Livres
462 112
Membres
419 040

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par marine5756 2014-10-26T14:02:24+01:00

"-Ce que je ne comprends pas, a repris Andrea, son souffle contre ma peau, c'est pourquoi tu ne vois pas autour de toi les gens qui t'aiment et qui pourraient t'aider à porter tout ça...

-Des gens qui m'aiment, hein ?Mes parents morts ?Mon frère qui oublie que j'existe pour plaire à une pétasse ?

-Oui. Ton frère oui...

-Toi ?

Mon cœur battait à grands coups. S'il m'aimait, c'est maintenant qu'il devait me le dire.

Andrea a relevé la tête et m'a fixée.

-Oui. Moi. Avant tous les autres..."

Afficher en entier
Extrait ajouté par yukii29 2014-05-11T17:01:29+02:00

Sans m'en rendre compte, je me penche à l'oreille de Sasha :

- S'il te plaît..

S'il te plaît quoi ? Qu'il me lâche, qu'il accepte, pour une fois, que je sois dans la lumière ?

ça ne durera pas, Sasha je te promets ! Dans une minute, chacun verra qui de nous deux est le meilleur, mais juste une minute, je veux être celle-là. Pourtant, ce n'est pas cela que je lui murmure. Ce que je dis à mon frère, les larmes aux yeux, c'est :

- S'il te plaît Sasha... Laisse moi partir...

Mon frère est choqué je le vois. Ses bras retombent, comme privés de toute force.

Afficher en entier

Mutilée... Le mot était peut-être un peu fort, mais il exprimait bien ce que j'avais voulu faire : effacer une souffrance, la détruire, et la remplacer par une autre, que je m'infligeais moi-même, que je pouvais maîtriser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alucine 2014-03-26T20:37:46+01:00

C’est plus facile d’avancer lorsqu’un phare éclaire votre route, balise le chemin, vous évite les obstacles. L’amour que je porte à Sasha, il me le retourne en prenant soin de moi. Notre complicité est un cocon dont je n’ai pas la moindre envie de sortir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par breitz01 2016-06-26T18:05:40+02:00

Passage délicat à négocier. De l'intelligence, du doigté, du tact. Ou pas ?

- Occupe-toi de tes fesses, y a du boulot.

Ou pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2015-04-27T21:38:12+02:00

Moi, je suis celle qui se cache, celle qu'on découvre, celle que l'on compare ; je suis la sœur zarbi du mec très sympa, du petit ami rêvé, du surdoué si cool ; je suis celle qui vit dans l'ombre de son frère. Cela a toujours été ma place et jamais je n'ai eu l'idée de me plaindre. Si je devais être tout à fait honnête, je dirais même que cela m'arrange : c'est p lus facile d'avancer lorsqu'un phare éclaire votre route, balise le chemin, vous évite les obstacles.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Talie 2014-02-24T00:49:49+01:00

« J’ai levé les yeux : à trois mètres au-dessus de moi, Andrea me fixait, m’encourageant à le rejoindre. Nos regards se sont noués. Il avait des yeux incroyables, à l’iris violet, frangés de longs cils très noirs, que l’on aurait dits maquillés, une bouche en arc, sensuelle. Il a esquissé un sourire… Ma dernière vision avant de perdre l’équilibre. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2015-04-27T21:39:12+02:00

On obtient rien, des hommes comme des chiens, en hurlant ou en levant un fouet.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2015-04-27T21:38:54+02:00

Les amis, c'est comme les meilleures choses de la vie: plus on les partage et plus on en a.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode