Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sakura0411 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Kate Daniels, Tome 8 : Changement magique Kate Daniels, Tome 8 : Changement magique
Ilona Andrews   
J'ai lu Kate Daniels 8 il y a un mois et je me décide seulement maintenant à poster un commentaire.
Je doute qui y est beaucoup de chose à ajouter par rapport à ce qu'on dit les autres lecteurs.
Et je doute que je réussisse à exprimer verbalement ce que Kate Daniels est vraiment.

La place que tiennent Kate et Curran dans ma vie et fondamentale, et les livres n'en sont plus pour moi tant ils me bouleversent à chaque fois que je plonge dans l'un d'eux.
J'ai connu très peu de bouquins qui m'aspirent à ce point là, et je suis infiniment reconnaissante à I. Andrews de me rendre aussi heureuse.

Alors que le 7 m'avait très très légèrement déçue, le 8 est bien partie pour être mon troisième préféré (après le 3 et le 4. Quoique le 6 était scandaleusement bien aussi.)

On retrouve tous les personnages qu'on a appris à aimer (et à détester !) dans les tomes précédents.

À mon grand plaisir, Curran est très présent. [spoiler]maintenant qu'il n'a plus à gérer la meute, il se voit proposer une offre intéressante de la part de Jim... Reprendre la Guilde, qui part en miettes. Un challenge qu'il saura relever, j'en suis certaine. Et qui va lui permettre de s'épanouir dans se qu'il aime le plus faire: commander ! ;)[/spoiler]

Kate va connaître pas mal de problèmes, et certains passages m'ont fait trembler de peur et d'appréhension [spoiler]jai vraiment cru qu'elle n'allait pas s'en sortir après son espèce d'hémorragie cérébrale. Pendant 50 pages, je n'ai plus respirer[/spoiler]

Toujours autant d'humour malgré les obstacles, et c'est ce qui fait la richesse de la série. Curran et Kate sont toujours autant passionnants et leurs échanges sont le point culminant de ce livre.

Une seule chose: vivement le prochain tome.


par Ariane98
La Légende des 4, Tome 3 : Le Clan des serpents La Légende des 4, Tome 3 : Le Clan des serpents
Cassandra O'Donnell   
Enfin un livre à moi qui sort de ma gigantesque pal, appelée plus facilement une "hal" chez moi. D'accord, ce troisième tome est arrivé il y a peu de temps, mais il n'allait pas rester longtemps, je le savais déjà ! Une couverture à la hauteur des deux premiers tomes, avec Maya, la belle louve et Wan, le roi serpent. Un tome que j'attendais avec impatience, car je dois avouer que Wan est mon préféré, donc forcément je voulais connaître son clan, sa façon de voir les choses, même si nous en avions un aperçu.

Les quatre se retrouvent sans pour autant être en place d'honneur lors du conseil qui se déroule chez les Serpaïs. Nous les suivons dans cette guerre qui se prépare contre les humains. Ces derniers qui ont décidé d'éradiquer les yokaïs, ceux qui ne sont pas comme des êtres humains tout le temps. Les loups, les tigres, les rapaces et les serpents sont des créatures à leurs yeux, féroces, dangereuses et affamées. Ce n'est pas totalement faux. Si certains sont bien des "bouffeurs d'humains", les autres vivent tranquillement en paix, sans chercher à manger tout ce qui traîne. Comme dans tous les clans, il y a ceux qui veulent éradiquer complètement les humains, petits et grands, et il y a ceux qui au contraire pensent que se serait bien de ne pas tous les tuer, pour garder un certain équilibre.

Nous voyons beaucoup plus Wan et Maya. Cette dernière est toujours aussi têtue et n'hésite pas à se mettre dans des pétrins pas possibles. Imaginez une louve qui galope sur les terres des serpaïs et bien entendu va se trouver sur le mauvais côté de leur territoire, celui où les serpents restent des serpents et ne prennent plus la forme d'un être humain. Imaginez que ces serpents sont énormes et ne veulent qu'une chose : manger ce qui passe sur leur terrain. Voila, vous êtes en plein cœur de la première emmerde de cette demoiselle. Et ce n'est que le début. Maya n'a pas envie d'écouter, elle suit son cœur et trace son propre destin. Un destin qui n'est très reluisant pour les humains.

Nous suivons leur plan de bataille, qui va faire quoi, qui veut vraiment s'allier. Les quatre clans doivent faire front devant une communauté. Il y a toujours des "hommes" qui ne veulent pas faire ami-ami avec d'autres créatures, mais la fin justifie les moyens, pas vrai ? Wan montre sa capacité de roi. Il est froid, glacial, capable de manipuler n'importe qui et surtout de tuer pour montrer qu'il est puissant. Tuer est dans sa nature et ce n'est pas pour jouer, c'est pour asseoir son pouvoir. Les serpents sont fourbes et à part les deux "potes" de Wan, tous veulent sa place de roi. Dji et Miu sont ceux qui n'en n'ont absolument rien à faire de cette place. Ils sont le point d'humour du livre et sincèrement je les adore. Ils sont frais, rapides, mais pas trop et surtout ont toujours le mot pour rire.

Entre les deux il y a une tension douce. C'est la seule qui arrive à faire fondre un peu la glace autour du coeur de Wan. Et c'est le seul qui arrive à lui faire entendre raison... Non pas du tout, mais c'est du pareil au même. Son regard parle pour lui, pourtant il ne dira rien, il ne fera rien et elle, sans le savoir, sans le vouloir ou au contraire parce qu'elle le devine, force sur le lien entre eux afin d'obtenir ce qu'elle désire. Il y a plusieurs passages entre les deux qui nous montrent leur attachement et la façon de gérer une situation qui pourrait dégénérer. Ils ont beau avoir des responsabilités, ils arrivent tout de même à se chamailler. C'est une rebelle dans l'âme qui n'écoute que sa propre voie. Au moins c'est une jeune femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Son bon coeur la perdra.

Bregan, le roi tigre, est prêt à tout pour son clan, quitte à pactiser avec le diable lui-même. Il a des sentiments pour Maya, mais ne se laisse pas démonter lorsqu'il faut qu'il redevienne le guerrier dont ils ont tous besoin. Il a par contre une tendance à vouloir surprotéger la jeune louve, tout comme le père de Maya qui lui interdit de partir en guerre. C'est mal la connaître, là je ne dévoile rien, car c'est la suite logique de ce qu'elle nous a déjà montré auparavant. Quant à Nel, la fille de la reine rapace, c'est encore une autre histoire. Sa propre mère débloque complètement. Déjà dans les tomes précédents, le peu que nous avions sur elle ne lui donnait pas la meilleure image qui soit. Elle déteste tout et tout le monde, personne n'a d'égard à ses yeux. Nel a une volonté de fer et un caractère qui convient à son rang. Si jeune et pourtant tant de poids sur les épaules, ou plutôt devrais-je dire sur ses ailes.

J'en reviens à Wan, le sarcasme lui va à merveille, pourtant il montre des changements, très subtil certes, mais ils existent. Il me fait penser à César. Wan est tel un empereur, contraint par ses obligations d'être dur, implacable. Il est puissant, charismatique et capable d'un semblant de bonté. Le final montre sa capacité à ne pas toujours haïr les autres. Il est pragmatique et arrive souvent à ses fins, sauf avec Maya. Là, ceux sont deux esprits forts, deux esprits de contradictions. Je me demande s'il va se passer quelque chose entre eux, autre que ce que nous voyons dans ce tome.

Et puis il y a la guerre qui approche. Les humains se sont cachés, ont fuis les petits villages, préparant des pièges tous plus tordus les uns que les autres. Le fait que les quatre clans s'allient apporte un plus : ils ont des informations diverses et doivent se protéger. J'ai bien écris doivent, car il y a toujours des personnages qui trahissent, qui ne veulent qu'eux sur terre. Le conflit prend de l'ampleur. Cela est un véritable jeu de massacre ! Il n'y a pas d'autres mots pour décrire l'action qui va se produire à la fin. Des pertes, il va y en avoir, de toutes parts. Les chefs de clans ne vont pas pouvoir sauver tout le monde. L'avenir reste incertain et le geste de bonté de Maya risque de la perdre. Et si la voie qu'elle montre était la bonne ? Nous avons tout le pouvoir entre leurs mains, pattes, ailes et nous n'attendons plus que de découvrir le clan des rapaces, avec Nel. Cette jeune fille risque d'avoir beaucoup de travail, mais je suis certaine que grâce à elle l'union des quatre ne sera pas vaine. Elle a la tête sur les épaules.

L'espoir ! C'est un mot que tous ont en bouche, les humains comme les yokaïs. Un simple mot qui prend tout son sens surtout avec cette vieille femme qui rêve. La lumière est au bout d'un long, très long voyage. Ce que j'ai aimé, c'est d'avoir un point de vue des différents personnages. La guerre rapproche les gens et montre le meilleur comme le pire en chacun d'eux. Bien que le livre soit un jeunesse, j'adore me retrouver avec ces personnages, pourtant je n'ai plus douze ans. J'aime suivre les aventures de nos quatre héros, Wan, Maya, Nel et Bregan. Les liens d'amitié, d'amour, la façon de régenter, cette série apporte beaucoup de valeur et d'aventures. En conclusion, un troisième tome que j'ai beaucoup apprécié. Il me tarde de découvrir la suite !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-legende-des-quatre-tome-3-le-clan-des-serpents-cassandra-o-donnell-a179134118
Ivy à l'école des sorciers Ivy à l'école des sorciers
Manhon Tutin   
J’entre dans la boutique de prêt-à-porter, me sentant dans mon élément pour la première fois de la journée. Je suis bien décidé à faire entendre raison à Madame Guipure. Il est hors de question que je me trimballe toute la journée vêtu de noir, il va y avoir de la couleur dans ma robe de sorcier, parole d’Ivy !

Il se trouve que Madame Guipure est une petite sorcière replète et souriante, toute de mauve vêtue.

Elle ne manque pas d’air celle-là !

par Velandra
Rebecca Kean, Tome 5.5 : Leonora Rebecca Kean, Tome 5.5 : Leonora
Cassandra O'Donnell   
Pour ceux que ça intéresse, sur la page facebook de Leonora il y a quelques petits bonus.

https://fr-fr.facebook.com/Leonora-Kean-1439945832908855/

Bonne lecture !!
Rebecca Kean, Tome 7 : Akhmaleone Rebecca Kean, Tome 7 : Akhmaleone
Cassandra O'Donnell   
Voici un message de l'auteur sur sa page Facebook
《《 Bon alors, on voit pour avancer la parution de Rebecca
( parce que je sais à quel point vous l'attendez) ... pour l'instant, n'écoutez pas ce qu'on dit ou les dates qu'on vous donne. On est dessus
Bises
Cass 》》
Et les raisons du retard
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2046586455477184&id=100003775478487

par yvisun
Kate Daniels, Tome 3,5 : Perte Magique Kate Daniels, Tome 3,5 : Perte Magique
Ilona Andrews   
Un excellent hors-série que j'ai dévoré en quelques minutes. Une écriture toujours aussi incroyable, une histoire qui tient la route et qui rejoint la trame principale avec quelques clins d'oeil. Kate est peu présente mais j'adore Andrea et Rafael, aussi j'ai presque autant aimé ce livre que les tomes principaux.
Hemlock, Tome 1 : Hemlock Hemlock, Tome 1 : Hemlock
Kathleen Peacock   
Je ne pensais pas acheter ce livre mais en le voyant en rayon j'ai craqué et j'ai bien fais ! Il est vraiment super, je l'ai commencé cet après midi et je viens juste de le terminer! Je n'attends qu'une chose, c'est la suite !

par mizumi35
Twilight, Tome 2 : Tentation II (Roman graphique) Twilight, Tome 2 : Tentation II (Roman graphique)
Stephenie Meyer    Young Kim   
Bonjour, je recherche désespérément ce tome mais on vient de me dire qu il n existe pas en version française. Pouvez- vous confirmer ?
Merci
Assassin's Creed, Tome 10 : Odyssey Assassin's Creed, Tome 10 : Odyssey
Gordon Doherty   
Encore un excellent livre de la part de la franchise. Et en plus, l'auteur qui s'est attardé à écrire ce livre rend l'histoire encore meilleure.
Après un jeu vidéo que j'ai complètement adoré, je me suis plongée naturellement dans cette lecture dans l'espoir d'en apprendre plus sur l'héroïne, et je ne suis absolument pas déçue.
Kassandra, spartiate exilée, se retrouve dans une quête grandiose qui dépasse toutes ses espérances, et qui va la mener un peu partout en Grèce antique. Son but est de retrouver sa famille, qui a été dissoute après un terrible événement qui a eu lieu à ses 10 ans. Elle part donc à la conquête de vérités, et espère de tout coeur de pouvoir retrouver son père, sa mère ainsi que son frère.

Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre, est le fait que l'on plonge dans les sentiments profonds de Kassandra. Le fait est qu'on se sent beaucoup plus proche d'elle dans le livre que dans le jeu vidéo et c'est ça qui m'a fait apprécié ma lecture. De plus, l'auteur n'a pas bêtement retracée l'histoire du jeu vidéo telle qu'elle est, mais c'est plutôt un peu détaché du véritable déroulement de celle-ci. Ce qui rend l'histoire encore plus attirante. Certains événements m'ont donc été inconnus à certains moments.
Le livre nous plonge aussi plus en profondeur dans la guerre qui oppose le Péloponnèse à la Ligue de Délos. On ressent alors plus les effets de la guerre, l'importance de Kassandra dans celle-ci. J'ai l'impression que l'histoire se soucie plus de l'avenir de la Grèce que le jeu vidéo.
Ce que je regrette par contre, c'est le fait qu'on ne soit pas plus en contact avec ce fameux Culte de Cosmos. J'aurais aimé avoir beaucoup de plus de précisions, de révélations le concernant. Les seuls événements le concernant sont déjà dans le jeu, donc de ce côté-ci pas de surprise pour moi. Par ailleurs, je pense qu'un livre sur le culte de Cosmos aurait vraiment été pas mal. J'entends pas là qu'Ubisoft aurait pu rendre le Culte encore plus important en nous apporte l'envers du décor. Par exemple, j'aurais aimé une histoire avec Kassandra ou Alexios quand ils se font élevés par le Culte en devenant leur Champion. Je pense que ça aurait été intéressant. Malheureusement, on se retrouve encore une fois du côté des "gentils" qui recherchent leur famille.

Pour parler plus généralement du livre, j'ai adoré l'écriture de l'auteur, qui je le rappelle, est le remplacement d'Oliver Bowden. Franchement, sa plume était fluide, entraînante. Les descriptions étaient détaillées mais n'encombraient pas le récit. Il donne de la profondeur à tous les personnages. On se sent entraîner dans l'histoire malgré nous. On comprend parfaitement l'histoire et le périple de Kassandra, on ressent toutes ses émotions. Même Deimos est un personnage attirant, et émotif malgré ce qu'il laisse véritablement entrevoir. J'adore toujours autant les personnages de Barnabas et d'Hérodote. Toujours entrain de se quereller mais en même temps de s'éclater ensembles.
On fait même plus "ample connaissance" avec l'équipage de l'Adrestia.

Un livre que j'ai donc lu avec beaucoup de plaisir, et que je recommande même aux personnes qui ne jouent pas aux jeux vidéos. Les livres de la saga Assassin's Creed sont toujours plus ou moins complémentaires avec les jeux, mais restent néanmoins accessibles aux personnes non-gameuses.

par Fanfan54