Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sally92 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Transports amoureux - Nouvelles ferroviaires Transports amoureux - Nouvelles ferroviaires
Collectif   
Six nouvelles, aucun auteur féminin. Aucun narrateur féminin, même!
Je suis très déçue par cette lecture, mais j'aurais dû m'y attendre d'après le résumé. Je n'avais pas capté la dimension érotique supposée de ces nouvelles, et encore, ça ne m'aurait pas vraiment dérangée si la majorité de ces récits n'étaient pas aussi perturbants.
C'est à chaque fois l'histoire d'un homme qui repère une potentielle proie dans le wagon d'un train, une jeune et belle femme, avec qui il a tout de suite envie de coucher, se sentant même dans son droit de penser que c'est tout à fait réciproque et attendu de la personne qu'il convoite.
J'ai uniquement et vaguement apprécié seulement deux de ces six nouvelles : L'usage du "Monde" de Emmanuel Carrère, qui met plus l'accent sur le désir de la femme, et Bonheur d'aiguillage de Jean-Marie Laclavetine, qui relate une intrigue un peu plus captivante que les autres.

par HeiHeen
La Philosophie dans le boudoir La Philosophie dans le boudoir
Marquis de Sade   
Un ramassis de dépravations ? C'est ne pas avoir pris le temps de lire réellement l'oeuvre . C'est ne pas avoir lu ces grandes pages philosophiques , cruelles et tellement justes. C'est ne pas s'être intéressé à cette mère qui devient le jouet de la vengeance de la fille , ne pas voir que sade déconstruit les grandes figures sacrées de la mère et de la fille . Et surtout de ne pas avoir réussi à recaser l'oeuvre dans son contexte historique ! Bref... et mettre un livre à la poubelle ...

par Sadess
Dorian Gray (BD) Dorian Gray (BD)
Enrique Corominas Jiménez   
J'ai eu cette bande dessinée après avoir lu le roman d'Oscar Wilde. Les dessins sont magnifiques et le scénario ainsi que certaines réflexions sublimes des personnages sont bien retranscrits.
Même si je n'imaginais pas Dorian Gray comme ça, la touche d'originalité qui fait de cette bande dessinée un très bel ouvrage est le portrait qui est modifié à chaque chapitre.

par lilionne
La Vie de Marianne La Vie de Marianne
Pierre De Marivaux   
J'ai bien aimé la vie de Marianne. Le style est magnifique et la lecture se fait toutes seules, les personnages ne sont pas parfaits. Alors certes ont peu regretté les longues descriptions et les digressions, mais c'est ce qui rend ce roman plus intéressant encore. Mon seul regret ce serait qu'il n'ait jamais de fin.

par Elerinna2
Nana Nana
Émile Zola   
ce commentaire est difficile à réaliser.
On ne peut écrire pour un livre comme Nana "c'est nul" ou "c'est bien" car toute une analyse est nécessaire pour comprendre ce livre aux multiples facettes. Nana est quelqu'un qui détruit tout sur ce passage mais cela n'est pas délibéré : Elle est la cause et la conséquence d'une société corrompue. Elle va sortir de la misère et de l'alcoolisme pour essayer de se faire une place dans le beau monde.
Cependant, comme tous les Rougon-Macquart elle a une tare héréditaire, un vice qui va lui poser de nombreux obstacles sur son chemin.

par myra44
La Peste La Peste
Albert Camus   
Ce livre est génial. certes, le lecture demande un peu plus de temps mais on est pas dans la bibliothèque rose non plus. Il faut prendre son temps pour le lire, faire des pauses si nécessaire mais le roman vaut le coup. Déjà, on entre assez bien dans l'histoire, et s'il n'a pas beaucoup d'actions (réponse au commentaire de zebi) c'est justement pour se rendre compte de la vie qu'avait les habitants d'Oran à ce moment. La lassitude pour la vie et en même temps l'espoir de ganger contre la maladie.

