Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sarahlunabfr : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Copycat Copycat
Alex Lake   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2019/02/copycat-alex-lake/

L’esprit humain est quelque chose de fascinant tant il recèle de mystère et de profondeur. Qui peut dire comment un seul événement peut engendrer une haine viscérale de l’autre et donner vie à un besoin de vengeance aussi prégnant ? C’est ce que nous propose Alex Lake dans son roman intitulé Copycat.

Sous couvert d’usurpation d’identité et de falsification digitale, l’auteur nous entraîne dans les confins de la folie à la découverte d’une histoire à la fois fascinante et terrifiante qui fait écho à chacune de nos existences. Le réalisme de ce texte prend aux tripes et nous renvoie à nos propres angoisses, car à l’heure de Facebook, des rapports numériques et autres sites d’échanges, nous sommes tous exposés et nous rendons chaque jour un peu plus vulnérable. De quoi remettre en question bon nombre de nos comportements et mettre en lumière les problèmes que chacun d’entre nous pourrait rencontrer.

Dès les premières lignes, plusieurs questions se posent sur les agissements du coupable, sur ses motivations et sa manière d’agir. Qui est-il ? Pourquoi s’en prendre à cette femme épanouie ? Comment va-t-il s’y prendre ? La façon dont les réactions de Sarah sont anticipées est réellement flippante et m’a plus d’une fois glacé le sang. De plus, l’auteur ouvre tellement de voies envisageables qu’il est impossible de savoir à qui profite finalement la situation. Alex Lake n’a pas son pareil pour maintenir le suspens et faire monter la tension grâce à quelques chapitres court et concis sur la vision de cet ennemi de l’ombre qui guette, organise et tisse sa toile destructrice.

Cette lecture en trois parties m’a retenue captive de ses mots et de cette angoisse permanente dans laquelle j’ai évolué. La menace, bien que virtuelle, est réelle, elle plane insidieuse et peut surgir de n’importe où, à n’importe quel moment. Une multitude de preuves accablantes sèment le doute et nous orientent dans diverses directions. On ne sait plus, alors, à qui se fier, on ne sait plus que croire et l’on finit par voir toutes sortes de coïncidences qui mettent à mal nos certitudes.

Si j’ai compris qui se cachait derrière tout cela avant la grande révélation, il n’en reste pas moins que cela n’a pas calmé les battements de mon cœur, bien au contraire. Car l’identité du harceleur n’est pas une fin en soi et l’auteur rebondit avec brio sur la suite des événements. Et là, autant vous dire que je suis resté littéralement accroché à mon livre, redoutant ce que Sarah allait vivre et espérant que la fin ne justifierait pas les moyens.

Copycat est angoissant, stressant et troublant. Il nous démontre qu’il suffit d’un grain de sable dans la machine pour enrayer toute une existence. Il réveille nos peurs et prouve s’il en est la vulnérabilité de nos vies à l’ère du numérique. Un livre qui ne vous laissera pas de marbre et qui vous fera frissonner d’un bout à l’autre.
Nos vies en l'air Nos vies en l'air
Manon Fargetton   
Absolument rien ne me prédestinait à lire ce roman. J’irai même jusqu’à dire que tout était fait pour que je ne l’ouvre jamais. Une histoire contemporaine avec des ados sur le point de se suicider? « Hors de questions » me suis-je dit. Et pourtant, j’ai pu rencontrer Manon Fargetton qui a lu quelques pages de son roman et en a parlé avec passion. (...)

Il s’avère que j’ai lu ce livre d’une traite, en quelques heures. Et je suis vraiment ravie d’avoir découvert ce roman. J’avais peur du thème, peur de me sentir mal pendant la lecture mais il n’en fut rien. Mina et Océan sont très attachants, chacun à leur manière. (...)

Si le livre traite du suicide, de ce qui amène les gens -et particulièrement les adolescents en l’occurrence- à passer à l’acte, ce n’est pas ce qui m’a le plus marqué. J’ai plutôt noté un message bienveillant transmis par l’auteure. Que chaque personne influence la vie ce ceux qui l’entourent, si insignifiante la rencontre puisse-t-elle paraitre. C’est une histoire qui traite énormément de l’intériorité des personnages, de leur complexité. Problèmes familiaux, amicaux, amoureux… tout y passe. (...)

En résumé, c’est un livre que je conseille. A ne pas mettre cependant entre toutes les mains. Mais pour les grands ados ou les adultes, je vous conseillerais de ne pas avoir peur du thème et de tenter l’aventure.

