Livres
529 051
Membres
549 484

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par LudiCullen 2019-04-15T20:10:31+02:00
Diamant

C'est le tout premier Bussi que je lis et je reste un peu mitigée malgré le fait que j'ai vraiment appréciée ma lecture. J'ai trouvée que l'histoire était trop lente par moment et aller trop vite à d'autres.La fin m'a clairement déçue, il manque une dizaine de pages de plus afin d'expliquer un peu plus. Les personnages sont attachants notamment Simon que j'ai vraiment appréciée. 16/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fantaslego 2019-08-06T18:25:31+02:00
Lu aussi

Encore une fois, j'ai passé un très bon moment à lire ce roman qui a la saveur de l'été. L'île imaginaire de Mornesey est très sympathique, et les personnages sont toujours très attachants et humains, comme dans la plupart des romans de Bussi.

L'intrigue centrée sur quelques jours est toujours très dense et passionnante à suivre. Néanmoins, la fin est un peu trop prévisible à mon goût. Il faut dire que les jeux d'identité et de mémoires sont assez récurrents dans les intrigues de cet auteur et je n'ai pas vraiment eu d'effet de surprise.

Malgré tout, Sang famille reste un très bon livre pour l'été.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coued 2019-08-13T09:34:39+02:00
Argent

Bien écrit, original mais personnages parfois lisses et caricaturaux puis surtout principal rebondissement scénaristique déjà utilisé dans Maman à tort.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-08-07T20:28:13+02:00
Or

Niveau de l’addiction, ce polar tient la route et le rythme en alternant les chapitres avec l’enquête de Colin sur le décès de ses parents et celle de Simon Casanova sur un des évadés de l’île.

Le début commence doucement, afin de ne pas essouffler le lecteur, l’échauffement commence progressivement, on échauffe le récit petit à petit et on fait bouger les muscles tout doucement afin d’éviter le claquage littéraire au bout d’un cent pages trop rapides.

Après ce petit footing de décrassage et cool, on commence à monter dans les tours, mais toujours en douceur afin de ne rien froisser et puis, petit à petit, sans même s’en rendre compte, le tapis de course va plus vite et nous, on suit le rythme, oubliant même parfois de respirer. On est intrigué, harponné, alpagué…

Gros moment de panique à la moitié du marathon : voilà ti pas que l’auteur nous divulgue déjà qui sera maillot jaune champion du monde ! Quoi ? Mais enfin, s’il nous dévoile tout, qu’est ce qu’on va faire pendant les 200 pages restantes ? On va aller à la pêche aux moules ? Non mais allo quoi ??

Femme de peu de foi que je suis toujours ! Je devrais pourtant connaître Michel Bussi, ce n’est pas la première fois, lui et moi… (Que nous faisons un marathon ensemble ! What did you expect ?) Je devrais savoir que tant que le dernier coup de sifflet n’est pas donné, tant que la dernière ligne droite sur les Champs Zé n’est pas franchie, la course, le match, peuvent encore basculer !

Et pour basculer, ça a basculé dans le dernier quart d’heure à tel point que je ne savais plus pronostiquer l’issue du match, ni qui mouillait son maillot pour nous ou lequel allait marquer contre son camp à l’insu de notre plein gré.

Excellent, l’ami ! Bon, j’ai tout de même senti arriver une partie du peloton (Holmes, sors de mon corps), je l’ai senti tellement fort qu’il est arrivé dans mon dos sans me surprendre, mais peu après, là, jamais je n’aurais pensé que ce vieux cheval de retour prendrait le mors aux dents pour m’embarquer dans un truc de fou, une course de malade pour franchir l’arrivée en champion du monde du plus beau salopard de bidouilleur d’enfoiré de sa race.

Là, je ne m’y attendais pas et je me suis fait un plaisir monstre en passant la seconde mi-temps de ce roman. La première était déjà riche, mais la suivante, là, on ne savait plus où donner de la tête pour suivre les retournements de situations.

Chapeau pour un premier roman qui pose déjà les bases des suivants avec la confiance dans les autres, la quête de l’identité, les questions sur la filiation, l’adolescence et ses soucis, la manipulation des autres, l’irrationnel qui pourtant finit par s’expliquer logiquement…

Chapeau pour l’intrigue qui est partie là où je ne l’attendais pas, chapeau pour les multiples surprises qui parsèment la course, les chausses-trappes et autres pièges, chapeau aussi pour les participants qui ont tous quelque chose à apporter au récit, sans que l’on sache toujours dans quelle équipe ils jouent vraiment.

Un roman mêlant adroitement la quête de soi, la grande évasion, la chasse au trésor, le Club des Cinq version plus mâture et du Agatha Christie sous amphèt pour avoir manipulé ainsi les codes du policier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Key 2018-08-31T14:05:39+02:00
Bronze

Depuis un Avion sans elle – que j’avais beaucoup aimé -, je n’ai jamais retenté de lire un roman de Michel Bussi. Trop de livres, trop de tapage à chaque nouvelle parution, je me laisse rebutée assez vite par les auteurs en vogue. Pourtant, Presses de la cité m’ayant gentiment donner accès au livre via NetGalley, j’ai vu dans cette opportunité l’occasion de me replonger dans un nouveau roman de l’auteur ! Une nouveauté qui n’a pourtant rien d’inédit puisqu’il s’agit d’une version revue par Michel Bussi de son tout premier roman. Coup double avec cette lecture : lire un Bussi et en plus, découvrir sa première histoire.

Sang famille nous raconte l’histoire de Colin, un jeune garçon qui retourne sur l’Île qui l’a vu naître, à la poursuite du secret qui entoure la mort de ses parents. ans l’ensemble, j’ai apprécié ma lecture sans parvenir à être totalement emballée par celle-ci. Je m’attendais à lire une sorte de Club des Cinq moderne, mais les jeunes partenaires de Colin sont trop absents du récit. J’ai trouvé très dommage que l’auteur ne leur donne pas plus place : la plupart du temps, Armand et Madi se contentent de servir d’alibi à Colin et ne participent réellement à l’action qu’à la fin du roman.

Je suis également un peu déçue que le roman n’ait pas été l’occasion de nous proposer une véritable chasse au trésor. Encore une fois, cet aspect pointe le bout de son nez sur la fin et j’aurais aimé le voir plus développé. C’aurait pu être une histoire passionnante ! Le contexte du roman est en effet fascinant, l’île de Mornesey et ses mystères est le théâtre idéal pour un thriller. Et si j’en ai apprécié la résolution – qui a le mérite d’être originale -, je trouve les explications un peu tortueuses. Je me souviens avoir également eu ce sentiment avec Un avion sans elle, l’impression d’une intrigue résolue par une pirouette qui manque un peu de crédibilité. Avec Sang famille, je ressens la même chose. Peut-être que ces drôles d’explications sont une marque de fabrique de Michel Bussi, il faudrait que je lise plus de ses histoires pour le découvrir.

Sang famille est un petit thriller gentillet, qui se lit sans grande attention mais a le mérite de faire passer le temps. Une bonne lecture détente sur fond de chasse au trésor et de secret de famille, mais qui, peut-être, ennuiera vite les amateurs du genre.

https://libellulelivresque.wordpress.com/2018/08/31/sang-famille-de-michel-bussi

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Martineb9 2018-07-24T14:30:43+02:00
Or

J'ai bien aimé l'histoire de ce livre. Très original et les personnages attachants. On a envie de poursuivre la lecture pour connaître l'intrigue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lyelye 2019-04-28T22:57:40+02:00
Or

Un très bon Bussi. Jamais déçue.

Colin croit voir son père alors qu'il est mort depuis 10 ans. Il se lance à sa recherche. Va t- Il le retrouver? Quels secrets ce fantôme va t- Il faire resurgir ? Est-il vraiment en vie après tout ce temps ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sev21 2018-06-03T16:46:08+02:00
Argent

Fan de Michel Bussi depuis déjà quelques années, j'ai été un peu déçue par ce roman. Les personnages sont très attachants mais l'intrigue est moins prenante et me rappelle celle de "Maman a tort". Bon moment de lecture quand même!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-30T15:06:07+01:00
Lu aussi

Voici encore un bon roman de Michel Bussi où l'on retrouve un scénario qui tient la route, des personnages plutôt attachants, ainsi qu'un suspense honorable même si quelques rebondissements restent prévisibles.

Ce qui est véritablement appréciable chez cet auteur, c'est la diversité des scénarios proposés à chacune de ses histoires, et il réussit à chaque fois, du moins me concernant, à m'embarquer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HermioneGranger26 2019-12-08T12:57:19+01:00
Or

Michel Bussi manie à la perfection l'art du suspens et des rebondissements. La Folie Mazarin est un trésor caché jusqu'aux toutes dernières pages...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode