Livres
380 623
Comms
1 330 778
Membres
265 370

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Samedi 14 novembre



Description ajoutée par LIBRIO64 2016-09-28T22:18:07+02:00

Résumé

Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d'un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s'en sort indemne. Il quitte l'hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d'un passager. Il reconnaît le visage de l'un des tueurs et décide de le suivre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 49 lecteurs

Or
12 lecteurs
PAL
21 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Kaecilia 2017-01-07T11:09:02+01:00

Elle éclata de rire, brutalement. Un rire incrédule, rauque, vital, rageur. Un rire du ventre, à la couper en deux. A devoir s'appuyer sur lui.

Déraisonnable.

Et ce matin-là, dimanche 15 novembre, sur cette plage, vers l'heure du déjeuner, je crois qu'ils n'auront plus peur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Elwina18 2017-08-16T12:41:11+02:00
Or

J'ai trouver ce livre bouleversant. Pendant cette lecture tous les sentiments se sont succédé en moi. Horreur, tristesse, peur, compassion, désaccord... On vie cette histoire avec les personnages.

Écrit avec un mélange de conjugaison assez surprenant, il m'a donné l'impression de me perdre, exactement comme Benjamin qui c'est perdu lui même après ce qu'il a vécu.

Ce livre arrive faire voyager le lecteur dans la partie sombre de notre monde d'une façon exceptionnelle.

La fin peut-être gênante car l'histoire ne se termine pas. Seulement pour ma part j'ai aimé cette fin (qui n'en ai pas une) car elle représente la vie de Benjamin : Pas terminer, qui a un avenir.

Un livre très émouvant que je vous invite à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nilale 2017-05-20T21:51:10+02:00
Or

comme vous pouvez le voir au-dessus, ça comment à faire un bon paquet de romans de cet auteur ! Et c'est toujours un plaisir de retrouver la plume de Vincent Villeminot dans des genres diversifiés. Je publie enfin ma chronique sur ce livre qui m'a marquée et surmarquée pendant aussi bien qu'après ma lecture.

Samedi 14 novembre a forcément attiré votre oeil à un moment ou à un autre, ne serait-ce que pour les événements auxquels il se réfère. Forcément, en commençant ce livre je ne savais pas du tout comment l'auteur allait traiter ce sujet, délicat et blessant. Si le début m'a laissée un peu perplexe puisqu'il s'agit d'une histoire fictionnelle qui se mêle à la réalité qu'on connaître du vendredi 13 novembre 2015, au fur et à mesure que j'avançais dans l'histoire je comprenais mieux l'intérêt d'une telle histoire, et à chaque page elle me touchait un peu plus.

Comment l'expliquer ? C'est impossible car pour ce livre encore plus que pour tout autre, le lecteur aura sa propre approche en fonction de la manière dont il a vécu ces jours-là. Ainsi, ce livre peut ne pas plaire à tout le monde pour de multiples raisons : déjà, la violence qu'on peut y trouver et le désir de vengeance de B. suite à la mort de son frère. Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages car il y a eu des moments où, sans que cela soit bizarre, j'ai ressenti de l'incompréhension face à certaines actions de B. ou d'autres personnages. Mais cette absence d'attachement aux personnages n'était vraiment pas le plus important pour moi dans ce livre.

Pour moi, ça a tout simplement été un gros coup. L'approche différente de chaque personnage (l'histoire en suit différents, ce qui permet de mieux comprendre la réaction de chacun) et les dialogues m'ont fait énormément réfléchir à pas mal de sujets tournant toujours autour des attentats du 13 novembre. Pour moi, ce livre reflète le désir de chaque personne de trouver une réponse et une manière de vivre avec ce qui c'est passé. Cela nous dirige naturellement vers nous-mêmes, nos souvenirs, nos valeurs et notre vision du future. C'est ce que j'ai adoré dans ce livre : il a une double portée dans le sens où l'histoire est aussi importante pour les personnages que pour le lecteur.

La fin est très ouverte, je trouve. J'ai imaginé un peu tout et n'importe quoi sans trouver de fin que je trouve particulièrement appropriée. Ce n'est pas le passage que j'ai trouvé le plus intéressant, mais on referme ainsi le livre sur une note émouvante, et aussi avec un petit frisson. Cette émotion, et également cette peur (est-ce de la peur ? Je ne sais pas exactement) ont été rendu possible par la plume de Vincent Villeminot qui m'a semblé s'effacer complètement pour laisser place à des personnages extrêmement vivants, un peu à l'image de la couverture d'ailleurs. J'ai trouvé que la manière dont était racontée l'histoire était tout simplement parfaite.

Ce roman ne peut pas laisser indifférent. Le sujet auquel il se réfère divise et unit à la fois, et il en va de même pour ce livre. Pour moi ça a été une lecture passionnante qui m'a permis une grande réflexion, une lecture percutante, peut-être même tellement que je n'ai pas bien réussi à l'exprimer dans cette chronique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JulieL 2017-05-10T17:56:17+02:00
Or

Je remercie l'opération Explo'book, lecteur.com et les éditions sarbacane pour cette réception.

C'est un roman qui touche un sujet très touchant et très sensible (le terrorisme et ses victimes), point très important pour bien rentrer dans le livre. J’attendais beaucoup de ce livre. Je souhaitais une bonne maitrise des mots, de ce que fait le personnage. Et je dois dire que j’ai était satisfaite de ce livre. Tout d’abord, ce roman ne se lamente pas sur ce qui s’est passé, il ne dit pas comprendre et ça c’est important. L’auteur utilise des mots clairs, simple et précis. Pas de fioriture, pas de ton lourd pleurnichant, rien que l’essentiel. Voilà, pour le style de l’auteur. Quant au personnage, nous découvrons un B., B. Un personnage assez flou qui avec le temps sortira de son marasme personnel pour se présenter comme étant Benjamin. Les autres personnages, dont je ne dévoilerai pas l’identité ne sont pas aussi proches de nous de part notre non-connaissance de leur pensée mais aussi par leur rôle ou leur juste apparition. L’action est un huis clos psychologique, ne cherchait pas l’action, il n’y en a pas (ce sujet mérite plus de reflexion que d’action). Ce livre est intéressant surtout par le fait que l’auteur montre les amalgames ( que nous tous pouvons faire) et l’espoir qui n’est jamais perdu. Cependant, attention certaines scènes peuvent être assez violente et choquante. Car, il faut bien le dire, il y a quand même un minimum de vengeance (compréhensible bien sur!). En tout cas, pour moi, j’ai trouvée ces passages nécessaire à ce livre. Ce livre est théâtralisé grâce à une segmentation en acte et en entracte. Je trouvai cela très intéressant d’avoir une réadaptation théâtrale, surtout que l’œuvre le permet totalement. Mais une chose m’a gênée (vous me direz qu’une seule c’est déjà bien) c’est l’engagement politique de l’auteur, personnellement, je veux de la liberté d’expression. Pourtant, dans ce livre, cela tournée à la propagande en jugeant certaines personnes d’une manière manichéenne.

Je dis tout de même bravo à l’auteur d’avoir su toucher un sujet aussi sensible sans blesser personne.

Je sais que je ne donne pas beaucoup de détail sur l'histoire, mais si on veux suivre ce développement psychologique, il ne faut rien savoir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leona2720000 2017-04-03T11:18:16+02:00
Bronze

Une belle histoire qui est dure et en même temps qui est très humaine. Ce livre m'a beaucoup touché, l'histoire est bien construite même si la fin m'a un peu gênée et laissée sur ma faim.

Je vous le recommande !!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par livite 2017-03-08T17:48:33+01:00
Argent

C'est un roman dur, dans lequel on arrive pas vraiment à se positionner. On doute, on vit l'histoire avec les personnages, personnages qui, on sait, ont, à quelques choses près, exister. C'est une histoire touchante malgré tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par livresaddict 2017-02-09T19:06:55+01:00
Argent

Samedi 14 novembre est un ouvrage que je voulais lire depuis quelques mois, et quand je l’ai vu en nouveauté à la bibliothèque j’étais super contente !

Malheureusement, il y a quelques points qui m’ont posé problème. Tout d’abord la fin, elle est trop abrupte, il nous restes pleins de questions, on ne sait pas comment finissent les personnages principaux et secondaires, ce qui m’a pas mal perturbé. Il nous reste trop de questions à la fin de ce bouquin.

De plus, tout se déroule trop vite, l’histoire ne s’arrête pas, c’est lorsque que l’on commence à être vraiment dedans à s’accrocher, que l’histoire s’arrête brusquement ! Cela en est de même pour les sentiments, les sentiments qui lient Layla et Benjamin, sont déplacés, et à mon goût dénués de sens..

Par contre, j’ai adoré le personnage de Benjamin, il est un garçon très poignant et touchant, ses réactions par rapport aux attentats et à son frère m’ont touché !

J’ai également aimé, qu’il y ai des chassés-croisés de personnes, cela donne un plus à ce livre, un peu de fraîcheur sur un sujet compliqué, qui peut vite être lourd.

Parlons de l’histoire,

Benjamin est un jeune homme qui était présent lors de l’attentat du vendredi 13 novembre, lors de cet attentat, il perd son frère avec lequel il était sorti prendre un verre en terrasse. Le lendemain, il se volatilise simplement de l’hôpital, dans le métro il tombe sur l’un des terroristes de la veille qu’il a reconnu. Il le suit, jusqu’à se retrouver à Lille, ou il va devoir se retrouver face à face avec l’un des hommes qui lui a enlevé la vie de son grand frère.

En bref, ce livre est émouvant, le sujet sort de l’ordinaire, mais il y a quelques points à revoir..

Chloé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Snake 2017-01-24T18:33:43+01:00
Argent

Très beau roman de Vincent Villeminot. L'histoire est pas facile et on se projette dans ce qu'ont pu ressentir certaines personnes. C'est un roman intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kaecilia 2017-01-10T18:12:29+01:00
Lu aussi

http://kaecilia.fr

Je crois que ce qui m’a tout d’abord surprise dans le roman de Vincent Villeminot, c’est la brève description de l’attentat en lui-même. L’écrivain se concentre sur l’après, sur les sentiments et les questions en suspens qui ravagent tout. Samedi 14 Novembre n’est pas un roman qui apporte des réponses, c’est une oeuvre qui entend mettre des mots sur la tempête d’émotions et d’interrogations qui nous a submergé après le drame.

Vincent Villeminot explore les différentes réactions que chacun peut avoir face à une telle violence, pour mieux saisir l’ensemble des conséquences d’un attentat, tant individuelles que collectives. Avec une délicatesse toute particulière, il prend soin de confronter le lecteur à la réalité, de remettre en question ses présomptions pour l’amener à réfléchir autour de cette thématique.

Si les protagonistes sont particulièrement développés et complexes, l’écrivain choisit de ne les nommer que par leurs initiales. Au lieu d’instaurer une certaine distance avec les personnages, ce procédé crée au contraire une connivence qui facilite l’identification du lecteur.

L’écriture quant à elle, est brute, sans fioritures, pour évoquer de manière simple et universelle la souffrance et le traumatisme.

Bien que classé en littérature Young Adult, Samedi 14 Novembre se destine selon moi à tous ceux, adolescents ou adultes, qui ont besoin d’un roman qui évoque nos peurs et interrogations communes. C’est une oeuvre dédiée à l’humanité, qui propose une réflexion sur la haine, la violence et la vengeance sans pour autant les juger.

Un coup de coeur parfois dérangeant, qui a su m’émouvoir et me faire reconsidérer mes présomptions. Indéniablement, un livre qui m’accompagnera longtemps et qui mérite de rencontrer son public.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biibette 2017-01-09T15:12:08+01:00
Lu aussi

Un roman dont le thème est cruellement d'actualité et dont construction narrative est très originale. L'auteur a choisi de découper son roman en plusieurs actes, chacun séparé par des entractes. Impossible de lâcher le roman sans savoir ce qui attend B. C'est un roman court, vif et intense.. avec plus d'espoir qu'il n'y parait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jeniifael 2017-01-08T17:08:34+01:00
Argent

Sur mon blog : http://perfect-readings.blogspot.fr/2017/01/samedi-14-novembre-vincent-villeminot-sarbacane-avis-attentats.html

Cela fait deux ans maintenant qu'ont eu lieu les attentats à Charlie Hebdo. Mais cette triste date n'est malheureusement pas la seule. Et si je vous en parle aujourd'hui, c'est parce que je vous présente le roman Samedi 14 novembre de Vincent Villeminot, qui, vous l'aurez compris, évoque les attentats du 13 novembre 2015.

Il s'agit ici du premier roman de l'auteur paru chez les éditions Sarbacane, dans leur collection Exprim'. C'est également un roman différent de ceux auxquels nous a habitués Vincent Villeminot ; c'est un auteur majoritairement jeunesse, avec de nombreux romans fantastiques ou dystopiques (les sagas Instinct, Réseaux, mais aussi U4.Stéphane et Les pluies). Samedi 14 novembre, quant à lui, est non seulement pour les adolescents, mais également pour les adultes. Le cadre du roman est donc réel, même si l'histoire est bien une fiction.

Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d'un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s'en sort indemne. Il quitte l'hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d'un passager. Il reconnaît le visage de l'un des tueurs et décide de le suivre.

Avant toute chose, je dois l'avouer, il m'a été difficile de rédiger cet article. Vincent Villeminot expose ici son point de vue sur les évènements, mûri et réfléchi, et je ne souhaite en aucun cas le critiquer. D'une part, je n'ai rien "préparé", mais d'autre part parce que j'ai l'impression de ne pas avoir assez de recul, ou de ne pas être assez mature pour parler des attentats, et du point de vue de l'auteur. Ainsi, je ne vous parlerai pas de ce qui est est écrit (je vous parlerai tout de même de l'histoire, mais vous avez compris ce que je veux dire), mais plutôt de la façon dont c'est écrit. Vous me suivez ?

Le roman est très particulier et cela a bien failli me perdre au début. Tout d'abord, le livre s'articule en plusieurs actes dans lesquels l'histoire suivie est celle de B., le personnage principal. Ensuite, tout comme au théâtre, quelques entractes entrecoupes les différents actes et mettent en scènes plusieurs personnages, ainsi que leur réaction face aux évènements. A vrai dire, ce procédé est plutôt intéressant et bien utilisé ici, puisqu'il permet à Villeminot d'exploiter différents points de vue, différentes manières de penser et de vivre les choses, et donc d'exprimer une fois de plus son opinion. Mais dans tout cela, ce qui m'a vraiment perturbée, c'est l'écriture un peu "décousue". Les phrases sont courtes, tout fuse rapidement et dans tous les sens ; le rythme est donc hâché, les verbes sont tantôt au passé, au présent ou au futur, et surtout, la narration est très impersonnelle. En effet, on ne connaît pas le prénom du personnage principal, seulement identifié par son initiale, et la narration à la troisième personne intensifie un peu plus la distance entre le lecteur et le roman.

Cependant, cette énumération de défauts n'en est pas vraiment une. Après m'y être habituée, je me suis rendue compte que de cette façon, Vincent Villeminot retranscrit parfaitement bien ce qui pouvait se passer dans la tête de B., et des autres personnages. Ici, il ne s'agit pas d'une histoire qui nous est racontée, non : nous sommes au cœur des pensées des personnages. Nous vivons directement les évènements, nous "sommes" B.

Au niveau de l'histoire, je dois vous avouer que certaines scènes sont... étranges. J'ai énormément de mal à les qualifier. C'est parfois assez frustrant de lire certains passages, tandis que certains m'ont gênée ou m'ont paru absurde. Cependant, je considère Samedi 14 novembre comme un bon roman, mon avis s'étant plus porté sur l'écriture que le contenu. De plus, Vincent Villeminot y évoque la peur, la mort, l'ambiance est souvent pesante, et pourtant, on en retient un message positif emprunt d'espoir.

Alors pour conclure, je ne souhaite pas vous pousser à découvrir ce roman. Oui, j'ai bien aimé, mais cet avis est tout de même en demi-teinte. C'est une lecture très personnelle et mon point de vue est vraiment complexe (je n'ai jamais autant galéré pour vous écrire une chronique !). Ainsi, lisez ce roman si vous en avez vraiment envie, et si vous voulez une lecture sortant de l'ordinaire, qui vous fait réfléchir, qui est grave, triste mais également porteuse d'espoir, Samedi 14 novembre pourra sans doute vous plaire. Je pense que les avis seront très différents. Certains seront très touchés tandis que d'autres pourront détester !

Pour ma part (et promis, je conclus pour de vrai), je suis heureuse de l'avoir lu. Je suis également heureuse qu'un auteur jeunesse écrive sur le sujet (tout comme Arnaud Cathrine l'a déjà fait au sujet de janvier 2015 avec A la place du cœur). Enfin, j'aimerais beaucoup rencontrer Vincent Villeminot, pour lui poser quelques questions, discuter de certains points... Et lui dire que j'adore ses romans, haha ! #modefangirlactivé

Afficher en entier

Date de sortie

Samedi 14 novembre

  • France : 2016-11-02 - Poche (Français)

Activité récente

kiwi119 l'ajoute dans sa biblio or
2017-07-25T20:00:08+02:00
nilale l'ajoute dans sa biblio or
2017-05-20T21:42:40+02:00

Les chiffres

Lecteurs 49
Commentaires 14
Extraits 2
Evaluations 13
Note globale 7.31 / 10

Évaluations