Livres
472 809
Membres
445 939

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Voici un volume dont Dôko, personnage central de la saga est le héros. Rappelez-vous toutes les questions que vous avez pu vous poser sur ce petit vieillard violet ! Quoi, lui, le chevalier de la Balance ? Mais comment il fait pour mettre son armure ! mdr !

On retrouve ainsi le futur Vieux-Maître 12 ans après la guerre sainte. Âgé donc de 30 ans, c'est désormais un homme d'expérience et cette chronique est l'occasion, pour lui, de remonter dans ses jeunes années, celles de sa formation première, avant même qu'il ne devienne chevalier d'Athéna.

Ce retour aux origines, qui est une bonne idée et change avec les histoires précédentes (qui toutes avaient lieu avant la guerre sainte) s'avère finalement un peu décevant, en demi-teinte, et ce pour plusieurs raisons :

- la ressemblance à s'y méprendre entre Liu Xing et Tenma n'est pas exploitée comme elle aurait pu l'être ;

- il y a beaucoup de flou autour de ces guerriers taonias : on sait, par Dôko que ce sont des gens biens, qui vivent en phase avec la nature, protègent le monde et n'attaquent jamais en premier. Mais qu'ont-ils de spécial à part ça ? Pourquoi tel animal en tatouage plutôt qu'un autre ? Comment ce tatouage devient-il armure ? trop de questions pour un seul tome, c'est clair ;

- le combat contre le Renard aux 9 queues est expéditif et, du coup, ce Hui passe vraiment pour un guignol : "je me suis entraîné pour être le plus fort et te battre, tu vas périr, Dôko ! ", quelle blague ! ;

- les motivations de Feiyan sont puériles et celles de Mudan immatures : c'est un peu facile, en effet, passer du côté obscur pour avoir vu son village anéanti et être dévouée à son frère par amour... fraternel (c'est beau !).

Mais, heureusement, il y a de nombreux points positifs :

- Teshirogi ne néglige pas la psychologie : malgré son douloureux passé et les années, Dôko est toujours capable de faire preuve d'humour/de sourire ; le chevalier d'Or reste homme, dans le sens où il ressent et avoue ressentir de la solitude et le manque de ses amis ; regarder le firmament lui apporte chaleur et réconfort... comme à tout le monde ;

- l'auteure a su pas mal exploiter les conséquences d'un coeur battant au ralenti ;

- malgré sa faiblesse cardiaque, la Balance dégage une puissance et une classe toujours aussi folles au combat.

En conclusion, j'attends avec impatience de voir à quelle sauce sera mangé Shion, son acolyte et meilleur ami !

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode