Livres
477 481
Membres
458 039

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Salina - Les Trois Exils



Description ajoutée par Laurien 2018-10-03T16:21:45+02:00

Résumé

Qui dira l'histoire de Salina, la mère aux trois fils, la femme aux trois exils, l'enfant abandonnée aux larmes de sel ? Elle fut recueillie par Mamambala et élevée comme sa fille dans un clan qui jamais ne la vit autrement qu'étrangère et qui voulut la soumettre. Au soir de son existence, c'est son dernier fils qui raconte ce quelle a été, afin que la mort lui offre le repos que la vie lui a défendu, afin que le récit devienne légende. Renouant avec la veine mythique et archaïque de La Mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé écrit la geste douloureuse d'une héroïne lumineuse, puissante et sauvage, qui prit l'amour pour un dû et la vengeance pour une raison de vivre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 36 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Laurien 2018-11-11T11:28:38+01:00

Moi, Malaka, fils de la femme qui haïssait son enfant, je ne peux pas raconter la longue chaine des jours qui passent avec lenteur et pourtant il faudrait. Je ne peux pas trouver un mot pour chaque instant du quotidien qui est une menace, une humiliation, une violence et prouvant il faudrait, pour dire la torture de se sentir mourir lentement, enfermée dans une vie qui vous a été imposée. Pour dire la violence d'un mot, d'un coup. La présence de Saro n'est que brutalité. Il faudrait dire tout : l'usure, la colère et la tristesse de chaque jour. Il faudrait, sans quoi on ne peut pas comprendre la haine qui s'accumule. Il y a une jeunesse arrachée et un corps violenté. Il y a un visage que l'on humilie, sans cesse. Il faudrait trouver des mots pour cela : le sentiment que la vie ne sera plus que résignation et que cela sera long, infiniment long, jusqu'au tombeau...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par fragments 2019-11-13T18:08:42+01:00
Diamant

Peut-être le meilleur Gaudé que j'ai lu jusqu'à aujourd'hui. Tout est bien, de l'écriture à l'histoire en elle-même: Salina n'a tellement pas de réussite qu'on prie pour qu'elle s'en sorte, et bien non, c'est de pire en pire Spoiler(cliquez pour révéler)jusqu'à un certain moment . Merci au Concours du roman Métis qui m'a permis de découvrir ce libre, où le métissage du sang est intrinsèquement lié au métissage des âmes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maxoxford1995 2019-09-26T09:41:32+02:00
Or

On retrouve ici le grand Laurent Gaudé, celui au style épique et poétique. Il ne faut pas raconter l'histoire, il faut se laisser envoûter.

Il nous mène dans un récit intemporel entre mythe et fantastique, entre humanité, amour, et mysticisme.

Un de ces rares romans que l'on regrette d'avoir terminé...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angel89 2019-06-19T21:07:07+02:00
Or

Un très beau roman, un amour touchant d’un fils envers sa mère. C’est mon premier livre de Laurent Gaudé et j’ai beaucoup aimé. Il a une très belle écriture, très poétique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dacotine 2019-05-01T23:09:14+02:00
Or

Un bien bel hommage d'un fils à sa mère, un éloge funèbre pour permettre à sa mère d'accéder à l'ile au cimetière et de reposer en paix.

Le roman est le récit simple et linéaire de la vie de Salina, la mère, figure de l'amour, figure de vengeance, Salina, l'exilée. Une vie de malheurs et d'errance. On y retrouve les thèmes chers à Laurent Gaudé, la solennité et la gravité de l'écriture. J'ai comme d'habitude avec les récits de L.Gaudé été emportée par ce conte (même si il est linéaire et simple) qui nous entraine au fin fond du monde, du désert, des mythologies. Un monde envoûtant de conte, de rituel, de révolte...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biibette 2018-12-01T14:46:17+01:00
Lu aussi

Pour permettre à sa mère d'être inhumé dans un lieu prestigieux, Malaka doit convaincre le passeur. Pour cela il lui raconte sa mère, il dresse son portrait, il décrit ses aspirations, il retrace ses exils. Son enfance, ses naissances, ses rejets, ses douleurs et ses colères mises bout à bout pour raconter une vie douloureuse au sein du clan de Mamambala puis au fin fond du désert.

Bien que j'aie adoré cette histoire, je dois dire qu'on est loin de la souplesse d'écriture à laquelle l'auteur nous a habitués. Ici, pas de chassé-croisé dans le temps, pas de convergence entre plusieurs personnages, pas de polyphonie. Laurent Gaudé troc sa recette contre un conte féroce et mystique. Un très bon conte africain qui véhicule des messages et des vérités existentielles à la pelle.

J'ai découvert en rédigeant ces quelques lignes, qu'il s'agit d'une réédition d'un livre qui date de 2003. Cela explique beaucoup de choses et cela conforte mes impressions de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieJoaigue 2018-11-03T19:22:39+01:00
Diamant

Livre lumineux et âpre, dans la pure veine de Laurent Gaudé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2018-11-02T09:48:41+01:00
Bronze

Si le début du roman est fascinant, avec une première scène qui dégage une beauté picturale, voire cinématographique impressionnante, j'ai été légèrement déçue par la suite et la fin du texte.

Salina est un personnage de souffrances et de colère, mais qui a accumulé tant de haine qu'elle ne peut l'exprimer. Exilée plusieurs fois dans le désert, elle a perdu l'habitude des hommes, et sa voix est devenue inutile. Ne pouvant plus exprimer sa douleur et sa rage que sous forme de cris, elle n'est plus capable de parler. C'est pour cela que le récit n'est pas focalisé sur elle, mais qu'il passe par la médiation de son fils, qui conte sa mère telle qu'elle s'est peinte à lui. Si ce procédé permet d'héroïser Salina, d'en faire un personnage mythologique, j'ai perdu une part de sa souffrance puisqu'elle même les tait.

Si certaines images sont poétiques, voire oniriques - la scène des barques qui se rassemblent, éclairées à la lueur des bougies, le roman n'atteint pas la grandeur mythologique de la Mort du Roi Tsongor, mais parce que ce n'est pas un récit épique de héros, mais le portrait d'une femme, une simple femme pourrais-je presque dire qui partage les douleurs de nombreuses autres, qui souffre de mariage forcé, de viol, de maternité, qui pleure pour son fils...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2018-10-04T22:39:18+02:00
Lu aussi

Un conte, où la réalité conduit au mythe, porté par un personnage exceptionnel, à la fois tendre et féroce, né sous une mauvaise étoile et vivant une existence pleine de désillusions et de brimades. Un court roman porté par l'écriture tellement belle, riche et visuelle de Laurent Gaudé, qui nous captive. Un livre sur la transmission, qui fait la part belle à l'oralité et fait de Salina une légende.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.com/2018/10/tu-as-porte-lhistoire-de-ta-mere-jusqua.html

Afficher en entier

Date de sortie

Salina - Les Trois Exils

  • France : 2018-10-03 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 36
Commentaires 8
Extraits 3
Evaluations 18
Note globale 8.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode