Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Saphyrea : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
The Generations, tome 1 : Alive The Generations, tome 1 : Alive
Scott Sigler   
Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com
Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2016/02/the-generations-tome-1-alive-ecrit-par.html

Je tiens à remercier les éditions Lumen ainsi qu'Emily pour l'envoi du roman et pour leur confiance !

Je ressors de ce roman complètement conquise. Il n'y a pas de mot assez fort pour décrire ce que j'ai ressenti durant ma lecture. Il faut juste savoir que je n'en suis pas ressortie indemne et que je pense aller hiberner jusqu'à-ce que la suite sorte ; oui, c'est ce que je vais faire ahah !

Dans le colis contenant le livre se trouvait également un dossier presse avec toutes les informations sur l'auteur, l'histoire, etc... et j'y ai lu que Scott Sigler était décrit comme un mélange de Chuck Palahniuk et Stephen King. Je ne connais pas le premier mais j'ai déjà entendu beaucoup parler des romans de Stephen King, certains adaptés au cinéma.
Malheureusement, j'en n'en ai jamais lu car on m'a toujours dit qu'ils se rapprochaient de l'horreur et ce n'est pas vraiment le genre livresque que j'affectionne le plus. Mais en ayant lu Alive, je me dis que je pourrai y remédier et me laisser tenter par un de ses romans.

J'ai donc fort apprécié l'écriture de Scott Sigler qui est des plus plaisantes à lire. Il jongle avec nos émotions et manie les mots avec brio. Les descriptions étaient vraiment complètes et ajoutaient beaucoup de réalisme à l'histoire.

Comme je l'ai dit précédemment, je ne suis pas une grande fan de l'horreur. Il y en avait dans le livre, certes, mais je n'ai pas trouvé que c'était trop excessif ; il n'y en avait pas à chaque page. Et même quand il y en avait, les phrases n'étaient pas tournées pour que nous soyons effrayés mais plutôt angoissés. Et de toute manière, que serait un thriller sans un peu de piquant ?

L'histoire nous prend bel et bien à la gorge dès les premières lignes ; j'avais énormément de mal à m'arrêter de la lire. Le résumé à lui seul est déjà très prometteur alors imaginez quand on se plonge enfin dans le roman. C'est tout bonnement magique !

Nous suivons donc Em, une jeune fille de douze ans qui en paraît plutôt dix-sept, qui se réveille dans un sarcophage. Elle ne sait pas ce qu'elle fait là et ne se souvient plus de son passé mis à part le fait que c'est son anniversaire. Elle finit par réussir à se libérer de son cercueil pour découvrir onze autres sarcophages autour d'elle. Certains sont vivants, d'autres morts.
Étant donné qu'elle est la première à être sortie, Em prend la tête du groupe d'adolescents et ensemble, ils vont essayer de trouver de quoi boire et se nourrir, et pourquoi pas d'autres survivants. Mais la question qui revient sans cesse dans leur tête est : comment se sont-ils retrouvés là ?

Em (ou Savage) est pour ainsi dire le personnage féminin que j'ai le plus adoré. Elle reste forte comparée aux autres qui sont terrassés par la peur. Elle est courageuse, intuitive et a un caractère bien trempé ; c'est ce que j'apprécie beaucoup chez une personne. Même si elle commet quelques erreurs, elle le fait pour protéger son « peuple ». Si j'avais dû choisir un personnage à incarner, je l'aurai choisie elle.
Tous les autres personnages ont leur caractère à eux. Parfois on les aime et parfois non. Il y avait vraiment de tous les genres : petits et grands, costauds et maigres ou encore blancs et bronzés. Ensemble, ils formaient une grande famille. C'est quelque chose qui m'a énormément plu !

La couverture est ce qui m'a attirée en premier lieu. Elle est juste sublime ! Elle correspond tout à fait à l'histoire je trouve, et la jeune-modèle qui représente Em est très jolie. Globalement, elle est très fidèle au roman et très agréable pour les yeux.

Je suis une grande fan de thriller et pour être franche, je pense qu'Alive a atteint le sommet de ma pyramide des coups de foudre de l'année 2016 ! Je n'ai vraiment rien à redire dessus. Il est juste parfait.

Conclusion : un énorme coup de foudre pour moi ! Si vous aimez les thrillers, alors ce roman est fait pour vous ! Personnellement, je le considère comme LE livre de l'année. Et si je devais vous donner un petit conseil : lisez-le à tout prix !
The Generations, tome 2 : Alight The Generations, tome 2 : Alight
Scott Sigler   
http://papillonvoyageurbloglivresque.weebly.com/chroniques/the-generations-tome-2-alight-scott-sigler

Alight est le tome 2 de la trilogie The generations dont le tome 1 est plus couramment appelé Alive. Je remercie sincèrement les éditions Lumen pour ce deuxième opus tant attendu et, ma gratitude est dirigée plus particulièrement envers Emily pour sa confiance ! Enfin, trêves de bavardages, ce super parpaing de 568 pages sort aujourd'hui et si vous ne l'attendiez pas spécialement avec impatience, moi je peux vous assurer que vous passez à côté de quelque chose ! C'est un énorme coup de foudre !

JE PRÉCISE QUE CETTE CHRONIQUE CONTIENT DES SPOILERS SUR LE TOME PRÉCÉDENT.

Comme vous vous le rappeliez sans doute, à la fin de Alive, les protagonistes se voient confrontés à quelque chose de tout nouveau : Omeycan. Cette planète, qu'ils ont décidé de rejoindre avec beaucoup de chances pour semer les Adultes, leur réserve bien des surprises ! Oubliez ce que vous avez connu avec le premier tome parce que dans cette suite, vous êtes plongés au cœur de la jungle où chaque détail est important. Entre les nouvelles créatures dangereuses qu'ils rencontrent et la soif de guerre d'un religieux extrême, nos héros ne vont pas chômer...

Le début du roman vous fait pénétrer directement dans l'histoire. Un commencement identique au tome antérieur. Em est coincée dans un cercueil. Mais évidemment, pas dans le même contexte... Sans spoilers, puisque c'est dans le résumé du bouquin, je peux vous dire qu'ils ont bien atterri et qu'alors, l'heure est venue de bâtir un endroit où vivre. Pour cela, ils doivent connaître leur terrain puisqu'ils n'en sont qu'à sa découverte. Je trouve que, dès les premières pages, Scott Sigler nous propulse dans son univers avec aisance, tel que j'ai eu l'impression d'avoir débuté cette suite automatiquement après Alive, ce qui n'est pas le cas... J'ai découvert cet univers il y a quelques mois. Néanmoins, si avec le premier opus, il m'a été facile de lire la moitié en une soirée, avec celui-ci, ça n'a pas du tout été le cas. Pas que j'ai moins aimé... Que du contraire ! Selon moi, Alight dépasse largement Alive, alors que d'habitude, on a tendance à être déçus des suites. J'ai seulement mis plus de temps à le lire parce qu'il est tellement intense en émotions qu'il nous faut énormément de temps pour s'en remettre (puis, j'ai l'école, les corrections de mon propre écrit... mais ça au pire, on s'en balance!). Quoiqu'il en soit, qu'il se lise vite ou pas, ce bouquin est une bombe intersidérale.

Le scénario tient la route et suit bien la logique de tout ce qu'on a appris avant. Sauf que maintenant, il n'est plus temps de chercher une sortie, de s'enfuir, de survivre dans un bâtiment... Ici, Em et ses amis sont largués en pleine nature, sur le sol d'une planète dont ils ignorent tout. Personnellement, j'ai trouvé leur arrivée similaire à celle de Clarke et ses amis dans The 100, ça avait la même badassitude. C'était magnifique, excitant... On se met à leur place, on a tellement envie de connaître tous les mystères d'Omeycan. Rien ne paraît incohérent, c'est calculé de A à Z. Au final, dans Alight comme dans Alive, il ne se déroule pas énormément de jours, il n'y a pas tant que ça de profondeur dans le temps. Pourtant, tout s'enchaîne tellement vite avec une écriture fluide et déconcertante qu'on y prête pas attention.

On lit, on savoure et c'est tout.

Il est évident que je tenais à vous souligner un éléments bien précis : La plume Sigler. Pour certains, elle n'aura rien de spécial mais pour moi... C'est une écriture simple mais tellement prenante à la fois. Dès que je lis une phrase de cet auteur, je ne suis plus sur la planète Terre, je suis complètement ailleurs. Emportée dans les tourments de son univers, dans le sadisme de ses idées. Ô oui, c'est un écrivain sadique, très sadique. J'ai beau adoré ce monsieur et son écrit, j'ai envie de lui lancer sur la tête (en toute gentillesse, bien sûr). Je ne vous spoilerai pas mais j'aime ce livre autant que je le hais, à cause d'un seul événement. Faut le faire. Aussi, nous avons affaire, encore une fois, à un suspense haletant, coupant le souffle du lecteur. Vous avez l'impression que vos chouchous sont en sécurité, qu'ils ne leur arrivera rien car ce sont les principaux mais retenez bien : Scott Sigler n'a pas de pitié. Il n'hésitera pas à accélérer vos battements de cœur en même temps que celui de ses personnages, il n'aura aucun scrupule à vous embourber dans le plus grand des stress. Et vous vous demanderez à plusieurs reprises : MAIS POURQUOI ?, ce à quoi je vous réponds immédiatement pour ne pas vous laisser dans le flou : PARCE QUE SCOTT SIGLER. Ce livre tire sa plus grande force de là ; le fait que tout est imprévisible et que même vos hypothèses peuvent se retourner contre vous. Dans ce tome-ci, l'auteur a exécuté un coup de maître magistral qui m'a tout simplement bluffée.

Si je commence à vous parler de tous les personnages, la chronique risquerait de faire un roman entier et vous finiriez par vous ennuyer. Je ne vais pas m'étaler sur beaucoup de personnages, seulement quelques principaux. Em est la narratrice, une protagoniste avec laquelle j'ai eu un peu de mal dans le tome 1, bien que je l'ai quand même aimée dès la première page. Dans cette suite, elle se révèle beaucoup plus différente et contient plus de responsabilités. Des erreurs, elle en fait, comme tout le monde. Mais j'ai adoré cette fille dans le tome 2. Toujours prête à tout pour sauver son peuple, quitte à partir tête la première au cœur de la jungle pour ramener à manger ou combattre les ennemis. Audacieuse et tenace, Em est une adolescente que j'admire beaucoup. O'Malley a énormément changé, je l'ai vu d'un autre œil, surtout au vu de quelques vérités confirmées au fil du roman à son sujet. C'est une personne qui, de base, ne m'avait pas marquée. Dans ce tome-ci, soyez-en sûrs que je m'en rappellerai : il a révélé qui il était vraiment. Et c'est un personnage plus complexe que ce que je croyais, bien qu'il reste aussi « mignon et silencieux » qu'avant leur départ sur Omeycan. Bishop aussi a eu son lot de changement et mon amour pour lui n'a pas changé. Em et lui se rapprochent de plus en plus et on le voit différemment. Je pense que chaque individu de ce livre grandit d'une manière ou d'une autre. Par contre, Spingate, j'ai appris à la détester littéralement. Étant une protagoniste que j'appréciais un minimum avant, dans cette suite, je ne pouvais plus me la voir. Son caractère m'horripile, je ne l'aime absolument pas. J'ai aussi découvert que je haïssais un personnage très fort : Aramovski. Dans Alive, il était déjà lourd mais alors ici, j'aurais bien transpercé le livre de mes mains pour lui défoncer la tête. Voilà, c'est dit. Séquence assez cash, je sais, mais je me demande quand même bien qui peut apprécier ce garçon...

Pour conclure cette chronique, sachez que j'ai eu beaucoup de mal à refermer la dernière page de ce livre. Il se passe un événement tellement... inattendu ? J'ai éclaté en larmes, c'en était trop. J'avais une impression, durant ma lecture, que quelque chose clochait. C'est comme si ça me pesait au ventre... « Je sens qu'un truc va arriver ». BOOM. Explosion. Scott Sigler nous offre la preuve concrète qu'il est un psychopathe impitoyable, non sans nous avoir bercé quelques secondes d'un espoir éphémère. Je n'arrive tout simplement pas à le croire et chaque fois que je repense à ce bouquin, mon cœur se serre. Néanmoins, le final est encore plus surprenante que celle d'Alive. J'ai tourné la page et puis, plus rien. Les infos se répercutent, les révélations s'entrechoquent, la fumée Sigler s'abat sur nous et quand tout s'éclaircit enfin... suite au prochain et ultime tome.