La chronique complète sur mon blog:https://degustationslitteraires.wordpress.com/2019/01/09/nos-vies-en-lair/
La Fille du Square La Fille du Square
Angela Behelle   
Un très beau coup de cœur pour ce roman contemporain tout plein de romance, de poésie, de mystère, de magie et d'amour. Un roman comme je les aime, un roman qui va crescendo dans les sentiments et le dévoilement des personnages principaux, nous envoûtant peu à peu, nous envahissant d'un sentiment de bonheur et de joie.

La rencontre de ces deux êtres est un coup du destin, une chance, un signe, qui m'a de suite charmée et conquise, car cette rencontre entre Erwan et Abi, décrite à travers le regard de celui-ci, a quelque chose de magique et de tendre à la fois. Cependant, ces premiers regards croisés sont différents pour chacun d'eux, tout en étant prometteurs d'un beau destin... car on sent le truc, cette étincelle, ce courant qui passe et qui laisse une trace, une impression.

Deux personnages au fort caractère, qui, au fur et à mesure de leur rapprochement vont ouvrir leur cœur et leurs mots pour mieux évacuer le malheur, la honte, la tristesse et surtout être enfin ceux qu'ils sont vraiment.
Il y a autant de tristesse que de bonheur dans ce récit. La vie d'Abi est dure, faite d'obstacles, de drames. Celle d'Erwan est plus douce, mais cache une blessure, une faille. Ces deux êtres vont se trouver un point commun et vont vivre une passion et un voyage du cœur unique. J'ai beaucoup apprécié les instants de dévoilement, les remises en question, les relations entre Abi et ses grands-parents, entre Erwan et sa sœur.
Et que dire de l'originalité de leur travail ! et surtout ce que cela implique et représente pour ces deux écorchés de la vie et du cœur.

Au fil des pages, nous découvrons deux personnages atypiques, avec leurs petites habitudes, leurs manies et leurs secrets les plus sombres. Ces rencontres à l'épicerie du coin sont justes géniales, surtout avec Karim et Medhi.... un coup de cœur pour ces deux hommes ! A voir de lire pourquoi.
J'ai apprécié cette langueur dans le récit quant à l'évolution de la relation entre Erwan et Abi, j'ai adoré que miettes à miettes, ils s'apprivoisent, se découvrent, s'apprécient, osent assez pour se dévoiler entièrement. Le tout avec sincérité et passion, avec humour aussi parfois. Deux personnages au cœur tendre qui ont fait chavirer le mien !

Erwan et Abi c'est l'histoire de deux personnes qui ne lâcheront rien. Erwan est déterminé à retenir celle qui a fait flancher son cœur et son âme, celle qui lui offre enfin d'être soi, de vivre, de ne rein cacher. Alors quand un coup dur pointe son nez, il est là, ne lâche rien et se bat pour sa belle, sa rousse au grand cœur. Il y a tant de beaux moments dans ce texte : du romantique, de l'émouvant, du rire. Des descriptions superbes, le sentiment d'y être nous aussi, de ressentir, de sentir, de vibrer, comme nos personnages, de vivre avec eux ce grand chamboulement qui les traverse.

La plume de l’auteur est d'une justesse incroyable, s'accordant à la perfection au caractère de ses personnages, mais aussi à l'ambiance de son texte, à ce qu'elle a voulu nous montrer et nous faire ressentir.
Une plume provoquant pléthore d'émotions, de sensations. Voir de la larme à l'oeil. C'est doux, tendre, comme une caresse, piquant parfois, comme une épine qu'il faut arracher, poétique aussi, si beau, si touchant...

Bref, une très belle histoire qui démontre qu'il ne faut pas se fier aux apparences et que certaines cicatrices cachent de grands malheurs. Un roman coup de cœur pour tout ce qu'il m'a apporté en terme d'émotion, d'originalité, de romantisme, de sincérité et de vrai. Un texte beau, des personnages émouvants et attachants, une histoire de famille, de malheur, de douleur, de rédemption, d'acceptation et de beaucoup d'amour !

A découvrir de toute urgence.

par Tikimel
Preload, Tome 1 : Te regarder danser Preload, Tome 1 : Te regarder danser
Scarlett Cole   
Jordan est bassiste dans le groupe Preload, donc le chanteur Dred, sort avec Pixie, la gérante du tatoo shop « Second Circle » à Miami (voir Pure ) Les cinq membres du groupe se connaissent depuis des années, ils ont grandis ensemble dans un foyer pour ado difficiles. Leurs passés les a unis et soudé… Ils sont une famille. Mais avec le déménagement de Dred, qui part vivre avec sa fille, Petal et Pixie, Jordan est mal et il craint de ne pouvoir surmonter ce changement dans sa vie. Une rencontre inattendue va tout changer… Un soir, au détour d’une rue, il va avoir la plus belle vision de sa vie : une jeune femme qui s’entraine dans un studio de danse. Cela va tellement le bouleverser que lui, le solitaire, va provoquer le destin et va tout faire pour rencontrer cette jolie danseuse. Lexi est danseuse étoile pour le Ballet national du Canada, et elle ne vit que pour son métier, sa passion. Elle jongle entre les répétitions et les spectacles. Elle va être touchée par la sensibilité enfouie du jeune homme et cela va l’inciter à vouloir en savoir plus… Arrivera t elle à passer les barrières que Jordan à ériger pour se protéger ? La danseuse étoile saura t elle se faire une place dans la vie de la star du métal ?
En toute franchise, j’ai commencé ma lecture avec des a priori. Connaissant la plume de Scarlett Cole, je avais que j’allais passé un bon moment. A cela s’ajoute des musiciens, sujet que j’affectionne tout particulièrement. Malgré cela, je ne m’attendais pas à se que j’allais découvrir … Waow ! Ce roman est une bombe ! Dès les premières lignes, l’auteur nous plonge dans la vie de Jordan, le bassiste du groupe Preload. C’est une période un peu compliqué pour lui car elle représente un tournant qu’il ne sait pas trop comment abordé. Depuis longtemps, il vit avec les autres membres du groupe, avec qui il a grandit. En plus de la maison, ils ont un passé commun qui les a soudé au delà de tout, ils sont un famille. Avec le départ de Dred, qui a fondé sa propre famille avec sa fille Petal et Pixie, Jordan est déstabilisé. Heureux pour son frère, il retourne de le voir vivre ailleurs. Pour calmer son anxiété, Jordan erre dans les rues de Toronto et c’est là qu’il va l’apercevoir la première fois… Lexi est une jeune danseuse canadienne d’origine russe, et elle évolue au sein du Ballet National du Canada. Un soir, alors qu’elle s’entraine dans un studio, elle sent un regard sur elle et voit la silhouette d’un homme qui l’observe… Jordan, bouleversé par tant de grâce, va être inspiré par ce qu’il a vu et va tout faire pour rentrer en contact avec Lexi, sans savoir pourquoi… Il est attiré ! Leur rencontre va les perturber tous les deux et bien qu’ils aient des emplois du temps chargé, il ne peuvent s’empêcher de se revoir … Ensemble ils sont bien seulement cela n’efface pas les problèmes de Jordan, et cela le bloque dans sa relation avec Lexi. La jeune femme arrivera t elle à passer outre le passé de Jordan pour l’aider à avancer ? Jordan aura t il la présence d’esprit de retenir Lexi près de lui ? J’ai adoré ce roman, c’est un concentré d’émotions, un diamant brut ! Dans Pure, Scarlett Cole avait énoncé que les garçons de Preload avaient des soucis comportementaux, liés à leurs enfances. Et ceux de Jordan avaient été évoqués donc j’avais hâte de connaitre son histoire, je n’ai vraiment pas été déçue ! Nous sommes entrainés par la plume et les mots de Scarlett Cole, les pages se tournent et nous sommes partagés entre l’envie d’en savoir plus et la peur d’arriver à la fin… L’auteur aborde des sujets très durs, mais elle le fait avec beaucoup de justesse et de tendresse. Notre coeur se serre à plusieurs reprise mais nous ne tombons jamais dans le larmoyant. J’ai aimé qu’elle casse certains codes. Celui du musicien de métal, souvent ils ne sont pas reconnus en tant que tel, les gens estimant qu’ils ne font que du bruit, avec Jordan elle va nous montrer toute l’étendue de son talent. Mais aussi celui de la danseuse. J’ai aimé que l’auteur nous montre l’autre côté du décor, exit les paillettes et les jolies tutus ! A travers Lexi, elle va témoigner de la violence et de la dureté de cet univers. Les danseuses sont loin d’être les petites choses fragiles qu’elle semble être… La relation entre les deux artistes est belle et profonde. Ils ressentent la sensibilité l’un de l’autre et se reconnaissent dans les yeux de l’autre. Dès le début, ce n’est pas un flirt, c’est quelque chose de fort, compliqué certes mais puissant…
J’ai adoré le personnage de Lexi. Qu’est ce qu’elle est forte ! Elle n’a pas eu une vie facile mais elle s’accroche et tente de voir le positif dans ce qu’elle entreprend. Elle vit de sa passion mais ne s’endort pas sur ses lauriers, elle cherche à agrandir ses compétences. J’ai aimé sa douceur, son grand coeur mais également sa force de caractère. L’Amour qu’elle porte à Jordan est beau…
Avec Jordan, nous allons découvrir un homme brisé, qui ne s’est toujours pas remis des atrocités qu’il a vécu par le passé, qui n’arrive pas à aller de l’avant et qui a un grand manque de confiance en soi. Les coups d’un soir il connait mais sa rencontre avec Lexi va tout changer. Cela va le pousser en avant, le motiver ! Lui faire découvrir de nouveaux horizons qu’il ne pensait pas mériter… Jordan est un homme sensible , et un artiste de grand talent… Il m’a beaucoup ému !
Nous retrouvons les autres membres du Preload. J’ai aimé retrouvé Dred et Pixie, voir comment leur relation évolue. Et j’ai apprécié découvrir les autres garçons du groupe, et j’ai hate de connaitre leurs histoires …
« Te Regarder Danser » est mon premier coup de coeur de cette nouvelle année. La collision du monde du métal avec celui de la danse. Scarlett Cole nous entraine dans des montagnes russes d’émotion et de passion… Je ne peux que vous le conseiller ^^
PS : Même si j’aimais beaucoup les couvertures de la série « Sous ta peau » avec les phots d’hommes tatoués, je trouve celle ci magnifique. Le graphisme est doux et coloré je suis fan !

par BeaMars
L'étoile du nord L'étoile du nord
D.B. John   
Enfin un thriller qui sort de l’ordinaire. Un vrai bain de jouvence à prendre en Corée du Nord, dépaysement complet assuré. L’auteur nous propose de suivre trois histoires distinctes au début et qui finiront par s’entrecroiser de façon complexe et intelligente. En attendant on en apprend beaucoup sur le fonctionnement du pays.

Jenna, jeune américaine d’origine coréenne apprend la disparition de sa sœur jumelle et de son petit ami sur une plage sud-coréenne. Nous sommes en 1998, douze ans plus tard, Jenna recrutée par la CIA en profite pour tenter d’en apprendre plus sur le sort de sa sœur. Trouvera-t-elle des réponses ? La reverra-t-elle ? Est-elle encore vivante ?

Mme Moon, vit dans une colonie pénitentiaire c’est une battante mais surtout une rebelle car elle décide de détourner à son profit un ballon d’aide international au nez et à la barbe de la très dangereuse police secrète. Elle reste mon personnage préféré, sachant prendre des risques insensés, elle m’a fait trembler mais j’ai appris à compter avec son audace et son intelligence pour ce sortir d’affaire.

Cho, lieutenant-colonel, étoile montante dans le firmament des responsables nord-coréen. Il doit partir à New York à des fins de négociation. Il sera rattrapé pour un secret de famille qui risque bien d’anéantir sa carrière et sa vie. Même si de prime abord le personnage de Cho semble rigide et froid, très vite il a su gagner mon respect et disons le carrément toute mon admiration, il possède une réelle force intérieure et sa progression tout au long du roman est bien amenée.

J’ai aimé suivre chacun de ces trois personnages, les voir évoluer au fil des épreuves. Ils se confrontent à la dure réalité d’un pays avec des règles rigides et létales. On y croise l’oppression, la souffrance d’un peuple vivant dans une peur constante. Tous les personnages sont amenés à prendre des risques qui vont se révéler d’excellents moments de tension et nous faire vivre un suspense haletant. Heureusement pour la lectrice occidentale que je suis, j’ai aussi pu trouver de belles valeurs comme la compassion, l’espoir et une force toujours présente. Savoir que l’intrigue est basée sur des faits réels et en lisant les notes que l’auteur nous propose en fin de livre n’a fait que renforcer ma reconnaissance de vivre ailleurs. Bonne lecture.
Amour inachevé, Tome 2 - Chaque nuit sans toi Amour inachevé, Tome 2 - Chaque nuit sans toi
Violet Duke   
J'ai moins apprécié ce tome que le précédant. Les dialogues étaient souvent longs et répétitifs. Le scénario n'était, dans l'ensemble, pas fameux. Je m'attendais à quelque chose de plus intense lors de leur retrouvaille et j'ai été plutôt déçue. Le rebondissement qui survient vers la fin du roman a apporté un peu de "hauteur" à la platitude du roman puis il y a eu l'histoire de la pierre, qui m'a semblée être sortie de nulle part...En bref, je n'ai pas détesté mais je n'ai pas aimé non plus.
Amour inachevé, Tome 1 - Avant cette nuit-là Amour inachevé, Tome 1 - Avant cette nuit-là
Violet Duke   
J'ai assez apprécié ce premier tome pour vouloir lire la suite. C'est une histoire touchante sur l'amour, de plusieurs formes, la confiance et le sacrifice. Je recommande
21 printemps comme un million d'années 21 printemps comme un million d'années
Camille Brissot   
Posé sur un présentoir de la bibliothèque, le titre ponctué de ses étoiles m’a attirée. Prête à partir, les bras déjà bien chargés, je n’ai même pas lu la 4ème de couverture. Et heureusement car je l’aurais sûrement laissé sur son étagère. Non pas que le résumé ne soit pas intéressant mais se confronter à la question « Et vous que feriez vous si vous apprenez qu’il vous reste peu de temps à vivre? » n’était pas dans mon programme.
▫️▫️▫️
?Le speech: 21 printemps comme un million d’années, c’est d’abord le récit d’une amitié puissante. Celle de Victor et Juliette, amis depuis toujours. Elle fait tellement partie de sa vie qu'elle habite presque chez lui, il sait décrypter le moindre de ses éclats d'humeur, bons ou mauvais.
Car Juliette est difficile à saisir, toujours en mouvement. Elle est capable de partir seule au bord de l'océan sur un coup de tête, et de revenir comme si de rien n'était, avec ses secrets. Elle vit intensément, sans penser à l'après, et Victor la suit, l'attend, prêt à la rattraper si elle trébuche.
▫️▫️▫️
?Mon avis: dès les premières pages, @camillebrissot fait le choix de nous annoncer la mort de Juliette. J’ai espéré. J’ai prié pour me dire que je n’avais pas lu correctement. Je ne voulais pas que Juliette meure. Mais en narrant son histoire à de jeunes filles malades, Victor a su la faire revivre.
J’ai partagé sa soif de vivre, sa recherche de frissons, sa peur de s’engager, son envie d’être une jeune femme qui ne s’inquiète pas du lendemain, en brûlant la vie par les deux bouts…

Oui, j’ai pleuré et je ne ressors pas indemne mais cette rencontre en valait la peine.
Est-il nécessaire que je précise que j’ai adoré ce livre?
Merci @camillebrissot pour ce magnifique récit.
.
Je laisse les lecteurs de cette chronique en compagnie de vos mots.
Ils parlent tellement mieux que les miens.
.
?« C'est peut-être paradoxal, mais la distance peut rapprocher, vous savez. Quand l’autre n'est pas là physiquement, il ne nous reste que ça : sa parole, sa voix... On discute jusqu'à ne plus rien avoir à se dire, et c'est à ce moment que ça devient intéressant - car lorsqu'on n'a plus rien à raconter sur son quotidien, on est obligé d'aller plus loin. On gratte les couches, on les perce l'une après l'autre, on se dévoile… »
✨✨✨
?« Mais c'est quoi, le temps, au fond? Est-ce qu'on en profite plus quand on en a moins? Et pourquoi est-ce qu'on a l'impression que c'est un contenant vide, un truc qu'on doit absolument remplir pour qu'il prenne de la valeur? Est-ce qu'il n'est pas précieux par nature? Une heure à réfléchir, allongée dans son lit, ça vaudrait moins qu'une heure à boire des cocktails sur le pont d'un yacht? »
Foolish Hearts Foolish Hearts
Emma Mills   
" Maybe the best thing's not always the best thing. Maybe shity things have to happen to get you to the right place. "

J'ai découvert E.M par hasard en lisant " this adventure ends " qui a été un incroyable coup de cœur. J'ai donc entrepris de lire tous ces romans ( comme je le fait avec mes auteurs favoris ). " Foolish heart " m'a attiré par son résumé. Et je dois dire que j'avais énormément d'attente envers ce roman. D'une certaine façon je suis satisfaite mais d'une autre je suis un peu déçue.

Ce que j'aime dans les romans d'E.M c'est qu'ils possèdent une réelle profondeur. Certes il y'a certaines exagérations sur certains points ou réactions mais le tout est acceptable et reste dans une norme de réalisme. Les personnages sont attachants et ne tombent pas dans les clichés habituels...et par delà je veux dire qu'ils n'ont pas tous obligatoirement vécus une tragédie. On a droit au final à des personnages variés, profonds et avant tout attachants. J'avoue qu'il y'avait des moment ou je voulait à peu les secouer, mais ça fait partie du charme de ce livre. Les hésitations des personnages sont compréhensibles et je me vois bien à leur place. Leur variété de caractère, d'origine, de culture rend ce livre réaliste et poignant !

" When I'm with you, I can just exist "

Les relations entres les personnages sont profondes et très émouvantes. Les deux protagoniste possèdent une réelle alchimie qui fait de la romance un élément très apprécié durant la lecture. L'amitié est également mise en avant et je pense que ce livre se centre plus sur les relations entre amis que la romance !

Bref, une roman poignant et très agréable à lire. Ce qui m'a empêcher de pleinement apprécier ce livre est la lenteur des événements.

par nina-nani
Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin
Fanny Bernard    Laure Allard-d'Adesky   
L'avis d'Esméralda :

Rien de meilleur qu’un titre accrocheur au sens de l’humour, non dissimulé, pour titiller ma curiosité. En effet qui n’a jamais eu envie de tuer son voisin aussi sexy qu’il soit (afin ça dépend, il ne l’est pas toujours ou souvent), quand il met la musique à fond, pile au moment où tu t’endors (pour ne citer qu’un exemple).


Sylvie, resplendissante cinquantenaire, était loin de se douter du malotru que pouvait être son voisin de dessous. Insupportable, hautain, enquiquineur de première, tout du vieux garçon insatisfait par sa vie et qui décide de s’en prendre à sa voisine du dessus. Les talons de 10 cm qui claquent à pas d’heure, de la musique d’une autre époque qui retentit à n’importe quelle heure, cette femme a tout pour mettre les nerfs à vifs du voisin désagréable. Ce dernier décide de sa plus belle plume, d’écrire une lettre de bienvenue bien sentie où l’humour noir et bien corsé va ébranler Sylvie. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, car Sylvie telle une boxeuse va rendre coup pour coup et elle ne manque pas d’idées pour se faire entendre.


Débute ainsi une correspondance tonitruante et épicée entre deux individus qui ne démordent pas d’un centimètre. Chacun, fier, campe sur ses positions et points de vues, se titillant un manifeste et secret intérêt pour la vie de l’un et de l’autre. Sous couvert de ces échanges épistolaires, une relation très atypique débute et aux périls de leurs santés mentales va bouleverser tant de choses.


Lorsque j’ai débuté cette lecture, j’étais loin de me douter que cette romance serait la coéquipière d’échanges épistolaires. Je ne suis pas une très grande adepte du genre et j’ai eu quelques difficultés à m’imprégner dès le départ de l’atmosphère que souhaite les auteures. Rien de mal en cela, car cet aspect est vite compensé par les histoires personnelles des deux protagonistes. Les auteures n’hésitent pas à partager quelques flash back tout en faisant évoluer leur histoire. Très vite, je me suis attachée à ces deux voisins qui ont vécu mille tracas et désillusions. Leurs forces de caractère s’entrechoquent pour des duels de feu de dieu. L’humour n’est jamais trop loin adoucissant les rigueurs de la vie.


Ce quatre mains est un pur enchantement. J’ai été très sensible au fait que cette romance a osé mettre en scène des personnages matures et, surtout, que finalement les secondes chances ne font pas cas de l’âge. Cette histoire est à la fois bouleversante, prenante et révoltante par moment, je l’avoue. Mais il y a ce côté attendrissant qui ne peut que faire chavirer notre cœur. Dans un monde où la modernité règne et que la communication se fait uniquement par machine interposée, j’ai trouvé agréable ces échanges de lettres où une fois de plus prouvent que les mots ont ce pouvoir magique de réunir davantage et de créer des liens insoupçonnables.


Te voilà prévenu, avant de tuer ton voisin, tente (ou pas) de lui envoyer, couchées sur un papier, toutes tes rancœurs, qui sait peut être seras-tu surpris du résultat final !?
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4