Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sangar26 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Originals, Tome 1 : L'ascension The Originals, Tome 1 : L'ascension
Julie Plec    Josh Bank   
Le livre est plutôt pas mal, mais évidemment, il est moins bon que la série..
J'ai trouvé l'intrigue intéressante, la fin digne du destin de la famille Mickaelson et j'ai particulièrement apprécié les points de vue alternés, qui nous faisait saliver rien qu'en sachant qu'on devait attendre plusieurs pages avant de terminer une scène palpitante.

Cependant, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages, notamment à Klaus, dont les frasques amoureuses ne correspondaient pas tellement au personnage sombre et cruel qu'il incarne dans la série. Rebekkah et Elijah, étaient, quant à eux, plus fidèles: on retrouvait facilement la noblesse et l'esprit pragmatique de notre cher Elijah, et le besoin irrépressible d'amour de la belle Rebekkah.

Ce livre est donc parfait en tant que précédent de la série, et on sent bien qu'il jetait les bases de la trilogie. En espérant que le deuxième tome me rendra plus accro... ;)
Wild Cards, Tome 2 : Aces High Wild Cards, Tome 2 : Aces High
George R. R. Martin   
George R. R. Martin est vraiment fort ! J'ai trouvé ce tome 2 à la médiathèque sans avoir lu le premier tome et j'ai vraiment adoré ! Pleins de personnages, tous plus loufoques, intriguant, puissant les uns que les autres ! Le style change également car il y a plusieurs auteurs sur ce livre, j'ai vraiment adoré !

par VoldeVie
Stage Dive, tome 1 : Rock Stage Dive, tome 1 : Rock
Kylie Scott   
Pour la science, j'ai lu beaucoup de livres dont je me pose encore la question : pourquoi ?! mais qu'est-ce qui m'a pris ?

La nouvelle génération ne se contente plus de bisous et d'élipses qui nous empêchent d'avoir tous les détails croustillants de l'acte (qui je le rappelle sont facilement disponibles sur le net). Le Young Adult ce n'était donc pas assez, on a créé le New Adult. Le but étant de voir évoluer des jeunes gens vers la vie d'adulte ; études, premier boulot, premières fois… O.K on voit bien le topo.

Commençons par les deux bons points :
• One point for the characters. Ils sont attachants, assez rapidement on se prend au jeu. Leurs dialogues sont réalistes et leur humour collent parfaitement bien à leur tranche d'âge.
• One point for the style of the author. Kylie Scott a une plume fluide qui rend le tout très addictif, percutant et bourré de peps. Elle donne de la vie aux pensées de Ev. avec beaucoup de réalisme.

Encore une fois, j'insiste sur ce mot 'Réalisme' car c'est bien ça qui m'a le plus gonflé. Elle a gâché son histoire parce que d'un côté, elle a une plume géniale avec le mordant qui accroche la lectrice et ses personnages qu'elle a crée avec amour ; mais en face, elle me colle des putains d'incohérences, juste WTF et crédibilité=0.
[Aucune surface solide n'a été maltraitée durant la lecture]

C'est d'une stupidité sans nom parfois, je n'avais plus la force de rouler des yeux. Je crois qu'en dehors du 'amoureux' en moins d'une semaine, c'est quand même la première scène de baise qui a eu le prix Mais-qu'est-ce-qui-m'a-pris-de-lire-ce-livre-et-pourquoi-je-continue-de-le-lire-bordel-de-mairde. Après le traumatisme de sa première culbute à l'arrière de la voiture au lycée, elle n'avait pas eu d'autres rapports. Elle est donc nerveuse. Normale. C'est donc pour ça qu'ils ont décidé de le faire juste au moment où ils reçoivent des amis chez eux, qu'ils montent à l'étage exprès en les laissant se démerder en bas avec les cartons de déménagements. MAIS BIEN SUR.

Bref, j'ai lu du New Adult.

par LLyza
Love so Life, tome 12 Love so Life, tome 12
Kaede Kouchi   
Sortie prévue au Japon pour le 19 Avril!


par Laure17
Nekromantia, Episode 1 : Le bouclier magique Nekromantia, Episode 1 : Le bouclier magique
Rose Berryl   
http://lesangdeslivres.blogspot.fr/2015/12/nekromantia-episode-1-le-bouclier.html


La couverture est très belle, simple et mystérieuse à la fois, ce qui nous donne envie de lire cette histoire.