C'est en PLS et le pouce en bouche que je vais terminer ma soirée, une fois cet avis posté !

Grosso modo, si vous avez adoré le premier tome de The generations et que vous avez envie de ressentir des émotions encore plus profondes, je vous conseille ce livre. Scott Sigler nous livre encore avec génie une histoire dont lui seul a le secret. Suspense, peur, action, révélations et amours inavoués sont au rendez-vous...

par Rosalys
L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène
Pierre Bottero   
J'adore comment Pierre Bottero est arrivé à réunir toutes ces histoires en un seul univers. Quand les personnages des différentes histoires se croisent, cela crée un choc de tonnerre !!!

par Roxye
L'Autre, Tome 2 : Le Maître des Tempêtes L'Autre, Tome 2 : Le Maître des Tempêtes
Pierre Bottero   
Encore une merveille de Bottero :) Une belle suite !
Je me demande pourquoi je suis encore étonnée de découvrir de tels livres de cet écrivain...
Je ne sais pas, je ne m'y ferais jamais !
J'ai beau relire ses livres, c'est à chaque fois une découverte et de nouveaux sentiments :)

par Fred_93
L'Autre, Tome 3 : La Huitième porte L'Autre, Tome 3 : La Huitième porte
Pierre Bottero   
Ce livre est super même si j'ai été un peu déçu de ne pas retrouver Nathan et Shaé... mais je dois avoué que Elio est un personnage au quel on s'attache vite aussi
Les Âmes croisées Les Âmes croisées
Pierre Bottero   
Un livre beau, beau à en pleurer.
Une héroïne, Nawel, qui est loin d'être parfaite, qui frôle même parfois le détestable. Celle à qui nous, lecteurs, ressemblons le plus.
Des amis formidables toujours prêts à l'épauler.
Des guerriers fabuleux et mystérieux.
Une quête d'elle-même, des morts, des pleurs, des regrets.
Et enfin l'apaisement.
Qui se termine sur une question, question à qui chacun est libre de répondre comme il veut... Car, comme à toutes les questions, il y a deux réponses : celle du savant et celle du poète...
Soyez prêts à vous regarder en face, à vous remettre en question, à pleurer, à sourire, à rire, à réfléchir.
Et lancez-vous.

par Vavi
La Sélection, Tome 1 La Sélection, Tome 1
Kiera Cass   
http://wandering-world.skyrock.com/3084867159-La-Selection-Tome-1-La-Selection.html

Mon dieu !!! Mon dieu, mon dieu, mon dieu ! La Sélection, c'est tout simplement une bombe ! Si ce roman n'est pas un coup de coeur ( mais presque ), c'est un énorme coup de foudre ! Je suis complètement fan de ce livre ! En le terminant hier ( à deux heures du matin quand même, c'est vous dire si j'étais pris par l'histoire ), un seul et unique mot résonnait dans mon esprit : "Génial, génial, génial !". J'ai adoré !!!
Nous faisons la rencontre d'America Singer, jeune femme de seize ans, qui est une Cinq. Au début du roman, nous apprenons qu'elle a reçu une lettre indiquant qu'elle doit remplir un formulaire pour participer à la Sélection. Qu'est-ce que la Sélection ? Une émission télévisée où trente-cinq candidates vont devoir s'affronter à coup de robes somptueuses, de coiffures parfaites et de têtes-à-tête avec le prince Maxon pour être couronnée princesse et devenir l'épouse de ce dernier.
Sauf qu'America n'est franchement pas décidée à participer au show. De toute manière, son coeur est déjà pris par Aspen, un Six, qu'elle fréquente secrètement depuis deux ans. Sauf que lorsqu'il va l'obliger à s'inscrire à la Sélection et qu'il va déclarer la fin de leur relation, America va vite changer d'avis. En plus, en faisant partie de l'émission, elle permet à sa famille de récolter des chèques dont elle a énormément besoin pour vivre. Entre obligation pour les gens qu'elle aime et sa propre opinion, America sait qu'elle décision elle doit prendre. C'est donc l'esprit plein d'appréhension et d'angoisse qu'elle va postuler à la Sélection... Et être choisie parmi des centaines de milliers d'adolescentes.
Commence alors une aventure aussi inattendue qu'extraordinaire pour America... Et pour nous ! Dès lors que la Sélection débute, on ne peut plus lâcher le roman ! J'ai été absorbé par l'intrigue comme cela m'est rarement arrivé ! Je ne voyais même plus les pages défiler ! L'univers de Kiera Cass est juste exceptionnel ! Nous sommes réellement plongés au coeur d'un monde dystopique, où les habitants sont classés par castes, où une Quatrième Guerre Mondiale a eu lieu, et où les États-Unis ne sont plus que des ruines. Ouaw, ouaw, ouaw !!! Comment ne pas être conquis, sérieusement ?
Surtout quand l'héroïne que nous suivons nous subjugue complètement ! Si America était en face de moi, je ne lui dirais qu'une chose : "Je t'aime !" ! Non, vraiment. A mes yeux, elle est parfaite ! Drôle, décapante, émouvante, déterminée, elle défend ses valeurs et est adorable. Elle ose parler au prince Maxon comme s'il ne régnait pas sur l'île Illeá ! Parce qu'elle "ne fait aucune différence entre les castes". Sage parole, n'est-ce pas ? Celle-ci nous permet de passer de merveilleux moments lorsque Maxon et America sont ensemble. Entre réflexions piquantes et discours touchants, j'ai adoré voir leur relation évoluer au jour le jour. L'auteure parvient vraiment à rendre leur rapprochement hyper réaliste. Mon dieu, j'en veux encore !!!
Évidemment, un petit triangle amoureux va voir le jour. Même si America tente d'oublier Aspen, il reste irrémédiablement gravé dans sa mémoire. Mais, inévitablement, elle s'attache au prince Maxon. Résultat, les sentiments d'America sont vite confus. Mais, et c'est là que ce personnage fait toute la différence, elle va réussir à faire un choix. Rien qu'avec ça, je proclame ma team : Team America ! Puis même, moi qui ne choisis habituellement pas de protagoniste masculin préféré, je peux, sans hésiter, dire que j'adore Maxon ! Entre Aspen et lui, ma décision est vite prise !
Côté écriture, je dois bien avouer que la plume de Kiera Cass est époustouflante ! On se perd corps et âme dans son récit. De plus, elle parvient à décrire chaque chapitre de façon prenante et haletante. On reste en haleine de la première à la dernière page. Les rebondissements se suivent mais ne se ressemblent pas. On passe du rire à l'inquiétude en quelques secondes ! Puis si on touche à America, je craque ! C'est dingue de voir à quel point je me suis attaché à elle !
Bien sûr, je ne suis pas le seul. Le prince Maxon va également tomber sous son charme. D'ailleurs, leur idylle est un des plus beaux que j'ai pu lire pour un premier opus. A chaque nouveau rendez-vous, j'étais aux anges ! Je poussais des petits cris et mon coeur battait la chamade ! J'étais en train de vivre leurs rencontres avec eux. C'était vraiment fabuleux ! Fabuleux et très, très, rafraîchissant. Dans le fond, je me demande si ce n'est pas ça qui a principalement joué sur mon ressenti : le fait que La Sélection soit un ouvrage décalé, léger, drôle et poignant, tout en étant vraiment passionnant, captivant, et doté d'une histoire d'amour palpitante. Je suis complètement en extase devant ce livre !
En définitif, et je pense que vous l'aurez compris, La Sélection est LE livre à lire ! L'univers dystopique qui y est développé est fascinant, et on rencontre des personnages réellement insolites. America s'est définitivement faite une place au sein de mes héroïnes préférées. Je l'aime ! Le récit que nous offre Kiera Cass est un vrai cocktail de surprises qui possède une romance vraiment mignonne et épatante. Ce roman est divertissant, vivifiant, et nous fait passer de vrais moments de bonheur. Attendre la suite est déjà une vraie torture ! Bref, si vous hésitez à vous procurer La Sélection, foncez vous l'acheter ! J'en ressors plein d'étoiles dans les yeux et l'esprit encore embué par la beauté et la perfection de ce roman !

par Jordan
La Sélection, Tome 2 : L'Élite La Sélection, Tome 2 : L'Élite
Kiera Cass   
Je veux être en Mai 2014. Je veux le tome 3 de "La Selection". Et je veux, non j'exige que America et Maxon finissent ensemble.

Ce deuxième tome comme le premier est fantastique, on reste dans le même contexte que le premier tome : La Sélection, donc pas vraiment de changement d’environnement ni de grande action mais de toute façon ce roman, n'est pas du tout un roman d'action, personnellement ça ne m'a pas dérangée le moins du monde.
En fait l'histoire en elle-même ce porte plus sur le choix amoureux que autre chose mais ça ne m'a pas gênée non plus.

Concernant les personnages, comment vous dire, je les aimes toujours autant mais j'ai tous eu envie de leurs taper la tête dans un mur plus d'une fois.

America est submergée par le doute, même un peu trop à mon goût, ok Aspen est son premier amour et c'est normal qu'elle ne l'oublie pas facilement mais si cette amour était aussi fort que ça elle ne serais jamais tombée amoureuse de Maxon, c'est un fait. Et quand enfin elle fait un choix, il faut qu'il se passe quelque chose et qu'elle se rétracte. Le problème est qu'elle ne se bat pas assez, le pire c'est qu'elle en a conscience, et je pense que si elle ne se bat pas assez c'est parce-que elle prenait déjà Maxon pour acquis. Heureusement son raisonnement à la fin de ce tome m'emplie d'espoir, fait qu'elle ne change plus d'avis sinon je l'égorge.
Sinon, j'aime toujours autant son humanité et son côté Révolutionnaire, elle pourrait changer le monde si elle s'en donne les moyens. Bref, une héroïne que j'affectionne toujours autant malgré des envies de la secouer parfois.

Maintenant à Maxon - marry me, please -, je l'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie mais lui aussi parfois j'avais envie de le secouer, car j'ai l'impression que Monsieur baisse vite les bras, il voit que America s'éloigne de lui et qu'est-ce qu'il fait ? Il va en voir d'autres et l'ignore mais mince mon gars, bat toi ! Certes, je comprend parfaitement qu'il puisse en avoir marre et être perdu mais ce n'est pas en restant les bras croisés et à attendre que ça va marcher, en fait lui et America joue au jeu du chat et la souris et à la fin ils se sont un peu brûlés les ailes. Mais Maxon, fort heureusement pour America - et moi - ne lâche quand même pas l'affaire si facilement. Concernant, Maxon et juste Maxon, ce qu'on apprend sur lui est déchirant, il est plus fort que ce que je pensais. Il a aussi une grande humanité en lui, lui aussi pourrait changer les choses si il s'impose, il a grand coeur.

Pour finir, Aspen, mon trouble fête que j'aime bien mais qui gâche absolument tout mes plans, parfois j'ai même eu l'impression qu'il essayer de monter America contre Maxon, à cet instant j'avais envie de le pousser d'une fenêtre. Dans ce tome on en apprend pas plus sur Aspen, il est toujours trop révolutionnaire, un peu ça va, trop ça va pas et il est aussi vraiment tenace. Personnellement, je le vois plus en ami d'America qu'en amant.

Concernant les autres personnages, Celeste est toujours une salope, Kriss n'a beau pas être méchante, je le sens fausse et elle contrarie vraiment tout mes plans. Anne, Lucy et Mary sont toujours aussi marrante et adorable, je l'ai adore ! Et le roi, nous montre une nouvelle facette de lui...
Pour Marlee, [spoiler] mon dieu, le choque, heureusement que Maxon a le coeur sur la main. Surtout que c'est un personnage que j'adore.[/spoiler]

Maintenant, j'attend le tome 3 et j'espère que dans ce tome, nous aurons le choix, le mariage mais aussi un peu d'action, je ne sais pas moi, une espèce de Révolution, que les castes ne soit plus. Bref quelque chose.
Mais j'espère surtout que Maxon et America finiront ensemble, je n'envisage pas autre chose, si ils ne finissent pas ensemble ça gâchera limite toute la trilogie. [spoiler]Le choix ne dépend que de America, à la fin elle choisie Maxon, maintenant il ne faut plus qu'elle se rétracte. Maxon certes à aussi des affinités avec Kriss mais il le lui à bien fait comprendre, c'est juste un plan de secours, son coeur lui appartient - à America -, il faut juste qu'elle gagne sa confiance.[/spoiler]
Vivement Mai 2014. #TeamMaxon & #TeamAmerica.

par Megane84
La Sélection, Tome 3 : L'Élue La Sélection, Tome 3 : L'Élue
Kiera Cass   
Le premier tome m'a fait conclure "c'est génial !", le second "Eh oh, Ame tu te bouges ?" et le troisième "Achevez moi..."
Non mais sérieusement, chacun des attraits de la sélection ont tous fini par disparaître les uns après les autres. J'avais qu'une seule envie : le finir le plus vite possible pour passer à autre chose. Limite je sautais de joie quand je m'approchais de l'ultime page 337.

America est clairement insupportable. Dans le premier tome, je la trouvais fraîche, authentique et drôle. Mais à présent, j'ai l'impression d'avoir affaire à une gamine dont l'immaturité m'a fait perdre patience. Si elle pouvait plutôt se focaliser sur les renégats, sur les castes, au lieu de ses préoccupations futiles qui se résument à ses amours compliqués (et qui m'ennuient franchement).
Ses airs de petites princesses dans son château m'agaçaient à un point ! Elle se tourne en ridicule rien que le premier chapitre.

Au niveau de l'action il ne se passe rien. Et ça c'est une véritable déception. Je pensais qu'il y aurait une guerre, du sang, des morts... au lieu de ça, on a le droit à des soirées pyjamas entre les filles de L'Elite, waouh ! [spoiler]Heureusement, il y a une fusillade pour pimenter le Verdict, avec en plus un prince froid pour qu'il y est un minimum de suspense. C'est le seul moment où je me suis sentie captivée mais ça n'a duré que quelques instants...[/spoiler]

Je reste "team Maxon", faute de mieux, mais je ne suis absolument pas folle de son personnage. Pour un prince soit disant charmant, il ne me fait pas du tout rêver. Autant dans le premier et second tome, je le trouvais attachant et mignon, autant ici, il est fade et énervant. En fait, trouver un personnage qui ne m'énerve pas dans ce tome 3 risque d'être une tâche compliquée.
Peut être Céleste ? C'est la seule qui joue franc-jeu. Kriss, transie d'amour, je la trouvais pathétique. Elise est bien gentille mais sa présence est aussi utile qu'une plante verte dans une salle d'attente.

Que dire d'Aspen ? C'est une source d'ennui ? Je n'ai rien contre lui. Il est ce qu'il est : un garde royal sexy et le premier amour d'Ame. Mais je trouve son personnage tellement peu approfondi que je ne suis pas réellement attachée à lui. Dommage.

Les dialogues sont mortels.
« [...] Je pousse un cri émerveillé.
- Il pleut !
- C'est tellement beau.»
On est au summum de la poésie.

Bref, je trouve ce tome très très très très très très très très très en dessous du premier. Il ne fait qu'érafler tout ce qui est intéressant pour se focaliser sur ce qui est inintéressant. Il manque cruellement d'approfondissement sur des tas de plans. Tout se passe trop rapidement pour être crédible. C'est superficiel. C'est mièvre. Je trouve ça vraiment dommage parce que je ne garderai pas un très bon souvenir de la Sélection... Je dois avouer que je suis contente de comment ça se termine (peut être justement parce que c'est la fin ? ^^) mais j'aurais préféré qu'il se passe des choses AVANT pour que je puisse conclure sur une note rêveuse, plutôt que sortir ma mitrailleuse..

par OnlyLola