Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les extraits
Par Eleana2731 le 28-06-2018 Editer
Samantha Watkins ou Les chroniques d'un quotidien extraordinaire, tome 4 : Guerre - Première partie
- Demande-moi plutôt quand je n’en ai pas fait.
Matthew hocha la tête puis garda le silence un moment. Enfin :
- Tu veux m’en parler ?
Se confier à celui qui avait tenté de lui ravir le cœur de Sam quand elle était au plus bas après qu’il l’avait rejetée comme un imbécile le soir de ses trente ans ?
Après tout… ça n’avait plus d’importance maintenant.
- Je ne sais même pas si on peut qualifier ça de cauchemar à la base. C’était tellement… bizarre.
- Explique, l’encouragea Matthew en buvant quelques gorgées de son liquide orangé.
- C’est fou comme l’esprit peut trouver différentes manières de vous torturer… Enfin voilà, dans mon rêve, j’étais dans la forêt qui jouxte la villa et j’étais habillé avec de drôles de vêtements : une salopette bleue tâchée de graisse avec une chemise rouge ignoble, et une casquette de la même couleur arborant un écusson estampillé d’un « P » dessus. (L’homme face à lui haussa les sourcils) J’étais obnubilé par l’idée d’attraper des pièces d’or en lévitation dans les airs et je n’arrêtais pas de tourner la tête dans tous les sens pour vérifier que je n’allais pas me faire attaquer par une tortue ou un champignon. (Cette fois, Matthew crispa ses lèvres, comme s’il se retenait de rire) Quoi ?! Qu’est-ce qu’il y a de drôle ?
Phoenix ne comprenait pas cette hilarité contenue alors qu’il expliquait une situation qui l’avait vraiment mis mal à l’aise.
- Rien, je t’en prie, continue.
Il renifla, soupçonneux, mais s’exécuta :
- Je me suis tout à coup retrouvé avec un fusil dans les mains et avant même de me poser la question de savoir comment cette arme était arrivée là, je me retrouvais à tirer sur une silhouette bondissant à travers les arbres.
- Quel genre de silhouette ?
Phoenix se sentait ridicule rien qu’en prononçant ces mots :
- Genre… lapin.
Pour un vampire, gaspiller des balles juste pour attraper une petite bête inoffensive était totalement absurde ; un bon coup de crocs et le tour était joué.
- Euh… Quel genre de lapin ?
Phoenix se sentait encore plus ridicule. Vider son sac ne semblait plus être une aussi bonne idée en fin de compte.
- Hum… Blanc, gras, avec un ventre rose et… (il hésita à poursuivre) le visage de Finn.
- Un lapin à tête de Finn ?
- Pas tout à fait. Il avait les traits du visage de Finn mais ses yeux louchaient et la bouche pleine de bave était anormalement grande avec deux dents comme des créneaux de forteresse. Ça lui donnait l’air… crétin. Je ne vois pas comment le dire autrement.
Matthew se gratta le menton, pensif.
- C’est effectivement un drôle de rêve.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.