Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sarah_books : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Follow Me Back, Tome 2 : Tell Me No Lies Follow Me Back, Tome 2 : Tell Me No Lies
A.V. Geiger   
Dans la lignée du premier ! Je ne sais pas comment écrire ce commentaire sans spoilers vu comment le tome 1 se termine. Je vais le faire en deux parties : dans la première je vais exprimer mes sentiments face à ce tome, ce que j'ai aimé ou pas (toujours en évitant de spoilers) puis dans la deuxième partie que je mettrais sous spoilers, je vais parler du reste.

Alors, ce second tome est aussi bon que le premier à mon gout, on retrouve l'histoire conductrice et en parallèle on a également les interrogatoires. J'ai encore une fois beaucoup aimé cette "technique", elle permet de garder un suspense en disposant ici et là des indices qui nous font toujours tourner les pages plus vite pour savoir la suite. Et clairement les pages on les tourne sans vraiment s'arrêter. Le scénario est entraînant même si j'avoue avoir trouvé le début un peu long, la suite à relevé le niveau. Tout comme le tome 1, il se lit très facilement, le style est simple et sans prise de tête. Il y a cependant quelques fautes d'orthographes ici et là, pas très gênantes pour la lecture mais qui saute parfois aux yeux.
Les réseaux sociaux prennent une très grande place, le fils conducteur est toujours auteur deux : Twitter et maintenant Snapchat. J'aime beaucoup les conversations qui se déroule à travers eux, ça donne un peu de fraîcheur et d'originalité.

Deuxième partie :
[spoiler]Éric n'est pas mort ! Même si on s'en doute un peu, le suspense est très vite coupé car dès les premières
pages on sait qu'il est en vie. L'auteur aurait peut-être pu faire attendre encore un peu le lecteur.[/spoiler]
[spoiler]Le personnage de Tessa est peut-être celui que j'aime le plus. J'adore ses phobies et ses crises de panique (qui sont d'ailleurs très bien décrites). Ils la rendent tellement humaine, elle est douce et même si elle est fragile, elle essaie de garder la tête hors de l'eau et j'ai beaucoup apprécié ces traits de son caractère. C'est un personnage simple, auquelle on peut facilement s'identifier, avec une vraie personnalité, un peu jalouse mais pas au point d'être maladif. Sa relation avec Eric est toute mignonne et j'ai beaucoup aimé lorsqu'à la fin c'est elle qui l'aide à prendre le dessus sur ses crises.[/spoiler]

[spoiler]Comme je le disais plus haut, j'aime beaucoup l'aspect réseaux sociaux, en revanche je trouve ça légèrement bancale le fait que lorsque Blair veut prévenir la police que Tessa est séquestrée il envoit des messages sur Twitter ? Ce serait plus rapide et plus intelligent de les appeler directement ?[/spoiler]

[spoiler]Pour les deux "coupables", je m'y attendais absolument pas, j'étais persuadée que c'était Blair le coupable mais non ! Du coup ça donne envie de relire le premier pour essayer de trouver des indices.[/spoiler]

La fin et les réactions des personnages sur les dernières pages sont très cohérentes avec le reste de l'histoire.
Donc malgré que ce soit une histoire issue de Wattpad (j'ai toujours peur à de mauvaises surprises c'est vrai), c'est une très bonne découverte, les pages se tournent très vite, l'intrigue se met en place doucement et les révélations s'enchaînent sans qu'on les voient venir. C'est une très bonne duologie à mon gout qui ne tombe pas tellement dans les clichés qu'on peut voir habituellement grâce surtout au personnage de Tessa.

PS : Au niveau de la couverture j'adhère un peu plus à celle du tome 1 quand même.
Eve of Man, Tome 1 Eve of Man, Tome 1
Tom Fletcher    Giovanna Fletcher   
Si le nom de Giovanna ne me disait rien (désolée pour elle), celui de Tom me parlait bien plus. Il ne m’était pas totalement inconnu et après quelques petites recherches, j’ai pu mettre le doigt sur ce qui m’échappait jusqu’alors : non seulement il a écrit « le noëlausore », un livre jeunesse que j’ai manqué acheter, mais en plus c’est un chanteur dont j’ai déjà entendu quelques singles par-ci par-là. Le pari était risqué et j’étais curieuse de voir si son nouveau roman comblerait mes attentes. Roman que j’ai vu à plusieurs reprises sur bookstagram, soit dit en passant. Je sais qu’il a beaucoup fait parler de lui dans sa version originale sur les réseaux, et ce succès m’a intriguée. Malheureusement, je suis une quiche en anglais (pour ne pas dire « la reine »). Du coup, je ne me suis pas penché plus que ça sur la question. Quand j’ai vu que les éditions Milan / Page Turners comptaient le publier en VF, je n’ai pas hésité bien longtemps. Il me le fallait absolument ! Et aussitôt reçu (avec de jolis marques-pages), aussitôt lu. Voyons ensemble ce que j’en ai pensé.

Ève n’est pas une adolescente comme les autres : elle est la dernière représentante du genre féminin de moins de soixante-six ans. Pas une fille à part elle n’a vu le jour depuis un demi siècle sur la Terre et la race humaine est au bord de l’extinction. La survie de cette espèce dépend entièrement d’elle et les espoirs de tous reposent sur ses frêles épaules. Pour la protéger un maximum elle a été isolée, éloignée du monde extérieur et enfermée presque toute sa vie au sommet d’une immense tour hautement sécurisée : le Dôme. Une sorte de cage dorée qui lui appartient et où une poignée de personnes ont accès. Holly, « sa » meilleure amie ; Vivian Silva, la femme la plus puissante de la planète ; et les Mères, des personnes âgées qui ont toujours pris soin d’elle et qui l’ont élevée pour faire d’elle ce qu’elle est, puisque sa propre mère est décédée au cours de son accouchement. Maintenant qu’elle a atteint l’âge de seize ans, Ève peut rencontrer les Potentiels qui ont été triés sur le volets puis sélectionnés pour elle : trois jeunes hommes qui, semble-t-il, sont les partenaires parfaits. Pourtant, rien ne va se passer comme prévu et Ève va se rendre compte qu’on lui a menti et que son entourage lui cache des choses depuis qu’elle est née. Son destin est tout tracé, sa vie ne lui appartient pas, elle le sait depuis toujours. Elle s’y est fait. Mais ses doutes et ses sentiments naissants pour Bram, un garçon qui ne doit pas l’approcher, vont tout remettre en jeu. Que doit-elle faire ? Suivre la voie qui a été créée pour elle et combler les attentes du monde entier, ou écouter son cœur ?

Franchement, comment aurais-je pu passer à côté d’une œuvre prometteuse comme celle-là ? Je raffole des dystopies et Eve of man avait tout pour me plaire. J’ai donc foncé tête baissée. Verdict, je ne regrette pas mon choix maaaaais tout ne m’a pas convaincue. Pour commencer, parlons des personnages. Ève est une jeune fille innocente et pure qui ignore tout de la vraie vie. Elle est dans sa bulle et ne sait pas ce que deviennent les gens qui ne vivent pas à ses côtés, ou à quoi ressemble leur quotidien. Elle a un rôle crucial à jouer et ne se pose pas plus de questions que ça. Après tout, elle a été formée dans l’idée qu’elle ferait un jour des enfants — de sexe féminin, de préférence — et que ce serait le point de départ d’une ère nouvelle. Mais, en un claquement de doigts, elle va se mettre à réfléchir par elle-même. Ça m’a dérangée. Au début du roman je l’ai trouvée forte, courageuse. Seulement, plus les chapitres défilaient, plus elle était niaise et capricieuse. Elle agit sur des coups de tête, voire sur le coup de l’émotion, et son impulsivité finit souvent par se retourner contre elle (logique). Bram Wells, quant à lui, m’a paru plus vrai, plus sincère, plus réfléchi. On peut comprendre ce qu’il ressent et cette partie de lui était touchante. J’ai aimé le suivre. Il a beau être le meilleur dans son travail, il sait qu’il n’est pas irremplaçable : ce n’est qu’un pion sur l’échiquier de son père, Isaac, un éminent scientifique dont la réputation n’est plus à faire. Heureusement, en cas de problème, il peut compter sur le soutien de son meilleur ami, Hartman. Dommage que l’on ne sache rien de lui. Il y a aussi Vivian, une femme froide et cruelle qui traîne derrière elle bien des mystères. Quelques protagonistes secondaires sont également présents, mais aucun n’est, à mon sens, sorti du lot.

