Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par sasa3695

Extraits de livres par sasa3695

Commentaires de livres appréciés par sasa3695

Extraits de livres appréciés par sasa3695

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 29-03
Je souhaite que vous soyez heureux, que vous construisiez votre vie aux côtés de la personne que vous aimez, et qui vous aimera tout autant en retour. Que vous fondiez une famille. Que vos foyers soient remplis de rires, de joie, et surtout d'amour. Que vous soyez tolérants envers les autres, que vous respectiez les personnes différentes de vous, que vous compreniez qu'au-delà de la différence, nous sommes tous de la même race, la race humaine. Qu'aucun humain n'a le droit de se sentir supérieur à un autre, quel que soit son rang social ou son compte en banque. Que tous les hommes sont égaux et qu'ils ont tous droit à l'amour et au bonheur. Je souhaite que vous aimiez l'un l'autre et que rien ne puis plus jamais vous séparer.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La porte d'acier s'ouvrit et Viktor accourut à l'intérieur. Il s'accroupit face à moi.
-Ruine, fils, il faut pas rester là.
Je levai les yeux vers lui, puis les posai de nouveau sur 362.
-Je le connaissais, annonçai-je d'une voix entrecoupée.
Viktor hocha la tête et posa la main sur mon épaule.
-Je sais fils. j'avais deviné à son tatouage et à ta réaction dès que tu es entré dans la cage.
-C'était mon... ami, lâchai-je enfin, le terme rendant un son étrange et me laissant un goût doux-amer dans la bouche.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 29-03
-De vacances sur une île tropicale pour te voir en bikini toute la journée. De toi sous mes draps dans le bus de tournée. De me réveiller le matin avec toi...
-Si je résume : du sexe. Tu rêves de sexe.
Je ne peux réprimer un grand sourire.
-Je suis un mec.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Mmm. Où est Bill?
-C'est un traître ! siffla Selena entre ses dents.
-Son mari est probablement au tribunal, en train de porter plainte contre elle pour coups et blessures, intervint Tabitha.
L'expression d'Acheron montra clairement qu'il trouvait l'hypothèse roborative.
-Il a eu ce qu'il méritait, protesta Selena. Il m'a dit que la loi, c'était la loi et que je devait m'y plier. Foutaises. Il en a pris pour son grade. Je resterai là jusqu'à ce que le conseil municipal ait fait marche arrière!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 29-03
-Et d'abord, comment s'appelle ce bébé?
-Mia, dit Sarah.
Mamie se rapproche et, malgré les réticences de la petite fille, ne peut s'empêcher de lui caresser la joue.
-N'aie pas peur. Je ne suis pas une méchante fée mais une gentille sorcière.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Alors? demanda-t-elle.
-J'ignorais que vos propos appelaient une réponse. Si vous tenez à le savoir, j'ai remarqué que physiquement au moins, vous n'êtes plus une enfant.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Je t'aime, Bride McTierney. Et je veux passer le reste de ma vie à te montrer combien j'ai besoin de toi. Veux-tu m'épouser?
Les larmes coulaient sur les joues de Bride, qui se découvrit incapable d'arrêter ce flot. Muette d'émotion, elle se contenta de hocher la tête pour signifier que oui, oh, oui, elle acceptait de se marier avec Vane Kattalakis.
-Tout va bien ! S'écria Vane dans le micro. Le jour où j'ai fait sa connaissance, elle pleurait aussi ! Je pense que ce genre de manifestation fait du bien aux humains.
-Ouai, moi aussi, je pleurerais si j'étais obligé de passer le reste de mes jours avec toi ! s'exclama Colt, déclenchant l'hilarité générale.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Pourquoi avons-nous d'aussi étranges conversations?
Dominic s'esclaffa et franchit la distance qui les séparait.
-En fait, mon Alpha envisage de m'envoyer en hôpital psychiatrique. Surtout depuis que j'ai commencé à maintenir que ma montre est magique. Mais elle l'est, tu sais. Vraiment !
Mila lui adressa un regard amuse.
-Ah?
-Oui, répondit-il avant de regarder sa montre. D'après elle, tu portes pas de culotte.
-Mais c'est faux! protesta-t-elle en fronçant les sourcils.
-Ah bon... Elle doit avoir un peu d'avance alors, dit-il après avoir tapoté sa montre.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Je cherche mon souffle pendant que Wes me caresse tendrement, me ramenant à la réalité avec une douceur infinie, comme toujours après qu'on a fait l'amour. J'adore.
-C'était une super-idée, mais n a frappé deux fois à la porte. J'ai entendu Anton l'ouvrir, passer la tête dedans et la refermer aussitôt avant d'annoncer une pause de vingt minutes, dit-il en riant contre ma nuque trempée.
Merde, je vais devoir changer de chemise.
-Tu me rends folle, je dis quand ma respiration s'est calmée. Tu vas devoir cesser de me surprendre avec tes déclarations romantiques et ta jalousie mal placée parce que ça m'excite vraiment trop. Il faut bien que l'un de nous soit responsable.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 24-03
-Nous, les humains, sommes le résultat d'une longue évolution de règne animal. Or, aujourd'hui, nous considérons que nous ne sommes plus des animaux, mais des humains. Les critères pour établir cette différence sont complexes et ténus. Quand notre ancêtre à tous est-il passé du stade animal au stade humanoïde? Quel fut le petit changement qui fit toute la différente entre lui et ses congénères?
Sarah et Christopher n'eurent pas le temps de réfléchir.
-Eh bien, répondit tout de suite Shafi, si l'on décide que l'intelligence et la conscience de soi qui va avec sont ce qui nous différencie du stade animal, et que c'est le chromosome féminin qui transporte les gènes des capacités cognitives, alors, sans aucun doute, on peut dire que le premier homme était une femme.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 02-03
Beaucoup de gens pensent - à tort- que les tueurs en série ont toujours une motivation sexuelle. Mila aussi le pensait, avant d'être confrontée au cas d'Albert.
En réalité, selon leur but final, il en existe de différentes sortes.
Il y a les "visionnaires", qui tuent dominés par un alter ego avec qui ils communiquent et dont ils reçoivent des instructions, parfois sous forme de visions ou de simples "voix". Leur comportement est souvent considéré comme psychotique.
Les "missionnaires", eux, ont un but inconscient et sont dominés par la responsabilité, qu'ils s'imposent eux-mêmes, d'améliorer le monde qui les entoure, et cette mission passe inévitablement par l'élimination de certaines catégories de personnes : les homosexuels, les prostituées, les infidèles, les avocats, les agents du fisc, et ainsi de suite.
Les "assoiffés de pouvoir" ont une piètre estime d'eux-mêmes. Leur satisfaction dérive du contrôle de la vie et de la mort de leurs victimes. L'homicide s'accompagne de l'acte sexuel, mais seulement comme instrument d'humiliation.
Enfin, les "hédonistes". Ils tuent pour le plaisir de le faire. Parmi eux- mais ce n'est qu'une sous-catégorie- on trouve ceux qui ont une motivation sexuelle.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 18-02
Le père Cléry tend les papiers signés à Geneviève. Elle jette un coup d’œil aux documents, puis regard l'homme.
-Puis-je vous poser une question?
-Je vous en prie.
-Pourquoi faire interner votre fille, si vous n'attendez pas qu'elle soit soignée? Nous ne sommes pas une prison. Nous œuvrons à guérir nos patientes.
Le notaire réfléchie. Il se lève de sa chaise et époussette son haut-de-forme d'un geste résolu.
-On ne converse pas avec les morts sans que le diable y soit pour quelque chose. Je ne veux pas de cela dans ma maison. A mes yeux, ma fille n'existe plus.
L'homme salue Geneviève et quitte la pièce.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-02
-François, je suis marié. Père d'un adorable petit bambin qui me réveille trois fois par nuit. Ma femme, cet être parfait, est de nouveau enceinte et prétend qu'elle a grossi de telle sorte qu'elle refuse que je la touche même du regard pour les six mois à venir. Après l'accouchement, si j'ai bonne mémoire, son vagin ressemblera plus au gouffre de Padirac qu'à un refuge magique plein de mystère.