Quand nous commençons cet épisode, nous sommes tout de suite un peu perdus, car nous ne savons pas réellement ce qui s’est passé auparavant et nous sommes directement implantés auprès de Mylvera, l’héroïne de cette histoire.
Rapidement, nous sommes pris dans des combats entre créatures fantasy et justement, quand nous en voyons certaines, ça nous fait penser aux jeux Final Fantasy avec ses nombreuses chimères.
Les luttes font rage et la magie est bien présente. Nous avons un peu de mal à savoir qui est qui, car nous rencontrons beaucoup de personnages d’un coup. Mais au fur et à mesure, nous arrivons à savoir et nous apprécions ce moment.
Nous sommes amusés de voir le caractère assez fort de notre héroïne et surtout, ce qui nous amuse le plus, c’est qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche et n’hésite pas à remettre en place des autres personnes d’un rang plus haut qu’elle.
La fin de ce premier épisode est bien amenée et nous avons hâte de lire la suite, car nous sentons qu’un évènement important va venir pointer le bout de son nez.


Est-ce que j’ai aimé cet épisode ?


L’histoire est très intéressante avec un personnage principal qui m’a fait beaucoup sourire. Ce que je trouve dommage, c’est que nous, lecteurs, n’ayons pas plus d’informations sur le passé et de ce fait, nous avons un peu de mal à rentrer dans l’histoire et à comprendre qui est qui.
Lucky Harbor, Tome 6 : Aveuglément Lucky Harbor, Tome 6 : Aveuglément
Jill Shalvis   
Un tome à l'image des précédents.
Simple mais plaisant à lire, le couple Josh/Grace est mignon.
Cependant, j'ai trouvé qu'il manquait un peu de piquant.
Le personnage d'Anna m'a beaucoup plû, et les habitants de lucky harbor sont toujours aussi loufoques.

par Adèle
Wild Cards, Tome 2 : Attirance & Indécision Wild Cards, Tome 2 : Attirance & Indécision
Simone Elkeles   
J'étais assez emballer quand j'ai commencé à lire ce lire mais je ne pensais pas être déçu comme ça.
[spoiler]A cause de la mort de Trey, tout c'est éterniser, chaque chapitres se répétaient pour moi jusqu'au trois dernier. Non mais Vic, faut être plus fort! le temps qui s'est écoulé entre la mort de Trey et sa prise de conscience de la fin était trop longue!! ok je veux bien qu'il soit perturbé, mais mon dieu!! j'ai failli arrêter ma lecture tellement j'en avais mare! Et Monica... Durant environ 20 chapitre elle dit "ohh Vic c'est pas de ta faute tu sais, ce n'était qu'un accident" mais elle ne ce décide pas de prendre sur elle et de dire que c'était vraiment pas de sa faute! que Trey se droguait et qu'en plus il l'a trompait??! Non non, c'est bien trop simple, il vaut mieux compliquer inutilement la situation, c'est bien mieux. Laissons Vic dans la dépression. Elle m'a énervé!!
Au début je compatissais pour son problème de santé, (j'ai moi même des problèmes de santé qui sont un peu dure à vivre par moment, on est limité en activité et forcé de faire super attention parfois à nos mouvements enfin bref, j'arrivais à m'identifier à elle)
[/spoiler]
La fin est bâcler. [spoiler] Comme je l'ai dit, durant une vingtaines de chapitres après la mort de Trey, tout ce répétait dans la tête de nos personnages. Et d'un coup de baguette magique, les voila enfin ensemble!

Le moment où Monica décide enfin de parler de son problème via une vidéo qu'elle envoie à tous ses amis, on en entend plus parler apès ça, on sait même pas comment réagissent ses amis. La ça aurait dut être développer.
Et je sais pas un prologue aurait était trop dure à faire?^^
Parce qu'on attend depuis le début qu'il se mettent ensemble et ce n'est qu'avec un seul petit chapitre de fin qu'on doit se rassasier? L'auteur n'a pas tout donner, c'est dommage.
[/spoiler]
J'ai aimé quand même retrouver nos héros précédents, j'avais adoré leur histoire (mais pareil, pas de prologue :,) )
Leçons d'amour, tome 3 Leçons d'amour, tome 3
Yuu Yabuuchi   
Entre les mauvais coups de Muse et les chagrins d’amour, la vie de notre héroïne va prendre un nouveau tournant !

Durant le voyage scolaire, Nao, bien décidée à oublier Kento dans les bras de Niimi, reçoit un appel paniqué de sa responsable : son scénario pour le concours de mangas n’est toujours pas arrivé! Manque de chance, la seule personne capable de l’aider n’est autre que... Kento ! Il est alors de plus en plus difficile de se mentir à soi-même et de renier ses sentiments...

par Laure17
Red Rising, Tome 2 : Golden Son Red Rising, Tome 2 : Golden Son
Pierce Brown   
Je crois que c'est bien la première fois que j'ai un rire aussi nerveux (pour ne pas dire hystérique ou désespérée) à la fin d'un bouquin. Nom d'un chien, monsieur Pierce Brown, je ne sais pas si je dois vous idolâtrer ou vous haïr pour le final de ce tome 2. Je me doutais qu'il allait se passer un truc. Ça se sentait à des kilomètres. Mais est-ce je m'attendais à un remake des [spoiler]Noces Pourpres [/spoiler]? Grand Dieu, clairement, NON.
Malgré un début un peu décalé, le tome 1 m'avait déjà largement convaincue sur le potentiel addictif de cette trilogie. Mais ce tome 2 ? Wow. Terrible. Je l'ai littéralement dévoré en comparaison. Contrairement au premier, on entre directement dans le feu de l'action, et pour ma part, n'ai pas décroché un seul instant (sauf pour aller dormir... décidément, c'est pénible d'être obligée d'avoir sommeil).
Et cette fin ? C'est abusé. Un tel suspense, ce n'est vraiment, VRAIMENT pas sympa (je râle juste pour le principe, parce que, encore heureux qu'il nous ait laissé sur un tel final, sinon ce ne serait pas drôle).
Bref, je relativise en me disant qu'il y a QUE 4 mois à attendre avant de pouvoir se jeter sur la suite. Parce que ça va être mon cas, dès qu'il apparaîtra dans ma ligne de mire, je m'élancerai vers le tome 3 en hurlant un cri de guerre. Ou un rire machiavélique, je n'ai pas encore décidé.

par Zinthia
Forget Tomorrow Forget Tomorrow
Pintip Dunn   
Je remercie les éditions Lumen – et tout particulièrement Emily – pour leur confiance. Avant même de recevoir ce livre, j’étais à peu près sûre d’une chose : j’allais l’aimer. Avec Forget Tomorrow, j’ai été comblée. Aussitôt reçu, aussitôt lu. En moins de 24h, il était englouti, même si j’aurais donné n’importe quoi pour prolonger l’instant ! J’ai clairement frôlé le coup de coeur.

L'histoire prend place dans notre monde, après l'Essor Technologique. À la veille de ses dix-sept ans, Callie trépigne d’impatience. Elle va enfin recevoir son souvenir du futur ; un souvenir décisif, qui déterminera le reste de sa vie. Passionnée de cuisine manuelle, elle espère se découvrir grand chef étoilé et entourée de sa soeur et de sa mère qu’elle aime tant. Mais le jour J arrive et lui dévoile un pan d’avenir terrible qu’elle ne s’explique pas. Ce futur remet en cause toute sa vie et fait d’elle une condamnée de prison. Enfermée dans les Lymbes, Callie se retrouve impuissante. Heureusement, elle recevra de l’aide de son ancien ami d’enfance, Logan, afin de rejoindre un monde où la fatalité n’est plus un frein à l’épanouissement. Malgré cette main secourable, de nombreux mystères planent autour de cette vision qu’elle a eue de son futur et la jeune fille devra mener l’enquête afin de comprendre. Peut-être qu’ainsi, elle parviendra à déjouer le Destin…

Dès les premières pages, j’ai embarqué dans l’univers, j’ai aimé Callie et l’histoire m’a balayé comme un raz de marée. Ça s’est goupillé assez facilement et je pense que le fait de ne pas avoir lu résumé a beaucoup aidé. C’est d’ailleurs la seule critique négative que j’aurais à faire. Je vous déconseille de lire ce synopsis. Mieux vaut découvrir l’intrigue soi-même, c’est encore plus grisant et on se sent aussi confus et surpris que Callie.

Le lecteur est guidé par un seul et unique leitmotiv : en savoir toujours plus. J’ai lu le livre en lui même vitesse grand V. Si ça n'avait tenu qu'à moi, il aurait été terminé en une poignée d’heures tellement j'ai adoré l'univers de Pintip Dunn !

La société qui nous est dépeinte est futuriste et repose sur des principes assez effrayants pour faire dresser les poils des bras. J'ai été choquée de voir à quel point la nature humaine est prompte à juger, voire même à condamner. Certes, Forget Tomorrow est un roman de pure fiction, mais quelque part, on est tenté de s’interroger. Ce qui arrive dans ce livre est susceptible d’arriver dans un futur lointain (si tant est que l’on ait un peu d’imagination). Depuis toujours, l'Homme cherche à avoir la main mise sur l'imprévu. Connaître l'Avenir de chaque individu permet de prévoir ce qui n'était pas prévisible avant. Mais heureusement, rien n'est blanc ou noir, tout peut encore changer...

Ici, le Destin a une valeur immuable et est considéré comme une réalité à laquelle on ne peut pas échapper. C'est bien souvent cruel, ça ôte à l'Homme sa capacité de choisir. Il n’a plus son libre arbitre. Le lecteur ne peut pas s'empêcher de se mettre à la place de Callie, l'héroïne, en se demandant si rester prisonnier de sa propre Destinée n’est pas un cauchemar en soi.

Callie est le personnage central et se révèle très intéressante à apprivoiser. Elle se montre avide de tout, curieuse d'emmagasiner le plus de belles choses possibles avec les yeux. Elle est « nature » et modeste ; elle possède une vision du monde belle dans sa simplicité, et se contente des choses que nous, nous ne prenons bien souvent pas la peine de regarder. Callie, c'est une fille qui ne ressemble à aucune autre, qui dévisage la vie à la manière d'une artiste. Et puis cette petite pointe d'égoïsme n'est pas pour me déplaire, car j'aime particulièrement les héroïnes imparfaites. Je me suis beaucoup attachée à elle, un fait rare quand on sait qu’en général, je préfère les personnages masculins dans les romans.

À mesure que l’intrigue progresse, les choses commencent à se complexifier. Callie se retrouve bien malgré elle au cœur d'un système extrêmement vaste. Difficile de mettre le doigt sur le méchant de l'histoire, car les rouages se soutiennent les uns les autres et forment un ensemble qui fait tourner le monde. Les potentiels « méchants » ne le sont pas tout à fait, car on comprend pourquoi ils agissent de la sorte. On finit par ne plus trop savoir sur quel pied danser. Les principes d'Avenir et de Destin donnent à réfléchir sur le sens de nos propres existences.

À 100 pages de la fin... c'est l'hécatombe, vraiment. Je suis tombée des nues. Je m'attendais à des révélations, c'est sûr, mais pas au point de rester ébahie de cette façon. Je n'avais rien deviné, rien imaginé à ce sujet, et c'était tellement bon que j'aurais aimé ne jamais terminer le livre. La plume de l’auteur, d’une fluidité remarquable, a permis de rendre cela encore plus addictif !

Puis la fin... Parfaite ! L'apothéose. Après nous avoir fait languir, Pintip Dunn nous offre une fin de tome digne de ce nom. Percutante, brillante... Une alternative à laquelle jamais je n'aurais pensé. Un pur délice ! En refermant l’ouvrage, je me suis demandé comment il serait possible de faire mieux avec le tome suivant. Car cette fin… pfffouaaa ! J’ai presque envie de vous la raconter tellement elle m’a laissée sur le popotin, mais je vais m’abstenir...

En résumé, c’est une excellente dystopie qui ne laisse pas tellement de répit. La conclusion m’a laissée comme une boule de nerfs. Tant de suspens, ça devrait être interdit ! Grâce à ses personnages attachants et à son intrigue à donner des frissons, Pintip Dunn signe un premier tome de saga plus que réussi. Je me languis de connaître la suite.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/dystopie/forget-tomorrow-tome-1-pintip-dunn