Livres
528 880
Membres
549 174

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Safer : Liste d'Or

Âmes Indociles - Intégrale Âmes Indociles - Intégrale
Emma M. Green   
J'ai passé un bon moment avec cette série.
Tous les ingrédients d'une romance sont réunis, on ne s'ennuie pas et le couple est mignon comme tout.

Par contre, certaines choses font que je ne classe pas ce livre plus haut :

[spoiler]- Callie est trop immature à mon goût. Elle se comporte souvent comme une gamine et la façon dont elle s'occupe de sa fille fait plus penser à une grande soeur ou une tante sympa qu'à une mère. Chaque fois qu'il faut faire preuve de fermeté, c'est Lennon qui s'y colle. J'aurais aimé une scène comme ça pour elle, pas que pour le fun ;

- Lennon est trop froid et on n'en apprend pas assez sur lui (à part une micro info sur son enfance, on ne sait rien de lui). Ça en a fait un personnage trop transparent à mon goût, même si les deux bonus (de son point de vue) nous éclairent un petit peu ;

- les rivales... une, ok. Deux, ça commence à faire beaucoup. Mais alors trois ! En plus, ce ne sont même pas de vraies rivales ;

- les retournements de situation sont quand même trop gros par moments et la parano perpétuelle (suivie d'une fuite) de Callie un peu fatiguante. [/spoiler]

Je conseille de lire ces séries dans l'ordre, soit "Corps impatients", "Coeurs insoumis" puis "Ames indociles", car elles sont en continuité.
Ma préférée reste la deuxième, Solveig étant un personnage particulièrement attachant et c'est son couple et son histoire avec Dante que j'ai le plus aimés.

par Vitany
Corps impatients, Intégrale Corps impatients, Intégrale
Emma M. Green   
Pas emballée par cette série…

Moi qui d’ordinaire apprécie les romances interdites du type « professeur/élève », j’ai été très déçue par ce livre. Il ne se passe pas grand-chose, tout semble bâclé, survolé, et ceci jusqu’à cette fin en eau de boudin.
Après un premier chapitre interminable et quasiment inutile, le récit se résume à peu près à cela :

- Rencontre des protagonistes ;
- Ils se tournent autour (la partie qu’on préfère), mais là ça dure 2 secondes ;
- Le lendemain ils s’aiment déjà (on ne sait pas pourquoi d’ailleurs, aucune alchimie) ;
- Un élément perturbateur ;
- Résolution du problème (en 2 secondes) ;
- Ils s’aiment, tout va bien et il ne se passe rien ;
- Un élément perturbateur ;
- Résolution du problème (en 2 secondes) ; 
- Ils s’aiment, tout va bien et il ne se passe rien ;
- Fin bidon dite « à suspense » parce que l’auteur ne savait pas comment terminer ou a voulu jouer la carte de l’originalité, mais c’est raté.

Les quelques problèmes qui s’immiscent dans l’histoire auraient pu apporter un peu d’action à l’ouvrage, mais il n’en est rien. Le seul moment où l’on pense que cela va enfin décoller et prendre un tournant inattendu, le souci est réglé la page d’après... [spoiler]En référence à l’épisode de la trahison de Jazmin et les doutes sur la sincérité de McNeil.[/spoiler]

Enfin, les personnages ne sont pas assez développés. Thelma est l’archétype même de la nana au grand cœur, à qui la vie n’a pas fait de cadeaux, un peu rebelle (enfin pendant 2 secondes) et qui bien sûr se moque que son adonis soit un célèbre milliardaire… Elle veut s’en sortir par elle-même (enfin en étant bien contente d’être nourrie, logée, blanchie chez son gus…) Tellement cliché !

En bref, un roman très vite oublié !

par AlieB
The boy next room, Intégrale The boy next room, Intégrale
Emma M. Green   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2019/06/the-boy-next-room-emma-green.html

Encore une fois, je sèche. Je ne sais pas quoi dire de ce roman... pas parce que je l’ai détesté mais au contraire parce que j’ai complètement été absorbée par l’histoire et son évolution.

Plus besoin de faire leur pub, Em & Ma Green sont un duo d’autrices tout simplement extras. A travers leurs mots, on vit l’histoire, on s’échappe, on voyage, on souffre, on rit. Elles ont cette capacité à me déconnecter de tout et me plonger totalement dans leur petit monde peuplé de récits intéressants, de personnages touchants et d’aventures extraordinaires.

Avec The Boy Next Room, j’ai vécu tout ça. Comme Céleste, j’ai quitté Paris pour l’Australie. J’ai beaucoup rêvé dans cette réserve. On entre au cœur d’une famille un peu folle, avec un nombre impressionnant de personnalités toutes plus variées et vivantes les unes que les autres. Seulement, il y a une récurrence chez les Farrow : ils aiment trop les secrets et ça va très souvent les desservir, les faire souffrir.

Céleste, qui ne trouvait déjà pas sa place avant, prise dans un tourbillon de souffrance, se retrouve dans cette famille dysfonctionnelle encore plus perdue qu’avant. Et pourtant, c’est grâce aux hommes Farrow qu’elle va se trouver elle. Elle va apprendre ce que qu’est une famille unie, apprendre à faire confiance, à s’ouvrir. Elle va vivre ses premiers émois, ses premières batailles,... Elle, qui était tombée bien bas à Paris, va se relever peu à peu, grandir et enfin trouver sa place.

Plus de 600 pages de péripéties, de secrets, de lutte, de pleurs, de cris, de rires, de baisers cachés, de câlins, de soutien,... d’amour. Celui d’un nouveau père, d’une fratrie, d’une sœur, d’une mère, d’une nouvelle amie, de son meilleur ami, de son crush dans la chambre d’à côté et de Céleste pour elle-même. Parce qu’elle va finir par s’aimer, se pardonner et avancer. Elle va faire de même avec River et l’aider comme elle peut pour qu’il trouve aussi sa place et le pardon dont il a tant besoin.

Je n’ai vraiment pas vu les pages tourner, Em & Ma sont juste d’excellentes autrices et je ne regrette jamais aucune de leurs histoires.
Drive me to love Drive me to love
N.C Bastian   
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-fjW

J’adore cette auteure. Chacun de ses écrits sont un pur plaisir à découvrir !

Avec ‘Drive me to love’ j’ai pu retrouver la finesse de sa plume pour nous faire ressentir les émotions à l’état pur ! Les sensations qui en découlent sont palpitantes, déstabilisantes, intenses tant ses mots nous parlent et nous prennent aux tripes.

Eh oui comme vous l’avez compris nous avons là un récit totalement prenant !


Le cœur de Noah n’est que douleur. Complètement démuni il a perdu ses repères et ce qui le rattachait à la vie...

Il a besoin d’air. De respirer. De partir. Loin. Trouvant refuge dans les courses de voitures. Il n’a plus de limites et frôle le danger sans rien y faire pour ressentir l’adrénaline et donc remplir ses poumons. Il a soif de liberté pour faire tressauter son cœur. Voilà tout ce dont il a besoin : ressentir et vivre grâce à l’ivresse de la vitesse.

À côté de ça, Il se prive le droit au bonheur. Il n’a pas le droit d’aller mieux, ni de ressentir une once d’apaisement et encore moins d’être heureux. Jamais.

Mais voilà que sur son chemin il va faire la rencontre de Méli. La peine de Noah l’atteint sans qu’elle comprenne pourquoi. Tous les jours ils reproduisent le même rituel à se rendre au bord du lac jusqu’à ce que le soleil se couche. Elle n’avait pas le droit d’être ici pourtant elle s’obstine à revenir à chaque fois pour pouvoir se détendre et y trouver le réconfort apaisant que cet endroit lui procure. Si elle refuse qu’on vienne menacer son équilibre, elle n’est pas au bout de ses peines avec Noah qui va prendre plaisir à tester ses limites pour la pousser dans ses retranchements.


Elle est en permanence dans le contrôle... Il fait de sa vie un défi... Deux personnalités aux antipodes l’une de l’autre dans les apparences... Pourtant en creusant un peu on s’aperçoit rapidement qu’ils sont faits pour ne plus se quitter. La relation qui s’installe est pleine de douceur, faisant preuve d’un temps d’adaptation et de patience pour leur permettre de s’apprivoiser. On apprécie le fait que rien ne soit précipité entre eux ni laissé au hasard.

L’humour est présent pour dédramatiser certaines scènes et pour soulager l’anxiété ressentie.

J’ai paniqué, et même angoissée, dans les folies dans lesquelles Noah va entraîner Méli. J’ai l’impression de vivre ces moments forts avec eux tellement la plume de l’auteure nous tient captive de leur histoire ! Malheur ! Le passage du saut à l’élastique j’étais tétanisée et je riais jaune !!! Et que dire lorsque la menace plane au-dessus de leurs têtes... On s’attache vraiment à toute la tribu au point de s’inquiéter et d’avoir peur pour chacun.

J’ai une profonde affection pour le duo Meli / Noah. Leur histoire est autant fusionnelle que dévastatrice car ils forment un tout.

Elle va le ramener à la vie... Il va lui faire vivre le moment présent... Une histoire d’amour authentique et pleine de folies ! En bref, Un New Adult touchant, pétillant, rythmé par de nombreux rebondissements. Ici la meilleure thérapie n’est autre que le lâcher prise...
Fucking Girls, Tome 1 : Outdoor Fucking Girls, Tome 1 : Outdoor
Amélie C. Astier   
http://www.lmedml.fr/2019/05/12/fucking-girls-1-outdoor-amheliie/

COUP DE CŒUR POUR LE DÉBUT DE CETTE NOUVELLE SAGA !
J’étais toute excitée à l’idée de découvrir la saga [Fucking Girls], qui est le spin-off de la saga [Fucking Love]. On plonge de nouveau dans l’univers du porno Arty avec des couples hétéros et bisexuels. Et ce premier opus est un véritable délice. Les émotions m’ont dévastée à tous les niveaux. Je partais confiante parce qu’Amheliie a réussi le challenge de me faire aimer l’univers du porno tel qu’elle le met en scène.

J’en profite pour vous mettre en garde sur le caractère érotique de cette saga, forcément en explorant le monde du porno nos héros ne se regardent pas dans le blanc des yeux… Ce tome se concentre sur le partenariat de Maddox et Reyes, deux amis qui s’engagent dans une aventure à sensation forte qui pourrait faire évoluer leur relation du statut d’amis à amants en dehors des caméras.

UN COUPLE SOUDE AVEC UNE ALCHIMIE INCROYABLE…
J’ai eu un coup de foudre pour Maddox et Reyes. Vous voyez souvent on craque pour le héros, on salive devant son physique et on se laisse séduire par sa personnalité, et ce fut le cas avec Maddox, parce que franchement le mec est tout simplement génial. Il est drôle, déjanté et attentionné… C’est un partenaire généreux qui sait donner du plaisir à ceux qui partagent l’écran avec lui… Bref, Maddox a du potentiel et il ne s’est pas gêné pour nous le montrer… Mais ici j’ai craqué pour Reyes… Cette nana m’a émue, son histoire est tellement tellement touchante, mais j’ai été séduite par la femme. Reyes assume ses désirs, sa féminité et sa condition d’actrice porno. Elle tourne avec Maddox la plupart du temps mais participe aussi à des tournages lesbiens. Reyes est une jeune femme torride et qui a su prendre confiance en elle quand elle a découvert le monde de l’érotisme. Et je l’ai trouvée très sexy !

C’est pour moi un véritable tour de force de la part de l’autrice de réussir à me faire aimer les personnages de cette manière. Le fait qu’elle nous expose une sexualité sans tabou, sans genre et sans limite me plaît parce que c’est comme cela que l’on devrait la concevoir.

On navigue dans un univers sulfureux qui souffre encore de nombreux préjugés, mais Amheliie déjoue les pièges de ce milieu et nous offre de l’érotisme de qualité, entre hommes et femmes, entre deux hommes, deux femmes et plus si affinités.

Etant donné que j’ai lu tous les tomes de la saga [Fucking Love] j’ai été ravie de retrouver tous les personnages que je connais déjà et j’ai adoré en découvrir plus sur les petits nouveaux qui attisent déjà ma curiosité.

UNE INTRIGUE SOLIDE QUI SE MARIE A MERVEILLE A UN CONTENU ÉROTIQUE INTENSE…
Qu’on se le dise, si vous n’aimez pas l’érotisme, passez votre chemin. La saga ne se limite pas qu’à une succession de scène de sexe… L’univers du porno fait partie intégrante du décor mais l’autrice a su tisser une intrigue solide qui nous permet de vivre avec nos personnages dans leur vie pro et leur vie privée.

Maddox et Reyes sont amis… Dès leur rencontre, un lien s’est tissé entre eux. A l’écran ils sont volcaniques, leur alchimie est hallucinante et je me suis consumée à cause d’eux. En dehors, ils ont une relation très complice, ils sont soudés et ils s’entraident quoi qu’il arrive. Amheliie met en place un scénario assez simple qui nous réserve néanmoins beaucoup de surprise. L’intrigue repose sur des thématiques percutantes qui se mêlent au milieu du porno. J’ai été très émue tout au long de l’histoire, l’intensité des émotions est omniprésente. On est toujours à flux tendu et j’ai adoré ça !

« Est-ce de l’amour, Mad ?
Etre capable de partager des moments uniques, de s’aimer avec nos corps sans se le dire, d’être là pour l’autre quand on rencontre ce besoin et de constater un beau jour que tout ce qu’on croyait être n’était qu’un joli mensonge cachant une vérité plus belle.
Est-ce qu’on s’aime Mad, derrière les caméras ?«
DU SEXE… OUI OUI OUI !
Ne jouons pas les langues de bois… On lit ce genre de roman parce que l’on aime l’érotisme, on aime ce que la lecture nous procure comme sensation. Je n’aime pas particulièrement le porno, je dirais même que je ne suis pas fan des images, et en plus ce que l’on trouve sur le net est du très mauvais porno mais j’adore lire les sagas d’Amheliie car elle repousse sans cesse mes limites. Elle me permet de comprendre les notions de confiance, de dissocier le sexe des sentiments en gardant la nécessité d’un respect mutuel.

Dans ce roman, le sexe a une place importante de par l’univers mis en place, on est au sein de label porno de qualité avec des acteurs engagés et professionnels. On suit donc leurs carrières, leurs tournages, leurs coups de folie et leurs fous rires. Il y a un réel équilibre entre l’intrigue propre à Maddox et Reyes et leur complicité à l’écran.

Il n’y a pas de tabou dans ce roman. Le sexe est mis sur un piédestal, il est vraiment représenté d’une façon à nous faire comprendre qu’il n’y a rien de sale, que cela fait partie intégrante de la vie et que bordel il n’y a pas de mal à se faire plaisir, non ! Nos héros sont spécialisés dans l’Outdoor… Ils flirtent sans cesse avec le danger de tourner dans des lieux publics… J’ai trouvé la notion d’interdit hyper bien exploitée, leur duo fonctionne à merveille et l’excitation est à son maximum !

Les scènes érotiques sont dispatchées dans le récit, elles sont détaillées et vous donnerons de sacrés coups de chaud ! Une fois de plus, j’ai été bluffée par la capacité de l’autrice à nous décrire du sexe sensationnel, elle fait vraiment dans les émotions vraies, impossible de rester de marbre en lisant de telles scènes. Et on en redemande parce que c’est bien écrit.

La psychologie est intense dans cet univers. Nos héros sont partenaires à l’écran mais ils partagent une intimité qui les pousse à flirter avec des émotions plus grandes encore. Comment faire la part des choses entre fiction et réalité ? A quel moment on chavire ?

« Elle n’est plus seulement mon amie, elle est beaucoup plus que ça. Je ne sais pas vraiment quelle étiquette attribuer à cette femme formidable qui me fait faire des choses insensées. »
EN BREF :
Ce premier opus de [Fucking Girls] nous offre une histoire d’amour électrique, intense, sexy, drôle et touchante. J’ai retrouvé l’univers du porno Arty avec un plaisir non dissimulé, j’ai vraiment trouvé l’intrigue excellente, mon coeur et mon corps s’en souviennent encore. Amheliie ne cesse de relever des défis, de prendre des risques en explorant des milieux atypiques et c’est jouissif. J’ai eu un coup de foudre pour Maddox et Reyes, je suis tombée sous leur charme et ils m’ont tous les deux fait fantasmer. J’ai dévoré ce roman en manquant de faire une crise cardiaque, et je l’ai terminé avec les yeux écarquillés en me disant : »C’est quoi cet épilogue ? » Je suis tellement fan de l’univers que je vais compter les jours avant de pouvoir découvrir l’histoire de Scott, Alek et Livvy, Un MMF ! Mon dieu, j’en rêve ! Bon, vous l’aurez compris c’est un coup de cœur !

A lire si vous aimez…

Découvrir des univers particuliers, ici celui du porno Arty.
L’érotisme décomplexée et les scènes de sexe explicite.
Les histoire d’amour qui naissent d’une belle amitié.
Les intrigues pleines d’émotions qui nous offrent des sensations fortes.
Fucking Girls, Tome 2 : Threesome Fucking Girls, Tome 2 : Threesome
Amélie C. Astier   
Dès les premières lignes, l’auteur nous plonge dans l’une des intrigues de ce roman. l’équilibre entre le threesome et l’autre sujet est habillement dosé.
l’auteur décrit parfaitement les questionnements de chacun des protagonistes quant à l’avenir d’une collaboration. La psychologie des personnages est abordée avec intelligence. Chacun ayant sa place dans ce trio sans pour autant perdre son individualité.
Quant au deuxième sujet de font, il met à mal la confiance des uns et des autres. Les secrets se révèlent et dévastent tout. c’est dans ces moments là que l’amour prend tout son sens.
J’ai apprécié ce roman, et pour une première, il est tout à fait réussi ! Je vous invite à succomber aux charmes de Scott, Alek et Livvy.
Elites, Tome 1 : Popul(i)ar Elites, Tome 1 : Popul(i)ar
F. V. Estyer   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/12/elites-1-populiar-f-v-estyer/

« À trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les ailes ». Voici l’expression parfaite qui ressort de ma lecture de ce premier tome de la saga Elites écrite par F.V Estyer. Avec son écriture franche et aiguisée, l’auteure m’a plongé au cœur d’un univers qui n’est pas sans me rappeler certaines séries de ma jeunesse et dont je me suis tout simplement délectée.


Pourtant,j’ai eu quelques frayeurs au départ, car je n’arrivais pas à envisager une véritable histoire d’amour en partant de cette base malsaine à mes yeux. Il faut dire que F.V Estyer n’y a pas été de main morte et a donné vie à des personnages qui font réagir en bien comme en mal. J’avoue d’ailleurs avoir eu quelques difficultés à m’attacher à l’un des deux protagonistes principaux, car je n’ai pas adhéré à sa manière de penser nid’appréhender la situation. Du moins, ce ne fut pas le cas tout de suite.


Car voilà, si j’ai été contrariée sur certains plans, une fois le vécu de nos héros dévoilés, je me suis immédiatement sentie tiraillée entre mille et une émotions aussi vives les unes que les autres. J’aime les personnages qui vous retournent, ceux qui font trembler vos certitudes, ceux qui détruisent toutes vos barrières et force est de constater que Jude et Zane font irrémédiablement partis de cette catégorie-là.


Cette lecture aura été à la fois un supplice et un délice, car l’enjeu est si important, la situation si tendue et mon affection pour ce duo si puissante, que je me suis sentie totalement immergée dans leur relation. L’auteure n’a pas son pareil pour exposer les faits,pour leur apporter cette touche de réalité qui fait que l’on se prend irrémédiablement au jeu et que l’on ressort de tout cela,le souffle coupé parce ce que l’on vient de vivre à leurs côtés.Je pensais savoir où l’on allait, je pensais y être préparée,mais je me suis faite surprendre de bien des manières et j’ai adoré ça !


Popul(i)ar est un livre qui m’a percuté de plein fouet et que j’aurais voulu ne jamais quitter. Les pages défilent sans que l’on s’en rende compte, avide de connaître la suite et de savoir si les choses peuvent vraiment évoluer dans le bon sens. Tant de questions se posent, tant de frustration et de culpabilité étreignent ces jeunes hommes et tant de désir les consument qu’il est bien difficile de ne pas tomber sous le charme de cette histoire. Et vous savez ce quel’on dit : Le meilleur moyen de résister à la tentation est d’y céder…..Alors foncez !
Elites, Tome 2 : Hide & Sick Elites, Tome 2 : Hide & Sick
F. V. Estyer   
https://unlivreunehistoireunelectrice.blogspot.com/2019/11/hide-sick-de-fv-estyer.html

Hide & Sick est le deuxième tome de la saga « Élites ». Et si le premier tome mettait en avant les aventures de Jude et Zane, celui-ci relate l’histoire d’amour interdite de Cooper et Kane.

Kane est un homme de quarante-deux ans, ancien hockeyeur professionnel reconverti en entraîneur et top model pour des campagnes de publicités. Il est marié à Elizabeth, la maman d’Olivia, depuis quelques années.
Quand on le rencontre pour la première fois, on peut penser qu’il est un homme froid et distant mais… Il cache un énorme secret depuis toujours. En effet, il est gay, mais a préféré se cacher pour avoir accès à son rêve de devenir pro dans le hockey, chose qu’il a réussi haut la main.
C’est un homme qui a peur de perdre tout ce pour quoi il s’est battu toute sa vie, et à donc renoncer à vivre une réelle et belle histoire d’amour. Il pense être heureux dans son placard mais, l’amour n’a pas dit son dernier mot.

Cooper est un des meilleurs amis de Jude (rencontré dans le premier opus), il est âgé de dix-neuf ans, il est en première année de fac avec Zane (petit ami de Jude), il souhaite devenir journaliste et il entretient une relation avec Olivia depuis plusieurs mois. C’est un membre de l’élite new-yorkaise, mais il reste simple. C’est un beau jeune homme intelligent mais depuis leurs rentrées dans des facultés différentes, Olivia et lui s’éloignent. En effet, la jeune fille devient de plus en plus distante et cela le contrarie, il ne comprend pas pourquoi et souhaite remédier à ça.

Un soir, où ils se retrouvent chez Olivia, après plusieurs semaines sans se voir, il tente une approche qui malheureusement reste sans succès.
Frustré et ne trouvant pas le sommeil, il erre dans l’appartement et surprend Kane dans un des moments les plus intimes possibles.
Son corps réagit d’une manière inédite, il n’a jamais autant pris de plaisir et surtout pas en matant un couple d’homme pendant l’acte.
Et dès lors, Cooper ressent une gêne, un malaise et va remettre en question sa sexualité. Surtout qu’il doit passer les vacances de Noël dans le chalet de Kane à Aspen en compagnie de son épouse Beth et d’Olivia.

Kane a peur que Cooper ne révèle son secret. Il va alors pousser Cooper dans ses retranchements, essayer de l’effrayer en jouant sur son attirance et ses désirs, mais il est surpris quand le jeune homme répond favorablement à ses avances.
Un soir, une tempête fait rage et les routes sont devenues impraticables, bloquant les femmes en ville. Ils se retrouvent donc seuls au chalet.
L’espace de quelques heures, d’une soirée, d’une nuit, tout dérape…
Cooper prend son courage à deux mains et explore des envies jusque là restaient dans le monde du fantasme. Kane et lui laissent libre court à leurs désirs et bordel, c’est chaud bouillant !

Leur alchimie est explosive, c’est hot, c’est addictif et on en redemande.
Leur duo fonctionne à la perfection, ils sont différents mais en étant complémentaires.
Leur romance est belle, mais loin d’être simple car Kane est un homme compliqué qui a des règles de vie bien établies et il n’est pas prêt à changer, malgré son attirance et ses sentiments pour Cooper, qui pour lui est trop jeune, trop inexpérimenté, clairement pas pour lui.
C’est pourquoi il propose à Cooper de vivre à fond leur liaison le temps des vacances mais qu’il n’y a pas de suite possible de retour à New York.
Cooper étant accro, il souhaite profiter un maximum de ce que Kane peut lui offrir et lui faire découvrir, donc il accepte le marché.

Nouvelle année, nouvelle vie.
En effet, Cooper et Olivia ont rompu, la jeune fille ayant rencontré une autre personne. Ayant déjà fait le deuil de cette relation, cela ne le gêne pas plus que ça.
Il a tiré un trait sur Kane également comme ils l’avaient convenu. Il ne l’a pas vu depuis plusieurs semaines, mais s’en sort plutôt bien. Il se croit guéri et enchaîne les filles.
Mais pendant une soirée lors d’un gala de charité, il le croise et là, c’est un tsunami de souvenirs, il plonge et se noie.
Il prend conscience de ses sentiments et il ne peut pas laisser Kane s’en aller, impossible !

Kane lui en bave, il est plus accro qu’il ne le pensait et a du mal à refaire surface après ses quelques jours passés avec Cooper à Aspen.
Et il est très surpris lorsque celui-ci se pointe chez lui après le gala pour lui dire qu’il le veut, qu’il souhaite poursuivre leur histoire, et voir où cela va les mener.
C’est loin d’être facile pourtant et leur histoire est loin d’être simple, ils vont encore passer par des stades compliqués et rien n’est joué…
Des rebondissements, des révélations et des tonnes d’émotions vous attendent.

Ces deux protagonistes sont touchants et attachants de différentes manières car ils le sont tout simplement.
L’un est un adulte confirmé quand l’autre vient à peine de sortir de l’adolescence.
L’un est gay et dans le placard quand l’autre réalise être attiré par un homme, et assume complétement ce nouveau côté de sa sexualité.
L’un a peur quand l’autre est prêt à se dévoiler.
Les deux sont matures à leur manière et c’est intéressant de les voir évoluer, s’aimer et s’épanouir de cette relation.
Certes leur différence d’âge est un sujet d’actualité et réel, mais une fois de plus, la plume de Fred et ses mots nous montrent que l’amour est plus fort que tout.

J’ai tout aimé de ce second opus.
L’univers, l’histoire, la romance et les personnages (bon d’accord, Olivia est détestable et franchement elle ne sert à rien donc on s’en passerait bien).
Retrouver Jude et surtout Zane (ses répliques et son humour, j'adore !) m’a énormément plu et aussi la petite référence au roman « Fucking Love » d’Amélie C. Astier (extrait ci-dessous et chroniques des T1 à 2.5 dispo' sur le blog)

Ce tome-ci est plus léger que le précédent, moins sombre mais tout autant génial. Il est doux, tendre, nous montre deux hommes qui apprennent à s’aimer malgré les difficultés.

Et cette fin ? Oh la la, le troisième livre de cette saga nous promet un grand huit d’émotions.
Nous avons eu l’occasion de découvrir un peu Colt et Daniel, dans le premier opus Popul(i)ar, et nous savons que leur relation est toxique, mais quand on voit la dernière ligne de ce tome 2, on se demande comment on va les retrouver dans le 3 !
J’ai hâte, j’ai hâte, J’AI HÂTE !!!

Conclusion :
Un deuxième tome à la hauteur du premier. Il aborde des sujets différents mais traités de manières justes. Des personnages attachants, une belle romance avec des scènes hot. Une plume fluide, addictive qui nous plonge dans l’univers de l’Upper East Side et de ses hommes riches, beaux et influents. FONCEZ !

par Emy3489
Survivant, Tome 1 Survivant, Tome 1
T. M. Smith   
L'histoire de Frank et Taylor ne commence pas comme un conte de fée loin de là. Même si Frank et Taylor, c'est l'évidence, rien ne les prédestinait à être ensemble si ce n'est un horrible événement qui va priver Taylor de ses parents et bouleverser tout un tas de personne.

Taylor, malgré l'horreur qu'il a vécu, a pu grandir au sein d'une famille adoptive aimante, attachante et quelque peu atypique. Une famille composée d'un couple qui va lui donner tout l'amour possible, d'un duo de policiers qui l'avait sorti de cet enfer, tout un ensemble de gens qui ont forgé un rempart entre lui et son passé douloureux pour lui permettre de lécher ses blessures et d'essayer d'évoluer comme un adolescent normal. Mais voilà les sentiments amoureux s'en sont mêlés du côté de Taylor qui a bien grandi et de Frank, le jeune policier qui a toujours veillé sur lui. Et l'évidence une fois admise, un équilibre merveilleux s'est en mis en place pour les deux hommes.

Ouah que dire si ce n'est que je n'ai pas pu lâcher le livre, tant par le suspens que par la montée en puissance des sentiments. D'un côté, une enquête douloureuse sur des meurtres sanglants qui va nous tenir en haleine, usant de toute un palette de sentiments : l'horreur, la peur, l'angoisse mais aussi la reconstruction qui s'en suit. Au fil des pages, on accompagne Taylor dans son douloureux retour vers une vie plus équilibrée, tentant de canaliser ses cauchemars, pour s'approcher du bonheur. On le voit devenir un homme, découvrir l'amour, ses premiers émois, les premières inclinations qu'il éprouve pour Frank... Parallèlement, Frank qui est toujours resté dans les parages immédiats du gamin, combat le trouble grandissant qu'il ressent, refusant de se donner le droit d'aimer quelqu'un de plus jeune mais dont il est totalement fou.

L'évolution amoureuse des deux hommes va se faire doucement mais sûrement, l'auteure a pris le temps de les faire se connaître, d'interagir ensemble fraternellement jusqu'à ce que les émotions l'emportent sur l'amitié, et que l'amour, la passion les balaient d'un vent violent et salvateur. Le tout savamment mêlé de personnages secondaires haut en couleur et attachants, composant une famille aimante et là dans tous les pires moments comme dans les meilleurs.

L'enquête reste tout de même comme une toile de fond avec son lot de suspens, de surprise jusqu'au dénouement final, on est sur le qui-vive. Le final termine en apothéose comme un vrai conte de fées. Le livre est à découvrir absolument, un bon mélange de genre du polar à la romance avec une petite dose de sexe piquant qui en fait mon coup de cœur de juin à n'en pas douter. Rose Taylor

par Tyzane
Déferlante Déferlante
Lily Haime   
Comme d'habitude avec cette auteure, ma lecture a été intense et bouleversante. Lily Haime a un don pour conter des histoires d'amour puissantes qui parlent directement au cœur. C'est un des très (très) rares auteurs où je vais acheter ses livres les yeux fermés.

J'ai adoré Lil, sa maturité, sa passion pour la mer et pour Aidan, son honnêteté et son courage et si j'ai eu plus de mal avec Aidan pendant une bonne partie du livre, ne comprenant jamais vraiment ses intentions et ses sentiments envers Lil, il m'a conquise et je suis totalement tombée sous son charme dans la 3ème partie, face à son abnégation et à la force de son amour.
Une 3ème partie, d'ailleurs, qui fait passer ce livre d'excellente lecture à coup de cœur.
Car, bien que j'ai adoré la totalité de ma lecture, les deux 1ères parties avaient comme un écho de ses précédents livres: une histoire YA, des personnages plus ou moins abîmés, un héro entouré d'une tribu soudée, des sentiments reniés dans un 1er temps....
Mais la 3ème partie est magistrale, superbe, d'une puissance à couper le souffle, et j'ai refermé le livre avec un petit pincement au cœur. Tout comme Mathias & Eden, Jamie & Alexandre, Lil & Aidan resteront gravés dans ma mémoire.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode