Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sandrinem28 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Une famille trop parfaite Une famille trop parfaite
Rachel Abbott   
Une famille parfaite, "trop parfaite". Une famille rêvée tout du moins en apparence car derrière les murs de cette maison se cache le mal, Olivia une mère dévouée et une épouse plus que soumise aux actes monstrueux de son mari, Robert.

Un couple parfait aux yeux de tous, jusqu'au moment où Olivia paraît perdre les pédales. Un mari, en apparence aux petits soins pour sa famille mais qui en réalité se fiche complètement de ses enfants, qui ne seront pour lui que la menace qui planera au-dessus de la tête de son épouse, enfants qui seront le bras armé de ce mari complètement obnubilé par sa femme.

Olivia ne peut plus vivre sous la coupe de son mari, ses moindres faits et gestes sont filmés, décortiqués, analysés. Un jour, où son mari comprend qu'elle envisage de le quitter, il sortira sa carte maîtresse: les enfants! Olivia ne vivra plus que dans la peur d'être séparée de ses enfants. Et pourtant, deux ans plus tard, Olivia et les enfants ont disparus! Où sont-il?

Robert prévient la police mais est-il si innocent qu'il veut bien le montrer? Peu à peu, les enquêteurs vont découvrir la noirceur de ce mari si "parfait", petit à petit l'étau va se resserrer autour de Robert pour un faire le coupable qu'il est! Mais, attention, la vérité est peut-être ailleurs, car ne dit-on pas "tel est pris qui croyait prendre"?

Une histoire particulière mais dont il m'a manqué quelques explications. On réalise assez vite malheureusement ce qui se cache derrière la vérité et c'est dommage. Cela reste, malgré tout, un roman agréable à lire.

par cookies72
La Disparue de Noël La Disparue de Noël
Rachel Abbott   
L'avis d'Esméralda :

Une mort et une disparation, celles de Carolyne et Natasha, la veille de noël, six ans auparavant. Toute la région avait été fouillée de fond en comble, la petite fille de six ans, restait introuvable. David anéanti reprend le court de sa vie, en n’oubliant pas ses souvenirs. Sa nouvelle femme, Emma en mesure toute l’importance et tente de le consoler face aux remords toujours aussi présents. Le petit Ollie vient égayer leur vie qui désormais se veut paisible et agréable. Jusqu’au jour où Emma découvre une fillette au regard noir dans sa cuisine. Est-elle vraiment la fille de David, disparue ? Que cache Tasha sous cet air sinistre et dérangeant ? Pourquoi ne parle t-elle pas ?

Je m’attendais à des retrouvailles chaleureuses, mais au lieu d’effusions tendres, la méfiance et la distance s’installent immédiatement. Tasha suspicieuse et craintive ne semble pas vouloir renouer des liens. Elle s’enferme et se barricade dans sa chambre. Elle fuit les discussions. Elle ne veut pas s’épancher sur ces six années de disparition et sur ce retour miraculeux et inopiné. Tasha est une jeune fille de presque treize ans. Taciturne et morose, elle reste insensible aux sentiments de son père, heureux afin de la retrouver. Le comportement de Tasha n’est pas adéquat à la situation et Emma pressent de suite que cette jeune fille va lui mener la vie dure. Mais pourquoi ? Pourquoi se méfie t-elle autant ? Pourquoi son instinct de protection se réveille t-il ainsi ? Pourquoi tous les signaux d’alerte sont ils tous rouges ? Emma est une femme paisible qui a été désastrée par la rupture de ses fiançailles 6 ans plus tôt. Jack est l’amour de sa vie, se reconstruire après sa mort fut une véritable épreuve. Elle retrouve sa stabilité dans les bras de David. Elle se sent épanouie et choyée. Même si les sentiments ne seront jamais à la hauteur de ceux qu’elle éprouvait pour Jack, elle sait qu’elle pourra rester toute sa vie avec David. De cette union nait Ollie, un petit garçon joyeux et facile à vivre. Il illumine sa vie et retournerai le monde entier sans dessus-dessous, s’il devait lui arrivait le moindre malheur. Emme n’est pas par définition une femme violente. La douceur prime sur ses actions et avec patience, elle va mettre tout en œuvre pour découvrir ce que cache le comportement néfaste de Tasha. En fine psychologue, elle va anéantir les barrières de Tasha et va découvrir l’horreur. J’admire la preuve de force et de ténacité que fait preuve Emma. C’est une vrai guerrière. Combative, elle ne se laisse pas abattre quand tout va au plus mal. D’ailleurs tout le roman se porte, en partie, sur cette femme courageuse. En effet je ne peux pas dire que David ait de la ressource. Replié sur lui même, la fuite semble son mot d’ordre. Lâche et faible, c’est sa femme qui va mener ce combat acharné pour tout retrouver. Elle va pouvoir compter sur l’aide de Tom Douglas, inspecteur. Tom est l’ancien beau-frère d’Emma. Egalement anéanti par la disparition soudaine de son frère, Jack, six ans plutôt, il n’a jamais cessé de penser à lui. Replongeant dans les cartons de son frère, les souvenirs ressurgissent et les questions également. Trouveront-elles des réponses ? Jack et Tom sont diamétralement à l’opposé : l’un justicier l’autre voyou.

Ces six années ont gardé de lourds secrets, le moment est venu de les révéler, Emma, David et Tom seront-ils fin prêt à leur faire face ?

Ce polar est top ! Le suspense est présent à chaque instant nous plongeant au fur et à mesure dans les méandres d’une histoire sans commune mesure. Les vies des protagoniste s’entremêlent davantage lorsque les éléments s’imbriquent. Tout autant que les personnages, je me suis posée énormément de questions. Ceci tient en haleine du début à la fin. Course poursuite contre le temps, la vie et les révélations. Mon cœur n’a cessé de tressaillir face à l’intensité du scénario. L’atmosphère se veut lugubre, nonchalante et tragique. J’ai été happée par cette obscurité et touchée et peinée face à cette petite fille. Elle nous narre finalement sa vie et ses tourments. La peur est omniprésente et l’a avilit. La narration se déroule au diapason de trois personnages principaux : Emma, Tom Et Natasha. Leurs points de vues sont essentiels afin qu’on ait toutes les cartes en mains. Mais même en ayant les éléments capitaux, je n’ai pas vu arrivé le dénouement ! Le final est explosif dans tous les sens du terme. Par ailleurs un point que j’apprécie fortement : le fait que Abbott laisse aux lecteurs la possibilité d’en imaginer la suite. Je dois vous avouer que j’adore lorsque le point final ne m’est pas imposée.

La psychologie des personnages est maitrisée à la perfection et également le déroulé de l’enquête ponctué par des éléments bien précis dans le processus et les techniques.

Je n’ai pas lâché une seule seconde ce polar, envoutant, dramatique et percutant. Les rebondissements incessants ne m’ont pas laissé un moment de répit.

Une histoire magnifiquement bouleversante qui m’a plongée dans les affres des plus ignobles de l’espèce humaine : chantage, trafic, enlèvement, séquestration, manipulation, maltraitance, prostitution.

« La disparue de noël » est captivant et sensationnel !
Illusions Fatales Illusions Fatales
Rachel Abbott   
J'avais choisi ce livre par défaut au club FL. Quelle bonne surprise ! Il y avait un moment que je n'avais lu un policier et je me suis régalée ! L'auteur tisse sa toile et on soupçonne l'un et l'autre des personnages tour à tour ; les révélations se font au fil des interrogatoires, des échanges entre les protagonistes, des lettres de Laura et nous tiennent en haleine. La fin est surprenante. à découvrir absolument !

par hortensia
Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 1.5 : Barronsfever Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 1.5 : Barronsfever
Karen Marie Moning   
Très rafraîchissant et même surprenant ce retour au début de leur relation (puisque cet extrait est présenté dans le 7ème tome de la série en avec quelques détails en plus), j'ai beaucoup aimé connaitre l'avis de Barrons sur Mac alors qu'ils venaient de se rencontrer surtout que dans la version présentée dans le 7ème livre les détails de cette soirée explique beaucoup chose par la suite.
Comme toujours jamais déçue avec cette série!

par Emi-mz
Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Fièvre enchantée Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Fièvre enchantée
Karen Marie Moning   
Magnifique !

J'ai rarement eu l'occasion d'être autant affectée par un livre, même s'il est vrai que je porte une affection toute particulière à la série Fever. C'est autant par sa complexité aussi bien au niveau des personnages que de l'histoire, mais aussi avec les petites phrases cultes pleines de sens et de sagesse de Barrons, que j'ai été rapidement captivée par le chef d'oeuvre de Karen Marie Moning.
Connaissant la fin du tome précédent, j'avais de grosses attentes pour la suite, qui dans ma tête était déjà toute tracée. Mais encore une fois, l'auteure n'a pas succombé à la simplicité et a réellement su nous donner une histoire qui ne tombe non seulement pas dans le déjà vu, (que ce soit au sein de la série même ou des livres du même genre), mais qui arrive aussi à nous surprendre, que ce soit par les évènements ou par les révélations qui nous sont (ENFIN !)... en partie accordées.
J'ai beaucoup aimé pouvoir retrouver Dani que j'avais estimé trop peu présente dans certains des précédents tomes, ce qui n'est pas le cas du tout cette fois ci. C'est donc avec grand plaisir que j'ai eu l'occasion de la découvrir à nouveau, seulement cette fois dans toutes les nuances de sa personnalité, et parfois même, de sa vulnérabilité.
Ce livre m'aura fait éprouver une grande palette d'émotions. J'ai eu l'occasion de sourire et de rire, mais aussi de pleurer ou d'être choquée (mais jamais déçue).
Il est vrai que j'ai trouvé assez frustrant de ne pas avoir toutes les réponses que j'attendais. Mais je pense que l'auteur continue de faire ce qu'elle a toujours fait : nous donner des révélations au compte goutte tout au long de son récit, et par la même occasion, nous tenir en haleine dans cet univers absolument palpitant. Je pense que KMM a souhaité terminer pleinement l'histoire de Mac pour se consacrer plus à Dani et aux autres personnages par la suite. Par ailleurs, [spoiler]comme Dancer n'est plus de ce monde,[/spoiler] la future intrigue amoureuse de Dani sera plus je pense comme celle de Barrons et Mac:[spoiler] sans un triangle amoureux (sauf si KMM ramène Christian dans la partie, chose peu probable puisqu'il semblerait qu'il puisse y avoir quelque chose entre lui et la Sidhe-seere Enyo... )et[/spoiler] racontée plus dans les détails. La fin n'en est peut-être donc pas vraiment une, dans le sens où (comme dans Fièvre d'Ombres), elle n'est que l'achèvement d'une partie de l'intrigue de cet univers. Nous n'en savons pas plus sur [spoiler]Kat et Kasteo, ni sur Dageus ou Christian (qui était certes présent mais pas vraiment là), ou même sur les sombres desseins de Cruce.[/spoiler] Comme le dit Ryodan à propos de Dani “I haven’t even begun to plumb your secrets”(soit a peu près en français: Je n'ai même pas encore commencé à sonder tes secrets). KMM apporte à l'intrigue de ses deux personnages, une certaine tension, venant s'ajouter à toute celle qui s'était déjà accumulée. À la fin de Feversong pour Dani un cycle est bouclé, mais son histoire est à peine commencée. L'auteur ne fait que nous préparer à son prochain tome, en réussissant à nous tenir en haleine avant même d'avoir lu ses premiers mots. C'est donc loin d'être la fin de la série Fever!
KMM m'a beaucoup surprise. L'auteur révèle une extrême intensité dans les liens entre Barrons et Mac, des liens que je n'aurais jamais imaginé être affirmés aussi ouvertement et explicitement, sans aucune pudeur. Ce n'est plus seulement un profond attachement qui uni ses deux personnages, mais bel et bien de l'amour dans toute son attirance, sa considération et sa compréhension. Chose que KMM arrive à rendre tout à fait crédible, malgré l'image que l'on a du Barrons presque aussi chaleureux qu'une porte de prison qui jette des gâteaux d'anniversaire au plafond ! On apprend même la raison pour laquelle il l'appelle tout ce temps Mlle Lane ! Par conséquent, je pense que l'auteur ne pouvait pas tout traiter dans ce tome, qui est par ailleurs déjà assez gros (mais comme on dit plus il y en a, mieux c'est ! )

C'est donc avec une grande délectation que j'ai tout simplement dévoré ce livre. Karen Marie Moning s'est encore surpassée et, à mon humble avis, Feversong est de loin le meilleur tome de la série Fever que nous ayons connu jusqu'à maintenant. J'attends donc, encore une fois, la suite avec beaucoup d'impatience ! KMM est peut-être en réalité une faë démoniaque aux pouvoirs incommensurables, son livre m'ayant possédée comme Mac par le Sinsar Dubh: ensorcelée, captivée, subjuguée.
Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 5 : High Voltage Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 5 : High Voltage
Karen Marie Moning   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2018/03/fever-book-10-high-voltage-de-karen.html

Encore un tome qui divisera les fans, mais personnellement c'est totalement ce que j'attendais et j'ai donc été vraiment très agréablement surprise par ce tome !

Dans la série Fever, il y a ceux qui n'ont jamais apprécié le changement de point de vie entamé dans Iced, et ceux qui au contraire l'ont trouvé rafraichissant et un bon changement. Je fais parti de la seconde moitié. Ce tome ci étant l'un de ceux-ci (remarqué par le fait qu'il n'y a pas "fever" dans le titre) il ne plaira surement pas à tout le monde.

Difficile de parler de ce tome sans évoquer la situation générale, je vais faire mon maximum pour ne pas faire de spoil sur les autre tomes de la série, et notamment le précédent qui n'est toujours pas arrivé en VF.

Un semblant de paix est revenu sur le monde, les fae sont toujours présents mais sans la peur de perdre leur monde qui les caractérisaient avant, du coup en général ils limitent leur apparition sur terre. Mac les a suivi et donc Dani se retrouve toute seule pour gérer la situation de l'après. Elle aide à la reconstruction du mieux qu'elle peut. La situation s'amplifie quand Ryodan lui annonce que lui aussi il va devoir partir, avec les 9 (moins Barrons qui est avec Mac) pour une durée indéterminée.

Seulement à Dublin, malgré le calme apparent et l'espoir qui commence à pointer, tout n'est pas si rose. Des adultes disparaissent sans raison, laissant un nombre important d'orphelins seuls au monde. Pas en nombre suffisant pour vraiment lancer l'alerte mais Dani commence à trouver la situation bizarre jusqu'au jour ou elle est attaquée par une créature qui essaye de pomper son âme pour récupérer son corps ...

Elle résiste mais elle commence à comprendre que la situation est loin d'être revenue à la normale. Quelle est cette créature qui collectionne les corps? Que veut-elle? De quel monde vient-elle?
Finalement c'est toujours à elle seule de faire tout le boulot, et ça tombe toujours au mauvais moment ...

Autant le dire tout de suite, même si ça ne sera finalement pas une surprise pour grand monde, ce tome est totalement une romance. Il est aussi un one-shot dans l'univers, vu que son intrigue, bien qu'elle soit l'introduction d'un nouvel arc narratif global dans la série, a une vrai fin (ça ne se termine pas en cliffhanger)

Si j'ose dire : ENFIN !
On pose enfin les choses à plat concernant Ryodan et Dani.

Même si j'aimais l'intrigue principal et le personnage de Mac, j'avoue que pour moi Dani a toujours eu une saveur particulière. Elle a eu une vie difficile, une enfance difficile et traumatisante, une adolescence difficile et traumatisante, et finalement une entrée dans le monde adulte difficile et traumatisante.
Cela seul ne fait pas le personnage bien sur, mais j'adorais cette façon d'aller à 100 à l'heure en permanence, cette force de caractère qui des fois ne la menait pas forcement dans la bonne direction mais qui faisait d'elle un être tellement vivant !

Maintenant qu'elle est adulte elle a un peu ralentit le rythme. Du moins elle est moins speed. D'un coté c'est bien, parce que c'est sans doute un peu moins fatiguant des fois, mais d'un autre coté ça la rend plus normale, et donc un peu moins remarquable.
D'ailleurs on ne la voit quasiment pas aller plus vite que la normale dans ce tome, ce qui est une micro déception.

On découvre aussi bien plus en détail le personnage de Ryodan. Ce qui le caractérise derrière la façade. Et tout a du sens, on comprends sa façon de réagir dans les tomes précédents, cette façon de mettre Dani de coté quand elle est enfant en tentant de la ralentir et de la protéger alors qu'elle ne demandait rien à l'époque.

Et je dois dire que c'est vraiment une bonne découverte, je ne pensais pas qu'un personnage pourrait détrôner un peu Barrons mais je pense qu'il est en bonne voie. Sa relation avec Dani est finalement bien plus seine que celle entre Mac et Barrons (au début). Il n'a pas rushé les choses, il a attendu très longtemps qu'elle soit prête, totalement, sans rien qui la force a entretenir cette relation et je ne peux que l'applaudir la dessus, surtout au vu de ce que ça lui a couté.

Il se passe bien entendu bien plus de choses que juste les retrouvailles entre Dani et Ryodan, on reste dans de l'urban fantasy et on a plusieurs mystères qui vont se résoudre dans le tome !

Au final j'ai vraiment bien apprécié ce tome, autant que le précédent. On est sur une histoire qui est à la fois la conclusion de certains points qui attendaient depuis longtemps et aussi le début d'une nouvelle ère et d'un nouvel arc narratif dans la série. Un tome de transition si on veut, avec une belle romance à l'intérieur.

16.5/20

par lianne80
Gravé sur le vif Gravé sur le vif
Robert Ferraris   
Un très bon polar! Pour moi qui ne lis pas souvent des thriller ou des romans d'enquêtes, j'ai trouvé que Gravé sur le vif est un livre où l'enquete menée par le commissaire valambois va très vite! tout s'enchaine et tout est cohérent dans le fil de l'histoire! un polar que je conseille a tous les amoureux du genre
Alpha & Omega : Cry Wolf, Tome 1 Alpha & Omega : Cry Wolf, Tome 1
Patricia Briggs    Todd Herman    David Lawrence    Jenny Frison   
Cela reprend en bande-dessinée le début du premier tome de la série. C'est assez fidèle et on retrouve bien la magie de la série. La couverture est magnifique, mais les dessins par contre ne m'ont pas emballée; mais il est vrai que je préfère le style de dessins de la b-d belge que celle des b-d américaines.. Je n'ai pas aimé la représentation de nos héros...Surtout Bran, il ne suit pas du tout la description des livres...et ça m'a vraiment gênée..

par Migabo
Alpha & Omega, Tome 1.5 : Loup d'aveugle Alpha & Omega, Tome 1.5 : Loup d'aveugle
Patricia Briggs   
Je connaissais déjà cette nouvelle, apparue dans le recueil « Philtre et potion » - que je vous conseille – et je les relus avec beaucoup de plaisir. Là encore, comme dans Gray, nous découvrons de nouveaux personnages de l'univers de Mercy.
J'aime vraiment la sorcière Moira qui mérite, selon moi, d'être un peu plus approfondie, tout comme Tom ! Tout les deux forme un duos vraiment spéciale et j'adorerai voir ce nouveau duos dans Mercy, Alpha & Oméga ou même un petit roman qui leur serait dédié ! Avec juste une nouvelle, j'ai un goût de trop peu...

par yami627
Alpha & Omega : Cry Wolf, Tome 2 Alpha & Omega : Cry Wolf, Tome 2
David Lawrence    Jenny Frison    Todd Herman    Patricia Briggs   
Charles and Anna are on the hunt for a rogue werewolf in the Montana mountains. The creature has morphed into something so dark that it kills everything in its path: deer, elk, grizzlies…humans.

But the wolf is the creature of something far more powerful. One of Charles and Anna’s own pack harbors a centuries-old secret that has come back to haunt him—and wreak vengeance on those around him.

Charles and Anna—unaware of the truth—are two innocents who stand in the way. But even as members of their pack rally around them, Anna’s rare power comes into its own—and is unleashed…

par cassi
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4