Livres
600 436
Membres
683 845

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sans cœur, Tome 1 : Sans cœur



Description ajoutée par Fannyanka 2017-03-29T20:18:57+02:00

Résumé

« Ça t'intéressera », lui a-t-il dit avec assurance. Abigael se voit proposer un étrange marché par le beau et inquiétant Ciaràn Mordret. En acceptant sa proposition, elle pénètre dans le somptueux et très étrange manoir de la famille. Mais le manoir n'est pas la seule chose bizarre qui règne derrière ses murs. À mesure que ses sentiments grandissent pour le jeune homme, Abigael comprend très vite que le comportement atypique de Ciaràn cache un lourd secret qui bouleversera sa vie.

Si vous avez aimé la famille Mordret dans Escorte-moi, venez découvrir l'un de ses membres les plus troublants.

Afficher en entier

Classement en biblio - 563 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par mamaille 2017-08-24T12:52:24+02:00

Ne suis-je pas le parfait spécimen d'un monde qui se délite, le fruit d'une consommation débridée, où le sexe devient un concept à la mode, où le SM se glisse dans le dernier best-seller, où l'alcool devient un jus de fruits du matin, où le meurtre passe à la télé tous les soirs, où les tueurs en série ont plus de fans que des chanteurs célèbres ? Je suis le symbole de la décadence de notre civilisation, Abigael, et je fais de toi le fer de lance de mode de vie.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Troublant, addictif, ensorcelant, déroutant ! Je n'ai pas pu le lâcher, une envie incessante d'en savoir plus. Je l'ai lu en une seule journée. Cette histoire est trop envoûtante. Ciaràn a réussi à me troublée plus que de raison malgré ce qu'il est ou justement à cause de ce qu'il est. Un roman à lire absolument !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Chaarliie 2022-06-01T21:23:19+02:00
Diamant

Sans cœur et le 5ème livre que je lis d'Angel Arekin. Je ne vous cache pas que durant les premiers chapitres j'avais peur que ce livre soit ma première déception de cet auteur. Finalement, ça n'a pas du tout été le cas, bien au contraire, il figure désormais parmi mes deux plus grands coup de cœur.

Pour reprendre le contexte :

Abigael est étudiante quand elle rencontre Siaràn. Le jeune homme de 21 ans est atteint de graves troubles psychiatriques, pour vous la faire courte : c'est un sociopathe. Et comme tous les sociopathes, il y a toute une palette d'émotions humaines à la quelle son cerveau est insensible, telles que la peur, la joie, l'empathie, la culpabilité et même l'amour. Doté en revanche d'un égo démesuré, Siaràn a besoin de garder le contrôle sur tout. Ce qu'il veut, c'est qu'Abigael lui appartienne corps et âme sans compromission. La jeune femme quant à elle a désespérément besoin d'attention et de sentir qu'elle compte, c'est ce que lui offre Siaràn en public, en échange de sa personne.

C'est donc une relation complexe qui qui débute entre eux et qui va être davantage corsée par les sentiments qu'Abi va se mettre à éprouver rapidement pour le jeune homme. Des sentiments qu'il ne peut lui rendre, étant lui même incapable de les ressentir et ne pouvant que les intellectualiser sans réaliser leur poids.

Bon honnêtement, j'ai eu un peu de mal avec Siaràn au tout début : je me demandais sincèrement comment Abi pouvait s'accrocher et même s'attacher à lui, malgré tout ce qu'il lui apportait tant au niveau matériel qu'émotionnel... Sieràn est un personnage d'une froideur incomparable, égocentrique, égoïste et sans l'ombre de scrupule. Il a blessé Abi plusieurs fois sans remord ni culpabilité. Bon on peut essayer d'excuser son comportement par sa maladie qui le rend imperméable à certaines émotions et qu'il ne comprend pas, mais Siaràn est dotée d'une grand intelligence, capable d'assimiler les comportements et les émotions qu'il observe chez les autres. Ont peut facilement en conclure que même si il n'a jamais été triste, il peut reconnaître cette émotion qu'il a dû observé chez d'autres et il doit savoir quels comportements peut provoquer ce sentiment. Malgré ça, il se montre extrêmement dur avec Abi au début, principalement parce qu'il est trop égoïste pour se soucier d'émotions qu'il ne ressent pas. Je ne parle même pas de sa famille qui est aussi glaciale et malaisante que la pathologie de Siaràn.

Abi, très courageuse et très amoureuse, va s'accrocher dans l'espoir de lui faire ressentir quelque chose.

J'ai savouré leur aventure, j'ai adoré leur évolution. J'ai vécu leur histoire au même rythme qu'Abi, partageant à la fois ses espoirs et ses peines. Comme elle je me suis laissée piégée par Sieràn et je suis tombée totalement amoureuse de ce personnage. Mais je suis particulièrement fière de Abi, de son comportement des plus dignes face aux nombreuses piques blessantes qu'elle essuie de Sieràn mais également qu'elle ne lui cède pas de terrain lorsqu'il dépasse les bornes.

J'ai vraiment trop hâte de commencer le second tome, c'est juste dommage qu'Angel Arekin ne nous ai pas laissé présagé de la suite dans les dernières lignes du tome 1.

Je recommande

Afficher en entier
Diamant

Pfiou, ce roman a été un véritable coup de cœur !

Je recherchais un roman avec un protagoniste aux tendances psychopathes/sociopathes, et je crois que je n’aurais pas pu mieux tomber. Le travail de recherche de l’écrivaine sur cette pathologie a dû être monstrueuse pour nous façonner un personnage aussi (im)parfait, à tel point qu’il semblait tellement réaliste. J’ai été à la fois intriguée et passionnée par Ciaràn, ayant toujours eu cette fascination des tueurs en série et autres personnalités détonnant du système, comment ne pas l’être ?

Commençons par le personnage d’Abigaël, au début c’est une jeune fille qu’on découvre avec un énorme manque de confiance en elle, avec un besoin d’attention tellement élevée qu’elle est prête à tout pour sortir avec le premier voulant d’elle. Au fil du livre et de ses sentiments qui évoluent envers Ciaràn, elle change considérablement. Il lui a promis dès le début qu’elle changerait, et ça n’a pas manqué. A la fin, c’est une véritable jeune femme, qui sait se rebeller quand il le faut et affirmer son point de vue. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce personnage, bien qu’elle ait pu être vachement niaise à certains moments, et accepter des choses qu’on pourrait juger d’inacceptables, je la vois au début comme une page blanche, sur laquelle Ciaràn dessine ce qu’il veut pour en faire sa plus belle œuvre d’art.

La famille Mordret, c’est vraiment une réplique de la famille Addams en plus moderne. Tous les membres sont tellement étranges ! D’ailleurs ce qui m’a, je pense, le plus déçue dans ce livre c’est que certains personnages n’ont été que survolés, alors qu’ils me semblaient tellement intéressants à éplucher. Mais honnêtement, c’est une brindille parmi tout ce tas de bonnes choses.

Pour l’histoire d’amour, clairement : c’en est une pour Abi, mais certainement pas pour Ciaràn. On se demande du début si il va finir par tomber amoureux, mais c’est une dark romance et ça ne change pas, il est bien incapable de se fondre aux normes humaines. Je ne sais pas si j’ai été déçue ou plutôt conquise par ce choix de l’auteure, parce que si finalement il était tombé amoureux, ça n’aurait pas vraiment concordé. Du coup ce manque ne m’a pas dérangée plus que ça, au contraire, on peut apprendre qu’il y a tout un tas d’autres façons d’aimer quelqu’un sans forcément être amoureux, même des façons glauques et tordues...

Normalement je commence toujours par parler de la plume de l’auteure, mais c’est avec ça que je termine. Honnêtement, je considère qu’un roman où je dois chercher des mots dans le dictionnaire est un roman parfaitement bien écrit, car tout semble plus riche. Ça concorde finalement avec l’univers que nous explorons, un univers à la fois sombre, fascinant et pompeux. Bref, je crois que de tous les livres que j’ai pu lire, l’écriture d’Angel est bien la plus belle, et rien que pour cette raison, je risque de lire plusieurs de ses autres romans ! (Notamment le tome 2, qui, si j’ai bien compris est du point de vu de mon sociopathe préféré)

Afficher en entier
Argent

Angel Arekin nous offre donc une intrigue réfléchie et bien menée, animée par des personnages hauts en couleurs que l'on quitte à grand regret. Décalé, décapant et captivant,ce roman est un vrai coup de cœur, que je relirai avec grand plaisir ! Fluide,tantôt caustique, la plume de l'auteur rend l'aventure trépidante, et distille une tension habilement maintenue, ce qui fait de cet ouvrage un roman dangereusement addictif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par emelinem 2021-11-01T15:19:00+01:00
Argent

Je remercie les éditions BMR pour l'envoi de ce service presse.

Une très bonne lecture !

Une romance qui m'a clairement sortie de ma zone de confort, moi qui ne lit que très peu de dark romance : j'ai été complétement happé par celle ci !

Le point le plus important dans ce roman, c'est la plume de l'auteure ! Elle est entrainante, fluide et agréable à lire !

L'histoire est quant à elle, prenante, addictive et bien écrite, l'amour flirte avec la folie et on tourne les pages sans pouvoir s'arrêter !

Les personnages sont bien construits et touchants chacun à sa façon ! J'ai bien aimé l'évolution de notre héroine dans cette histoire car on la voit vraiment prendre confiance en elle !

J'ai passé un bon moment avec ce roman !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilice14 2021-10-01T17:14:20+02:00
Or

Ce roman ne pourrait pas être plus éloigné des romances classiques que j'ai jusqu'ici eu l'occasion de lire. Ici, pas de héros beau gosse torturé, ni de bad boy adorablement affreux. Non, ici, on rencontre Ciaràn, un jeune homme tortueux, froid, manipulateur, incapable d'aimer, et obsédé par une jeune femme recherchant l'amour. De son côté, Abigael est une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle, et cherche désespérément l'amour de ses proches pour se sentir exister. Une description pas très flatteuse, ni pour l'un ni pour l'autre, mais oh combien près de la réalité. Ces deux jeunes gens vont se rencontrer lorsque Ciaràn va rejoindre le lycée que fréquente Abi, et elle va de suite être attirée par lui, le beau gosse qui semble se faire aimer de tous en un claquement de doigts. Sauf que lorsqu'elle va chercher à en savoir plus, elle va découvrir le sombre secret qu'il cache, et se laisser embarquer dans une histoire compliquée.

Très honnêtement, Ciaràn ne m'a pas vraiment fait rêver, tout ce qu'accepte Abigael par amour m'a profondément dérangée, et je me suis plus d'une fois interrogé sur la santé mentale de notre héroïne. Elle accepte l'impensable, et Ciaràn est vraiment flippant quand il se laisse voir tel qu'il est réellement. Ceci dit, c'est aussi là qu'on arrive à comprendre l'ampleur de la capacité de manipulation de Ciaràn, qui parvient à isoler Abi, et lui faire tout accepter. De plus, la manière qu'a eu l'autrice d'aborder la santé mentale de son protagoniste a vraiment beaucoup apporté à l'intrigue. Quoiqu'elle aborde des sujets qui pourraient flirter avec le malsain, elle parvient à faire naître un attachement pour ses personnages, et l'envie de les voir s'épanouir dans une histoire heureuse, qu'on sait pourtant inenvisageable.

Au final, j'ai fini par ressentir de la compassion pour Ciaràn, qui subit plus qu'autre chose sa condition mentale, ainsi que sa famille qui ne lui facilite pas la vie. Et même si j'hurlerais à Abi de fuir à toutes jambes cette relation si je l'avais en face de moi, j'étais à fond avec elle lors de ses moments de doutes. La jeune fille naïve du début laisse place à une jeune femme forte qui parvient à "s'imposer" dans cette relation compliquée.

En bref, encore une auteure tout simplement incontournable pour moi, et même s'il faut avoir le cœur bien accroché par moment, l'immense qualité de la plume est à elle seule une raison de découvrir les romans de l'auteure. Ce premier tome envoûtant m'a laissée sur ma faim, et j'attends de lire le tome deux pour voir si pour moi l'essai est transformé. Il m'a manqué un tout petit quelque chose lors de ma lecture, et je pense que le deuxième tome, du point de vue de Ciaràn, parviendra à combler ce manque. Donc, à très bientôt pour mon avis sur le deuxième 😉

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melodie-26 2021-07-12T17:22:25+02:00
Or

Suivez-moi sur La Passionnée, sur Facebook: @LaPassionDesLivres

Sans cœur – Angel Arekin

Ok… Cette histoire vous coupera littéralement le souffle… Une dark romance INDÉFINISSABLE! Addictive, déroutante et absolument… irrésistiblement sensuelle.

« Elle n’avait pas encore conscience qu’il n’existait qu’un seul prédateur pour elle… »

Abigael peut-elle vraiment refuser le marché que lui propose Ciaràn Mordret, le nouveau venu de son collège? Cet homme, (oui oui, on parle bien d’un homme ici), est tout simplement magnétique… « un quotient sexuel défiant toute concurrence ». D’un seul regard, elle sait qu’elle ne pourra rien lui refuser. Elle se sent tellement seule, tellement vide.

« Je dois être exagérément égocentrique ou alors aveuglée par mon obsession de ne pas finir toute seule sans avoir connu la sensation d’être vivante. Je suis terrassée par cette idée d’être morte à l’intérieur, toute ridée et fripée. Je veux vivre… Je veux sentir cette vibration, ce sentiment de liberté, de passion, de violence. »

Alors, lorsque Ciaràn lui proposera… tout ce qu’elle désire, comment lui dire non? Un marché unique en son genre, toutefois. Un marché où elle devra lui faire une confiance aveugle, lui offrir absolument tout : elle.

« -Quel marché? je bredouille d’une voix faible qui ne me ressemble pas.

-Je vais te donner ce que tu désires. Je compte faire de toi le centre d’attention… Mais je me demande jusqu’où tu es prête à aller pour satisfaire ce vœu. »

Et tout va très rapidement à la suite de son accord. Abigael doit apprendre à connaître l’homme et son… besoin de contrôle. Son obsession. Elle doit à tout prix éviter de tomber amoureuse de lui, mais comment fait-on pour empêcher les sentiments de grandir? En embarquant dans cette histoire, elle réalise également qu’elle rentre dans une famille différente. (Bon, ne se gênons pas et avouons-le franchement : ils sont cinglés.) Elle le sait : « Je suis dans une famille de fous! » et elle devra affronter leurs secrets.

Ciaràn est bien différent des autres, très atypique. Lorsqu’il lui demande d’être franche, d’être honnête, elle ne se gênera pas pour lui dire ce qu’elle pense de lui :

« -Tu es… égoïste, imprévisible, arrogant, mais aussi étrangement rassurant, présent. Tu es brillant. Tu attires tous les regards. Tu sais faire naître l’engouement, la déférence. Les autres t’admirent et te craignent d’une certaine manière. Tu sais être doux, mais je n’arrive pas à savoir si cela fait partie du jeu auquel tu te prêtes. Tu es un excellent menteur, même si j’ignore parfois jusqu’où tu pousses tes mensonges. Je me demande quelques fois si j’en fais partie... »

Alors, lorsque la vérité éclatera, elle fera TOUT pour le comprendre… et, par le fait même, en apprendre davantage sur elle-même. Sur ce qu’elle aime, sur ce qu’elle désire, vraiment.

« C’est un trouble de la personnalité qui se caractérise, entre autres par une capacité limitée à ressentir certaines émotions. Ces personnes peuvent avoir des comportements de prédation et parfois de violence, soit par manque d’empathie, soit par narcissisme…. Les sociopathes ont en horreur de devoir se confronter aux normes de la société, ils trompent, ils mentent, ils sont irritables et parfois agressifs, ils n’ont aucun remords lorsqu’ils font souffrir quelqu’un parce qu’ils ne ressentent pas sa souffrance… Les sentiments des autres leur importent peu. D’après les psys, je fais partie des éléments à risque. Je suis comme une bombe à retardement… »

Notre personnage masculin est complexe (le mot est simple, surtout si vous avez lu la citation précédente). Je ne veux pas trop vous en dire, vous laissez les intrigues, mais wow, quel personnage. Je compare facilement cette histoire avec les Somber Jann de Cynthia Havendean.

« -Je ressens des émotions, Abigael, elles sont juste différentes. Ma façon de concevoir le monde et les gens est inhabituelle. Je n’ai pas de barrière, de honte, de culpabilité, mais cela ne signifie pas que je n’éprouve rien. »

Notre personnage féminin principal, Abigael, deviendra tellement plus forte au fil de notre lecture, tellement déterminée. Je sais qu’une partie, de tout cela, faisait déjà partie d’elle-même, de sa personnalité, mais sa fougue, son aisance dans ce milieu de « fous », est impressionnante, sa façon de réagir et de s’y intégrer. Par ailleurs, j’ai aimé son courage et sa détermination face à la vérité, elle ne se laissera pas marcher sur les pieds et elle a une confiance aveugle en Ciaràn.

« -Tu ne serais pas là si tu voulais une autre fille. Ce que tu aimes chez moi, c’est ma capacité à te comprendre, t’aimer et te résister.

-Ce que j’aime? s’étonne-t-il, un sourcil levé.

-Tu as bien entendu. »

Sincèrement, je ne sais pas si je qualifierais cette histoire seulement de douce romance… Sous la surface, il y une bonne dose de dark : sombre, risquée, sanglante et terriblement passionnante. Une histoire surprenante, ORIGINALE et tellement entraînante. Alors, attention, ce roman est pour un public averti. Cette histoire porte bien son titre : Sans cœur. Mais il y a tellement plus : il y a une passion intense, une obsession obscure…

Angel Arekin a une plume MAGNIFIQUE, surprenante, MARQUANTE, traumatisante et totalement BOULEVERSANTE. Tous ses personnages sont tellement envoutants, ils sont poignants. J’ai été totalement ensorcelée par le monde dans lequel l’auteure nous entraîne.

« Une seule œillade peut-elle susciter une sensation aussi forte et rapide, presque tactile? »

Une romance DÉROUTANTE, étonnante. Une dark romance comme on voit peu, puisqu’on se jette littéralement dessus. Cette histoire est tout simplement EXTRAORDINAIRE, originale ET… à lire absolument. MAIS attention aux cœurs sensibles… 16/10

Merci pour ce déroutant service presse! #Sanscoeur #NetGalleyFrance

Résumé:

Abigael se sent quelconque et tente en vain d’attirer le regard des hommes, quitte à passer pour une fille facile. L’arrivée de Ciaràn Mordret dans son quotidien va changer la donne, et son étrange proposition bouleverser tous les repères de la jeune fille. À mesure que ses sentiments grandissent pour le beau et ténébreux Ciaràn, Abigael comprend que son comportement atypique cache un lourd secret.

C’est sa vie entière qui peut basculer si elle choisit de rester avec lui…

SANS COEUR est une fiction dark qui n’entre pas dans les codes de la romance classique : romance y rime avec violence, séduction avec soumission, et certaines scènes peuvent surprendre les lectrices non averties.

Afficher en entier
Diamant

Ce roman m’a retournée tellement il est intense, sombre et addictif. Il se dévore, nous entraîne dans un univers étonnant et explosif.

Faire la rencontre de Ciaràn (prononcé Kiaràn) n’est pas de tout repos. C’est un personnage atypique, captivant, très intelligent et charismatique. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. D’un côté il peut être manipulateur, colérique, cynique et dangereux, de l’autre il sait se montrer doux, aimable et attentif. Sa complexité suscite énormément l’intérêt.

Abigael est une jeune femme très intrigante. Elle a constamment besoin d’attention pour combler son manque de confiance en elle. Intelligente, perspicace et sachant tenir tête à Ciaràn, elle se montre parfois trop naïve face aux paroles de notre protagoniste masculin. Pourtant, au fil de ma lecture, elle s’est révélée beaucoup plus intéressante qu’on ne le soupçonnerait.