Il boit une gorgée pour reprendre son souffle et je le regarde en souriant. Je sais parfaitement où il veut en venir. Il poursuit :
-Toi, espèce de petit con prétentieux de merde, non content de te taper tout ce qui bouge, tu as la mission pour une durée indéterminée de jouer la garde rapprochée d'une véritable bombe sexuelle. Et tu passes ta première soirée avec elle et tu me la joues à l'envers? Tu fais comme si t'avais rien à me dire? T'es vraiment la pire raclure que je connaisse, mon gars.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Cruelles écrit par Cat Clarke
date : 09-02
Elle nous conduit jusqu'à un minuscule café portugais situé dans une rue adjacente un peu glauque. La serveuse s'avance vers nous d'un pas nonchalant. Danni se met à discuter avec elle en portugais. Je ne sais pas pourquoi ça me surprend à ce point. Beaucoup de gens parlent une langue étrangère. Je suis simplement étonnée que Danni compte parmi eux. Elles gazouillent comme ça durant quelques minutes pendant que je fais mon possible pour paraître à l'aise. Puis, au bout d'un moment, la serveuse finit par regagner la cuisine en riant et en secouant la tête à cause de ce que Danni vient de dire.
"J'espère que tu ne m'en voudras pas, mais j'ai commandé pour nous. Tara adorait cet endroit- les flans sont à tomber par terre, ici."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Je t'aime, et je ne partirai pas avant de t'avoir entendue me dire que tu m'aimes aussi ! reprit Simon.
-Dis-lui que tu l'aimes ! cria Helen. Il est en train d'ameuter tout le quartier. (Elle adressa un signe de la main à Clary.) Contente de te voir.
-Moi aussi, dit Clary. Je suis désolée de ce qui s'est passé à Los Angeles, et si je peux faire quoi que ce soit pour t'aider...
A ce moment, un pantalon en cuir et une chemise blanche de poète à manches bouffantes atterrirent aux pieds de Simon.
-Prends tes fringues et va-t-en ! rugit Isabelle.
La fenêtre au-dessus de la sienne s'ouvrit à son tour et Alec s'y pencha.
-Qu'est-ce qui se passe?
En apercevant Clary et les autres, il fronça les sourcils, perplexe.
-Qu'est-ce que vous faites ici ? Vous êtes venus nous chanter Noël en avance?
-Je ne connais pas de chants de Noël, répliqua Simon. Je suis juif ! Je ne connais que la chanson du dreydel.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Cassandra fronça les sourcils fronça les sourcils en voyant Chris coincer un coussin supplémentaire sur le devant de son pantalon.
-Mais qu'est-ce que tu fais?
-Je protège ce que j'ai de plus précieux, tiens !
-Quel bonheur ! s'exclama Wulf. Le gamin a enfin du plomb dans la cervelle.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Elle ôta la broche qui ornait son chemisier et s'en piqua le pouce.
-Bonnie, donne-moi ta main, reprit-elle.
-Pour quoi faire? s'inquiéta cette dernière.
-Parce que je veux t'épouser, andouille !
-Mais... Ah d'accord ! Aie !
-A toi, Elena.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les coins de la bouche de Meredith ébauchèrent un sourire.
-Une arme secrète? Oui, je peux m'en charger.
'Une arme, se dit Damon. Il avait enfin une arme contre Jack. Non, pas une arme, corrigea-t-il alors que Meredith levait les yeux vers lui avec un sourire déterminé. Une alliée.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Tu as l'air... en forme, pour une traînée. Bon sang, ton gros cul m'a manqué. Tu sais à quel point c'est dur d'attirer l'attention d'un mec sur mon petit cul ferme quand tu n'es pas à coté de moi pour servir de faire-valoir? dit Gin, les yeux brillants.
-Pauvre de toi! Je te défends de chialer !
Je l'attire encore une fois dans mes bras, prête à l'insulter de nouveau, quand j'entends Wes se racler la gorge. Je me tourne en souriant jusqu'aux oreilles et lui présente Gin.
-Wes, bébé, voici ma meilleure amie, Ginelle. Gin, je te présente Weston Channing, troisième du nom, j'ajoute en ricanant.
-Je suis ravi de te rencontrer enfin, dit-il en lui tendant la main.
Ginelle ne dit rien. Elle est bouche bée, les yeux grands ouverts.
-Waouh, je viens de mouiller ma culotte. Zut, je n'en ai pas mis. Je viens de mouiller ma culotte invisible !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Cassidy leva les yeux au ciel.
-C'est une manière de dire le sexe.
-C'est quoi, le sexe? insista Willow en inclinant la tête.
-Tu sais, c'est quand les adultes vont faire la sieste. On dirait plutôt qu'ils sautent sur leur lit parque j'entends les ressorts couiner très fort.
La tête de Nick tomba lourdement sur la table.
-Et je pense que maman a sauté trop fort et a fait mal à papa hier parque que je l'ai entendu lui dire qu'il allait lui taper les fesses. Qu'est-ce que tu as fait, maman?
-Mange, Willow, dit Shaya à sa fille en se raclant la gorge, les joues empourprées.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-02
"Ils vont sortir par sa quiquine. On aura l'impression qu'elle fait caca, mais à la place des crottes, c'est deux bébés chèvres qui vont sortir.
-Mais ils sont rentrés comment dans son ventre?
-Ils sont pas rentrés, elle les a fabriqués avec le bouc. Ils étaient très amoureux.
-Mais le bouc, il est resté même par un jour, ils se connaissent presque pas, ils pouvaient pas être amoureux.
-Ah si. ça s'appelle un coup de foudre."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-02
Pas de doute, un chouette type.
-Ouai, je soupire. Foutue nana têtue.
Liam rit de nouveau en disposant deux verres à tequila. Il oubre la bouteille de Jägermeister.
-Tu sais ce qu'on dit...
-Quoi?
Je suis distrait, car Getty vient juste de disparaître dans la réserve.
-Dans un couple, l'homme porte le pantalon, mais c'est la femme qui a la main sur la fermeture Éclair.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-02
-Soit tu as le pouvoir de te faire pousser une barbe de hipster en quinze jours, soit tu es le jumeau. Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le Nom.
-Je...Euh... Ouais, je suppose que c'est moi. (Je lui tends la main pour me présenter.) Garett.
-Misha, répond-il en me la serrant.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-02
Céline ouvre, essoufflée.
-Pardon pour le retard, j'ai fait aussi vite que possible.
-Aucun problème, répond Nicolas. Tu tombes au bon moment.
-Où en êtes-vous?
Victor résume :
-Nous en étions arrivés à une grande fresque minimaliste mettant en scène Hamlet, qui, récemment opéré pour devenir une femme, se bat pour que Bambi puisse monter dans un canot de sauvetage avec les premières classes pendant que, sur le pont, des pétomanes jouent de la musique péruvienne. Il nous reste encore deux ou trois détails à affiner, notamment concernant le rôle des poneys. Si tu as des suggestions...
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Replay écrit par Ken Grimwood
date : 15-12-2019
Paméla avait dit un jour qu'ils avaient rendu les choses "différentes mais non meilleures". Ce n'était pas tout à fait vrai. Parfois leurs actes avaient eu des résultats positifs pour eux et pour le monde dans son ensemble; parfois ces résultats avaient été négatifs, le plus souvent ni l'un ni l'autre. Chaque vie avait été différente, car chaque choix est toujours différent, imprévisible dans ses conséquences et son aboutissement. Mais ces choix devaient être faits, se dit Jeff. Il avait appris à accepter les pertes éventuelles dans l'espoir qu'elles seraient plus que compensées par les gains. Le seul véritable échec, et le plus douloureux, aurait été de ne prendre aucun risque.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 15-12-2019
"Je ne vous permets pas d'insulter mon ami. Vous ne savez rien du tout.
-Je devrais porter plainte pour incitation à la débauche.
-Vous seriez sans doute surpris du résultat de l'enquête.
-Armand est un garçon sensible et influençable. C'est de la faute de votre ami, mademoiselle, s'il est aujourd'hui mourant."
Misha a éclaté en sanglots à la mention du "mourant". J'ai ravalé ma stupéfaction d'entendre Armand décrit comme sensible et influençable pour m'en tenir aux faits concrets.
"S'il a été assez crétin pour rouler à deux cents kilomètres-heure en ville, c'est l'éducation que vous lui avez donnée qui est à blâmer, pas Misha !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0