Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sacafoin : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Juste une ombre Juste une ombre
Karine Giebel   
Une traque époustouflante où une ombre prend le dessus, où on sombre peu à peu dans la folie en tentant sans succès de se raccrocher à l'amour qu'on commence à éprouver pour un homme. On assiste à une enquête menée sans relâche par un homme qui tentait d'accomplir sa mission, à la paranoïa qui nous pousse à nous tromper. Et on assiste à une fin si émouvante qu'elle nous donne envie de pleurer. L'épilogue tente de refermer les blessures sur notre coeur, terminant un roman époustouflant exploité à fond pour nous transporter dans une histoire fantastique où la traque prend le dessus sur tout le reste.

par Glacy28
Le Miroir de Cassandre Le Miroir de Cassandre
Bernard Werber   
J'ai ADORE. Le livre est basé sur les questions : qui sommes nous et où allons nous.
Ca a l'air intellectuellement pompeux vu comme çà, mais il n'en est rien. L'histoire écrit comme une enquête policière nous entraine dans des mondes qui habituellement ne se mélangent pas, et qui, sous la plume de Bernard Weber, en fait une histoire magnifiquement fantastique...et ce, aux portes de Paris
Il ce peut que le début soit laborieux pour certains (le temps de mettre toute l'intrigue en place), mais persisté, le livre en vaut vraiment la peine. A LIRE ABSOLUMENT
La Voleuse de livres La Voleuse de livres
Markus Zusak   
Un livre parfait selon moi ! À la fois bouleversant, triste, cocasse... je manque de mots pour le décrire ! Un vrai chef-d'oeuvre ! Ceux qui sont intéressés par la Deuxième Guerre mondiale et par les livres seront charmés par ce livre ! Je le recommande à tous. Bonne lecture !

par Pamie
Davy Mourier VS, Tome 1 : Cuba Davy Mourier VS, Tome 1 : Cuba
Davy Mourier   
« Si tu allais en Enfer tu rapporterais un souvenir ?

J’ai beaucoup aimé cette BD ! Je ne connaissais presque pas Cuba, en gros je connaissais juste de nom. C’est en lisant la BD que j’ai retrouver des éléments que j’avais déjà entendue, mais du coup j’en ai appris plein sur le pays et comment vive les gens là-bas. J’ai aussi bien amuser en lisant cette BD, je savais que Davy n’avait pas beaucoup de chance (il lui arrive toujours quelques chose de négatif) mais là c’est le pompon je crois ! Le style du dessin est simple, mais je trouve qu’il y a juste ce qu’il faut, toutes les situation sont bien dessiner et j’aime beaucoup voir les photos intégrées à la BD, ça ferait presque un vlog en BD. J’ai du coup bien envie de découvrir les autres BD du même auteur ! Vous pouvez retrouver la BD gratuitement sur la page facebook de Davy Mourier mais si vous voulez soutenir l’auteur et que vous en avez les moyens, je vous invite à l’acheter.

Ma note : 17/20 Une BD cocasse et qui nous en apprend même sur Cuba !
#Frimousse

par Isabelle1
Les Visages Les Visages
Jesse Kellerman   
un livre duquel il est difficile de se décrocher. la résolution de l'intrigue est trés bien ficelé même si on pourrait s'attendre a une meilleure fin, mais ceci ne m'a pas empéché de lire ce livre: il est adictif!!

par AudreyV
En attendant Godot En attendant Godot
Samuel Beckett   
"En attendant Godot", est une pièce de théâtre en prose et en deux actes mettant en scène Vladimir et Estragon, deux vieux clochards vagabonds qui croisent la route de Pozzo et Lucky respectivement maître et "esclave", et celle du messager de Godot. Le décor est dépouillé, quasi inexistant, en un lieu indéfini, sur une route de campagne avec un seul arbre. Deux clochards discutent pour tuer le temps, échangent des propos superficiels et plats, ressassent leur malheur et leur ennui. Ils attendent l'arrivée d'un certain Godot qui devrait les secourir et avec lequel ils croient avoir rendez-vous.

Un théâtre de l'Absurde, un nouveau théâtre en rupture avec le théâtre "traditionnel", une pièce qui présente quelques thèmes majeurs : l'absurdité de l'existence (Vladimir et Estragon sont totalement abandonnés et voués à une misère totale), l'immobilité du temps (du premier acte au second, le temps a passé, l'arbre s'est couvert de feuilles, mais ce temps est immobile, rien n'a changé sauf que Pozzo est devenu aveugle), l'inutilité de la mémoire (le passé évoqué par les deux clochards n'ouvre aucune perspective ni sur le présent ni sur l'avenir)... On aime ou on n'aime pas mais il s'agit d'un genre nouveau, une pièce avec son lot de réflexions philosophiques, une lecture intéressante.

par SuperNova
Je vais bien, ne t'en fais pas Je vais bien, ne t'en fais pas
Olivier Adam   
Moi je l'ai lu et ensuite je l'ai vu en film. Les deux versions m'ont plus. Le livre avec ces nombreux détails était passionnant e t très triste. Et le film était plus que formidable mais aussi triste que le livre.
En bref, j'ai adoré ce livre ainsi que le film

par Bbey
Stay alive Stay alive
Simon Kernick   
Comment dire... je crois que je ne suis pas assez "grande", "mature", "adulte" pour lire ce thriller. Peut-être même pour lire des thrillers. Mais bon, je vais quand même donner mon avis sur Stay Alive de Simon Kernick.

