Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sandili : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le maître des énigmes Le maître des énigmes
Eric Quesnel   
C'est un très bon thriller si vous recherchez un roman addictif , on est pas dans le gore , les personnages sont vrais (pas de clichés lourds sur les policiers) , le tueur est réfléchi et cruel , on est pris dans l'histoire avec les énigmes.
L'auteur prend soin de monter son histoire, d'avancer tranquillement son récit , il n'y a pas de phrases en trop pour noircir des lignes , tout sert l'histoire , on est parfois dans l'action ou dans un moment plus calme mais toujours l'envie de connaitre la suite, pas d'ennuis dans ce thriller addictif.
Code 93 Code 93
Olivier Norek   
J’étais très emballée par cette lecture, à voir les avis à droite à gauche, je me suis dis « ok, je dois le lire! »

« Ca fait tâche sur le département d’avoir un taré qui s’amuse à torturer sa victime et accessoirement se foutre de notre gueule. C’est pas Hollywood, ici, c’est la Seine-Saint-Denis. »

Bon je ne sais pas si c’est le mois de mai qui me fait ça, mais je n’ai encore pas été embarquée ! Je pense que je vais me lire un genre totalement différent histoire de rebondir ! car c’est ma deuxième plus au moins déception du mois de mai !!!

Je m’explique ! Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, mais en tout cas je n’ai pas sauté au plafond !

Ok c’est une écriture simple, directe, chouette un polar à la française réaliste puisque Olivier Norek est dans la partie, flic du 93 donc me suis attendu à du lourd…

« – On va rejoindre deux équipes des compagnies d’intervention pour passer la cité au Kärcher.
– Attention, tu parles aussi mal qu’un président.
– Casse-toi, pauvre con. »

Bon le début est vraiment bien parti, Bébé a perdu un truc vachement trop important…. Yes y a du lourd…. les meurtres se succèdent ainsi que les bizarreries ! et puis plouf, tout est retombée comme un soufflé … pour moi …. le livre retombe dans la seconde partie, on a vite le dénouement de l’intrigue, même si j’ai senti le truc arriver… (peut être que cela a gâché mon plaisir….), le rythme est agréable, mais la fin arrive trop rapidement, quelques chapitres flash back qui cassent le rythme plaisant du début de la lecture en tuant tout suspens.

» – T’aimes pas trop la mort, toi. Pour un flic…
– A vrai dire, je m’en fous, c’est les pauvres gens qui restent derrière qui m’inquiètent. »

La chose que j’ai en fin de compte le plus appréciée, c’est le point de vu de cet homme de terrain sur la place de la Seine Saint-Denis, avec l’arrivée du Grand Paris… J’ai trouvé l’avis de l’auteur très plausible, sur la vision que certains hommes politiques ont de ce département qui semble être un département poubelle.

Quand on habite en Seine Saint-Denis on est forcément différent, forcément pointé du doigt, on parle de dénis de faciès mais cela s’applique très bien au lieu de résidence! les gens se sentent piégés dans un département bidonville, alors qu’il y a sûrement des bons côtés à y vivre….

« C’est de cette manière que l’on respecte le 93 et ses citoyens : au point de leur foutre sous le nez des montagnes de poubelles. Une idée que l’on devrait proposer à la capitale, en intra-muros. Juste pour voir la réaction des parisiens. A moins que les pauvres et les immigrés n’aient un sens de l’odorat moins développé… »

Dans ce livre, on se dit que l’auteur va se perfectionner et j’ai plaisir à me dire que je vais lire la suite avec plaisir.

Donc un avis mitigé mais avec de bons points positifs malgré tout.

« Dans le XVIè, quand on gueule « police » tout le monde se paralyse, même ceux qui ne sont pas concernés. Quand on annonce « police » dans le 93, les racailles entendent « pool » et sortent les fusils. »
Je sais pas Je sais pas
Barbara Abel   
Au vu des nombreuses et élogieuses critiques concernant les romans de Barbara Abel, j’ai eu envie de découvrir cette auteure que je ne connaissais pas. J’ai donc choisi son tout dernier, à la couverture attirante et dont le synopsis a fini par harponner l’amatrice de thriller psychologique que je suis.

La veille d’une sortie scolaire, la petite Emma est témoin d’une scène : elle voit sa mère embrasser un autre homme que son père. Camille, la mère, sous le choc, n’aborde pas le sujet avec elle et espère que, compte-tenu de son jeune âge, celle-ci n’ait pas conscience de la gravité du geste.

La journée de la sortie scolaire touchant à sa fin, Emma disparait dans la forêt, juste avant le retour à l’école. Certains adultes partent à sa recherche mais, sans succès, contactent la police et les parents. A leur grand soulagement, la petite réapparait mais Mylène, l’institutrice de la fillette, ne revient pas. Que s’est-il passé dans la forêt ? Alors qu'à son retour Emma porte le foulard de sa maîtresse, ni la police, ni les parents n’obtiendront comme réponse de la fillette qu’un "Je sais pas". La panique s’empare alors de Camille qui craint que la fillette divulgue à tout moment la vérité à son père et que, de ce fait, son couple explose. Mais elle ne peut s’empêcher de se poser certaines questions : sa fille de cinq ans a-t-elle un rôle dans la disparition de l’institutrice ? Ne sait-elle réellement rien ou bien cherche-t-elle à se venger et à punir sa mère ? Mais alors, pourquoi s’en prendre à sa maitresse ? Si tel est le cas, peut-elle être reconnue coupable par la justice ? Dès le départ, un malaise s’installe. Les heures qui suivent la disparition de Mylène deviennent de plus en plus angoissantes, tant pour Camille, la mère de la petite Emma, que pour le père de la jeune institutrice, qui la menace – et pour cause, c’est lui l’amant. Jusqu’où une mère est prête à aller pour protéger son enfant et préserver sa vie de famille telle qu’elle l’était avant ce tragique évènement ?

Une institutrice pas apprécié de ses petits élèves. Une fillette au visage d’ange, réellement innocente "qui ne sait pas" ou vraie manipulatrice. Une mère de famille qui perd pied dans la crainte de la divulgation de sa trahison et qui, dans le doute, veut protéger sa fille. Un père vraiment imbu de sa personne. La police qui hésite entre disparition inquiétante ou volontaire. Un autre père qui s’inquiète et cherche sa fille, car le temps presse, elle n'a pas eu sa dose d'insuline…


Un suspense omniprésent, une ambiante oppressante, des doutes et des questions pour tous les personnages qui amènent à ce leitmotiv tout au long de l’histoire "Je sais pas". Une fin scotchante tant dans le dénouement de l’affaire, le devenir du couple et le sort de la petite Emma…

par anginho
Charade Charade
Laurent Loison   
Que dire de Charade qui n'ait pas encore été dit ? Et bien ça va vous paraître bizarre ou banal, comme un déjà vu mais j'ai aimé. Beaucoup ! Bon d'accord, j'ai adoré !!!

J'ai adoré les personnages, le flic désabusé et tourmenté, le collègue retors et arrogant que l'on prend plaisir à détester, le tueur tordu de chez tordu.

J'ai adoré l'histoire de la charade, originale, que je n'ai d'ailleurs pas trouvé et qui m'a bien torturé les méninges.

L'intrigue efficace et bien ficelée, mêlée de fausses pistes et de rebondissements. J'ai deviné deux petits trucs mais pour le reste je n'ai rien vu venir.

J'ai aimé le style de l'auteur, incisif, fluide et rythmé. Pour un premier roman c'est une réussite totale.

Laurent Loison je suis Fan !

par Armony22
La Cité des jarres La Cité des jarres
Arnaldur Indriðason   
Très bon polar, dans une ambiance nordique très spéciale.
Un des meilleurs de l'auteur.
Lire de préférence les titres dans l'ordre (La cité des jarres, La femme en vert, La voix, puis les autres titres), car les personnages évoluent au fil des livres.
Postmortem Postmortem
Patricia Cornwell   
J'ai lu lu d'autres livres des aventures du Dr Scarpetta avant celui ci que se trouve être le 1er. Et j'avoue en avoir lu d'autres plus prenants, avec une intrigue qu'on ne peut pas lâcher.
dès le début du livre, on est en plein dans l'intrigue car c'est le 4ème meurtre, or ensuite, il ne se passe pas grand chose de plus. L'enquête s'enlise un peu et à part des histoires de piratage d'ordinateur, les choses n'avancent pas trop.
A un moment, ça bouge et là, on commence à essayer de deviner qui peut être le tueur, on spécule et on se prend à l'histoire. Mais ça retombe vite en fait.
De plus, j'ai un peu été déçue par la fin, car j'attendais plus de surprise.
Mais j'ai aussi appris que la petite nièce Lucy avait 10 ans lors de la 1ère enquête. Dans les livres que j'ai lus, elle avait l'âge de travailler, car elle était dans la police je crois. Cela peut excuser le manque de suspens parfois, car c'était le 1er d'une longue série.
Je reste fan malgré tout de Patricia Cornwell, et je prends toujours plaisir à lire ses polars.

par nath81
En attendant le jour En attendant le jour
Michael Connelly   
Le maître du polar a encore frappé. Il nous présente ici sa nouvelle héroïne. Remplacera-t-elle Harry Bosch ? On verra. Sera-t-ellle la digne héritière de mon flic préféré ? L'avenir nous le dira.

Nous faisons donc la connaissance de Renée Ballard, inspectrice reléguée au quart de nuit à Hollywood suite à des problèmes avec son supérieur. Elle vit pratiquement dans son van ou sur la plage avec sa chienne Lola, surfe et fait du paddle pour se ressourcer.

Une enfance difficile, un caractère bien trempé, des problèmes aves ses supérieurs et sa hiérarchie, opiniâtre, passionnée, rigueur dans le travail, n'hésite pas à prendre quelques libertés avec le règlement... Ca ne vous rappelle pas quelqu'un ?
Sans le côté machiste des collègues, le niveau sportif et une jupe à la place du pantalon, ça ressemble quand même beaucoup à Bosch.

L'enquête comme toujours est tirée au cordeau. Superbement ficellée, menée avec méticulosité, le moindre détail est analysé. C'est prenant, fluide, bien construit. La patte Connelly est bien présente.

Je suis une fan de l'auteur de la première heure et j'étais très impatiente de découvrir cette nouvelle recrue. J'ai bien aimé l'histoire, je me suis attachée à Renée malgré une certaine froideur, en résumé j'ai appréciée ma lecture. Cependant toutes les similitudes évoquées, l'utilisation des mêmes ficelles me font penser que je pourrais bien me lasser à la longue et ne pas suivre les aventures de ce nouveau personnage sur la durée comme je l'ai fait avec Harry Bosch.
J'attends le prochain malgré tout, wait and see...

A ceux qui ne connaissent pas Connelly, c'est le moment de se lancer et aux autres, n'hésitez pas à faire la connaissance de Renée. Vous passerez un bon moment.

Merci à Babelio et à Calmann-Lévy pour cette lecture.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

par Armony22
L'Oiseau de mauvais augure L'Oiseau de mauvais augure
Camilla Läckberg   
fidéle à elle même l'auteur nous emmene dans une enquête pleine de rebondissement sans oublier pour autant la vie de ses personnages. un très bon momnt de lecture même si connaissant l'auteur pour avoir lu toutes les aventures de Erika et de Patrick j'avais deviné ou tout du moins de forte presemption qui ceux sont avérées bonnes...

par bamby114
La Soif La Soif
Jo Nesbø   
J'ai découvert cet auteur avec le film le bonhomme de neige qui est tiré du livre du même nom mais je n'ai pas lu le livre et j'avais bien aimé.
On m'a offert la soif pour Noël, bon j'ai vu qu'il y avait beaucoup de livres entre la soif et le bonhomme de neige, j'ai eu un peu peur d'être trop perdu mais ça va le film m'a un peu aider à mettre certains personnages en place.
Pour ce qui du livre la soif en lui-même ben c'est un bon petit thriller bien posé à lire sans se prendre la tête. Ce n'est pas non plus le livre de l'année, mais j'ai beaucoup aimé, c'est bien écrit et très plaisant à lire même s'il y a des hauts et des bas dans l'histoire, j'ai décroché à plusieurs moments, c'est un peu dommage c'est vraiment les 50 60 dernières pages qui deviennent vraiment intense et le final et sympa. Enfin je suis peut-être un peu méchant mais l'histoire est vraiment bien ficelé sauf qu'elle met un peu de temps à se mettre en place.En plus l'auteur va prendre un malin plaisir à nous perturbez, moi je suis tombé dans le panneau ça a bien fonctionné. En tout cas ça m'a donné bien envie de découvrir les autres livres.
J'ai aussi bien aimé tout ce qu'il y avait autour l'ambiance des pays du Nord, les personnages vraiment tous était intéressant avec chacun leurs petits points de détail.
Vivement la suite.

par Galio
Veux-tu dîner avec moi? Veux-tu dîner avec moi?
Maxime Morin   
L'avis d'Esméralda :

Halloween approche, alors, pourquoi pas s’offrir un moment lecture adéquat à l’atmosphère voulue ? Et bien j’ai pour toi un thriller décapant et étonnamment effroyable.


A première vue, le résumé qui m’a tout de suite fait penser à un certain film (Speed, 1994), ne laisse absolument rien présager à ce qui se cache parmi ces pages.


Et je ne peux m’exclamer : Aaaaa l’abordage !


Maxence Verlomme est un flic bon sous tout rapport, peu apprécié par ses pairs, mais les résultats sont là. Il reste malgré tout un loup solitaire. Sa femme, Marion, est son seul et unique rayon de soleil. Gravement malade depuis des années, il tend à lui rendre la vie plus facile et agréable. La maladie emporte Mario et c’est alors que le monde de Maxence vrille.


Quelques heures après l’enterrement de sa femme, il se retrouve pris en otage avec 8 autres personnages dans un bus. Deux personnes cagoulées font régner la terreur dans ce bus bringuebalant vers une destination qui se précise au fil des heures. Maxence a pris sa retraite anticipé de flics il y a trois mois de cela. Mais quand t ‘es flic un jour, t’es flic pour toujours. Par la force et la volonté (amen !), Maxence reprend « du service ». Les méninges s’activent, les hypothèses fusionnent : Que fait-il ici ? Quels liens les unis tous ? Pourquoi ses souvenirs sont-il vagues ? Que va t-il m’arriver ?


Tout autant de questions pertinentes pour une urgence vitale : la survie.


Road trip macabre, huit clos effrayant : un duo sans équivoque qui a eu le mérite de me faire vivre des heures de lectures addictives. Pendue aux mots, la recherche de la vérité tient en haleine. Les péripéties de Maxence, ses flash back, ses souvenirs, ses questions, ses doutes, sa peur, sa colère, son désarroi m’ont assaillie d’une force surprenante. Au fil des pages le personnage de Maxence s’affirme et se révèle.


Et il arrive le moment où tout dérape et l’histoire prend une nouvelle dimension hallucinante et inattendue ! Et la c’est le OH MON DIEU !, le OH PURÉE ! le NOOOOOON !, le C’EST PAS POSSIBLE ! …. qui résonnent dans les limbes de ton cerveau. Scotchée, tu deviens !


VEUX-TU DINER AVEC TOI ? est incommensurablement un page turner de tonnerre ! Un clifhanger de malade qui a eu le don de m’épater. Le seul petit bémol, mais qui en soi n’est pas forcément dramatique, est le fait que bien des questions restent sans réponses. Rien ne t’empêche toi, lecteur, de fomenter tout un plan pour combler cette petite lacune. Et j’avoue l’exercice est plutôt sympathique.


Mystère, rage, colère, énigme, sang, horreur, amour, drame, manipulation, suspense deviendront pendant cette lecture tes meilleurs amis.


Les mordus du genre s’en mordront les doigts et seront charmés par l’atmosphère glaçante à la Stephen King (pour donner une image … n’est ce pas … !!).


A découvrir … sans aucun doute !