Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sabtho : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chevaliers des Highlands, Tome 10 : Le Frappeur Les Chevaliers des Highlands, Tome 10 : Le Frappeur
Monica McCarty   
Je vais commencer par râler sur la couverture et sur la politique de J'ai lu qui s'en bat les steacks royal de ses lecteurs. Changer la chartre graphique en plein milieu de la saga ? AU-CUN problème !

Soit vous n'avez aucun amour pour les livres papier qu'on met dans une bibliothèque, soit vous êtes visiblement habitués à être complètement dépareillés : genre votre garagiste, il vous remplace votre porte avec une couleur différente, votre coiffeuse vous fait vos racines en blond alors que vous êtes brune, ou alors je ne sais pas, genre vous vous achetez des chaussures avec des motifs différents ? MAIS QU'EST CE QUI VOUS PASSE PAR LA TÊTE ?

Je vais avoir du mal à vous le pardonner, en plus d'avoir arrêté Alex Craft. Voilà, passons.

Ce tome est très bon il m'a donné envie de tout relire. Que dire de plus, que je n'ai pas encore dit sur Monica McCarty et ses Chevaliers des Highlands. S'il n'y a qu'une seule RH à lire, c'est celle-ci ! Tomes après tomes, je ne désenchante pas et pourtant le premier tome est tellement kitschounne :)

Monica McCarty ne se contente pas de nous raconter une passion qui ne devrait pas exister entre deux clans qui se détestent. Elle distingue parfaitement les étapes d'une relation, dans celle-ci, elle insiste vraiment entre le désir et l'amour. Il y a d'ailleurs plusieurs passages magnifiques grâce au personnage féminin qui n'en est que plus touchant, avec ce besoin de construire, de confiance, de partage... (et pas juste dans un lit).

Je ne pensais pas apprécier car je ne suis pas emballé par les flash back habituellement, mais il a été amené de telle manière que c'était impossible de ne pas être transportée. Il a aussi permis de remettre une petite couche sur les évènements déjà eut lieu (dans les 9 autres). Il y a tellement d'action dans ses tomes, tellement de complots, de protagonistes que c'est dur de se souvenir sà chaque fois. C'est pour cela qu'en fin de compte, ce retour en arrière était une très bonne idée.

Une saga que je continue de vous recommander, ça se lit vraiment bien et surtout si vous n'avez jamais lu de RH, et que vous aimez l'action, un univers très riche et vraiment maitrisé, foncez !

par LLyza
Les Chevaliers des Highlands, Tome 4 : La Vipère Les Chevaliers des Highlands, Tome 4 : La Vipère
Monica McCarty   
La VIPERE est sans aucun doute mon préféré de la saga. Parce que d’une part Lachlan est mon highlander préféré, c est pour moi le personnage le plus complexe le plus obscur. Il n’est aimé de personne même sa spécialité est moins noble que celle des autres. Il n’est donc pas étonnant que ce vilain canard ait réveillé mon intérêt pour les causes perdues. Ce tome lui est consacré et quel tome « ecce homo » voici l homme. D’abord d’après la description il a l air très beau, il est cynique a souhait, torturé un peu. C’est un rescapé qui n’a plus d illusions, un vrai dur et qui va renaitre émotionnellement et intellectuellement au contact d’une femme. Il me fait penser à une chanson de Brassens que j adore « je m suis fait tout p’tit devant une poupée » .Face à lui il y a Isabella. C’est une combattante elle se bat pour une cause qu’elle croit juste et elle va en payer le prix fort. Les scènes d’amour sont fortes et parfois crues car Isabella n est pas une jouvencelle qui découvre l amour elle prend sa part Ces deux là ne sont pas des perdreaux de l année et c’est aussi ce que j ai aimé dans ce tome. Elle a beaucoup souffert mais cette fois elle prend sa chance. Je n’aurai pas aimé voir Lachlan avec une vierge effarouchée et Isabella est juste celle qu’il lui fallait son alter ego en somme. J ai pris beaucoup de plaisir à lire ce tome car j'aime les bad boys je crois et puis j'ai des enfants, je comprends le prix qu’Isabella à payé pour faire triompher son idéal. En prime la photo du livre est juste sublime.

par BOOK888
Captive Hearts, Tome 3 : Le Chef du Clan Captive Hearts, Tome 3 : Le Chef du Clan
Grace Burrowes   
Après l’étincelant Le traître et je pèse mes mots, c’est avec impatience que j’attendais ce tome qui clôt la série. Michael, personnage énigmatique dans les deux premiers tomes promettait beaucoup. Hélas, c’est la déception qui a pointé le bout du nez. Adieu finesse et subtilité et bonjour balourdise et lourdeur. Aveugle à ce qui l’entoure et à tous les signaux qui lui sont envoyés, Michael m’a beaucoup déçue. Autant j’avais noté son intelligence et son intuition dans les deux premiers tomes, autant j’ai été stupéfaite par son aveuglement dans le roman qui lui est consacré. Et il en a été de même avec Brenna, une héroïne dont l’énergie du départ s’est étiolée au fil des pages.

Après ces lignes sévères, je me dois de modérer mon propos. Le roman n’est pas mauvais en soi et il se laisse même lire avec un certain plaisir mais il est loin d’atteindre le niveau des tomes qui le précèdent. L’explication tient peut-être dans les remerciements que l’auteur adresse à la fin du roman. Elle remercie Joanna Bourne qui l’a aidé alors qu’elle éprouvait « quelques soucis – enfin, disons, avec l’intrigue en général ». Pour moi c’est là que réside le fond du problème. L’intrigue apparaît bancale, un peu comme si Grace Burrowes n’avait pu choisir entre la tonalité plutôt rose de la romance historique et une plus sombre correspondant à la thématique du roman. Au fil de l’avancement de l’intrigue, j’ai ressenti fortement l’embarras de l’auteur qui semble ne pas vouloir choisir entre deux chemins. Le summum du refus de choisir étant atteint à la fin du roman qui m’est apparue comme un « must » du non-choix dans le traitement du méchant.

En conclusion, Le chef de clan m’est apparu nettement deux crans en dessous des deux premiers tomes. Autant Grace Burrowes m’avait enthousiasmé avec Le captif et Le traître, romans très originaux dans la trame et les héros, autant j’ai été désappointée par ce Chef de clan. Peut-être certains thèmes n’ont pas leur place dans la romance historique, surtout si l’auteur ne souhaite pas faire exploser les codes du genre. Prise entre deux exigences contradictoires, Grace Burrowes n’a pas su ou voulu choisir et au final cela donne un roman certes intéressant mais globalement decevant, du moins à mes yeux.

Captive Hearts, Tome 2 : Le traître Captive Hearts, Tome 2 : Le traître
Grace Burrowes   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4BH

{Helle} : Une très belle histoire même si j’ai préféré le tome 1, celui ci ne manque quand même pas de charme sans compter que le sujet abordé est très intéressent et mérite qu’on s’y attarde.

[...]

Un roman presque parfait, Sebastian est un héros qu’on déteste au début à cause de ses actions passé mais on se rends compte qu’au final qu’on ne peut pas car lui aussi est une victime. Il n’a pas eu le choix et a essayé de sauver comme il le pouvait la vie de ces hommes. Dans le traître, on découvre la noirceur de l’homme, sa duplicité, son machiavélisme, sa bêtise aussi, et force est de constater que même de nos jours cela n’a pas changé. L’homme est toujours égale à lui même.

Un roman très bien tourné, captivant et avec des rebondissements très inattendus, tous les personnages principaux et secondaires ont de l’importance et ils font la réussite de ce livre. Il m’a cependant manqué un petit quelque chose pour que cela soit un coup de cœur mais j’ai passé un très bon moment.
Les chevaliers de l'Ordre du Temple, Tome 3 : Le templier déchu Les chevaliers de l'Ordre du Temple, Tome 3 : Le templier déchu
Mary Reed Mccall   
Cette histoire commence par une trahison et un tromperie... Du coup les sentiments sont biaisés et on attend la chute d'Alex !

Histoire qui est loin de m'avoir transporté sans doute lié au personnage d'Alex que je n'ai pas apprécié.



par Tiaa-Noda
Les chevaliers de l'Ordre du Temple, Tome 1 : Tentations Les chevaliers de l'Ordre du Temple, Tome 1 : Tentations
Mary Reed Mccall   
J'ai apprécié ce premier tome mais j'ai trouvé les personnages pas assez développés, il m'a manqué quelque chose pour entrer vraiment dans l'histoire, j'attend mieux pour les prochains tomes !

par Eloise07
La Fierté des Highlanders, Tome 1 : Le Secret du Sutherland La Fierté des Highlanders, Tome 1 : Le Secret du Sutherland
Sharon Cullen   
Trouvée moribonde au bord d'une route, Eleanor l'aristocrate anglaise est recueillie par Brice highlander au grand coeur.
Leur histoire d'amour est des plus compliquée entre le passé de l'un et les secrets de l'autre dans un contexte politique plus que délicat.
Après quelques moments de doute quant au devenir de leur couple improbable, tout se démêle.

par SherCam
Le Capitol, Tome 1 : Un jour tu me reviendras Le Capitol, Tome 1 : Un jour tu me reviendras
Lisa Kleypas   
J'ai bien aimé cette histoire comme toujours Lisa Kleypas sait nous faire rêver,on ne s'en lasse pas.Les personnages sont attachants et l'histoire bien écrite,on passe un bon moment.

par electra
Par pure provocation Par pure provocation
Lisa Kleypas   
Rencontre explosive et bataille rangée entre deux héros à forts caractères, le roman une fois commencé ne se lâche plus!
Lily, sous ses airs de femme indépendante et sûre d'elle, qui ne cesse de faire frémir la bonne société londonienne par ses frasques est meurtrie par un lourd secret. Elle dépoussière l'image un peu fleurs bleues et fragiles des personnages féminins.
Alex, le héros, est cynique à souhait mais un peu trop impérieux à mon goût. Enfin, il fallait tout de même un adversaire à la mesure de la provocante Lily!
A noter, la présence d'un personnage secondaire d'jà tès étoffé et prometteur, Derek Craven!


par Celma95
Et que celui qui a soif, vienne Et que celui qui a soif, vienne
Sylvain Pattieu   
Et que celui qui a soif vienne est une très belle histoire d'aventures, de traite négrière et de piraterie, le tout combiné à une quête de la liberté.
Le récit commence avec une « nouvelle », ma mère et le loup. Ce texte était trop bizarre pour moi et l'écriture non structurée m'a gênée. Comme entrée en matière c'est risqué car c'est particulier et ça tranche vraiment avec le coeur du roman. Heureusement pour moi tout n'était pas écrit comme ça. La suite est super fluide et intéressante. le roman a une structure qui fonctionne bien, on commence par suivre un à un les différents bateaux puis les occupants se croisent. le rythme est agréable ce qui n'est pas évident à maitriser quand on a un début avec une structure répétitive.
J'ai beaucoup aimé que le premier chapitre axé sur le bateau esclavagiste joue sur l'absence de noms pour les personnages. Ils sont quantité négligeable, ça renforce la perte d'humanité des esclaves et du mousse.
Niveau personnages, il y en a pour tous les gouts. La galerie présentée est grande, maitrisée, variée et bien travaillée. Bien que j'ai apprécié la majorité des personnages, j'ai eu un petit faible pour Karl et son parcours hors du commun.
Juste un bémol, l'auteur insère des éléments anachroniques et des digressions qui m'ont régulièrement sortie de ma lecture.
Pourquoi insérer dans un récit historique situé environ au 16ème siècle, une renault R5, Gabin et Signoret, un avion détourné… ?
Pourquoi raconter les souvenirs de sa mère et de sa maladie/mort ?
Pour moi ça n'a rien à faire là, soit on fait une autobiographie soit un roman d'aventures/historique.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture dont les messages sont touchants.

par kadeline