Si j’ai bien compris, Eve of man est une trilogie (ça reste à confirmer, il faut que je me renseigne). Concrètement, ce premier opus était surprenant, dans le bon sens du terme, et j’ai beaucoup apprécié ma lecture. L’univers était immersif, original et addictif. L’idée était intéressante et notre couple d’auteurs a bien amené tout ça. Petite ombre au tableau : l’écriture ne m’a pas convaincue. J’ignore s’il s’agit de la traduction ou non, toujours est-il qu’avec moi, ça ne l’a pas totalement fait. Ce qui explique les longueurs que j’ai ressenties.. Bon, ce tome reste principalement introductif et la fin est méga prévisible, mais quand même. Il vaut le détour et la suite promet de belles choses, croyez-moi. Merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée. ♥
Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter
Marissa Meyer   
Avis à tous les Lunartics (ou Lunarctiques en français), préparez vous à une révolution sur la Lune sans merci mais délicieuse !

Il y a quatre choses que j'aime vraiment dans la vie : Mon lit, mon manuel d'économie (bah quoi ? chacun son truc !), Google Gmail (Y'en a qui ont Facebook ou Twitter, moi j'ai Gmail) et LES CHRONIQUES LUNAIRES.

Il m'a fallu quatre jours pour lire WINTER. Et le pire, c'est que je l'ai fait exprès. Vous savez, cette folle envie que ça ne se termine jamais ? Eh bien elle m'a poussé à lire à une lenteur suffoquante ! Une torture pure et dure.

Il m'a fallu quatre secondes après avoir lu la dernière page avant de me mettre à pleurer parce que c'était fini.
O.V.E.R.

Il m'a fallu quatre minutes pour arrêter de pleurer et sourire parce que c'était arrivé !

L'amour que je porte à cette saga est inconditionnel.

Par les étoiles !

J'aurais tellement de choses à dire mais j'ai si peu de mots... Sérieusement. Après une telle lecture, mon vocabulaire se retrouve limité à des "Oh mon dieu !", des "Par les étoiles !" (ça c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !) et des "Je vais crever d'une crise cardiaque si je me calme pas tout de suite !" (sans me calmer pour autant).

Marissa Meyer, qui a été couronnée Reine de ma galaxie, m'a fait vivre l'une des plus belles aventures de mon existence littéraire.

Maintenant, je suis passionnée par la lune ! Je crois que je vais aller la coloniser l'année prochaine.

Et là, à la fin de ce merveilleux livre, je suis bouleversée comme jamais. Moi qui aime faire croire au monde entier que j'ai un cœur de pierre, là, tout de suite, mon cœur c'est de la guimauve et je pleure comme un bébé.

Je me sens super heureuse d'avoir un jour commencé cette saga. C'est la meilleure idée que j'ai eu de toute ma vie ! Mais aussi, je me sens fragile et très émue, un peu triste sur le coup, parce que c'est terminé.

Mais très sincèrement, de toutes les fins que j'ai lu et de toutes celles que je lirai dans le futur, celle-ci est la plus belle, la meilleure, la plus grandiose, la plus émouvante, la plus passionnante de toutes les fins.

Il n'y a pas de mot assez fort pour dire à quel point elle est éblouissante, superbe. Il faut simplement lire et à la fin, vous ressentez et avant-même que vous l'ayez réalisé, votre cœur sait que c'était splendide, épique.

Tout au long de cette saga, Marissa Meyer m'a fait voyager. Elle m'a fait rire, pleurer, stresser, frissonner et tout un tas d'autres choses qui n'ont pas de mot.

Mon cœur appartient à cette saga.

La première fois que je suis tombée sur LES CHRONIQUES LUNAIRES il n'y avait que CINDER de sorti. Et je me souviens m'être dit que je l'achèterais plus tard parce que ça me disait bien.

Quand je suis revenue comme prévu plus tard, le dernier exemplaire avait été vendu. Je voulais tellement ce roman que j'ai embarqué mon père et je l'ai supplié de m'emmener au Cultura qui se trouvait à presque une heure de voiture pour acheter ce roman.

Mon père m'a tenu tête pendant un petit moment avant de céder. Je me souviendrais toute ma vie de ce qu'il m'a dit quand on est montés dans la voiture "Je te jure Louan, si on y va et qu'il y ait pas, je t'étouffe avec les pages du premier roman qui me passe sous la main." ^^ Heureusement pour moi, il y était ! Et là, a été le début de ma plus belle aventure.

Enfin, bref. Tout ça pour dire que, je n'avais même pas encore commencé cette saga que je savais déjà au plus profond de moi qu'elle compterait beaucoup dans ma vie de lectrice. Et dans ma vie en général, même.

Chaque tome a été un coup de cœur du début à la fin. Chaque lettre, chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe, chaque page, chaque chapitre, chaque partie, a été un sentiment, une émotion merveilleuse.

Je ne m'étais jamais sentie autant à ma place qu'en lisant LES CHRONIQUES LUNAIRES.

D'un certain côté, j'attendais WINTER avec impatience. D'un autre, j'aurais tout fait pour qu'il n'arrive jamais.

Non pas que je n'avais pas envie de le découvrir ! Loin de là ! En fait, j'en avais tellement envie que je m'en suis rongée les ongles pendant des mois (et je ne me ronge pourtant jamais les ongles) !

Mais qui disait WINTER disait la fin, d'une certaine manière. Bien que rien ne soit réellement terminé. Premièrement, le temps que STARS ABOVE n'est pas encore sorti et que je ne l'ai pas encore lu, à mes yeux, LES CHRONIQUES LUNAIRES ne sont pas terminées. Deuxièmement, je pourrais relire les aventures de mes personnages préférés dès que leur manque deviendra insupportable et donc à chaque fois, ils revivront. C'est pas un peu bizarre de dire ça ?

C'est fou de penser qu'une telle série peut avoir une telle influence sur vous. J'ai autant envie de pleurer que j'ai envie de sourire comme une idiote.

Je crois que c'est ça d'être amoureuse d'une histoire qui a un point final mais qui ne s'arrêtera jamais vraiment. C'est à la fois un sentiment léger et lourd. Ça fait du bien et en même temps, ça fait un mal de chien.

Pendant 2433 pages, je n'ai fait que tomber encore et encore éperdument amoureuse d'un univers, d'une histoire et de personnages géniaux.

Je l'avoue, et vous l'aviez probablement déjà deviné, tout va me manquer des CHRONIQUES LUNAIRES.

La superbe plume captivante et addictive de Marissa Meyer, l'univers splendide et original qu'elle a construit, l'histoire merveilleuse et épique qu'elle a raconté. Et les personnages extraordinaires et attachants auxquels elle a donné vie.

Je suis littéralement, en train de faire une déclaration d'amour aux CHRONIQUES LUNAIRES, n'est-ce pas ? Je vous ai dit à quel point j'en étais folle ?

Alors, plus sérieusement (bien que mes lignes précédentes étaient déjà très sérieuses), voici ce que j'ai pensé de cette saga :

Vous savez ce moment où vous avez l'impression que vous allez hurler comme une véritable groupie devant son idole ? Je suis passée par là. À presque chaque page.

Vous savez cet instant où vous avez l'irrésistible envie de pouvoir entrer dans le livre ? Je suis passée par là.

Vous savez ce moment presque gênant où vous réalisez que vous seriez capable de tomber amoureuse d'un personnage ? Je suis passée par là. Et pas que pour un personnage !

Vous savez ce moment où vous aimeriez que le temps s'arrête ou qu'au moins tout ça dure à jamais ? Je suis passée par là, aussi.

J'y suis passée et j'y suis toujours.

Ma mère m'a demandé, cette après-midi-même, pourquoi j'aimais tant cette saga. La réponse est la suivante :

Je suis une fille très solitaire. Je n'aime pas la compagnie des gens, pardonnez-moi, ce n'est pas contre vous. Ils me mettent très mal-à-l'aise avec leurs regards et leurs questions, leurs sourires et les gestes qu'ils peuvent faire en général. Et ça, depuis toujours. C'est pour ça que je me suis mise à lire au départ. Quelque part, je crois que je cherchais le monde dans lequel je serais capable d'avoir des relations humaines autre que celle que j'entretiens avec mes parents et mes frères.

Et voilà, LES CHRONIQUES LUNAIRES, c'est l'endroit où je m'en serais sentie capable. Voilà pourquoi j'aime tant cette saga.

J'aime sa façon de me donner l'impression que tout est possible quelque part et que même quand tout semble se mettre en travers de votre chemin, il y a toujours moyen de réussir ce qu'on entreprend.

C'est peut-être bête mais c'est ainsi que je le ressens.

J'ai toujours été quelqu'un qui adorait les histoires. Celle-ci est celle que je préfère par dessus toutes les autres. Je vous invite à aller la lire. C'est une réussite en tout point.

Ensuite, ma mère m'a demandé quel personnage je préférais dans cette saga. J'y ai sérieusement réfléchi et je peux donc sérieusement vous dire que je serais incapable de choisir. Chacun a quelque chose qui fait que je l'aime.

Cinder ? Elle m'épate par tous les aspects de sa personnalité. Et elle me surprend toujours, à coup-sûr !

Kai ? Il me fait fondre. J'aime sa façon d'être, tout simplement. Et il n'a pas peur des sacrifices, il garde toujours ce merveilleux espoir que tout peut encore s'arranger.

Scarlet ? J'admire son côté un peu badass ! Elle est courageuse, toujours prête à se battre pour ceux qu'elle aime peu importe ce que ça lui coûte... enfin, tout bonnement, je l'adore.

Wolf ? Hum, excusez-moi ? C'est mon doudou ! Chaque fois qu'il était là, je voulais le serrer dans mes bras. Même quand ce n'était pas spécialement engageant ! ^^

Iko ? Par les étoiles ! C'est quand-même, n'hésitons pas à le dire, une véritable tarée ! Mais je l'adore. On ne peut pas ne pas aimer Iko et toutes les répliques qu'elle sort. C'est la meilleure amie qu'on puisse rêver d'avoir ! ^^ Et quand vous découvrez Iko, vous avez presque envie d'être un androïde à votre tour (un androïde dans son genre, ça va de soit).

Thorne ? J'aime ce gars d'un amour fou. Tellement que j'ai appelé l'un de mes lapins 'Captain'. Got it? ^^

Cress ? Le fait qu'elle et moi faisons presque la même taille a peut-être fait un peu accélérer mon amour pour cette fille. ^^ Mais même sans ça, je l'aurais adoré à coup-sûr ! Son côté fangirl, romantique, qui cherche son héros partout (même si elle a une idée bien précise de qui il s'agit), un peu naïve sur les bords parfois, ça m'a fait craquer.

Winter ? Son côté crazy m'a conquise ! Comme dirait Lev' l'amour est une conquête. Et Winter a un talent inné qui fait que le monde entier l'aime.

Jacin ? Lui c'est son côté un peu... antipathique? qui m'a conquise. J'adore comment il se comporte, simplement et je suis amoureuse de ses mots.

Levana ? C'est la meilleure méchante reine de l'univers. Je l'ai trouvé parfaite dans son rôle.

Torin ? Il me faisait penser à un papa protecteur (vis-à-vis de Kai) et rien que pour ça, je l'ai adoré !

Kinney ? Dès la première fois que je l'ai lu je l'ai aimé. Point barre.

Les relations entre les personnages sont géniales. [spoiler]Je veux plus de Kai/Cinder, plus de Scarlet/Wolf, plus de Jacin/Winter, plus de Cress/Thorne et plus de Kinney/Iko (parce que je sens qu'il pourrait se passer un truc entre eux) ! Je veux plus d'eux tous, ensemble !

J'ai adoré les retrouvailles entre Scarlet et Wolf. J'ai adoré la "dispute" de Thorne et Cress et le moment où il lui dit qu'il l'aime. J'ai adoré le moment où Jacin et Winter s'embrassent pour la première fois et quand il dit à Winter qu'elle est parfaite. J'ai adoré le moment où Kai demande à Cinder si un jour elle voudra bien être impératrice à ses côtés...J'ai adoré ce qui se dégage entre Kinney (Liam) et Iko ! [/spoiler]

J'ai adoré et savouré chacun des moments de ce quatrième et dernier tome.

[spoiler]J'ai été un peu attristée par la mort de l'Alpha Strom, je l'appréciais bien. Je commençais à m'y attacher et je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il meurt ! [/spoiler]

[spoiler]Quand j'ai su que Kinney s'appelle Liam, je ne sais pas pourquoi mais j'ai fondu ! Ça lui va bien, je trouve.[/spoiler]

Et par les étoiles, la fin ! La meilleure de tout l'univers. C'était épique ! [spoiler]Cinder qui lâche son vieux pied, celui qu'elle portait quand elle était enfant et que Kai avait gardé après le bal où elle l'avait porté puis perdu. Quand elle le lâche pour qu'il tombe dans le lac qui se trouve au pied (sans mauvais jeu de mot) de la salle du trône du palais d'Artemisia, c'est tellement beau ! C'est symbolique, c'est apaisant, c'est génial.

Je n'ai pas de mot. [/spoiler]

Dans ce tome-ci, chacun se voit affronter un combat intérieur, lié à ses sentiments, en plus de celui qu'ils doivent mener pour leur révolution. Nos héros favoris se voient repousser leurs limites et surpasser leurs peurs les plus secrètes. Ils n'hésitent devant aucun sacrifice.

Au rendez-vous : Des personnages déterminés, de la romance, une grande amitié, du sarcasme, une révolution d'enfer et plus encore !

Marissa Meyer a su, du premier tome jusqu'au dernier, mener son histoire et ses personnages avec brio. LES CHRONIQUES LUNAIRES est un immense tableau qu'elle a érigé sans jamais se perdre. Tous les tomes ont été à la hauteur les uns des autres. Et je ne cesserais jamais de m'extasier devant le travail sans faute qu'elle a fourni et qu'elle a offert.

Son œuvre est très claire, par là j'entends qu'il n'y aucun moment où on se retrouve un peu perdu avec tout ce qui se passe dans chacun des tomes. Non, l'auteure réussit à nous garder et elle nous emmène dans un monde où on ne s'ennuis pas un seul instant.

Il me tarde donc de pouvoir découvrir STARS ABOVE et l'épilogue de WINTER qui s'y trouve (ainsi que toutes les autres histoires, on s'entend). Attendre Février 2016 va être douloureux. ^^

Je crois que je vais m'arrêter là.

En tout cas, je conseille LES CHRONIQUES LUNAIRES de tout mon cœur, avec tout mon amour.

Oh et une dernière chose : [spoiler] Même dans le futur les histoires commencent par "Il était une fois" et se terminent par "ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours."[/spoiler] <3

par Sheo
Le Baiser de l'ange, Tome 3 : Âmes sœurs Le Baiser de l'ange, Tome 3 : Âmes sœurs
Elizabeth Chandler   
ce dernier tome est mon preferée des troix il et tout simplement captivant.je trouve juste d'ommage que l'on ne c'est pas ce que devien LACEY et comment ce passe la relation de IVY et WILL mais bon sa ne retire rien au charme de c'est troix tomes.

par moumouthe
PhonePlay, Tome 2 PhonePlay, Tome 2
Morgane Bicail   
Sincèrement je sais pas quoi dire. Le livre est une merveille.[spoiler]le personnage de Matt est merveilleux[/spoiler] le suspense ?[spoiler]on ne sait toujours qui elle vaut choisir Perso je pense qu’elle a choisi Matt après donne moi votre avis[/spoiler] cette lecture est tout simplement extraordinaire

par Pauline06
Fleur de Fantôme Fleur de Fantôme
Michele Jaffe   
Un excellent livre..
L'intrigue le suspense tout y est bien mené jusqu'au dénouement de cette histoire...
J'ai commencé se livre et ne les plus posé je me suis mis dans la peau du personnage d'Eve ....
Et quelle personne un peu torturé hanté...
Mais bien attachante et le mystère autour d’Aurora ha ha !!
Et bien à vous faudra le lire ...
J'ai adoré se livre ....
Marquise66
Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
Lux, Tome 2 : Onyx Lux, Tome 2 : Onyx
Jennifer L. Armentrout   
OH GOD...
Je vais mourir. Ce livre est une MERVEILLE. Un chef d’œuvre, aussi bien voir mieux que le premier. Jamais je n'ai autant aimé un personnage masculin ou une héroïne (à part pour les âmes vagabondes). Je vais passer au tome trois, j'en tremble rien qu'en y pensant! ce livre m'a fait sauter dans toute la maison comme une folle, rire (énormément rire), crier, et pleurer. Franchement, pour tous ceux qui ne lisent pas l'anglais ne le loupez pas quand il sortira en France. Et pour les autres, NOM DE ZEUS FONCEZ!!!
Lux, Tome 3 : Opale Lux, Tome 3 : Opale
Jennifer L. Armentrout   
Je suis définitivement folle de cette série. :)
Ce troisième tome, je l'ai dévoré en quelques jours et, mon Dieu, comme c'était bon. Aussi bon que les deux précédents. Jennifer L. Armentrout est définitivement une déesse à mes yeux.


L'histoire reprend là où le deuxième tome nous avez laissé [spoiler]C'est-à-dire, après le retour de Dawson[/spoiler] et j'ai été plus qu'heureuse d'enfin pouvoir me replonger dans l'univers de l'auteur.
L'histoire et l'univers n'ont pas perdu de leur attrait à mes yeux et je me suis autant régalé ! L'ambiance de ce tome ci est peut être un peu plus sombre, ce qui est tout à fait expliqué par le but poursuivi par les personnages tout au long du livre. On passe de rebondissement en rebondissement, sans temps mort et l'action, l'humour et toutes ces choses qui font que j'aime cette série nous tiennent en haleine jusqu'à la fin.
Et...la fin. Des fins comme ça, ça devrait être interdit ! C'est le genre de fin qui vous fend le cœur et qui vous met en rogne, en même temps, tout en vous poussant à tourner les pages pour chercher une suite. Suite qu'il n'y a pas, évidemment. Ma réaction ressemblait à peu prés à ça : «Quoi ?! Ce n'est pas possible ! Ça ne peut pas se finir comme ça ! Non, non, non...» (+ larmes aux yeux en supplément)
Alors le moins qu'on puisse dire c'est que ce tome m'aura vraiment fait passer par toutes sortes d'émotions. Comme les tomes précédents. De la joie aux pleurs en passant par le rire, le choque et la haine.
Les personnages étaient toujours aussi envoûtants et j'ai vraiment pris plaisir à poursuivre l'aventure avec eux. Katy me semblait prendre des décisions plus réfléchies que dans les tomes précédents et on sent une nette amélioration aussi bien dans son comportement, que dans le comportement des autres personnages. Les relations entre ceux-ci semblent évoluer et je m'en réjouis. Quant à Daemon...et bien, c'est Daemon. ♥ :)

Pour conclure, je dirais que ce tome était aussi bon que les autres et qu'il faut absolument lire cette série passionnante, originale et addictive. (:
Hâte le tome 4. :)

par Pixma33
Charley Davidson, Tome 4 : Quatrième tombe au fond Charley Davidson, Tome 4 : Quatrième tombe au fond
Darynda Jones   
Et voilà, quatrième tome fini. J'ai adoré ! Dans ce tome-ci on retrouve les personnages habituels, mais dans celui-ci on a beaucoup beaucoup de révélation (qui amène bien sûr à se poser d'autres questions sinon ça serait pas drôle).

Sinon j'aime toujours autant l'humour de Charley développé par l'auteur. C'est toujours marrant ! Bref, l'histoire, enfin les enquêtes (4 voir même 6 de résolues, vous comprendrez quand vous lirez) sont bien ficelées sans pour être prises de tête !

Bref j'aime toujours autant cette série :) Vivement la suite :)

par Gkone