Personnellement, j'ai voyagé la-bas à la lecture et le style est très plaisant. On immagine chaque scène avec précision, on ressent les émotions des personnages (ce qui n'est toujours le cas dans certains "classiques")

Mes passages préférés sont les passages de médecine, la description de la maladie et aussi le roman de Grand, qui passe des heures et des heures à paufiner la première phrase de son roman. Ces passages sont très beaux et résument la situations : l'horreur de la maladie, la désolation et le désespoir qu'elle cause.

par Altanais
Thérèse Raquin Thérèse Raquin
Émile Zola   
Un des plus beau Zola selon moi,( on assiste ici aux limites du naturalisme ). En effet, pourquoi regretter un crime qui fut longtemps et murement réfléchi ? Un crime justifié ? Barbey d'Aurevilly lui reprochera cela, en effet , pour lui Zola n'a pas poussé le vice assez loin , il n'a pas appliqué à la lettre les dogmes du naturalisme . Bref, une oeuvre délicieuse, rythmée flirtant parfois avec l'inexplicable .

par Sadess
Hiroshima mon amour Hiroshima mon amour
Marguerite Duras   
Ce livre est avant tout une syntaxe, une écriture qui nous émeut. Bien qu'il soit sous la forme d'un script, il n'en demeure pas moins profondément poétique.
Les phrases courtes répétées comme à l'infini rendent l'histoire irréelle, un vent chaud sur les corps entrelacés, l'abandon à un amour nouveau prenant écho avec un amour ancien.
Personnellement, j'ai trouvé que l'histoire, si on a pas lu le synopsis, est difficile à comprendre, à cerner. En effet, l'histoire est comme suggérée et devient de plus en plus explicite au fur et à mesure qu'on la lit. Pour moi, c'est ce qui fait la beauté de ce roman ainsi que l'abandon total de la femme pour cet nouvel amour qu'elle cherche mais qu'elle a peur de trouver depuis qu'elle a échappé à sa mort d'amour.
Sous les vents de Neptune Sous les vents de Neptune
Fred Vargas   
[spoiler]Pas d'accord Gomette, à aucun moment je n'ai suspecté Danglard, c'est trop facile de voir que ce qu'il dit au téléphone est à double-sens ! =P [/spoiler]
A part ça, ce qui est génial c'est qu'il est suffisamment long pour qu'Adamsberg tourne et retourne ses délires dans tous les sens, encore que j'aie trouvé un peu lourd, au bout d'un moment, sa manie de vouloir fourrer tout et n'importe quoi dans la cathédrale de Strasbourg. C'est un peu trop facile comme effet d'humour ! Et puis... elle n'a pas mérité ça. =P

Mais le bilan général est SUPER positif, surtout que Clémentine revient en force, si c'est pas magnifique ça. =D
Érasme, Grandeur et décadence d'une idée Érasme, Grandeur et décadence d'une idée
Stefan Zweig   
amidemots.blogspot.fr pour la chronique complète :)

Autant le dire dès le début, j'ai beaucoup moins apprécié que celle de Magellan, qui se lisait comme un roman. Ce n'est pas le cas ici, et bien que je n'ai jamais lu d'essais, c'est à ça que ça m'a fait penser. Forcément, la vie d’Érasme fut plus tranquille que celle de Magellan.
Dans l'ensemble, j'ai trouvé la biographie assez longue (j'ai mis 10 jours à la lire, oups), et par moment très rébarbative. Si dans certains chapitres, par exemple quand Luther intervient, on retrouve le côté "épique" (à prendre avec de gros guillemets, on est pas dans Le Seigneur des Anneaux quand même) et prenant qui dominait dans Magellan, je me suis ennuyée et perdue assez souvent (effet soporifique assuré dans le bus le matin). Il y avait beaucoup, beaucoup d'infos données, des expressions dans d'autre langues que je ne comprenais pas.
Cependant, j'ai retenu quelques petites choses, et je pense que ça pourra m'être utile pour ma séquence de français sur l'humanisme. Zweig explique assez clairement le point de vue d’Érasme, présente (et analyse...) ses ouvrages, leur(s) impact(s), et bien sûr pas uniquement L’Éloge de la Folie (que du coup j'ai envie de lire. enfin, un extrait, je ne suis pas devenue folle non plus (c'est le cas de le dire. Haha. Bref.))
Ce qui m'a perturbée, c'est qu'il semble jouer avec l'avis du lecteur. Un coup il nous le rend agréable, attachant, un coup il paraît orgueilleux et hautain, détestable. Du coup, je n'ai pas vraiment d'avis sur ce personnage.
Actuellement, je suis plutôt soulagée d'en avoir fini avec ce livre, car s'il était instructif, il était aussi légèrement indigeste.

par jta91
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4