Livres
523 984
Membres
542 018

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de sarahD : Liste d'Or

D'ombre et de silence D'ombre et de silence
Karine Giebel   
« D’ombre et de silence » parce que les personnages de Karine Giébel, sont voués à se taire et vivre dans l’ombre…

Karine Giébel se prête une fois de plus à l’écriture de la nouvelle, récit bien plus court que le roman, et dans lequel son auteur concentre sa prose au profit d’un suspense rapide qu’il maintiendra jusqu’au dénouement lequel créera la surprise, la chute, le choc…
Huit nouvelles (et non neuf), composent ce recueil noir et violent. Karine Giébel nous habitue depuis des années à publier des romans noirs. Ici, les thèmes récurrents sont ceux de la violence, de la vengeance. Sont exploités aussi ceux de l’intolérance, de la révolte, de la colère, le chagrin.

J’ai pratiquement lu tous les livres de cet auteur. C’est un auteur que j’ai toujours apprécié pour la fluidité de son écriture, pour le rythme, l’intensité et la tension qui se dégagent de chacun de ses romans ou nouvelles.
Ce dernier me paraît un peu différent et si je tente la comparaison avec ses autres livres, c’est sans doute celui que j’ai le moins apprécié, car 8 nouvelles augmentent considérablement la violence, parfois gratuite et humiliante, qui se dégage de ces histoires.

J’ai été démunie face à la souffrance de ses personnages,
j’ai été révoltée face au comportement d’autres personnages,
J’ai été sensible à la douleur de ces hommes et ses femmes face à la perte d’un être aimé,
J’ai été impressionnée par le courage de certains,
J’ai été, disons-le, ébranlée par trop de violence concentrée dans des récits assez courts,
J’ai été inondée par cette atmosphère « D’ombre et de silence », silence imposé par certains, voulu par d’autres, tantôt étouffant, tantôt sourd, tantôt assourdissant...
Un recueil à lire en connaissance de cause.

par SuperNova
De force De force
Karine Giebel   
Karine Giebel, sur le thème de la vengeance : les ingrédients de base étaient déjà là pour faire de ce livre un petit bijou. Et s'il n'atteint pas le niveau du Purgatoire des innocents, c'est un très bon page-turner.

La tension est maintenue tout au long du livre. La force de ce roman réside, comme dans tous les romans de Karine Giebel, dans ses personnages, leur psychologie. Complexes, souvent en demi-teinte, il est difficile de se faire un avis définitif sur eux, et au fil de la lecture, mes sentiments sur leur compte se modifiaient constamment, changeaient de direction comme une girouette dans une tempête.
L'histoire est bien construite et le huit-clos oppressant, même si certains éléments sont éventés assez rapidement. Mais pas l'ensemble, en tout cas pour ma part, et du coup, j'ai trouvé la fin percutante. J'aime quand un élément vient éclairer l'ensemble du récit et lui donne une autre tonalité, ce qui s'est produit avec ce roman.

J'ai dévoré ce livre, et ai beaucoup apprécié ma lecture. Ce n'est pas le plus fort de ses romans, mais reste efficace et prenant.

Merci à Babelio et aux éditions Belfond, j'ai été ravie d'avoir la chance de découvrir le nouveau Karine Giebel, ce qui est toujours un événement en soi.

par Amaranth
Chiens de sang Chiens de sang
Karine Giebel   
Un roman assez court, mais d'une folle intensité, cruel comme à l'habitude de l'auteure. Jusqu'au bout, on a de l'espoir pour les personnages. J'ai beaucoup aimé, et aurait tout autant apprécié qu'il y ait plus de pages.

par merediana
Jusqu'à ce que la mort nous unisse Jusqu'à ce que la mort nous unisse
Karine Giebel   
Fan de l'auteure j'ai voulu lire ce livre qui est différent des autres pour ma part .. Plus en longueur, plus de description mais la fin m'a nouée et j'ai même eu la larme à l'oeil ... Je me suis attachée aux personnages et j'ai du mal à me dire que je les ai maintenant quitté en fermant le livre .... Karine Giebel est une grande auteure vraiment je suis inconditionnelle FAN.

par kaliscrap
Satan était un ange Satan était un ange
Karine Giebel   
Fuir coûte que coûte, ne pas se retourner, ne pas ralentir, accélérer toujours, quitter Lille, foncer peu importe pour aller où...
François Davin, avocat de renom, sait que le temps joue contre lui et que la mort le traque...
La nuit, la pluie... alors qu'il fuit au volant de sa BMW, il aperçoit un jeune auto-stoppeur au bord de la route, il ralentit et décide de continuer sa course avec cet inconnu...

Karine Giébel est un auteur dont j'ai apprécié tous les livres, un auteur que j'aime beaucoup.
J'attendais donc celui-ci avec impatience, je l'ai acheté les yeux fermés, sans en lire ni le sujet, ni le résumé.
J'ai été surprise par ce dernier livre, me demandant si l'auteur ne l'avait pas écrit quelques années plus tôt pour le reprendre, le peaufiner, le publier cette année... (l'auteur parle d'ailleurs de francs et non d'euros). En effet, j'y ai perçu un mélange de deux périodes dans l'écriture : celle des débuts avec "Terminus Elicius", "Chiens de sang"... et celle plus récente avec "Juste une ombre", "Purgatoire des innocents"...
Avec "Satan était un ange", on retrouve tout à fait le talent dont madame Giébel fait preuve pour l'écriture de chacun de ses romans, cette touche personnelle dans l'expression écrite, avec des phrases courtes, des mots qui percutent, une mise en page qui lui est propre... mais, et c'est loin d'être un reproche, on change radicalement d'ambiance, la violence est "édulcorée", plus morale que physique. Les protagonistes sont deux hommes, radicalement opposés, deux inconnus pas du tout prédisposés à se retrouver sur la même route, deux étrangers qui le temps d'une cavale vont partager des moments aussi difficiles qu'émouvants. Deux êtres pris au piège de leur vécu, leur complicité, leur amitié, leurs sentiments, leur avenir incertain, leurs blessures morales, leurs confidences, leur course contre la montre, leur lutte pour s'en sortir chacun à sa manière, chacun séparément, mais ensemble également.
C'est toujours aussi bien écrit, toujours aussi intense, mais assez différent.

par SuperNova
Chroniques du Monde Émergé, Tome 3 : Le Talisman du pouvoir Chroniques du Monde Émergé, Tome 3 : Le Talisman du pouvoir
Licia Troisi   

Ce livre est génial!
J'ai adoré et encore plus que pour le 1 et le 2
et je trouve la fin est trés belle surtout la révélation sur le Tyran :)
Honnetement de A à Z on se dit qui merrite de mourir mais une fois que le rideau est tombé sur son identité on a presque pitié de lui!
Dalleur j'ai relu plusieurs fois la fin :)

par Malicia
Chroniques du Monde Émergé, Tome 2 : La Mission de Sennar Chroniques du Monde Émergé, Tome 2 : La Mission de Sennar
Licia Troisi   
Toujours aussi bien, vraiment un bon bouquin très bien écrit. Les relations s'épanouissent... Et le danger aussi.

par Hogwarts
Chroniques du Monde Émergé, Tome 1 : Nihal de la Terre du Vent Chroniques du Monde Émergé, Tome 1 : Nihal de la Terre du Vent
Licia Troisi   
Ce livre est tout simplement super : on se met facilement à la place de Nihal grâce à l'écriture géniale de l'auteure. L'histoire est passionnante, ce livre a tout pour lui.

par celle13
Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder
Marissa Meyer   
J'en entendais vaguement parler depuis quelques semaines (et merci la couv' du catalogue PKJ !), sans vraiment m'y intéresser de plus près. Et puis finalement, je me suis laissée tenter. Avec vampires, loup-garous, sorciers, démons ou je ne sais quoi d'autre à la pelle, pourquoi pas un cyborg ? Histoire d'avoir un brin d'originalité...

Eh beh franchement, pour quelqu'un qui n'avait pas d'attente particulière, j'ai été comblée. Sérieux mais... WOUAH ! Je n'ai pas pu me coucher avant de l'avoir fini, malgré mes paupières qui n'avaient qu'une envie : se fermer.

Et pourtant, quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai aperçu la mention "entre Cendrillon et Star Wars" au dos, j'étais très sceptique. C'est quand même vachement large comme fossé, quoi XD imaginez, une Cendrillon avec un sabre laser. Ou même un Jedi qui fait les poussières. Flippant, non ? Enfin bon, rien de tout ça, mais une fois fini, je peux dire que ce livre peut mériter ces deux "thèmes".
* Star Wars à cause de tous ces androïdes-cyborgs, et par les jeux de complots et alliances, voire menace de guerre inter-planétaire.
* Et Cendrillon parce que... l'ambiance, quoi ! Il y a pas mal d'éléments qui rapellent ce fameux conte de Perrault (en trèèèès remasterisé, certes, mais c'est qui est bon). Belle-mère, soeurs, bal, prince... et comme quand on voit (ou lit) le Cendrillon original, cette irrésistible envie de lui hurler "mais bouge-toi, bon sang, cogne-les !!!" (... bon, ok, il n'y a peut-être que moi qui ait ce besoin de la voir se rebeller ^^)
Donc, s'il y a des gens qui apprécient Cendrillon ET Star Wars, franchement, ne pas hésiter (même s'il n'y a pas de sabre laser ou de souris qui parlent !)

Et puis même Cinder vaut le coup. Sarcastique, attachante, on la prend facilement en pitié... [avec une [spoiler]mère adoptive et tante[/spoiler] pareilles, ce n'est pas dur. Sans oublier ses problèmes de pied (a)].

Bref, on entre très vite dans le contexte, dans l'histoire, on s'attache vite aux personnages, il n'y a pas vraiment d'action pure et dure, mais c'est tellement addictif qu'on n'y prête même pas attention, tout s'enchaîne à la perfection pour maintenir l'intérêt. Surtout que, eh ! pour une série Young Adult, tout n'est pas rose et mignon, tout ne se passe pas à merveille (bien au contraire, j'ai envie de dire), et c'est justement ça, qui fait qu'on a toujours envie d'en savoir plus, savoir comment va finir Cinder et son entourage.

Conclusion : Un très bon début de série Young Adult, et mon premier gros coup de coeur pour cette année 2013 !
(Faites que le tome 2 ne tarde pas. Please.)

par Zinthia
Les Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet Les Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet
Marissa Meyer   
Oh mon DIEU!!
Dire que j'ai adoré le premier tome, que je ne pensais pas qu'on pourrait faire mieux!
L'auteure a fait mieux!
Cette suite est... époustouflante!! Abominablement addictive et pleine de surprises.
Je me suis terriblement attachée à Loup.
Il est rare qu'un personnage m'atteigne aussi profondément.
Scarlet est géniale, je l'ai adoré dès le début, même si j'ai une petite préférence pour Cinder.
Et Thorne, ah! Thorne! Au début je me suis dit "quel boulet!", mais finalement je l'adore et je me suis pris d'une véritable affection pour ce personnage drôle et burlesque.
Quant à Kai, nous ne le voyons pas beaucoup dans cette suite, j'attends de voir la tournure que prennent les événements.
Et Loup... Aarrg! Je préfère vous laisser lire parce que je ne saurais pas exprimer mes sentiments à leurs justes valeurs.
C'est en tout cas un personnage d'une férocité et d'une violence surprenantes, et qui fait toutefois preuve d'une tendresse et d'une douceur adorable en présence de Scar.
C'est hallucinant.
Des révélations, des surprises, des déceptions et beaucoup de frayeurs.
Cette suite est largement à la hauteur du précédent, peut-être mieux à mes yeux.
Merveilleux.
Je le recommande de la même façon que le premier!

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode