Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sandrine-61 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La clinique du docteur Ratja Banda La clinique du docteur Ratja Banda
Heinz G. Konsalik   
Un livre assez original puisqu il s agit de la vente de rein chez les pauvres de l Inde. Un livre tres instructif sur la pauvrete en Inde.

par Edith972
Quand reviendras-tu ? Quand reviendras-tu ?
Mary Higgins Clark   
je suis du meme avis, je trouve que ses romans ne sont plus ce q'ils étaient.

par magnolia
Le Mystère de Noël Le Mystère de Noël
Carol Higgins Clark    Mary Higgins Clark   
Cela faisait longtemps que je n'avais lu un roman de Carol et Mary Higgins Clark. Quelle joie de retrouver les personnages désormais célèbres : Regan Reilly et son mari Jack, Nora et Luke les parents de Regan et Alvirah Meehan et son mari Willy. Cette fois-ci on les retrouve dans une enquête pour retrouver Fleur la petite amie de Duncan et démêler de nombreuses énigmes autours de sa disparition. L'ambiance de Noël qui règne à Branscombe réchauffe néanmoins les coeurs et le premier Festival de la Joie est un franc succès!

par nf23
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 2 : La mariée était en blanc Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 2 : La mariée était en blanc
Alafair Burke    Mary Higgins Clark   
Je ne sais pas quelle mouche me pique, mais depuis quelques temps je lis de plus en plus de policiers et de thrillers alors que ce n’était pas du tout ma tasse de thé avant. Ce genre d’histoires me plait chaque fois plus et je voulais donc continuer sur ma lancée en lisant un ouvrage de la célèbre Mary HIGGINS CLARK, qui n’est plus à présenter. Je n’avais jamais eu l’envie de me plonger dans l’un de ses récits, mais comme on dit le dit si bien : mieux vaut tard que jamais.

« La mariée était en blanc » met en scène Laurie Moran, productrice de l’émission de télé-réalité ‘Suspicion’ qui a pour but de reconstituer des crimes non résolus, avec l’espoir de trouver peut-être le coupable.
Pour sa prochaine émission, Laurie a décidé de se pencher sur l’affaire de ‘La Mariée Envolée’, de son nom Amanda Pierce, qui a subitement disparue la veille de son mariage. Sans trace d’elle depuis cinq ans, ni sa famille ni ses amis ne savent si elle est encore vivante et n’a pas eu le courage de rompre ses noces ou si elle a été tuée.
Laurie Moran et toute son équipe vont donc rassembler une nouvelle fois toutes les personnes présentes au moment du crime à l’hôtel de Palm Beach, lieu où devait se dérouler le mariage.
A travers cette émission, les masques vont tomber et les vérités vont éclater.

Cette histoire est juste fantastique !
J’ai été captivée de la première à la dernière page et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à refermer ce livre quand je le devais.

Le récit est vraiment prenant.
Il mêle une affaire criminelle plutôt classique avec notre époque grâce au concept de télé-réalité. C’est hyper moderne et surtout : ça marche !
Ce concept a déjà été utilisé par nos deux auteurs dans le livre précédent, « L’affaire Cendrillon », mais aussi dans « Le bleu de tes yeux » écrit uniquement par Mary HIGGINS CLARK.

Le style d’écriture est juste parfait. Bien que ce livre ait deux auteurs, nous ne remarquons absolument pas les changements de vocabulaire ou ces autres petits détails qui montrent le changement entre les deux écrivains.
Ici, Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE réussissent à viser le mot juste et à aller droit au but. Ils ne nous engluent pas dans des phrases longues et complexes et préfèrent garder un style simple, mais direct, avec des phrases courtes. Cela rajoute vraiment du tempo au récit, mais aussi de la tension.
Cette tension se manifeste également à travers les chapitres qui sont tous courts. Cet effet de rapidité nous plonge encore plus dans l’histoire et nous rend accro car aucun chapitre n’est inutile. Tous comportent des indices et font avancer l’enquête.
J’ai vraiment été séduite par cette écriture !

J’ai également été conquise par les personnages de cette histoire.
Laurie Moran nous parait d’abord un peu froide de par son côté professionnel. Petit-à-petit, nous découvrons que derrière cette femme se cache quelqu’un de blessé, d’hésitant, mais surtout d’humain. Son duo avec son fils, Timmy, et la relation qu’elle a avec son père, Léo, n’en sont que des preuves. Comme je n’ai pas lu les précédents ouvrages la mettant en scène, je l’ai seulement découverte telle qu’on nous la présente ici et c’est peut-être pour cela que je l’ai trouvé un peu froide dans les premiers chapitres.
Alex, qui campe le rôle de présentateur de l’émission, mais aussi d’avocat et de petit-ami de Laurie est juste absolument charmant. J’ai vraiment été séduite par son caractère doux et son côté professionnel.
Timmy et Léo sont tous les deux attendrissants.
Je ne m’attarderai pas vraiment sur chaque personnage qui fait parti de l’enquête car j’en aurai beaucoup à dire, mais sans révéler un seul indice sur la fin cela risque d’être très compliqué pour moi.

Si je devais trouver un seul petit défaut à « La mariée était en blanc » c’est la rapidité avec laquelle nos personnages vont réussir à élucider le mystère de ‘La mariée envolée’. Alors oui, le coupable n’a pas été très futé et c’est un peu à cause de lui que l’on va découvrir la vérité, mais j’ai un peu de mal à accepter que des policiers n’aient pas réussis à trouver le coupable pendant cinq années. Laurie est une productrice de télévision, Alex un avocat et mis-à-part le père de Laurie qui est un ancien policier, ils ne sont clairement pas qualifiés pour résoudre des enquêtes.
Mais bon, c’est juste pour chipoter que je pointe ce petit détail car ça ne m’a pas du tout déranger dans ma lecture.

Le final est rapide, mais efficace.
Nos auteurs ne traînent pas et l’on passe de rebondissements en rebondissements, jusqu’au dernier mot. Ils ont réussi à me piéger car je n’ai jamais réussi à trouver l’identité du coupable. A chaque fois, ils m’ont fait croire que je détenais la vérité, mais je ne suivais que le raisonnement qu’ils voulaient que j’ai.


En conclusion, « La mariée était en blanc » est un policier dans l’air du temps et extrêmement prenant. Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE nous offrent un superbe moment de lecture que je ne cesserai de recommander.



Un livre à lire pour tous les amoureux de bons romans policier, mais aussi pour ceux qui voudraient se lancer avec une valeur sûre du genre.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/01/la-mariee-etait-en-blanc-mary-higgins.html )
Le Voleur de Noël Le Voleur de Noël
Carol Higgins Clark    Mary Higgins Clark   
Bon petit livre court qui nous emporte dans l'ambiance des fêtes.

par Bidule2
Souviens-toi Souviens-toi
Mary Higgins Clark   
tous sont identiques mais aucun ne se ressemblent. MHC nous fait vivre au travers des personnages, la peine, l espoir, la vie, l'angoisse... bon livre
Le chant de l'océan Le chant de l'océan
Marie-Bernadette Dupuy   
un bon livre qui vous tire les larmes des yeux. Les malheurs successifs d'une petite fille et qui malgré tout arrive à s'en sortir, les belles rencontres qui parcours son chemin ainsi qu'une belle histoire d'amour font une belle histoire
Les putes voilées n'iront jamais au paradis ! Les putes voilées n'iront jamais au paradis !
Chahdortt Djavann   
Le titre de ce livre nous met tout de suite dans le thème.
A savoir la condition de la femme en Iran et surtout celle des prostituées.
Sur fond de roman, où des prostituées sont assassinées, nous apprenons à connaitre ce que nous occidentaux ne voyons pas.
Le système politique et la justice de l’Iran n’est pas ce que l’on pourrait trouver des plus égalitaires..
Être une femme dans ce pays (et dans comme tant d’autres au moyen orient) revient à ne pas avoir d’existence et à être considéré comme un objet.
Être une prostituée dans ce pays, c’est être une chose que l’on achète même si c’est interdit et puni de mort. Les mollahs ont trouvé la combine de faire signer des mariages blancs qui sont autorisées pour quelque minutes à plusieurs jours mais obligatoirement fait par eux. Et donc ils reçoivent un pourcentage du prix négocié.
Où comment déguiser du proxénétisme en se portant gardien de la morale.
Un livre édifiant sur la place de la femme en Iran.

par kymmy38
J'étais leur petit jouet J'étais leur petit jouet
Maria Landon   
Très bon récit. L'histoire est passionnante. Elle raconte le calvaire d'un enfant mal-aimé de ces parents et qui se sent rejeter de la société.





par Bidule2