On va commencer par ce qui m'a le plus agacé : les portraits.
Présenter ses personnages, c'est bien, mais nous faire un descriptif à la limite du complet, non. Je ne sais pas si tous les livres du genre fonctionnent comme ça, mais là, il ne faut pas abuser. Et même si il y a quelques petites parts d'ombre qu'on ne nous dévoile pas tout de suite, il y a pas mal de trucs dont on se serait bien passé... [spoiler]comme par exemple toute la vie sentimentale de Bolt après le décé de sa femme.[/spoiler]. J'ai donc passé les premiers chapitres à attendre sagement que l'action redémarre et qu'elle ne fut pas ma surprise quand pile au milieu de l'action, PAF, un nouveau portrait ! Du début à la fin, des portraits, partout, sans arrêt. (A chaque fois que j'en croisais un, je refermais violemment le livre et me mordait le poing pour ne surtout pas devenir hystérique.) Donc, en plus d'être des passages particulièrement énervant à lire, ils se ramenaient pile dans les moments qui me plaisaient, autant dire que j'ai eu beaucoup de mal à ne pas tout bonnement arrêté ma lecture.

Mais, passons. Maintenant, attaquons-nous aux personnages. Je les ai tout simplement trouvé trop parfaits, trop qualifiés [spoiler]Scope[/spoiler], trop beaux... attendez-vous à lire ce mot pas mal de fois dans le livre. Si au début ce n'est pas choquant, à la longue, vous verrez, ça devient imbuvable. En plus, j'ai trouvé que la victime riche était un peu trop cliché... mais bon.. Après, ce qui m'a beaucoup énervé aussi c'est cette manie de donner un prénom ET un nom à tout le monde. Je me suis embrouillée les pinceaux un bon nombre de fois avec tous ces noms et maintenant encore, je confonds Bolt et Scope. . Alors qu'ils sont carrément différents !

Ce qui était pas mal agaçant aussi, c'était le manque d'originalité à certain endroit... Au niveau des combats [spoiler]un coup dans le nez, allez ! A la fin tout le monde aura le nez cassé, c'est ça ?[/spoiler], au niveau des retournements de situation aussi [spoiler]Jess qui attend toujours la balle qui l'achèvera enfin, Jess qui entend le coup partir mais qui ne meurt pas, Jess qui ouvre les yeux et qui voit que celui qui était censé la tuer est mort.[/spoiler] et puis se rabâchage des parts sombres des personnages. Oui, on sait qu'il cache quelque chose, on a comprit ! C'est tellement chiant qu'au final tu finis par ne même plus vouloir savoir ce que les personnages cachent.

Et puis il y a deux ou trois autres trucs agaçants... D'abord, on nous présente la forêt comme grande, peut-être même immense, j'ai un doute. Pourtant, tout le monde arrive à retrouver tout le monde ! Je veux bien qu'il y ait quelques coups de chance par-ci, par-là mais bon... Il ne faut pas abuser non plus. [spoiler]Roh ! et cette histoire avec le pédophile ! Elle n'a rien à faire là ! C'est cliché comme pas permis ! Le vieux sortit de prison qui s'isole pour ne plus être tenté, qui va vivre dans une pauvre cabane haute en couleur perdue au milieu de la forêt... La cabane, ça ne vous fait pas penser un peu trop à Ancel et Grèce ? Bref, j'ai pas aimé. En plus je trouve ça dérangeant.[/spoiler]

Bon, il y a quand même un point positif, le principe de raconter deux histoires en parallèle pour les rejoindre à la fin, ça j'aime bien. Et puis l'intrigue est très bien aussi, on échafaude des plans bidons qui ne tiennent pas la route tout au long de l'histoire, même si la fin est un peu décevante. Enfin... j'aurais préféré autre chose quoi, une autre raison pour justifier toutes ces horreurs et surtout un autre coupable... [spoiler]et Scope aurait dû mourir[/spoiler]

En clair, un livre qui m'a déçut et bien agacé, même si au fond, je suis convaincue que c'est un très bon livre, seulement, les thrillers, ce n'est pas pour moi.
Les oiseaux se cachent pour mourir Les oiseaux se cachent pour mourir
Colleen McCullough   
Histoire très touchante d'un amour impossible. Les personnages sont bien et le livre est bien écrit.

par Bidule2
L'Encyclopédie du savoir relatif et absolu L'Encyclopédie du savoir relatif et absolu
Bernard Werber   
Un livre, ou plutôt encyclopédie, qui a déjà été cité dans le cycle des fourmis du même auteur. C'est d'ailleurs là qu'on comprend pourquoi ce livre ne constitue pas une vraie histoire.
C'est un recueil "fourre tout", à ne surtout pas lire d'une traite, mais plutôt selon ses envies et ses curiosités.
Dans mon cas, c'est mon livre de chevet, que je lis lorsque j'en ai envie.
Selon moi, c'est une perle.


par Pau-line