Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sabrina1811 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Junk Junk
Melvin Burgess   
Une histoire vraiment émouvante qui nous ramène les pieds sur Terre et nous balance des réalités en pleine figure, le monde n'est pas toujours tout beau. J'ai beaucoup d'admiration pour Nico qui a vécu une enfance pas très tendre mais qui s'en sort quand même. Ce livre nous fait prendre conscience que certains adolescents peuvent prendre une route différente de cele que tous les parents veulent et ils font leurs choix eux mêmes.
Je félicite donc l'auteur pour ce livre où tout le long on se demande ce qui va arriver à Nico (personnellement c'est mon personnage préféré)et où on réalise à quel point les jeunes s'en sortent (assez bien) malgré l'hostilité du monde qui les entoure.

par chups
Le Corps exquis Le Corps exquis
Poppy Z. Brite   
Glauque, malsain, dérangeant, mais tellement beau.
J'ai dévoré ce livre (pour rester dans le contexte!^^), j'ai aimé me perdre dans la cruauté et la beauté de Jay et Andrew, et de leur histoire d'amour si particulière,passionnelle et cruelle, je me suis vraiment attachée à Tran, et j'ai été touchée par la tristesse de Luke.
Alors oui, on y trouve du sexe, du sida, de la nécrophilie et du cannibalisme, mais la plume de l'auteur est tellement tranchante, tellement sublime, qu'elle ne nous laisse pas le choix que de s'attacher à des personnages comme Andrew & Jay, qu'on oublierait presque qu'ils sont des psychopathes, assassins sanguinaires, nécrophiles et cannibales qui jouissent de la mort de leurs amants.
Sans compter que la Nouvelle Orléans est une ville que j'ai adoré visiter, et me replonger dans Bourbon Str, Royal & Decatur a été un vrai plaisir.

Certains passages donnent vraiment froid dans le dos, mais on ne peut tout de même détacher nos yeux de ces mots, de ces lignes.


par bazinga
Autant en emporte le vent - Intégrale Autant en emporte le vent - Intégrale
Margaret Mitchell   
Que dire sur Gone with the wind hormis que c'est mon roman préféré... Je l'ai découvert lorsque j'avais 13 ans et maintenant, plus de 22 ans après, le plaisir est toujours aussi intact. Je vibre pour Scarlett, héroïne aussi détestable que fascinante, mue par son amour pour Ashley Wilkes, le voisin d’à côté et seul homme à lui résister.... Et Scarlett de commettre erreur sur erreur, (comme d'épouser Charles, le frère de la femme d'Ashley) uniquement dans le but ultime de voir Ashley lui céder. Mais il y a Mélanie, la douce Mélanie, tellement aveugle aux machinations de sa chère Scarlett qu'elle est devient agaçante... Même si il faut l'admettre, Melly est l'amie qu'on rêve toutes d'avoir ! Et bien entendu, il y aussi Rhett, aventurier, pirate, gentleman, et désespérément amoureux de notre Scarlett. Ces deux là s'aiment, se haissent, se séparent, se retrouvent... A chaque pas de Scarlett, Rhett est présent, pour lui signaler ses erreurs, combler son besoin compulsif de possession, et pour souffrir alors qu'elle se languit de son stupide Ashley. Vous l'avez compris, Autant en emporte le vent est une fantastique histoire d'amour, celui de Rhett pour Scarlett mais aussi celui de la dévotion de Melly pour la Belle du Comté, plus vivante et vibrante que la pauvre petite chose ne le sera jamais... C'est aussi l'histoire d'Ashley, partagé entre son amour sincère pour Mélanie qu'il sait être faite pour lui et la passion dévorante que Scarlett lui inspire... Tout gentleman qu'il soit, Ashley ne joue pas toujours franc jeu avec les deux femmes de sa vie. Quand à Rhett, il est parfait de cynisme et de noirceur, il entraine Scarlett dans son sillage ... Autant en emporte le vent c'est avant tout l'histoire de Scarlett, propulsée dans une guerre qui détruit tout ce qu'elle aime et la vie idéale qu'elle a toujours vécue. Face à l'incompétence de tous ceux qui l'entourent ( exception faite de Melly, admettons le) Scarlett s'efforce de maintenir à flot sa petite famille, sa plantation ( Tara !) et Ashley... (quel boulet celui-ci) Pour cela, elle va bien sûr abandonner peu à peu tous ses scrupules et les enseignements de sa mère, la douce Ellen, à qui elle rêve de ressembler tout en devant s'avouer qu'elle ne parviendra jamais à être une grande dame. Scarlett est une fripouille, une canaille, qui n'hésite pas à voler le fiancé de sa sœur (en même temps, elle a raison, l'argent de Frank était mieux employé avec elle, je suis sûre que Suellen n'aurait jamais donné un centime pour Tara !), complote pour voler le mari de sa seule amie ( chose qu'elle ne réalisera que trop tard) , use et abuse de ses charmes pour parvenir à ses fins. Rhett est son partenaire idéal et leur couple est mythique... On peste de la voir s'entêter sur ce stupide Ashley et on la suit avec autant de passion que d'agacement. Scarlett est une héroïne qu'on ne peut ni oublier ni totalement détester !

Ce que j'aime : Scarlett, Rhett, leur histoire, la relation entre Scarlett et Melly, les hésitations d'Ashley

Ce que j'aime moins : le destin de Melly et de Bonnie, même si avouons le, sans cela le roman ne serait pas aussi fort.

En bref : Un inclassable, une formidable histoire et un roman à lire et relire sans la moindre modération.

Ma note : 10/10.... j'ai beau faire, je ne lui trouve aucun défaut.

par JessSwann
Océan mer Océan mer
Alessandro Baricco   
Il y a sept chambres dans la pension Almayer. Autant de blessures, peut-être plus encore. Et il y a la mer. La mer qui guérit, mais l’autre aussi… Celle qui tue. Et l’autre encore… Celle qui n’y peut rien.

Océan Mer c’est l’histoire de Thomas et Savigny, une histoire de cruauté et de survie. Une histoire de vengeance. Océan Mer c’est aussi l’histoire d’Elisewin qui va rencontrer la mer pour ne pas mourir. Et l’histoire d’une très belle femme qui essaie de se guérir de l’amour. Et l’histoire d’un scientifique qui essaie de rencontrer l’amour. Et l’histoire d’un peintre qui essaie de saisir l’insaisissable. C’est le livre où on cherche où commence la mer. Et où elle finit. C’est surtout la rencontre de tous ceux-là, au même endroit. À la pension Almayer ce sont des enfants étranges et magiques baptisés avec des noms en D qui accueillent les multiples personnalités qui jonchent ce livre.

Sous la plume de Baricco, on rencontre cette faune unique où la blessure de chacun chatoie sous le regard des autres. La particularité de la trame narrative de Baricco c’est d’être à la fois dans le temps et hors du temps, dans le lieu et hors du lieu. Le Sénégal et la France sont évoqués, mais on parle du Royaume, un Royaume où certains éléments nous projettent au Moyen-Âge, d’autres dans une étonnante modernité. Océan Mer est un conte pour adulte dont le personnage principal est la mer elle-même et dont le seul décor qui compte vraiment est construit des mots de Baricco.

Bon, c’était ma première entrée chez Baricco. On me dit que ce n’est pourtant pas la plus belle pièce. Et pourtant, je suis tombée gravement sous le charme. J’ai dévoré ce livre, à la fois emportée par le style unique et changeant, comme une œuvre artisanale qui se refuserait de suivre un modèle symétrique. Comme une courtepointe sans patron. Ici tout est riche : le vocabulaire, le style, la syntaxe. Ça roule en bouche comme un plaisir gastronomique. J’ai eu des envies de me lever dans mon lit pour faire la lecture à haute voix, pour écouter la beauté. Et au cœur de tout cela, la voix de la mer. À la fois cruelle et terrifiante, douce et maternelle.

Je ne saurais trop recommander ce livre à ceux qui comme moi sont bien en retard pour découvrir Alessandro Baricco.


par gaya
Le bleu est une couleur chaude Le bleu est une couleur chaude
Julie Maroh   
Je n'avais jamais presque pleuré pour une bd. Je dois dire qu'avec celle-ci, j'ai été émerveillé.
Loin de tous les stéréotypes du genre et des clichés de romance, cette bd est tout de même une histoire d'amour tout le long. Une histoire particulière, puisqu'il s'agit d'une adolescente qui va a se découvrir homosexuelle, et de sa traversée dans une société, dans les années 90, qui commence à peine à se défaire de ses préjugés négatifs contre les homos.
Elle va être confrontée, dans son lycée, au regard des autres, à celui de ses parents, à son propre regard sur elle même, ce qu'on lui a inculqué durant son enfance, cette morale normative qui l'emprisonne et la torture. Face à ce paradoxe, qui est celui d'aimer ce qu'on ne peut pas aimer, elle va lutter, aidée par Emma, et toutes les deux vont bâtir peu à peu un amour magnifique, grand, et éternel. Le dessin bien sûr est aussi très beau. Le bleu, dans cette bd, est le point central.
De par le sujet même qu'elle aborde, comme je l'ai dit, elle est forcément loin des clichés et de la norme. Même si on peut lui reprocher d'être comme la plupart des histoires d'amour un peu épurée, elle n'en reste pas moins terre à terre et proche du lecteur par le fait qu'elle aborde les relations humaines avec justesse et sans fioritures.
Vraiment, je trouve qu'elle a mérité son prix à Angoulême.
Zombies Zombies
Bret Easton Ellis   
Un livre très spécial. En effet, il ne se passe rien du tout pendant tout le livre car l'auteur ne fait que décrire la vie de plusieurs personnages qui ont tous un lien plus ou moins direct les uns avec les autres. Malgré un manque de suspense et d'action, on ne peut pas s'empêcher de continuer à lire.

par Debby
Cent ans de solitude Cent ans de solitude
Gabriel García Márquez   
10 fois, peut être plus, et je ne m'en lasse pas... Le deuxième livre qui ne me quitte pas...Ce livre est universel, évoque l'air de rien des thèmes qui aujourd'hui encore peuvent être important.... GGM m'a fait voyagé, dans son monde, dans l'Amérique du Sud qu'il aime tant et jamais je n'oublierai que c'est aussi lui qui m'a donné envie d'écrire !
Léviathan Léviathan
Paul Auster   
Cette œuvre contemporaine se différencie tant par sa structure que ses thèmes qui exposent des enjeux importants tels que le patriotisme, le destin ou sa façon individuelle et collective de réagir face à des problématiques actuelles venant remettre en question le symbole même de la création du pays : la liberté.

Ici, l’auteur se livre à un exercice peu répandu : raconter la biographie de l’ensemble de ses personnages. Le tout fonctionne à merveille et se révèle particulièrement touchant.

Et le rapport au titre ? C’est vrai qu’il ne saute pas aux yeux et mon dictionnaire des symboles m’a été très utile. Il nous ramène au philosophe anglais Thomas Hobbes qui, dans son traité du même nom, prône que le Léviathan symbolise l’État qui s’octroie une souveraineté et un droit absolu. À l’image du monstre biblique sans frein ni pitié, il cherche à dominer les hommes et leurs consciences. Ainsi, il prétend protéger les individus et les collectivités au prix de toutes libertés et d’une obéissance passive au pouvoir.

Ce colosse invisible et néanmoins omniprésent se matérialise sous la plume de Benjamin, dans un roman au titre évocateur : Léviathan. Simple mise en abîme, lapsus ou invitation à l’introspection ? Je referme cette chronique sur ce mystère.

Chronique complète :
https://biblideleona.wordpress.com/2017/10/08/litterature-contemporaine-us-leviathan-par-paul-auster/

par Leona-1
Les Lois de l'attraction Les Lois de l'attraction
Bret Easton Ellis   
J'ai terminé ce livre mais c'est au prix de grands efforts. Il m'a fallu plus de 100 pages pour commencer à repérer les différents personnages. Le style n'est pas évident à appréhender. De plus, il n'y a pas vraiment d'histoire, il s'agit d'une chronique sur le quotidien dans une fac : drogue, sexe et hop on change de partenaire... Il y a aussi quelques sentiments mais aucun amour n'est partagé.
Je n'avais pas vu le film donc, je ne savais pas à quoi m'attendre mais je sais que ce n'est pas pour moi.

par ubik72
L'Affaire Jane Eyre L'Affaire Jane Eyre
Jasper Fforde   
Lorsque j'ai lu ce livre, je me suis dit qu'il regroupait tout ce que j'avais toujours cherché dans un roman: littérature (les allusions à de nombreux "classiques"), polar (l'héroïne est un flic d'un genre bien particulier), science-fiction (le monde des livres, un concept tellement génial) , fantastique (oui oui, les loups-garous existent), humour... Un cocktail surprenant que j'ai adoré!
C'est bien simple chaque chapitre apporte une nouvelle idée. On peut certes trouver que l'histoire principale passe parfois au second plan mais c'est au profit de la découverte de ce monde génial qu'a créé Jasper Fforde!

par tolomas
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3