Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de saralice : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cycle de la brume, tome 2 : Le Palais de minuit Le Cycle de la brume, tome 2 : Le Palais de minuit
Carlos Ruiz Zafón   
http://wandering-world.skyrock.com/3066874781-Le-Palais-De-Minuit.html

Haaaaaaa Carlos Ruiz Zafón, que j'aime vos romans ! Le Palais De Minuit nous entraîne dans un univers unique, saisissant et oppressant, qui nous rend très rapidement accros. La plume de l'auteur est juste exquise, et c'est un véritable plaisir de voyager dans le monde ténébreux et plein de surprises qu'elle nous offre. J'ai, malheureusement, moins aimé ce livre au Prince De La Brume, chef-d'œuvre qui m'avait renversé. Mais j'ai tellement adoré le fait de retrouver les mêmes éléments qui m'avaient fait tomber amoureux avec les écrits Carlos Ruiz Zafón que ma lecture m'a tout de même conquis.
Nous plongeons cette fois dans la ville de Calcutta, en 1932. Nous rencontrons les membres de la Chowbar Society, club formé de six adolescents sans parent qui vivent dans un orphelinat depuis leur plus tendre enfance. Ils ont connu des tas d'horreurs dans leurs vies, comme la recherche de leurs passés, de leurs racines, et la réponse à la question qu'ils se posent tous : "comment ai-je atterri ici ?". Nous avons à faire à six personnes écorchées vives, qui veulent juste profiter au maximum de leurs derniers instants ensemble. En effet, maintenant qu'ils ont tous seize ans, ils vont devoir faire leur entrée dans la vie active et dissoudre le groupe si cher à leurs coeurs.
Sauf que rien ne va se passer comme prévu venue l'heure de la dernière nuit de la Chowbar Society. Alors que les six adolescents vont tous se regrouper au Palais De Minuit, un lieu sacré à leurs yeux, Ben, le meneur de la bande, va se retrouver face à son passé et à son avenir en affrontant ses démons. Il va faire la rencontre de sa sœur jumelle, Sheere, et, ensemble, ils vont devoir lutter contre une ombre aussi maléfique que familière : Jawalah, un esprit diabolique qui n'a qu'un seul but, les tuer.
Nous voilà alors submergés par un flot de frissons et d'adrénaline, le tout saupoudré de peur et d'excitation. Carlos Ruiz Zafón nous emmène avec lui au plus profond des tunnels de l'unique gare de Calcutta, un lieu hanté qui fascine autant qu'il terrorise. Ben, Sheere, et les autres membres de la Chowbar Society, vont se retrouver au milieu d'un jeu atroce, dans lequel mort, espoir, peine et passion s'entremêlent. Jawalah est un protagoniste affreux, qui m'a donné à maintes reprises des sueurs froides.
J'ai vraiment beaucoup aimé l'univers noir et intriguant que nous offre l'auteur. Nous passons véritablement par toute une palette d'émotions, certainement due à la constellation de personnages qui croisent notre route. On s'attache à eux sans aucune peine. Leur dévotion et leur détermination sont juste magnifique. Le Palais De Minuit nous montre le sens de l'amitié, la vraie. Tous les héros sont décidés à rester unis, quoiqu'il ne leur en coûte.
Malgré un univers très séduisant, j'ai été un peu déçu et fatigué des descriptions assez longues que contient le roman. Les lieux sont décrits en profondeur, et c'est parfois trop. Ces longues mises en avant de la ville, de la gare et des tunnels m'ont ennuyé, et elles freinent le récit. Je pense que c'est cela qui m'a obligé à moins apprécier Le Palais De Minuit que Le Prince De La Brume. On ne peut malheureusement pas s'empêcher de comparer les deux ouvrages, car les ingrédient qui les constituent sont les mêmes.
A contrario, on ne peut pas éviter d'être éblouis par ces derniers. La panique et la détresse s'écoulent en nous par vagues intenses, qui nous coupent le souffle. J'ai adoré avoir une boule au ventre tout au long de ma lecture. On sent que quelque chose d'énorme se prépare. Et que Ben et Sheere sont les deux personnes qui vont devoir faire preuve d'un courage hors norme. On a mal pour eux, car ce n'est pas seulement l'ombre de Jawalah et de ses pouvoirs maléfiques qui les menacent. Oh ça, non. Ils vont devoir faire face à leurs secrets et aux révélations sur leurs existences. En affrontant Jawalah, ce sont eux qu'ils vont devoir combattre. Leurs propres âmes.
Le roman nous file entre les doigts avec une rapidité rare, et on passe par tout un tas d'états passionnants à vivre. L'intrigue est menée à la perfection, et elle nous consume jusqu'à nous pousser à nous ronger les ongles avec frénésie. La fin de l'histoire est parfaite, et elle colle merveilleusement bien à l'univers que nous venons de découvrir. On en veut encore, et on veut tout savoir sur l'avenir des adolescents qui nous ont tant charmé.
En conclusion, Le Palais De Minuit, bien que moins bon à mes yeux que Le Prince De La Brume, est un ouvrage prenant et hautement angoissant. Les protagonistes sont sensationnels, et le monde dans lequel l'auteur nous immerge est extraordinaire. Je crois que je suis en train de devenir fan des romans de Carlos Ruiz Zafón. Ce dernier possède vraiment un don pour nous enchanter et nous captiver. Je n'ai qu'une hâte désormais : foncer sur les livres de l'auteur qui m'attendent dans ma Pile A Lire !

par Jordan
Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L'Ombre du vent Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L'Ombre du vent
Carlos Ruiz Zafón   
N'ayant plus vraiment une nature très sensible depuis quelques années, je ne pleure plus, et j'ai rarement les larmes aux yeux. La première et seule fois où je me souviens avoir pleuré pour un livre, c'était quand j'avais 13 ans, en lisant Harry Potter 2, et en apprenant la réalité du monde.
Mais pour ce livre-ci, ce fut très différent de tous ceux que j'ai lu entretemps. Dans les cent premières pages, j'ai eu les larmes aux yeux - ou du moins la gorge serrée - deux fois. Une fois de tristesse, et une fois de joie. Et de nombreuses fois par la suite de ma lecture, je me suis surpris à sourire naturellement - pas un rire du à l'humour, ou à une blague, mais un sourire qui me faisait un instant me sentir bien. Vraiment bien.
Ce n'est probablement donc pas un mensonge que j'ai lu, plusieurs fois, avant de commencer la lecture de l'Ombre du Vent, qui parlait de magie et de beauté. Car j'ai vraiment eu l'impression de lire un livre nouveau, de découvrir à quel point l'emprise de certains autres romans, ou l'abandon qui pouvait s'en suivre, était léger comparé aux sentiments que m'ont procurés celui-ci.

L'histoire se présente comme le récit d'un jeune garçon qui va, à partir d'un coup de foudre pour un livre, chercher à percer les mystères et secrets de l'auteur qui semblent se dresser sur sa route, comme des portes fermées, ou des poupées russes, ainsi qu'il est dit dans le quatrième de couverture. Je ne me souviens pas avoir déjà lu d'adaptation de l'espagnol, donc je ne saurais dire si le style est du au talent de l'auteur, ou s'il est inérent à la langue traduite, mais c'est un vrai régal, sans que ce soit simple pour autant. C'est toujours plein de poésie, de beauté, tout en gardant sa part de noirceur et de ténèbres lorsque l'histoire s'y prête. Seule chose que j'ai pu lui reprocher, c'est évidemment l'histoire, si nette, précise et parfaite, tellement bien huilée et dont l'éclat de la magie dissimule les accrocs de la réalité et lisse le tout. ça lui enlève de la crédibilité. Mais d'un autre côté, son caractère magique et envoutant surpasse ce détail, et on la prend pour ce qu'elle est : un conte, une aventure palpitante où on n'est toujours surpris, ou on rit, on pleure, et on a peur. Vraiment une réussite, donc. A lire.
La famille Landry, tome 5 : D'or et de cendres La famille Landry, tome 5 : D'or et de cendres
Virginia C. Andrews   
Cinquième et dernier volet de "La famille Landry" intitulé "D'Or et de cendres". La vie de Gabrielle n'est pas simple... Une fois encore la famille Landry va vivre des heures noires comme nous le raconte si bien, Virginia C. Andrews. Gabrielle va-t-elle enfin connaître la sérénité, le bonheur dans son cher marais cajou ?

par coucougi
La famille Landry, tome 1 : Ruby La famille Landry, tome 1 : Ruby
Virginia C. Andrews   
Une histoire hors du commun: le livre est génial ! Ruby ne connait pas l'existence de sa "famille", mais quand elle la découvre elle va être plus que surprise :) Un livre vraiment saisissant et pour lequel j'ai lâché pas mal de larmes...

par Rachel
La famille Landry, tome 3 : D'or et de lumière La famille Landry, tome 3 : D'or et de lumière
Virginia C. Andrews   
J'adore ce tome !! Mon favoris ! Ruby retourne dans la Bayou natal pour mettre au monde une merveilleuse petite fille, Perle :) Le tome suivant est prometteur !

par Rachel
La famille Landry, tome 4 : Tel un joyau caché La famille Landry, tome 4 : Tel un joyau caché
Virginia C. Andrews   
Tome splendide :)
Il m'a tenu en haleine et l'histoire est... géniale !
La suite est encore plus... Wah !

par Rachel
La famille Landry, tome 2 : Perle La famille Landry, tome 2 : Perle
Virginia C. Andrews   
Un roman tout aussi passionnant que le premier tome ! Vraiment addictif et remplis de rebondissements et d'émotions inattendues ! Virginia C. Andrews a un talent inoui :) Je dois absolument lire les tomes suivants !

par kay47
Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois
Maxime Chattam   
J’ai adoré ce livre, je l’ai dévoré en 2 jours. Tout est prenant, l’histoire, les personnages, l’intrigue. L’auteur par cette histoire, nous invite à prendre conscience du poison que nous sommes pour la planète. Il y a tous se que doit contenir un livre, pour moi : suspens, action, aventure, amitié, amour, morale.
Je connaissais déjà l’auteur et cette trilogie est dans le même genre que son 1er best-seller « Le5ème règne ».

Autre-Monde, Tome 5 : Oz Autre-Monde, Tome 5 : Oz
Maxime Chattam   
Passionnant

Quel plaisir de retrouver Matt, Ambre, Tobias, Plume (oh la la, j'aime trop Plume, qui ne rêve pas d'avoir une Plume à la maison franchement ^^ !), et les autres, qui cette fois doivent absolument gagner l'Europe afin de trouver le deuxième coeur de la terre et avoir une chance de sauver leurs vies car Entropia se rapproche à une vitesse terrifiante. Si ils croyaient avoir affronté le pire, l'Alliance des Trois et les kloropanphylles ne sont pas au bout de leurs peines, la route est semée d'embûches plus effrayantes les unes que les autres, des monstrueux raptors au Buveur d'Innocence, des Tourmenteurs aux effroyables usines à élixir, les pans vont encore devoir faire des sacrifices... La magie de Chattam opère inlassablement dans cette suite digne d'un grand blockbuster, les pages défilent à la vitesse de la lumière et la pression augmente à mesure qu'on approche de la fin et qu'on tremble toujours pour nos héros. Heureusement, cette fantastique aventure pour petits et grands, n'est pas terminée.

Argent : 8/10

Autre-Monde, Tome 6 : Neverland Autre-Monde, Tome 6 : Neverland
Maxime Chattam   
Bien, sans être renversant non plus

Fan de la première heure de Maxime Chattam et de tous ses ouvrages, j'attendais avec impatience cet avant-dernier tome de l'Alliance des 3. C'est avec joie que j'ai retrouvé tous les personnages toujours escortés par l'adorable Plume (gros point fort dans l'histoire). Un rythme toujours bien présent et de nouveaux monstres ou "super vilains" en veux-tu en voilà. Peut-être un peu trop. J'ai presque l'impression de lire un scénario pour une adaptation ciné. Les personnages ont perdu un peu en émotion au détriment d'une action omniprésente. J'ai malgré tout ressenti quelques longueurs lors de ma lecture. Rien de bien dramatique cela dit, l'histoire est toujours très divertissante.

argent : 7,5/10