Livres
535 628
Membres
561 883

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Salmaoussi : Mes envies

D.I.M.I.L.Y, Tome 4 : Just don't mention it D.I.M.I.L.Y, Tome 4 : Just don't mention it
Estelle Maskame   
Pour être honnête, j'ai eu du mal au départ avec le Tyler d'aujourd'hui. Une fois qu'il a rencontré Eden c'était tout de suite beaucoup plus agréable à lire.
En revanche, je suis totalement tombée sous le charme de Tyler à 12 ans et même si je savais comment ça finirait, j'ai eu mal avec lui et j'ai prié avec lui. Je comprends tellement pourquoi il s'est tu et c'est tellement touchant venant de la part d'un enfant de cet âge qui a déjà ce genre de maturité.
Je ne me rappelais plus de tout ce qu'il se passait mais le principal était là et ça m'a fait du bien de retrouver ces personnages que j'ai tant apprécié il y a à peu près un an.

par Dawn86
Did I Mention it's 10 Years Later ? Did I Mention it's 10 Years Later ?
Estelle Maskame   
Ce roman est un point final a une série juste magique.
J'ai reçu ce petit roman au salon du livre de Montreuil et je l'ai lus en 10 minutes.
Estelle Maskame est une personne vraiment adorable et cela m'a ému de la rencontrer.
Merci à elle de m'avoir fait découvrir une histoire d'amour tout d'abord impossible mais par la suite qui devient un point essentielle de mon adolescence.
Tyler/Eden
No Te Rindas, cette citation me suit depuis mes 16 ans et cela va continuer.
Merci Estelle !
The Best Lies The Best Lies
Sarah Lyu   
"UN THRILLER VÉNÉNEUX ET ANGOISSANT."

Cette courte citation en première de couverture pourrait, à elle seule, résumer l’intégralité du texte. A peine reçu il y a quelques heures, j’ai été incapable de reposer le roman de Sarah Lyu, et pas uniquement à cause d’un texte très addictif ! Après quelques chapitres, je me suis totalement identifié à l’héroïne au point d’être incapable de fermer les yeux avant d’avoir recouvré toute « ma » mémoire sur les événements tragiques qui se sont déroulés.

Cette angoisse, que tout bon lecteur de thriller recherche, est facilitée par l’utilisation de chapitres très courts et qui s’enchaînent les uns à la suite des autres (sans saut de page) et qui me rappellent les grands polars américains des années 1980-1990 et plus particulièrement une auteure en particulier, Mary Higgins Clark. Malgré une absence d’alternance de narrateur, je suis parvenu à trouver en Sarah Lyu une plume très proche de la reine du suspense qui, avec une marge de progression possible, se rapproche d’inscrire son nom tout en haut de la liste de mes auteurs préférés du genre.

Alors que l’auteure a choisi de « confier » son intrigue à un seul narrateur, elle évite la monotonie en proposant quelques sauts dans le temps qui, en plus de rendre fou le lecteur qui veut connaître la suite, permettent de mieux comprendre la situation dans laquelle se trouve Remy qui vient, presque sous ses yeux, de perdre l’homme de sa fille fraîchement abattu par sa meilleure amie ! Ces flash-backs sont judicieux, maîtrisés et nous entraînent vers l’un des aspects les plus sombres de l’amitié.

A une époque où « nos » jeunes sont de plus en plus connectés et peuvent, sur une même journée et sans sortir de leur lit, changer d’ami(e)s, de petit(e)-ami(e), ce thriller psychologique permet de dénoncer certains dangers « réels » auxquels les nouvelles générations ne sont plus habituées. La confiance en l’être aimé est-elle la même qu’il y a quelques décennies ? Seriez-vous prêt à tout abandonner pour votre confident dont vous ne connaissez finalement pas grand-chose ? Que feriez-vous si vous découvriez les méfaits de votre meilleur ami ?

Ces petites questions nous trottent dans la tête au fur et à mesure de l’intrigue où l’on parvient, progressivement, à comprendre les choix (considérés comme absurdes au début) du personnage principal. Cela est rendu possible grâce à une plume humaine et authentique.
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 2 : L'Affaire Cendrillon Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 2 : L'Affaire Cendrillon
Mary Higgins Clark    Alafair Burke   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2017/08/23/laffaire-cendrillon-mary-higgins-clark-alafair-burke/

Lire un Mary Higgins Clark, c’est une sorte de madeleine de Proust pour moi. C’est au collège que j’ai lu un grand nombre de ses romans, découvrant le thriller avec elle. Je me souviens être restée estomaquée à la lecture de La Nuit du renard – que je ne pourrais pourtant pas résumer aujourd’hui. Puis j’ai découvert d’autres auteurs et j’ai laissé Mary Higgins Clark de côté, consciente avec un peu plus de comparaisons qu’il y avait tout de même plus haletant en terme de thrillers.

Et pourtant, en passant dans une librairie il y a quelques mois, je n’ai pas pu résister à la tentation et je suis repartie avec L’affaire Cendrillon sous le bras. L’affaire Cendrillon est un roman coécrit par Mary Higgins Clark et Alafair Burke. Je sais que Mary Higgins Clark coécrit des romans depuis quelques années notamment avec sa fille Carol, donc cette collaboration avec la fille du romancier James Lee Burke n’a rien de surprenant.

Dans une interview à Paris Match en 2014, l’auteure à succès explique comment s’est déroulé le travail : « Alafair a rédigé le premier jet, je l’ai retravaillé. On s’est réunies une seconde fois : on a discuté de la psychologie des personnages, on s’est bien amusées et, au final, je trouve que nous avons fait un bon roman. »

L’affaire Cendrillon redonne vie aux personnages d’un autre roman de Mary Higgins Clark, Le bleu de tes yeux. Dans ce roman, le mari de Laurie Moran est froidement exécuté alors qu’il est en train de jouer avec son fils Timmy dans un parc. Avant de s’enfuir, le meurtrier, qui a des yeux d’un bleu électrique, lance au petit garçon : « Dis bien à ta mère qu’elle est la prochaine sur la liste et qu’ensuite ce sera ton tour! » Huit ans plus tard, ce meurtrier aux yeux bleus n’a toujours pas été identifié et Laurie et son fils vivent toujours sous cette menace. Laurie, productrice de télé, continue néanmoins à travailler et a décidé de lancer une nouvelle émission de téléréalité consacrée à de vieux Cold Case, réunissant les témoins du drame. Le premier épisode est dédié au Graduation Gala Murders : il y a plus de vingt ans, la mondaine Betsy Powell et son mari Robert Powell organisaient une grande soirée en honneur de leur fille Claire et de ses trois amies fraîchement diplômées, mais Betsy était retrouvée morte étouffée au matin, un meurtre qui n’a jamais été élucidé. Laurie s’apprête à tourner son émission pilote dans la splendide demeure des Powell, mais ce qu’elle ignore, c’est que quelqu’un l’épie dans l’ombre… Quelqu’un qui a les yeux très bleus…

On retrouve dans L’affaire Cendrillon, Laurie, son père et son fils et sans doute toute l’équipe de l’émission. D’ailleurs, un nouveau tournage s’apprête à commencer puisque Laurie s’intéresse au meurtre d’une jeune femme, vingt ans auparavant, appelé l’affaire Cendrillon car l’étudiante avait perdu une chaussure en tentant d’échapper à son ravisseur.

L’affaire Cendrillon se lit bien, l’intrigue est plutôt intéressante. On reconnaît bien l’efficacité de Mary Higgins Clark derrière ce roman. Après, si vous aimez les thrillers et que vous avez l’habitude d’en lire, je ne sais pas si vous serez conquis. Mais j’ai passé un bon moment à explorer les différentes pistes sur lesquelles on m’a lancée.

Le duo a écrit d’autres romans depuis et il est fort possible que je les lise à l’occasion, je ne vais pas bouder mon plaisir.
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 3 : La mariée était en blanc Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 3 : La mariée était en blanc
Mary Higgins Clark    Alafair Burke   
Je ne sais pas quelle mouche me pique, mais depuis quelques temps je lis de plus en plus de policiers et de thrillers alors que ce n’était pas du tout ma tasse de thé avant. Ce genre d’histoires me plait chaque fois plus et je voulais donc continuer sur ma lancée en lisant un ouvrage de la célèbre Mary HIGGINS CLARK, qui n’est plus à présenter. Je n’avais jamais eu l’envie de me plonger dans l’un de ses récits, mais comme on dit le dit si bien : mieux vaut tard que jamais.

« La mariée était en blanc » met en scène Laurie Moran, productrice de l’émission de télé-réalité ‘Suspicion’ qui a pour but de reconstituer des crimes non résolus, avec l’espoir de trouver peut-être le coupable.
Pour sa prochaine émission, Laurie a décidé de se pencher sur l’affaire de ‘La Mariée Envolée’, de son nom Amanda Pierce, qui a subitement disparue la veille de son mariage. Sans trace d’elle depuis cinq ans, ni sa famille ni ses amis ne savent si elle est encore vivante et n’a pas eu le courage de rompre ses noces ou si elle a été tuée.
Laurie Moran et toute son équipe vont donc rassembler une nouvelle fois toutes les personnes présentes au moment du crime à l’hôtel de Palm Beach, lieu où devait se dérouler le mariage.
A travers cette émission, les masques vont tomber et les vérités vont éclater.

Cette histoire est juste fantastique !
J’ai été captivée de la première à la dernière page et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à refermer ce livre quand je le devais.

Le récit est vraiment prenant.
Il mêle une affaire criminelle plutôt classique avec notre époque grâce au concept de télé-réalité. C’est hyper moderne et surtout : ça marche !
Ce concept a déjà été utilisé par nos deux auteurs dans le livre précédent, « L’affaire Cendrillon », mais aussi dans « Le bleu de tes yeux » écrit uniquement par Mary HIGGINS CLARK.

Le style d’écriture est juste parfait. Bien que ce livre ait deux auteurs, nous ne remarquons absolument pas les changements de vocabulaire ou ces autres petits détails qui montrent le changement entre les deux écrivains.
Ici, Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE réussissent à viser le mot juste et à aller droit au but. Ils ne nous engluent pas dans des phrases longues et complexes et préfèrent garder un style simple, mais direct, avec des phrases courtes. Cela rajoute vraiment du tempo au récit, mais aussi de la tension.
Cette tension se manifeste également à travers les chapitres qui sont tous courts. Cet effet de rapidité nous plonge encore plus dans l’histoire et nous rend accro car aucun chapitre n’est inutile. Tous comportent des indices et font avancer l’enquête.
J’ai vraiment été séduite par cette écriture !

J’ai également été conquise par les personnages de cette histoire.
Laurie Moran nous parait d’abord un peu froide de par son côté professionnel. Petit-à-petit, nous découvrons que derrière cette femme se cache quelqu’un de blessé, d’hésitant, mais surtout d’humain. Son duo avec son fils, Timmy, et la relation qu’elle a avec son père, Léo, n’en sont que des preuves. Comme je n’ai pas lu les précédents ouvrages la mettant en scène, je l’ai seulement découverte telle qu’on nous la présente ici et c’est peut-être pour cela que je l’ai trouvé un peu froide dans les premiers chapitres.
Alex, qui campe le rôle de présentateur de l’émission, mais aussi d’avocat et de petit-ami de Laurie est juste absolument charmant. J’ai vraiment été séduite par son caractère doux et son côté professionnel.
Timmy et Léo sont tous les deux attendrissants.
Je ne m’attarderai pas vraiment sur chaque personnage qui fait parti de l’enquête car j’en aurai beaucoup à dire, mais sans révéler un seul indice sur la fin cela risque d’être très compliqué pour moi.

Si je devais trouver un seul petit défaut à « La mariée était en blanc » c’est la rapidité avec laquelle nos personnages vont réussir à élucider le mystère de ‘La mariée envolée’. Alors oui, le coupable n’a pas été très futé et c’est un peu à cause de lui que l’on va découvrir la vérité, mais j’ai un peu de mal à accepter que des policiers n’aient pas réussis à trouver le coupable pendant cinq années. Laurie est une productrice de télévision, Alex un avocat et mis-à-part le père de Laurie qui est un ancien policier, ils ne sont clairement pas qualifiés pour résoudre des enquêtes.
Mais bon, c’est juste pour chipoter que je pointe ce petit détail car ça ne m’a pas du tout déranger dans ma lecture.

Le final est rapide, mais efficace.
Nos auteurs ne traînent pas et l’on passe de rebondissements en rebondissements, jusqu’au dernier mot. Ils ont réussi à me piéger car je n’ai jamais réussi à trouver l’identité du coupable. A chaque fois, ils m’ont fait croire que je détenais la vérité, mais je ne suivais que le raisonnement qu’ils voulaient que j’ai.


En conclusion, « La mariée était en blanc » est un policier dans l’air du temps et extrêmement prenant. Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE nous offrent un superbe moment de lecture que je ne cesserai de recommander.



Un livre à lire pour tous les amoureux de bons romans policier, mais aussi pour ceux qui voudraient se lancer avec une valeur sûre du genre.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/01/la-mariee-etait-en-blanc-mary-higgins.html )
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 4 : Le Piège de la Belle au bois dormant Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 4 : Le Piège de la Belle au bois dormant
Mary Higgins Clark    Alafair Burke   
Encore une fois, notre duo d'auteures nous revient avec une enquête où le glamour et les jeux de pouvoir sont au centre de l'intrigue. Galas, jolies robes et famille renommée cela ne pouvait faire autrement que de créer de la jalousie autour des protagonistes. Je dois avouer que j'aime bien cet aspect de cette saga. Un élément assez original et que l'on ne retrouve pas ailleurs.

Il est également intéressant que cette fois-ci Laurie et son équipe aient choisi une enquête qui soit totalement différente. Habituellement, ils choisissent un coldcase mais cette fois-ci, nous avons plutôt affaire à une erreur judiciaire... ou non! Faut lire le bouquin pour savoir si Casey est vraiment coupable.

Je me permets de vous conseiller de lire les tomes dans l'ordre, car cela va vous permettre de suivre l'évolution des personnages. Personnellement j'aime bien voir grandir le petit Timmy ou bien suivre la retraite de Léo... qui va revenir dans la police à temps partiel. Assurément, ce qui attire mon attention c'est la relation entre Laurie et Alex, surtout maintenant qu'ils ne travaillent plus ensemble.

Maintenant, je suis impatiente de lire la suite et de découvrir la prochaine enquête de Suspicion! Encore une fois, ce fut un moment vraiment agréable de lecture. Ces deux auteures font une bien belle équipe pour nous divertir et nous concocter des récits captivants!

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 5 : La Reine du bal Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 5 : La Reine du bal
Mary Higgins Clark    Alafair Burke   
Je vous retrouve aujourd’hui avec une lecture détente (oui, mis à part Harry Potter, j’en ai très peu mais je suis contente de pouvoir palier à ce soucis). Après l’annonce du décès de Mary Higgins Clark, j’ai eu un léger pincement au cœur. Combien de fois ai-je dit qu’il fallait que je me lance dans des lectures de cette auteure sans jamais pouvoir le faire. Ainsi, ce mois-ci, j’ai sélectionné deux romans (un audio et un en papier) pour rendre « hommage » à cette auteure formidable et très célèbre. Pour le format papier, j’espère avoir le temps de me lancer. ?

Voici donc une écoute assez satisfaisante. Je suis contente de lire, de temps en temps, ce genre de romans. En effet, malgré l’intrigue bien ficelée, il est rare que je sois à 100% convaincue et surprise par mes lectures. Mary Higgins Clark et Alafair Burke nous propose une intrigue familiale avec des personnages colorés et très complets cependant, dans la construction de l’intrigue, je n’ai eu aucune surprise, malheureusement. C’est donc une lecture sympathique mais qui n’a pas su me satisfaire pleinement que je vous propose de découvrir.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est la manière dont les personnages entrent en interaction. On prend ici pour cadre une émission télévisée qui ressort les « cold case » pour essayer de débusquer les méchants coupables qui ont évités la justice la première fois. J’ai toujours adoré ce principe (j’aimais beaucoup la série Cold case d’ailleurs). Je trouve que c’est une manière assez sympathique de faire la connaissance de Laurie Moran, l’enquêtrice qui est la personne en tête de l’émission Suspicion.

D’un côté, on fait la rencontre de la sphère personnelle et professionnelle qui touche Laurie Moran mais d’un autre, on fait la rencontre de la famille de la victime : Virginia Wakeling. Femme richissime, on en apprend beaucoup sur sa famille et les secrets qui se tissent autour d’elle et de sa famille. On fait une entrée fracassante dans son monde et cela nous réserve des surprises explosives.

Ce que je reproche toujours à ce genre d’intrigue, c’est le fait de ne pas être surprise. En effet, on se retrouve avec le schéma narratif ordinaire. On s’intéresse à plusieurs personnes, on en dégage certaines de la liste des suspects puis on s’acharne sur deux trois. Mais c’est tellement évident que ce ne sont pas les coupables que l’enquête prend un virage à 180° pour nous sortir un secret qui sort du plus profond des abysses. Je trouve ça dommage, parce que finalement, tout cela ne nous surprend plus. C’est dans ce sens que je trouve les intrigues narratives des romans policiers un peu poussiéreuses. En effet, l’emballage et tout ce qui va avec est très bien : les personnages, leurs caractères et psychologies, tout ça, c’est top. Mais ici, ce n’est pas le fond qui me dérange mais la forme. Quel dommage, finalement, de ne pas avoir su me surprendre plus que cela.

La plume de Mary Higgins Clark reste toujours sympathique et agréable. Elle est à la portée de tous les types de lecteurs et ses romans ne prennent pas une ride. En effet, plus jeunes et plus vieux peuvent apprécier un roman de cette grande dame. J’ai, par la même occasion découvert Alafair Burke dont le nom ne me disait rien. En tout cas, les deux auteurs nous offrent un moment de lecture agréable qui nous permet de faire une pause détente pleine de suspens.
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 6 : De si belles fiançailles Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 6 : De si belles fiançailles
Mary Higgins Clark    Alafair Burke   
J'ai découvert cette saga avec le tome précédent, La reine du bal, et je suis immédiatement tombée sous le charme. Je trouve l'idée de prendre l'émission Suspicion, comme base pour enquêter sur les meurtres non résolus, assez originale. Cela nous sort de ce que l'on retrouve habituellement dans ce genre de roman.

Encore une fois, ces deux auteures ne m'auront pas déçue. L'intrigue est captivante, mais légèrement trop courte. J'en aurais bien pris un peu plus. J'aurais aimé que l'enquête soit un peu plus longue permettant ainsi d'avoir des rebondissements multiples, mais également de sentir monter le suspense à un niveau plus élevé. Et je l'avoue, j'aurais aimé rester aux côtés de Laurie plus longtemps! N'empêche que j'ai encore une fois accroché au récit. Les chapitres courts permettent de donner un certain rythme à l'intrigue et l'on ne peut faire autrement que de vouloir lire encore un autre chapitre et puis voilà, on a déjà terminé le livre.

Tout comme pour la précédente enquête, j'ai bien apprécié les personnages de ce thriller que ce soit Laurie, son père Léo ainsi qu'Alex. Je dois avouer que cette fois-ci, je n'ai pas vu venir la résolution de cette enquête. Les auteures m'ont littéralement surprise. Encore une fois, j'ai passé un moment vraiment agréable avec les protagonistes de cette saga et j'espère que la suite suivra très bientôt.

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage
Dernière danse Dernière danse
Mary Higgins Clark   
C'est mon 1er roman, normalement je lie surtout des mangas. Quand j'ai commençais à le lire je pensé ne lire que deux pages. Mais l'histoire et le suspense m'a vraiment intriguer. Je me suis dis que jamais je n'arriverai à fermais le livre pour toujours sens savoir qui étais le meurtrier. En plus une amie m'a dis qu'elle adoré Mary Higgins Clark pour son intrigue, ses suspense et ses triller toujours époustouflants. Je savais que ça aller être dure de commencé par un gros roman mais je voulais un livre avec de l'intrigue et dans le style policier. Donc je me suis mis le défie de le lire, et j'ai bien fais car depuis je ne lis que des romans.

par Mangart
Shadowscent, Tome 1 : Le Parfum de l'ombre Shadowscent, Tome 1 : Le Parfum de l'ombre
P.M. Freestone   
J'ai adoré ! L'histoire est prenante, l'ambiance parfumée de toutes ses odeurs, les personnages attachants ! C'était une aventure exaltante ! Seul bémol à mon avis : il manque une carte je trouve... Au début, j'ai eu du mal à me repérer dans ce nouvel univers très riche !
Sinon, une très bonne lecture ! Hâte de lire le tome 2 !

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode