Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sabtho : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 9 : Le Lion et la Colombe Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 9 : Le Lion et la Colombe
Elizabeth Hoyt   
https://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2016/01/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-9-le.html



Je vais faire court. Moi qui suis fan de cette auteure, je suis déçue. Ayant lu presque (tous) les livres sortis de cette auteure en France, je pense que celui-ci est de loin, le moins bon. Je n'y ai pas cru. La romance m'a semblé artificielle. Je dois même avouer que je n'apprécie pas la voie dans laquelle s'engage cette (pourtant superbe) série. Elle s'essouffle pour presque n'avoir quasiment plus de souffle. Pour ma part, je pense que cette série a donné de magnifiques romances mais il faut savoir arrêter...

Bref, une déception qui m'inquiète sur le devenir de cette série.
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 8 : Garde du cœur Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 8 : Garde du cœur
Elizabeth Hoyt   
Un autre temps pour d'autres moeurs...
A toutes les adeptes de romances historiques, ce roman est fait pour vous!
On retrouve ici ce que mon coeur si "fleur bleue" affectionne tant dans les romances historiques: la galanterie, le marivaudage, mais surtout les amours interdits.
James et Phoebe sont deux personnages hauts en couleurs qui n'hésitent pas à s'affranchir des limites qui leur sont imposés par leurs positions sociales ou leurs handicaps,pour atteindre le but qu'ils se sont fixé.. Il est aussi taciturne qu'elle est expansive, mais ils se ressemblent davantage que ce que les apparences laissent entrevoir... Et surtout, ils se complètent parfaitement...


L'histoire se déroule en Juin 1741, à Londres.
Le capitaine James Trevillion est depuis 6 mois le garde du corps de Phoebe, jeune sœur du Duc de Wakefield (héros du Tome 6). La jeune femme, que l'on avait également entrevue dans ce précédent tome, est depuis lors, devenue complètement aveugle.
Elle est donc une cible facilement atteignable pour les nombreux ennemis du Duc, raison pour laquelle, il lui impose une garde personnelle.
L'homme qu'il choisit pour protéger sa jeune soeur est James Travillion...

Pour ceux qui ont lu les tomes précédents, vous reconnaîtrez aisément l'ancien agent des Dragons qui fut ecrasé par son cheval et sauvé par Maximus (le Duc de Wakefield).
Rassurez-vous, si vous n'avez pas lu les tomes précédents, cela ne vous empêchera en rien de savourer ce roman-ci...

James garde des séquelles de sa blessure mais il est toujours aussi vif et efficace face au danger.
Protecteur, serviable, aimable, attentionné, et intelligent: il s'est en fait porté volontaire pour être le gardien de la jeune femme.

Est-ce l'honneur qui le motive?
Un désir de remercier comme il se doit l'homme qui lui a sauvé la vie?
Où se pourrait-il que ses raisons soit plus personnelles?

Douze années le sépare de la jeune femme, mais l'âge n'est pas ce qui le tient à distance... D'une classe sociale inférieur à Phoebe, il ne se croit pas assez bien pour elle et s'interdit donc tout sentiment à son égard. Mais c'était sans compter sur Phoebe, qui trouve en son garde du coeur, un confident.

Une dame qui ne s'en laisse pas conter....
Phoebe est volontaire, joyeuse, impertinente, invasive et intrusive... Elle refuse que sa cécité conditionne sa vie, et rêve de voyages, d'aventures et de découvertes.
Lorsqu'elle prend conscience de la présence constante, loyale et sans faille de James à ses cotés, elle apprend à devenir son amie.
Et ne lui laisse pas vraiment le choix, d'ailleurs.
Attentif à ses besoins, il devient son confident, son refuge... Une des rares personnes à comprendre sa détresse et son besoin de liberté.

Elle se rebelle contre sa condition d'aveugle et reproche très souvent à son frère de l'enfermer dans une cage dorée.
Le seul qui semble la comprendre est aussi celui qui a les clés de sa liberté: son gardien...

Retrouvez la suite de ma chronique sur notre site internet: http://belle-addiction.wix.com/belle-addiction#!Garde-de-coeur/cmbz/5686d0120cf23a10fe3be3fd

Ainsi que de nombreuses autres chroniques sur notre page Facebook "Belle Addiction Littéraire"
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 7 : Cher monstre Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 7 : Cher monstre
Elizabeth Hoyt   
Enfin le tome sur Apollon, le frère d'Artemis du précédent tome. A la fin du tome 6 les Folies Hartes, où s'est réfugié Apollon, brûlent totalement. Grâce au financement du Duc de Montgomery, Asa Makepeace et Apollon pourront reconstruire les Folies. Apollon va donc loger dans les ruines des Folies, tout en guidant les reconstructions. Et c'est dans ces ruines qu'il va découvrir Lily, une actrice des Folies qui cherche du travail, ainsi que toute sa petite famille. On découvre enfin le secret sur cette affaire qui a emmené Apollon à Newgate pendant 1 an. Un très beau tome, comme la majorité de ceux de cette auteure. Je suis vraiment pressée de lire les prochains tomes, qui suivront certainement Lady Phoebe et le Capitaine Trevillon, un autre sur le Duc de Montgomery et certainement sur Hippolyta Royle ^^. J'attend donc avec impatience ces prochains tomes !!

par Rayathea
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 6 : Le duc de minuit Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 6 : Le duc de minuit
Elizabeth Hoyt   
http://leslecturesdeveralice.blogspot.com
Lu en VO
Comme toujours dans cette série, le roman s'ouvre sur une intervention musclée du Fantôme à la rescousse de gentes demoiselles dans les ruelles sombres de Saint-Gilles. Une énième rencontre entre le Duc de Wakefield et Artémis. Un moment charnière pour tous les deux. Si elle ne le reconnaît pas immédiatement, on comprend très vite que son intérêt à lui s'éveille.
Pourtant, sur la scène londonienne, Maximus Batten, duc de Wakefield, ne peut absolument pas se permettre de ressentir la moindre curiosité envers l'anonyme dame de compagnie qui suit comme son ombre la pétulante, la très fraîche et la très cruche Lady Pénélope, cible présupposée d'un si hautain personnage. Car Sa Grâce cherche chaussure aristocratique à son pied. Sauf que...
Sauf que c'est Artémis. La Dame de la Lune. La diane chasseresse pleine de fierté et d'honnête vaillance. Artémis la directe et la gracieuse. La loyale. L'audacieuse. Son égale.
Ce qui n'est pas peu dire : Maximus, le grand, le puissant, celui qui impose à tous et à toutes ses choix, va succomber. Au fil des pages, leur relation s'épaissit, de murmures en connivences, de regards en caresses, pour se transformer en un sentiment incontournable auquel chacun devra, vaille que vaille, tenter de s'accommoder.

Si l'intrigue de base utilise un grand classique du genre (le mariage du prince et de la bergère), il faut compter sur le talent, qu'on ne décrit plus maintenant, n'est-ce pas, d'Elizabeth Hoyt, pour en faire une histoire réussie.
-> La suite sur mon blog si le cœur vous en dit...

par everalice
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 5 : Le Lord des ténèbres Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 5 : Le Lord des ténèbres
Elizabeth Hoyt   
http://leslecturesdeveralice.blogspot.com
Lu en VO

La série des Maiden Lane, à vrai dire, je ne m'en lasse pas, bien au contraire, les symptômes se précisent, toujours plus inquiétants : plus j'avance, plus j'ai envie de poursuivre l'aventure, plus j'ai envie de rerelire les tomes précédents - lus deux fois chacun, je suis allée derechef les chercher tous les quatre pour les poser sur ma commode de chevet, à portée de main !
J'aime l'univers d'Elizabeth Hoyt, j'aime ses héros qui ne payent pas de mine, qu'elle passe dans un bain de révélateur miraculeux, celui de son immense talent de romancière, pour en faire des êtres d'exception, mystérieux, tenaces, passionnés. Si l'on a lu les tomes précédents, on se souvient de ce poussiéreux Godric St. John : aussi dolent que son intérieur ou que ses occupations d'ermite cérébrale, un spécimen ingrat de l'espèce virile, un fantôme sombrant dans la misère affective du deuil impossible. Bref, un vrai tue-l'amour...
Or : C'est Godric Saint-John qui rattrape Lady Margaret évanouie lorsqu'elle apprend la mort de son amant dans le tome 4. Cela aurait dû nous mettre la puce à l'oreille - et c'est le cas, non? On se doutait bien qu'il allait leur arriver quelque chose en commun, à ces deux-là...
La voilà, leur aventure ! Explosive...
-> La suite sur mon blog si le cœur vous en dit...

par everalice
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 4 : L'Homme de l'ombre Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 4 : L'Homme de l'ombre
Elizabeth Hoyt   
Nous retrouvons ici le très secret et très sérieux Winter Makepeace ! Obligé de fréquenter Lady Isabel Beckinhall chargée, par le comité de soutien à l'orphelinat, de faire son éducation pour l'introduire dans le grand monde. Winter y est opposé mais on ne lui laisse pas le choix, les relations entre eux ayant toujours été difficiles les débuts sont chaotiques. Mais Winter découvre que sous une façade superficielle se cache une toute autre personne et apprends peu à peu à connaître la vraie lady Isabel. Quant à Isabel elle fait des découvertes sur Winter et perce peu à peu tous ses secrets ! (j'avoue je ne m'y attendait pas du tout! )

Winter est très impliqué dans la sauvegarde du quartier de Saint Gilles, et il prend à coeur la mystérieuse disparition d'enfants. Mais ce qu'il découvre pourrait bien lui coûter très très cher !

Un tome passionnant, je ne me suis pas ennuyée une seconde et j'ai adoré les deux personnages principaux (alors que jusque là je n'appréciais pas plus que ça Winter) et je souhaiterais même un petit miracle pour Isabel qui sait dans les romans tout peut arriver . J'ai revu Tempérance avec plaisir, mais ai regretté de ne pas revoir Silence et Mickey le charmeur. En même temps je comprends qu'il lui faille faire profile bas à St Gilles.



par Teodubois
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 3 : Désirs enfouis Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 3 : Désirs enfouis
Elizabeth Hoyt   
J'ai adoré ! Moi qui suis fan des livres de ce genre mais quand même la fin ma un peu déçu ... Je m'attendait a une fin plus ...plus...plus glorifiante ! Enfin bref je m'attendais a autre c'est dommage !! Mais bon cela reste quand même un de mes préférés :D [spoiler]N'empêche que la personnalité de Mickey (Mouse ! xD) est vraiment suprenante et bien caché :) Cruel et tendre a la fois ainsi que tête de mule et un peu égocentrique ! Mais je me demande pk il dise Winter Makepeace est "vous savez qui" alors que dans le 5ème c'est un autre......Ah c'est vrai qu'il y en a plusieurs, j'avais oublier !!! Ceux qui ont lus la suite me comprenne !! :)[/spoiler]

par Blondi
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 2 : Troubles plaisirs Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 2 : Troubles plaisirs
Elizabeth Hoyt   
Si le fil conducteur est l'orphelinat de Saint Gilles, on découvre dans ce second tome une nouvelle facette de la société de Londre du 18ème siècle dans les personnages de lady Hero et de lord Griffin.
Leur relation du type "je t'aime moi non plus" inspire tantôt frustration tantôt exitation ... quelque peu sado masochiste.
Faut croire que l'exitation a pris le dessus car j'ai beaucoup aimé.
A LIRE

Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 1 : Troubles intentions Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 1 : Troubles intentions
Elizabeth Hoyt   
très jolie histoire passionner entre complot faux semblants et amour passionner les amants de Saint Giles pris dans une enquête de meurtre dans les bas fonds de Londres est très bien monter les personnages sont attachants Temperance est une femme plein de courage qui se laisse guider par des désir inassouvis qui vont faire remonter des sentiments très enfouis pour le beau et ténébreux Lord Caire

par pourteau
Les Hommes du duc, Tome 2 : Quand la passion l'emporte Les Hommes du duc, Tome 2 : Quand la passion l'emporte
Sabrina Jeffries   
J'avais beaucoup aimé le premier tome de la saga « Oublions le passé », c'est donc tout naturellement que j'ai voulu lire la suite. Ai-je trouvé le deuxième tome aussi bien que le premier ? Malheureusement, mon bilan est plutôt mitigé.

L'intrigue de ce roman est, au départ, très bonne et prometteuse. Le récit devient soporifique, je me suis vraiment ennuyée une bonne partie de ma lecture. Pourtant, le cadre avait tout pour me plaire : une enquête de bijoux volés, une intrigue où l'héroïne se retrouve à devoir jouer un double jeu, ainsi qu'une romance particulière car le duo Victor/Isabella se connaît déjà.
Habituellement, j'aime beaucoup les romances lorsque les couples ont déjà vécu une histoire, qu'ils se retrouvent séparés pour X raison, et qui finissent par se redécouvrir. Généralement, c'est plus intense, plus crédible, les sentiments sont amplifiés... Malheureusement, je n'ai rien ressenti de tout cela avec Isabella et Victor. Ce qui pose problème, étant donné que l'intrigue concernant l'enquête n'est pas aussi palpitante qu'espéré, et que l'auteur se concentre sur sa romance.
L'enquête de Victor est assez vite écourtée, tout comme le mystère qui entoure nos deux personnages. Leurs secrets nous sont rapidement révélés, si bien que l'on fini par s'ennuyer, étant donné que l'on n'a rien à découvrir.

Isabella est une jeune femme courageuse, déterminée et débrouillarde. L'auteure m'a touchée avec l'histoire personnelle de son héroïne. Isabella aime toujours Victor, ça se sent, et elle lui ouvre de nouveau peu à peu son coeur, malgré elle. Même si leur romance ne m'a pas transportée, j'ai quand même posé un regard attendri sur ces deux personnages.
L'histoire personnelle de Victor a été abordée dans le premier tome et je l'avais adorée. J'étais impatiente de le retrouver dans sa propre intrigue, et j'avoue être un peu déçue. Je l'imaginais autrement. Je l'ai trouvé assez effacé comme homme. Ce qui fait que, malgré sa tendresse évidente pour Isabella, je n'ai pas été spécialement charmée par son caractère.

En conclusion, « Quand la passion l'emporte » n'a pas su totalement me séduire. L'intrigue est très bonne au départ, mais je trouve qu'elle finit par s'essoufler et c'est dommage. Toutefois, je ne vais pas rester sur cette impression et je vais lire la suite, que j'ai déjà en ma possession. Dans le prochain tome j'espère retrouver une histoire avec un peu plus de panache (comme dans le premier tome).
  • aller en page :
  • 1
  • 2