C’est la rencontre de deux univers diamétralement opposés et qui pourtant sont complémentaires. Ils ont besoin l’un de l’autre pour exister. Ciaràn réveille les capacités enfuies d’Abi, il la révèle et elle l’adoucit à sa façon.

Leur relation est malsaine, dure à suivre et malgré tout, elle est addictive et il y a une part de lumière même dans les moments les plus sombres..

L’auteure a fait des recherches pour nous fournir un récit aussi bien construit et envoûtant. La psychologie des personnages est, encore une fois, extrêmement bien travaillée. J’ai parfois eu l’impression qu’ils étaient réels, à portée de mains.

Encore une fois, Angel Arekin a su me captiver et m’emmener dans son univers. Elle manie les mots avec habileté et provoque de puissantes émotions. C’est une dark romance très addictive et qui vaut vraiment le détour. Oublier tout ce que vous pensez connaître et laissez-vous submerger par la vague destructrice qu’est ce roman.

Je n’ai qu’une hâte, lire le tome 2 et replonger dans cette intrigue qui m’a fait ressentir mille et une émotions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rebellev 2021-05-12T01:43:06+02:00
Argent

Je ne suis même pas certaine d’avoir aimer ce roman. J’ai beaucoup mais beaucoup aimé l’anti-héro sociopathe! C’est un vrai pas une fake comme on voit souvent et ou ils deviennent subitement des amoureux transis !! Non lui est déranger de déranger lol. Puis Abby un peu niaiseuse qui entend ce quelle veut entendre. Tellement accrochée sur lui qu’elle accepte tout et veut absolument me changer. Elle est même prête à faire semblant afin de vivre son histoire à l’eau de rose.

Des parents qui tout d’un coup deviennent fou, une belle famille qui se compare à la famille Adams ... on dirait presque une roman fantaisiste. Je sais ce qui m’a manqué!!! De la normalité afin de rendre le tout crédible.

Donc ok ok j’ai aimé ce roman mais en même temps non. Awww j’ai attrapé le syndrome des Mordret.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Juliellia 2021-04-15T15:16:01+02:00
Or

Très bonne lecture pour ma part, j’aime bien quand Angel Arekin se dirige vers le côté sombre, elle sait captivé son lecteur.

On se prend tout de suite d’attachement pour Abigael, on ressent les mêmes choses qu’elle aussi bien de douleur, de bonheur ou de son côté « obscur » qu’elle découvre au fur et à mesure.

Malgré le manque de sentiment et d’empathie de la part de Ciaràn, on s’attache à lui et à travers Abigael on le « comprend » à sa manière à elle. Malgré ce qu’il prétend et ce qu’il est on se rend compte qu’il aime à sa manière Abigael.

Il lui fait découvrir des parts d’elle qu’elle ignore complètement, et qu’elle ce voit aimé.

Par contre je n’ai pas très bien compris le personnage de Declan. Ou peut-être que je n’ai pas su le comprendre car je savais que le tome suivant était dédié à lui. En espérant que j’arrive à y voir plus clair dans le 3ème tome.

Très bonne lecture, j’ai passé un bon moment.

Place à Declan maintenant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stonefield 2021-02-14T01:48:04+01:00
Or

Après avoir lu « hidden desire » qui était une lecture un peu mitigée, j’avais hâte de découvrir un peu mieux le personnage de Ciaràn et malgré son côté froid et manipulateur je n’ai pas été déçue une seule minute, j’ai d’ailleurs préféré son personnage à celui de son frère ! Le personnage d’Abigael est très intéressant lui aussi j’ai aimé retrouvé son point de vu tout au long du roman et ses échanges animés avec Declan . C’est une dark romance très addictive et j’espère que le second tome sera du même niveau !

Dans la même thématique je conseille « l’amour fou » de Celia Aaron ❤️

Afficher en entier

Date de sortie

Sans cœur, Tome 1 : Sans cœur

  • France : 2017-08-23 (Français)

Activité récente

Cicia le place en liste or
2022-04-25T10:58:10+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 563
Commentaires 83
extraits 26
Evaluations 192
Note globale 8.44 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode