, l’intrigue se déroule vraiment en dehors de la romance, au sein même du mythe revisité des sirènes. J’ai adoré m’immiscer dans cet univers et mieux comprendre le fonctionnement et la vie de ces créatures. The Siren met en avant le thème de la différence et de l’envie de vivre comme les humains, tout comme on pouvait déjà le voir dans La petite sirène de Disney.
D’abord présentées comme extraordinaires et sans réelle faille, j’ai apprécié en découvrir finalement certaines avec Kahlen.

J’ai été personnellement très émue par le dénouement et la fin du livre, quitte à verser ma petite larme. J’ai trouvé que c’était une très belle fin et que les réflexions et actes de chaque protagoniste étaient très touchants.
Il y a un bon suspense, je n’avais pas tout deviné avant la fin.

En conclusion, The Siren est évidemment un livre que je vous conseille car malgré le fait qu’il était en anglais, je n’ai clairement pas pu le lâcher et l’ai dévoré en quelques jours. J’ai vraiment eu l’impression de lire un conte de fées très atypique qui m’a tenu en haleine et m’a beaucoup touché. J’ai aimé le fait que la romance ne soit pas au premier plan et que les différents types d’amour soient tous bien mis en avant avec des liens très forts entre les personnages.
J’ai clairement adoré et j’en redemande ! Il s’agit là d’un vrai coup de coeur pour moi !
Je vais vraiment continuer à suivre Kiera Cass de très près !

par Mayumi
Grey Grey
E.L. James   
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/07/grey-de-el-james.html

On peut dire que depuis sa sortie VO, ce livre fait couler beaucoup d'encre. Avec des propos bien souvent virulents à son égard.
Pour ma part, il était hors de question que je passe à côté de récit, mauvaises critiques ou pas. Je ne suis pas, et je n'ai jamais été une fan de 50 nuances, mais cette trilogie a une place toute particulière dans mon cœur. Tout simplement car c'est le premier roman érotique que j'ai lu. Alors oui, depuis, j'en ai lu des biens meilleurs, j'ai même eu des coups de cœurs pour certains... mais... comme on dit, la première fois, ça marque ! Et puis c'est Christian Grey quoi !

Donc je partais dans cette lecture, enthousiaste oui, mais sans pour autant mettre la barre haute (par crainte d'être déçue). Et croyez le ou non, mais je ressors de ma lecture enchantée ! J'ai bien du mal à comprendre tout ce lynchage médiatique envers ce roman.
Alors oui, évidement, ce n'est pas une histoire originale et c'est du déjà vu... puisque c'est le tome 1 de 50 nuances de Grey mais cette fois-ci du point de vue de Christian Grey. Forcément, il y a beaucoup de copié/collé avec la version d'Ana, comme le contrat, les mails, les discussions...etc...
Oui, mais... Je ne sais pas vous, mais par exemple lors des échanges de mails, j'ai toujours rêvé de connaître les sentiments de Grey à ce moment, de voir ses réactions... de savoir ce qu'il le poussait à agir de telle ou telle façon... etc...
Je suis donc ravie et comblée de ce côté là.

Après, on reproche à E.L James d'avoir survolé le roman, de ne pas apporter d'éléments nouveaux. C'est vrai que de nombreuses questions restent encore sans réponse et peuvent frustrer le lecteur. Qu'il est toujours difficile de cerner C.G, et que son passé et ses relations avec ses soumises sont encore un mystère. Certes. Mais ce n'est que le tome 1... L'auteure ne va pas tout divulguer dans un premier tome, si ? Donc, moi, ça ne m'a pas gênée plus que ça. Oui, le personnage de Grey aura pu être plus approfondi... ça n'est pas le cas, mais je ne doute pas que le tome suivant saura nous satisfaire.(Car pour moi, il y aura obligatoirement une suite - même si, en vérité, je n'en ai aucune idée :p)

Personnellement, ayant toujours eu un gros problème avec Ana que je trouve nunuche au possible, ne plus être dans sa tête est un bonheur. Exit la déesse intérieure et bienvenue au Mr maniaque du contrôle.
Je ne peux pas dire avoir été surprise du personnage de Grey. Je le trouvais avant, trop autoritaire, avec de gros problèmes à gérer - comme son obsession pour la bouffe, le besoin de tout contrôler et sa tendance limite psychopathe (si, si il faut l'avouer, par moment Christian est limite dans ses actes et comportements) -, bref, Grey a toujours été complexe et torturé... loin d'être un prince charmant, et c'est toujours le cas ici. Mais c'est comme ça qu'on l'aime, non ?

Et puis, ce que j'apprécie dans ce récit justement, c'est que ce personnage énigmatique reste énigmatique. Le voile n'est pas encore levé et c'est tant mieux. Le mystère Grey reste entier. Même si on entrevoit tout de même sa part de fragilité et chose nouvelle (car je ne l'avais pas perçu comme ça avec Ana), [spoiler]c'est son manque d'assurance, C.G doute... souvent et sur beaucoup de choses. Voir cette facette, nous permet de comprendre plus "aisément" certaines de ses réactions.. [/spoiler]

Donc voilà sans écrire tout un roman à son sujet, j'ai beaucoup aimé ma lecture qui, je l'accorde, m'a plus semblé être une relecture. Mais pour moi, le tome de trop - s'il y a - c'est celui d'Ana :p

En bref ? Jugez par vous-même. Chacun à son propre ressenti, et pour ma part, le mien est très positif.

par toutoun
La Confrérie des Ombres, Tome 1 : Le Chaos La Confrérie des Ombres, Tome 1 : Le Chaos
Belinda Bornsmith   
WAOUH! Voilà un livre FORT et PUISSANT!
Encore une série qui diffère de ce que l'on lit habituellement dans ce type de littérature.
L'histoire traite d'une nouvelle race pourtant très ancienne, sur un fond de scénario catastrophe et mélangez à cela, une rencontre entre deux êtres que tout sépare...
Oui, le résultat est réussi et les personnages sont très plaisants et attachants. Une histoire bien servie en action et rebondissements, des personnages étoffés, et une intrigue bien ficelée.
Les prémices d'une nouvelle série riches en promesses!
Merci à Anne7777 pour cette judicieuse recommandation.
A DECOUVRIR

par ccmars
La Confrérie des Ombres, Tome 2 : La Prophétie d'Asiès La Confrérie des Ombres, Tome 2 : La Prophétie d'Asiès
Belinda Bornsmith   
Après plus de deux ans, enfin cette suite tant attendue !
B. Bornsmith a comblé mes attentes avec ce nouvel opus dédié à Szon, ce guerrier charismatique et létal, qui m'a toujours fascinée au delà de tous les autres.
INTENSE, si un mot devait qualifier ce frère ce serait celui-ci, oui, intense sans aucun doute !
Le complexe de la Confrérie connait des heures sombres après la désertion de Ryala, les détracteurs d'Isathin dont certains, membres du Conseil, se montrent plus audacieux et téméraires, l'unité ne fait plus Loi.
Pensant tendre un piège à Ryala en prenant Lily en otage, Szon se retrouvera embarqué dans le combat le plus important de sa vie, celui qui le laissera dans l'ombre ou l'accompagnera dans la lumière.
La Prophétie d'Asiès est sur le point de se réaliser, faisant endosser à Ryala un devoir et des responsabilités si grandes pour une si jeune Dzellis.
J'ai gobé ce tome telle un boulimique, du coup j'entame ma seconde lecture pour le savourer et le déguster comme il le mérite.
Une merveilleuse suite et un troisième opus qui, je l'espère, ne nous fera pas trop attendre.

par ccmars
Clair-Obscur, Tome 1 : La Beauté du Mal Clair-Obscur, Tome 1 : La Beauté du Mal
Wendy Higgins   
WAWWWWW j'ai tout simplement adoré ce roman!!
Un vrai coup de coeur!
Je crois meme que maintenant c'est l'un de mes préférées.
Des émotions a gogos, On dévore les pages tellement c'est passionnant.
On rentre très facilement dans cette histoire et une histoire d'amour a vous fendre le coeur!!!!
a lire absolument!
Vivement le tome 2 qui n'as malheureusement pas encore de date de sorti :'(
.
Frozen, Tome 1 Frozen, Tome 1
Melissa De La Cruz    Michael Johnston   
Je suis vraiment dubitative. Autant le résumé de l'histoire et le début me paraissaient prometteurs et assez originaux, autant le scénario se détériore de plus en plus au fil des pages, et passe finalement de "dystopie" à "trip sous LSD". Et je ne plaisante même pas.

L'écriture, déjà, est assez moyenne : on ne ressent absolument pas les émotions des personnages, certaines scènes passent super rapidement tandis que d'autres traînent comme pas possible, il y a des tas de transitions mal faites, d'ellipse pas du tout annoncées, de vieux suspenses auxquels personne n'est dupe et de "ohlala retournement de situation" qu'on voit tous venir à 3 kilomètres. L'histoire d'amour est cramée page 2 (allez, peut-être page 3) et elle est bidon, les personnages sont soit très gentils, soit des salauds sans cœur, et Nat... Mais alors Nat... elle nous fait quoi, pendant les derniers chapitres ?

Déjà, il y a un abus de majuscules, parce que FAIRE PARLER SES PERSONNAGES COMME CA c'est pas hyper crédible, et ensuite... whoa. C'est quoi cette fin ? Cette "destiné" totalement WTF que l'héroïne se découvre ? Bref, ça partait bien, mais ça finit dans les cactus. On peut s'en passer.
Les Vampires de Chicago, Tome 11 : La morsure n'est pas une fin Les Vampires de Chicago, Tome 11 : La morsure n'est pas une fin
Chloe Neill   
tellement hâte de retrouver Merit et Dark Sullivan
Chasseuse de vampires, Tome 9 : Le Cœur de l'archange Chasseuse de vampires, Tome 9 : Le Cœur de l'archange
Nalini Singh   
Ce tome est excellent et restera d'ailleurs l'un de mes préférés parmi tous ceux de la série !
Pouvoir suivre de nouveau Raphael et Elena est un vrai plaisir. Surtout dans un contexte totalement nouveau.
L'histoire en elle-même est comme d'habitude palpitante et pleine d'émotions et de suspense avec une fin qui fait enrager de ne pas avoir la suite !

par Koukai77
La Confrérie des Ombres, Tome 3 : Le Livre Sacré La Confrérie des Ombres, Tome 3 : Le Livre Sacré
Belinda Bornsmith   
Excellent : Rayla a réussi l’impossible : que le monde fasse un bond en arrière, annulant les effets dévastateurs commis par sa race et sauvant l’humanité, ce qui a bouleversé le monde des dzellis, surtout qu’Isathin refuse de répondre aux questions du Conseil et donc qu’une procédure de destitution est en cours. Si tous les humains n’ont aucun souvenir de ce qui s’est passé, ce n’est pas le cas de Paige qui croit devenir folle surtout qu’elle pense toujours à Siyin, ce mystérieux militaire rencontré pendant le chaos. Pendant ce temps, Siyin cherche désespérément Rayla et tente de découvrir ce qui s’est passé mais en vain. Il est également frustré puisqu’il n’arrive pas à retrouver un pan perdu de sa mémoire avec seulement un dessin comme seul souvenir d’un autre qui lui échappe, lui donnant l’impression de passer à côté de quelque chose d’essentiel. Siyin va donc chercher jusqu’à trouver une humaine : Paige... Nous suivons également Rayla dans sa quête qui doit se rendre en Égypte et remettre le livre sacré dans le temple de leur ancêtre mais elle ne sera pas seule... Un 3ème tome finissant une trilogie fascinante que j’ai adoré. Tout y est pour passer un excellent moment : un monde captivant, une intrigue prenante, des personnages attachants, des couples sensuels ainsi que toutes les réponses à nos questions. Un délice.

par Folize
La Déferlante, Tome 2 : La Colère des abysses La Déferlante, Tome 2 : La Colère des abysses
Michael Buckley   
Ce roman est agréable à lire mais laisse une petite pointe amère.

En effet, bien que nous retrouvions Lyric, Arcade et Bex apres les événements du tome un, ce roman se place legerement en dessous de son précédent.

Pourtant, il avait tout pour réussir ; de nouveaux personnages intéressants - Riley - et une foule de rebondissements. Au final, je pense que ce qui me fait de la peine, c'est que je vois la perspective d'une romance entre Fathom et Lyric s'envoler. Ils s'aiment, et pourtant, il devient évident au cours du roman que elle choisira soit Riley, soit personne : Fathom et elle divergent en trop de points pour que cela fonctionne. J'ai un peu l'impression de m'être attachée à une chimère, ce qui me fait de la peine. Peu importe. On ne lit pas un livre pour ça.

En bref, j'ai vraiment bien aimé, même si pour moi ce livre est un petit peu en dessous du premier. Hâte de voir comment Michael Buckley mène son histoire à terme dans le troisième tome.