Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sandr : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Désarme-moi, tome 1 : Douce Capitulation Désarme-moi, tome 1 : Douce Capitulation
Caroline Tillman   
Le livre est disponible en format Kindle sur Amazon ici : http://bit.ly/EbookDesarmeMoi

Et en version papier ici : http://bit.ly/DesarmeMoi

Vous pouvez aussi lire les 4 premiers chapitres gratuitement sur le site suivant : http://bit.ly/MBSDesarmeMoi

Merci à tous ceux qui le liront !!! <3
Les Idoles du Stade, Tome 1 : La Courbe Parfaite Les Idoles du Stade, Tome 1 : La Courbe Parfaite
Jaci Burton   
Guimauve

Un conte de fées moderne avec tous les clichés du genre. Une lecture agréable et fluide mais pas inoubliable pour autant, avec quelques longueurs, et que je classerai dans la catégorie "Harlequin dépoussiéré" ! Car le vrai point fort de ce roman réside dans sa couverture choc, alléchante au possible, un véritable piège à lectrices qui nous prend toutes dans ses filets !

Bronze : 6/10
Coup de foudre en paréo Coup de foudre en paréo
Alison Roberts    Leslie Kelly   
1ère histoire: Brûlantes Retrouvailles:

Quelques bémols: L'histoire n'est peut-être pas assez développée, trop de détails sur les paysages et les coutumes alors que pas assez d'échange entre le couple. D'ailleurs la relation entre les personnages évolue trop brutalement (on passe de la haine à l'amour un peu trop vite) et le raisonnement de l'héroïne n'est pas toujours très logique... alors que Jack, lui, est assez émouvant.
Ça manque aussi de passion (surtout après tant d'années de désirs inassouvis...)
Dommage, l'idée de départ avait du potentiel...
Sinon pour résumé je dirais que c'est une petite romance sympa avec un peu d'humour, une PETITE pointe d'érotisme sous le soleil sur la plage de Sainte-Lucie, ce qui permet de s'évader durant 2 heures.


La 2ème histoire: Rencontre aux Fidji

Bof, bof, bof...
L'auteur sort un peu trop les violons en faisant passer son héroïne pour une sainte pendant tous le bouquin (la super infirmière qui souffre avec tous ses patients) et on se tape toutes les pathologies et maladies de ceux-ci détaillées en long en large et en travers, alors du coup la romance passe au second plan et on s'emm*rde grave.
D'ailleurs pour être franche la romance je la cherche encore...
Si on cumule tous les passages du couple ensemble on doit avoir a peu près 20 pages sur un bouquin qui en fait 150... autant dire quasiment rien pour une romance... surtout que sur les 90 premières pages ils doivent échanger à peine 10 répliques ensemble...
puis sur les 10 dernières pages PAF!!! révélation c'est le grand amour!!! franchement!!!
C'est pas très réaliste tous ça, sans compter que personne n'est tous le temps aussi "gentil" dans la vie... l'héroïne n'est que empathie sacrifice et dévouement... alors c'est tellement mielleux que ça en devient écoeurant.
Après vous me direz que c'est un Harlequin... donc histoire de passer le temps pendant 2 heures mais faut pas s'attendre à plus.




par AMETHYST
Slaves, Tome 2 : Prophétie Slaves, Tome 2 : Prophétie
Amélie C. Astier   
Avis complet sur http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2014/08/slaves-t2-prophetie-de-amheliie.html

Je vais d'abord commencer par ce qui me ronge depuis que j'ai refermé ce roman, le cri qui est coincé au fond de ma gorge : "MAIS C'EST QUOI CETTE FIIIIIIIIIIIIIIIN ??!!!!!". Amheliie as-tu pensé dans quel état de stress tu vas laisser ton lecteur ? SADIQUE va !!

(...)

Ce tome 2 est le tome des questions. Certaines révélations nous sont faites, comme l'origine des vampires (leur naissance et arrivée sur terre), ainsi que la disparition du soleil et sa cause. Mais ne vous leurrez pas...Si l'auteure nous glisse certaines informations, c'est surtout pour que nous nous en posions des milliers d'autres ! Elle est très vicieuse sur ce coup là ! HAN !! Elle nous tient en haleine jusqu'à la fin, ne donnant que des bribes d'indices, tournant autour du pot sans vraiment lâcher le morceau. Elle nous agace, nous titille, nous rend chèvre et ce ... jusqu'à l'épilogue !!! Et là, une fois que nous ne sommes plus qu'un sac de nerfs, elle lâche.... LA Bombe !!! (Histoire de nous achever complètement.)

Le tome 1 est un tome sombre et souvent dur, ce tome-ci prend une tournure différente : nous sommes dans la quête de réponses, la recherche de la vérité. Faith veut comprendre (et ce n'est pas la seule !!). L'histoire devient beaucoup plus complexe, prend de la profondeur. Mon petit bémol tout de même : quelques points mériteraient des éclaircissements, (je ne doute pas d'avoir toutes les réponses dans le troisième tome), et le livre contient, il faut le dire, quelques coquilles plus ou moins grosses, mais qui n'entravent pas la lecture.
Si le récit a pris un virage à 180°, nos personnages, eux, restent toujours les mêmes. Faith est toujours aussi colérique.... Elle démarre au quart de tour ! Quand au mystérieux Dead, c'est carrément un brouillard épais qui le recouvre maintenant ! Il est, bien évidemment, aussi sexy et gentil qu'avant, voire même plus ! Et tous ses secrets le rendent encore plus attirant et désirable <3.

C'est un tome stressant, frustrant et hautement addictif !! Nos nerfs sont mis à rude épreuve..... La boite de Tranxène est fortement conseillée tout au long du récit, et l'internement est plus que probable à la lecture de l'épilogue !! Amheliie donne tout son sens au mot cliffhanger "Personne suspendue à une falaise" !! Et la personne "suspendue à cette falaise", ce ne sont pas nos héros (enfin si, eux aussi lol), mais c'est surtout nous, pauvres lecteurs !! Cette fin est une torture, un supplice !! Je veux LA suiiiiiteeee !!

par toutoun
Darkwood, tome 1 : La nuit de la lune bleue Darkwood, tome 1 : La nuit de la lune bleue
Simon R. Green   
Voici un roman qui attendait depuis fort longtemps dans ma bibliothèque, heureusement grâce à la proposition de lecture commune de Iluze, je suis parvenue à enfin le sortir de mon étagère.

Ma première impression fut, quelle sacrilège de l'avoir laissé aussi longtemps dans l'oublie.

Ce fantasy qui ne paye pas de mine m'a, dès les premières pages conquise de part un humour omniprésent m'ayant souvent provoquée des éclats de rires. Nous nous retrouvons, une fois le premier chapitre entamé dans l'obligation d'esquissé des sourires. Le preux chevalier et prince Rupert perd d'entrée de jeu de sa superbe, affublé d'une immonde et imposante armure l'empêchant de bouger. Juché sur son fidèle destrier La Licorne qui, à défaut de se taire face à son maitre se retrouve à avancer et ployer sous le poids de son hôte. Nous pénétrons dans les aspirations et pensées du Prince Rupert, ce dernier se remémorant les histoires des Ménestrels contant les quêtes héroïques de ses défunts ancêtres mais, en ayant pris le soin d'omettre certain détails fort important comme, le soucis d'éviter les fruits de la forêt ayant des effets laxatif et surtout le timing approprié à adopter pour enlever son armure dans les temps pour soulager sa vessie.
Le ton est donc donné et nos vieux contes ne sont pas épargnés et cela fait du bien.
Le prince Rupert est envoyé au début du récit dans une quête, celle de tuer un dragon. Le Roi John en a décidé ainsi afin que son fils puisse prouver sa valeur mais Rupert n'est pas dupe, la seule chose que son Père attend c'est bel et bien sa disparition. Rupert n'en n'a cure et veut prouver à qui le veut qu'il en est capable. Se retrouvant après de longue et périlleuses péripéties lui ayant infligé des cicatrices externes et des traumas internes, le prince parvient enfin devant l'antre du dragon. Dans une attitude et un langage très théâtrale Rupert criera haut et fort son défi à la bête. Le dragon apparaitra et lui proposera un deal, il accepte de le suivre si le prince abandonne l'idée de le tuer et, en bonus il aura une princesse à ramener dans son Royaume. Cette dernière dénommée Julia a été envoyé par sa famille comme sacrifice car se refusant à un mariage arrangé. Le dragon n'ayant pas voulu lui ôter la vie, cette dernière s'est retrouvée à vivre avec lui tout en lui intimant ses ordres. N'est pas bourreau qui veut . Julia porte le titre de princesse mais ce dernier ne lui sied pas au vu de son attitude. Jeune femme indépendante et ne discutant qu’après avoir frappé. Amusée par ce prince chevauchant une licorne, elle acceptera de le suivre dans son Royaume De La Forêt accompagné du dragon collectionneur de papillon et de La Licorne peureuse.

L'auteur a eu le don de savoir mélanger divers genre. à première vu nous pensons être dans une parodie qui m'a souvent rappelé le film Shrek, hors il n'en n'est rien. Le récit assez désopilant au début s’avérera au fur et à mesure de l'avancé de l'histoire assez sombre, violent et glauque. Tous les personnages assez charismatiques apportant énormément au roman évolueront au rythme des drames les frappant peu à peu.
Je me suis très vite attachée au prince Rupert pourvu d'énormément d'humour corrosif, d'intelligence et sachant user de la dérision pour se sortir des pièges de la cour. Chevalier très attachant, courageux, loyale et intègre. Sa relation avec tous les personnages gravitant autour de lui prêtant à sourire. Sa relation avec Julia étant bien au centre de cette aventure. Cette fière princesse m'a parfois fait penser à Fiona de Shrek. Épéiste aguerris pouvant tenir tête à tous les chevaliers de la cour, défendant bec et ongle l'honneur de Rupert en cassant quelques mâchoires et virilité masculine en passant. Une princesse à la fois forte, fragile et touchante.
La licorne, fidèle monture de Rupert possédant énormément de caractère et très fidèle vis à vis de celui qu'il considère pas seulement comme son maitre mais comme un ami. Destrier assez drôle ne pensant qu'à fuir lors des combats, trouvant souvent des cachettes derrière les arbres et ayant la mauvaise habitude de marquer les tentures du château dû au stresse.
Le dragon ayant également un rôle atypique. Ressassant assez souvent sa vieillesse et souffrant de solitude. Ayant pour seule richesse et passion sa collection de papillon. Un personnage à part entière prêt à tout pour ses nouveaux amis.
D'autres sont également présent comme le Roi John, son ami et astrologue Thomas, Le champion de la cour et le frère ainé de Rupert appelé à reprendre la couronne, Harald. Celui là m'a également fait beaucoup sourire par moment de part le lien qu'il aura avec Julia, j'ai encore en tête leur partie de morpions et les raclés subis par le futur Roi. Sacrée Julia! Cependant comme tous les personnages crées par Simon.R Green il sera pourvu d'une part sombre et glaçante.

Qu'ajouter de plus? J'ai beaucoup apprécié ma lecture que j'avais pourtant redouté avant de pouvoir la commencer. Le nombre de pages étant assez conséquente, j'avais peur de m'ennuyer, hors il n'en a été heureusement rien. L'auteur a une écriture fluide et drôle nous poussant à dévorer chaque chapitre avec délectation. En parlant d'eux, j'ai été assez surprise de constater que les chapitres étaient monstrueusement grand, juste pour citer le premier: 75 pages.
Pour conclure je dirai que ce fut pour moi une lecture fraiche et divertissante alliant humour, drame et atmosphère glauque, une habile alternance nous transportant sans réelles fausses notes.

par Luna05
Liens de sang, Tome 2 Liens de sang, Tome 2
Callie J. Deroy   
Une bonne suite.
L'auteur aime bien faire souffrir ses personnages.
Du coup les sentiments sont bien présents.
L'histoire est bien menée.
Une bonne lecture

par Adèle
Les Vampires de Chicago, Tome 9 : Mords un Autre Jour Les Vampires de Chicago, Tome 9 : Mords un Autre Jour
Chloe Neill   
Sympa : Pour échapper à un mandat d’arrêt contre lui et protéger la maison Cadogan, Ethan va avec Merit chez les Breck, appartenant à la meute des grandes plaines de Gabriel. Alors qu’ils assistent avec Mallory et Catcher à une cérémonie importante chez les métaphores, ils subissent une attaque magique avec des harpies. Merit va être obligée de découvrir qui en veut aux métaphores et va se trouver au centre d’une histoire d’enlèvements de surnats. Rien ne va plus, en plus de son affaire de kidnapping, Merit doit protéger Ethan contre les manigances de la maire et doit rendre une faveur à Lakshimi... Un 9ème tome sans temps mort où Merit doit encore être sur tous les fronts. Un bon moment en compagnie de ce couple attachant dont l’avenir s’annonce encore mouvementé !

par Folize
FBI/US attorney, Tome 2 : Rendez-vous à risques FBI/US attorney, Tome 2 : Rendez-vous à risques
Julie James   
J'ai été moins emballée que le premier tome, l'histoire d'amour entre Jordan et Nick m'a moins parlée que celle de Jack et Cameron. j'ai toutefois passé un bon moment de lecture.

par Pam88
Les de Chânais et les Kergallen : Pari risqué Les de Chânais et les Kergallen : Pari risqué
Aurore Aylin    Ysaline Fearfaol   
Quel plaisir de retrouver la meute de chânais !
Je ne m'étais pas rendue compte, à quel point cette famille m'avait manqué. Je ne peux pas m'empêcher d'avoir le sourire aux lèvres en lisant leurs aventures.

Ne connaissant pas Aurore Aylin, j'ai été agréablement surprise par ses personnages. Je ne vais pas attendre longtemps, avant de lire ses romans.

Bonne continuation à toutes les deux !

par Avalon
Les jumeaux, Tome 2 : Sous le feu des Projecteurs Les jumeaux, Tome 2 : Sous le feu des Projecteurs
Manhon Tutin   
J'ai encore une fois été subjuguée par les sentiments qui transparaissent dans le roman. L'auteur joue beaucoup sur cet aspect, et ça n'en rend les personnages que plus vivants encore.
Cette fois-ci nous avons affaire au second jumeau, la seconde moitié du même tout. Et on découvre une nouvelle facette de son personnage, il nous apparait plus fragile que dans le tome précédent. Mais pas plus faible pour autant, il continue de porter son petite monde sur ses épaules... Et va le faire (presque) sans embûche face à la situation qui lui tombe dessus sans prévenir.

Ce tome est un petit bonheur, contrairement au précédent qui était plus chargé de tristesse. La fin est adorable, on en redemanderait presque...

par bettytt
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3