Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sabrina-168 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ça a commencé comme ça Ça a commencé comme ça
Angéla Morelli   
Lien ici : http://wp.me/p5AuT9-23A

Une auteure dont j'ai déjà eu l'occasion de lire. Mais cette fois-ci Angéla Morelli s'est surpassée car elle a su agréablement me surprendre avec "Ça a commencé comme ça". À la fois délicieuse et touchante... Et avec en prime cette magnifique couverture qui est en adéquation avec l'histoire, j'ai été littéralement conquise.

L'histoire suit celle de Flore. Beaucoup de lectrices se reconnaîtront en elle et moi la première. Je n'ai pas eu son vécu mais être dans sa tête m'a fait réaliser qu'il y a beaucoup de similitude avec mon quotidien. Une jeune femme et une mère célibataire admirable par son courage, son empathie et son optimisme. Elle a du faire de gros sacrifices et face à beaucoup d'épreuves mais elle n'a jamais baissé les bras. Mais suite à un concours de circonstance, une inscription à un concours de confiture et à une pénurie de figues, le chemin de Flore va croiser celui de l'énigmatique et peu bavard mais ultra sexy Corto... le nouveau venu dans la région depuis presque un an qui la trouble au plus haut point....

Avec une plume fluide, captivante et addictive, l'auteur nous offre une petite comédie contemporaine hors norme dans le charmant décor du Lot-et-Garonne. Une intrigue aux allures simplistes qui est menée avec brio. Et je félicite Angéla pour son immense travail. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas autant apprécié un contemporain à ce point proche de la réalité. Rien n'est surfait. Toutes les émotions sont bien là. Humour. Passion. Tendresse. Douceur. Peine. Colère. Joie. Un ton juste. Un rythme soutenu où il n'y a pas de place à l'ennuie. Une fois votre lecture commencée, il vous sera difficile de lâcher le livre. La preuve, ma nuit fut très courte mais je ne regrette rien. Bien au contraire. Le petit plus ? Les 9 petites listes de Flore... Je me suis prêtée au jeu et je vous avoue que les miennes ressemblent beaucoup aux siennes !

Tous les personnages sans exceptions sont réussis et très crédibles. Beaucoup vont vous plaire. Notre duo détonnant qui vont vous surprendre par bien des manières. Une adorable petite fille qui va vous faire craquer. Un père un peu loufoque mais aimant. Une meilleure amie des plus délirantes mais qui est toujours là en cas de problème. Des habitants, des monsieur et madame tout le monde des plus authentiques. Tandis que d'autre vont vous faire sortir de vos gonds. Comme cet ex qui ne pense qu'à sa petite personne ou ce crétin qui agit par pur égoïsme....

En bref, "Ça a commencé comme ça" porte le titre parfait. Une belle leçon de la vie. Une histoire aussi bien émouvante qu'amusante. Tout est réunis pour que l'on passe un excellent moment. Une petite gourmandise comme je les aime. On ferme les yeux tout en savourant ce délicieux petit goût qui attise vos papilles. On soupire d’aisance. Et c’est le bonheur absolu car votre moral remonte en flèche et on a retrouvé le sourire.
Le Jardin de l'oubli Le Jardin de l'oubli
Clarisse Sabard   
Clarisse SABARD est une femme que l’on ne présente plus. Véritable magicienne des mots, elle nous enchante avec ses histoires et a su, petit-à-petit, à se faire une véritable place parmi les auteurs français de référence.
Pour ma part, j’avais été plus que charmée par « La plage de la mariée » que j’avais adoré. Un véritable coup de coeur que je ne peux que vous conseiller de lire.

« Le jardin de l’oubli » est son troisième roman.
Nous allons y rencontrer Faustine, une journaliste aixoise qui va devoir faire un article sur la Belle Époque à Nice. Elle part donc à Caussières, petit village sur les hauteurs niçoises, où vit sa tante Caroline qui va l’héberger pendant le temps de ses recherches.
C’est alors que, par hasard, elle va apprendre que la mère de Caroline était amie avec la Belle Otero, une cocotte qui était célèbre au temps de la Belle Époque.
C’est en voulant se plonger dans ce passé si particulier qu’elle va déterrer des secrets bien gardés, qui vont changer sa vie à jamais.

J’avoue, je suis encore une fois tombée sous le charme de cette histoire.
J’ai voyagé, j’ai souri, j’ai été émue plus d’une fois. Clarisse SABARD m’a encore une fois touchée comme peu d’auteurs savent le faire.

Le récit alterne entre présent et passé, entre Faustine qui fait son travail de journaliste et Agathe, cette aïeule à la vie extraordinaire.
A chaque retour dans le passé, j’ai voyagé dans cette Belle Époque dont je ne connaissais pas grand-chose je l’avoue. J’ai vraiment suivi avec avidité ce destin si particulier qu’aura Agathe, cette repasseuse qui veut une vie plus fastueuse et distinguée. Prenant les devants, forçant le destin, elle va réussir à rencontrer les bonnes personnes au bon moment et à s’élever socialement.

Seulement, l’avenir qu’elle espérait est loin d’être rose.
Un drame va venir bouleverser l’équilibre de sa vie et changer à jamais sa vie de femme. Sans compter que la Première Guerre Mondiale va transformer leur quotidien, chambouler les caractères et transformer les gens.
Cette descente aux enfers, cette noirceur est palpable, nous serre le coeur. C’était souvent dur de rester de marbre face à certaines injustices, face à ce que doit subir Agathe.
Avec cette lecture, nous nous rendons compte que parfois, les choses les plus simples sont souvent les meilleures.

Si ce récit au passé m’a complètement captivée, j’ai aussi été sensible à Faustine et à ses problématiques personnelles et actuelles.
Alors oui, le style de l’auteur m’a d’abord déstabilisée. J’ai été surprise de trouver une écriture plus familière, avec une oralité beaucoup plus marquée que dans son précédent livre. Au fil des pages, on s’y habitue et cela apporte de la véracité au récit.

J’ai été particulièrement sensible à toutes les thématiques que Clarisse SABARD aborde tout au long de son récit. Il y a les intemporels quête de l’amour, les secrets familiaux, la recherche de ses racines, l’amitié, mais aussi des thèmes beaucoup plus actuels comme l’exil forcé de personnes pour fuir les atrocités de leurs pays.
Plus qu’une simple histoire, « Le jardin de l’oubli » est une véritable leçon de vie qui va apprendre à voir la vie différemment, sous un autre angle. A être plus humble, plus ouvert aux autres, à être moins superficiel. J’ai souvent eu les larmes aux yeux en lisant ce livre et je pense que je serais encore bouleversée pendant quelques temps.

La fin est la partie de ce livre qui est la plus palpitante, la plus intense.
Beaucoup de secrets sont démêlés à cet instant et nous sommes plus d’une fois surpris par des révélations que nous n’attendions pas.
J’aurais tellement aimé que le récit continue et n’en finisse jamais tellement je me sentais bien aux côtés de ces personnages, de ces décors, mais toutes bonnes choses ont une fin et cette lecture restera un bon souvenir, « comme une présence invisible qui met du baume au coeur » ( p. 488 ).


En conclusion, « Le jardin de l’oubli » est un coup de coeur, un must-have. Clarisse SABARD vise une nouvelle fois juste, nous transporte dans son univers rempli de secrets et de non-dits. Elle nous fait vivre autant dans le passé que dans le présent, nous fait ressentir tellement d’émotions que c’est difficile de pouvoir l’expliquer.

Foncez les yeux fermés et laissez-vous emporter dans ce « Jardin de l’oubli » qui va vous surprendre, vous émouvoir, vous faire vivre une aventure extraordinaire.

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2018/03/le-jardin-de-loubli-clarisse-sabard.html )
L'Irrésistible Histoire du café myrtille L'Irrésistible Histoire du café myrtille
Mary Simses   
Une délicieuse pause lecture lus quasiment d'une traite! Conquise pas ce genre de romans qui me rappelle un peu ceux de Gilles Legardinier que j'adore! Par contre j'aurais aimé que l'histoire de la grand-mère soit plus éclaircie car moi, il me reste des interrogations... Succulent quand même!

par Pampelune
Une saison au bord de l'eau Une saison au bord de l'eau
Jenny Colgan   
Une saison au bord de l'eau est une romance feel good fort agréable et sympathique à lire, particulièrement en été d'ailleurs (mais pas que ), puisqu'elle se déroule lors de cette saison, à Mure, une île au nord de l'Ecosse imaginée par l'autrice.
Il raconte l'histoire de Flora MacKenzie, 26 ans, qui revient sur l'île où elle a grandi dans la ferme familiale depuis des générations. Flora a fui à Londres après la mort de sa mère ayant causée une immense douleur et des plaies restées ouvertes chez une fratrie de jeunes adultes et un père choqué.
Travailler à Londres s'est présenté à Flora comme le moyen d'ignorer son chagrin et de se sentir quelqu'un d'autre. Et elle vit dans l'espoir qu'il se passera un jour quelque chose avec son patron dont elle est folle amoureuse, un jeune avocat pourtant odieux. Assistante juridique, elle n'a aucune envie de retourner après trois ans sur l'île dans laquelle elle se sent minable. Mais elle est la mieux placée pour s'occuper là-bas d'une affaire pour un riche client qui ne veut pas d'un projet d'éoliennes qui viendrait enlaidir le territoire sur lequel il compte ouvrir un magnifique parc hôtelier. Retrouvant sa famille morose et en difficulté financière, des habitants qui la boudent pour son attitude choquante lors de son départ précipité de l'île, Flora va trouver dans un livre de recettes de cuisine ayant appartenu à sa mère un nouvel espoir qui pourrait bien lui apporter un nouvel éclairage sur sa vision des choses.
Jenny Colgan est une autrice dont j'adore lire les romans, vous le savez maintenant. Et avec celui-ci, j'ai encore passé un super bon moment. Car même si certains thèmes sont difficiles, ils sont toujours traités avec beaucoup de bonne humeur et une ambiance générale pétillante.
Une saison au bord de l'eau est une comédie romantique rafraichissante et dépaysante fort divertissante. C'est le genre de roman feel good à mettre dans son sac l'été pour passer un moment très agréable au bord de l'eau ou à l'ombre d'un arbre que l'on soit en vacances ou pas.