Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Satigny : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Blacklist, Tome 1 : So Close Blacklist, Tome 1 : So Close
Sylvia Day   
voici les news que j ai trouvé sur son blog .
Si près



So Close est le premier livre d'une duologie planifiée livrée avec l'intensité émotionnelle de Sylvia Day, sa sensualité brûlante et sa narration puissante.

Lily réveille quelque chose dans Kane qu'il pensait qu'il était trop cynique pour ressentir. Leur relation est instable et érotique, ce qui le devient encore plus quand elle découvre un secret qui l'enlèvera de la vie de Kane pour toujours. Ou le sera-t-il? Le destin replace Lily sur le chemin de Kane ... bien que leurs fortunes se soient radicalement inversées.

Voulez-vous lire un extrait? Vous pouvez le trouver à la fin de One with You ou vous abonner à SylviaDay.com News pour être averti lorsque l'extrait est lancé ici sur le site.


Série: The Blacklist Series

par Elenoara
Kara Gillian, Tome 2 : Le Sang du Démon Kara Gillian, Tome 2 : Le Sang du Démon
Diana Rowland   
Second tome et seconde enquête pour linspectrice Kara Guillian. Cette fois, il s'agit de supposés suicides qui ont lieux et semble sans aucun rapport entre eux. Seulement Kara est la seule à pouvoir se rendre compte que leurs essences vitales a été arraché par magie arcanique.

J'ai un peu crains avec ce début de tome que l'on se retrouve avec une chasse aux démons mais il n'en est rien puisque tout comme le premier tome, nous avons belle et bien enquête humaine associé aux pouvoirs arcanique. Cette seconde enquête est assez différente du premier tome pour que l'on ne ressente pas trop de similitude mais demeure tout aussi bien construite pour ne pas que l'identité du/des coupable(s) et les motivations soient trop évidents. On a donc une partie très "série policière" même si on reste très loin des Experts avec des policiers qui agissent avec les maigres moyens du bord.
L'auteure continue de décrire admirablement bien tout ce qui est en rapport avec la magie arcanique et parvient à faire évoluer de manière intelligente son héroïne. On retrouve aussi dans ce tome les autres personnages et notamment Ryan et Rhyzkahl dont chacun voit son mystère s'épaissir un peu plus. Il s'agit clairement de sous intrigues qui devraient nous suivre sur plusieurs tomes afin de percer le mystère de Ryan et les motivations de Rhyzkahl. Je regrette juste que l'auteure ne s'attarde pas sur d'autres personnages comme Jill ou même Crawford.

Un tome qui se trouve donc dans la droite lignée du précédent. Pas de grandes révélations et ceux qui ont aimé le premier tome devraient apprécier ce second sans problème. Pour les autres, il sera surement inutile d'insister comme cela peut parfois être le cas dans d'autres séries.

par Caly
Lux, Tome 1.5 : Oubli Lux, Tome 1.5 : Oubli
Jennifer L. Armentrout   
Avant tout chose, il est important de rappeler qu'Oblivion (dans sa version papier VO) retrace l'histoire du premier tome Obsidienne mais cette fois du point de vue de Daemon. Pour la version française (papier), elle reprend les trois premiers tomes.

Maintenant que c'est fait, parlons du plus important, mon avis sur cette petite pépite. J'étais déjà totalement fan, amoureuse, raide dingue de Daemon en ayant lu la série Lux, mais alors là, je peux vous dire qu'il n'y a plus un millimètre de doute possible.

Daemon Black, pourquoi n'existe-tu pas en vrai ? Je doutais que ce soit possible, mais je suis carrément toute retournée par ma lecture. Je crois que c'est ma MEILLEURE lecture. Je n'ai jamais mis autant de post-it dans un livre. Je n'ai jamais été autant excitée à l'idée de tourner la prochaine page. Je n'ai jamais autant aimé re-découvrir une histoire d'un autre point de vue. Ca vous en dit long sur mon avis non ? Je vous préviens, je suis une totale guimauve. Avis à ceux qui n'aime pas ça, continuer la lecture de ma chronique est à vos risques et périls.

Jennifer L. Armentrout a vraiment un talent exceptionnel. Sans rires. Quand j'ai commencé ma lecture, dès les premières lignes, j'ai su que j'allais adoré ma lecture. Quelque part, on découvre totalement l'histoire du point de vue de Daemon. Tous les passages où dans Lux on se demande ce qu'il pense vraiment. Pourquoi est-ce qu'il agit comme ça, comment les choses vont évoluer. Là, on a toutes ses réponses. Leur première rencontre, sa façon de lutter contre ses sentiments. Les raisons qui le pousse à agir de façon aussi brèves et parfois légèrement cruelles avec Katy. Tout. On comprend tout. Et franchement, on ne peut que l'adorer après ça. Je pourrais vous citer tellement de passages où on voit les choses différemment du point de vue de Daemon, mais je ne voudrais pas vous gâcher cette belle découverte... Sachez juste que vous allez vous régaler.

Je crois que je ne vais jamais me remettre de cette série, ces personnages, Daemon... En écrivant ma chronique, j'ai un pincement au coeur, en me disant que cette série s'achève totalement en beauté... même si je sais qu'à tout moment je peux relire tous les tomes, je me dis que cette série m'aura vraiment marqué. Plus que toutes les autres. C'est dur à expliquer. En fait, je pense que je pourrais en parler encore pendant des heures, en tournant clairement en rond pour vous expliquer en long, en large et en travers combien j'ai adoré cette lecture.

Première lecture de l'année 2016, premier coup de coeur. Coup de coeur à vie. Confirmation de mon BookBoyFriend de tous les temps : Daemon Black. Et chapeau à Jennifer L. Armentrout qui m'emporte à chaque fois avec elle !

RDV sur mon blog pour toutes les chroniques : My-Bo0ks.com

par Carole94P
Marked Men, tome 4 : Nash Marked Men, tome 4 : Nash
Jay Crownover   
Après Rule, Jet et Rome vient l'histoire de Nash le gentil garçon ! Son histoire aussi complexe que celle de ses amis raviront les fans de la série Marked Men ! La série continue avec Rowdy le garçon sympa qui à un lourd passif et ensuite Asa ! La série vaut le détour ! Bonne lecture ;)

par Ryzel
Les cinq objets divins, tome 1 : La nouvelle épopée Les cinq objets divins, tome 1 : La nouvelle épopée
Lucie Goudin   
J'ai bien aimé. Au début il y a quelques longueurs, mais en contrepartie, les univers sont très bien décrits, ce qui permet de bien se familiariser avec. Et tout cela dans un style d'écriture agréable.
Le scénario n'a certes rien de très original, mais il est efficace.
Au niveau des personnages, j'ai eu une nette préférence pour Azamoon, car très mystérieuse et ayant un caractère de meneuse. Par contre, les autres ont eu du mal à me convaincre. Non pas qu'ils soient mauvais, ils ont chacun leur caractère, mais je trouve qu'ils manquaient un peu de prestance. Cela dit, j'ai bien aimé la tournure que prenait la relation entre Deladia et Azamoon, notamment lorsqu'elles se confiaient l'une à l'autre.
Je dois dire aussi que certaines situations sont un peu répétitives. Mélé l'action à l'humour fût une bonne idée (certains passages m'ont fait rire), mais ce dernier trait intervenait parfois dans des moments inopportuns. Puis voir Azamoon et Dwirek se chamailler aussi souvent pour si peu, cela m'a un peu agâcé à la longue. Certains passages manquaient de matûrité je trouve.
Cela dit, j'ai adoré les phrases quelque peu philosophiques d'Azamoon, où elle nous met bien face à notre conditon d'humain. C'est un personnage que Lucie a particulièrement bien développé. Comme ses autres personnages en fait, ce qui permet de bien comprendre leur personnalité. J'ai en plus de cela beaucoup aimé les phrases de Lucie, quand elle évoque les travers de la vie auxquels nous sommes confrontés, aussi bien dans nos pensées que dans nos actes.
Je suis persuadé qu'au fil des livres qu'elle écrira, elle s'améliorera forcément (ce n'est que son 1er après tout). Je trouve déjà que Lucie est une auteure prometteuse. Au final, elle a réunie tout ce qui fait un bon livre de Fantasy.

par Sorcier
Jeux Insolents - Bonus - Jeux éternels Jeux Insolents - Bonus - Jeux éternels
Emma M. Green   
Un petit bonus agréable à lire où l'on retrouve les personnages de la série une dernière fois.
J'ai bien aimé, mais dommage qu'on ne puisse pas avoir aussi la naissance de Lily-Sue. Après c'est toujours dur de dire au revoir à une série de livres qu'on à aimer, on en a jamais assez.

par Anaella
Lovely Vicious, Tome 2 : Je te hais... à la folie Lovely Vicious, Tome 2 : Je te hais... à la folie
Sara Wolf   
http://www.my-bo0ks.com/2017/11/lovely-vicious-tome-2-je-te-hais.a-la-folie-sara-wolf.html

Ce n’est un secret pour personne, l’attente de ce second tome a été quelque chose de vraiment très, très dur. Pourtant, soyons honnête, Pocket Jeunesse a fait un sacré boulot pour nous l’offrir aussi vite. Et puis… quelque part, j’avais toujours moyen de me pencher sur mon exemplaire VO… Mais allez savoir pourquoi, quand je commence une série en français, j’aime me torturer et attendre les traductions. Quoique là, mars (rien n’est sur) 2018 me semble tellement loin !

Bref, vous vous en moquez probablement de mon blabla inutile. Passons aux choses sérieuses. Bien sûr comme à chaque second tome, après un coup de cœur démentiel pour le premier opus, mes attentes sont toujours extrêmement élevées. Je suis souvent d’autant plus exigeante avec les suites et je n’hésite pas à parler de déception lorsque c’est le cas. Mes peurs étaient heureusement infondées pour Je te hais... à la folie.

Nous reprenons plus ou moins là où l’on s’était arrêté dans Je te hais… passionnément. Après l’agression de Leo envers Isis et sa mère et le sauvetage in-extrémis par Jack, Isis a de nombreuses séquelles. A commencer par une amnésie assez particulière. Après des mois de guerre avec Jack, celle-ci s’était finalement avoué l’inévitable et avait admis ses sentiments naissants pour Jack. Manque de pot pour lui, elle semble l’avoir totalement occulté de sa mémoire…

Quelle autre amie aurait pu se faire la douce et rigolote Isis que sa concurrente non négligeable dans le cœur de celui qu’elle aime, Sophia. La fameuse Sophia dont on entend parler de façon assez mystérieuse dans Je te hais… passionnément. Clairement, au démarrage de ma lecture de Je te hais... à la folie, j’ai eu quelques peurs et de sérieuses appréhensions la concernant. Je ne vous cache pas ce début de haine qui a commencé à naître au fond de moi… Mais contre toute attente, Sara Wolf, l’auteure, nous réserve de belles surprises et de surprenantes révélations.

Le personnage d’Isis est assez différent du premier tome. Même si sa petite guerre avec Jack réapparaît au fil des pages suite à son amnésie, je l’ai trouvé moins… pétillante allons-nous dire. En même temps c’est un peu dû à ce qu’il s’est passé. Jack de son côté est un peu moins présent et lui non plus n’est plus vraiment lui-même. C’est assez compliqué d’expliquer mon ressenti clairement. Bien que son personnage soit torturé par ses actes, cette facette n’a – à mon sens – pas été exploité à fond ou du moins été occulté par un élément majeur de ce second tome.

Je te hais... à la folie se concentre beaucoup plus que le passif de Sophia et Jack. Ce qu’il s’est passé, et les conséquences que cela a eu sur eux. Si l’histoire et les révélations sont assez surprenantes, cette facette de l’histoire m’a néanmoins pas autant captivé que les fantômes du passé d’Isis et la dernière partie du roman.

La relation Isis/Jack est comme on s’y attendait, sur la sellette. Entre Sophia et ses liens avec nos deux héros et l’amnésie d’Isis, rien n’est moins sûr. Pourtant, l’auteure insuffle un peu d’espoir par ci par là pour nous donner envie d’y croire coûte que coûte.

Le gros point fort du ce second tome est à mes yeux le développement concernant le personnage d’Isis. Son vécue, ses souvenirs, sa vie d’avant. Son mal être est réel et bien ancré en elle.

Je te hais... à la folie, termine comme son prédécesseur avec un final à s’en décrocher la mâchoire. Une telle fin est limite cruelle, pour nous lecteur. Mes peurs en sont d’autant plus présentes étant donné les rebondissements de dernières minutes. J’ai comme l’impression que Sara Wolf nous réserve un final surprenant et auquel on ne s’attendra pas forcément.

Alors, n’hésitez pas une seconde, faites la rencontre d’Isis et Jack !

par Carole94P
Chroniques des Arcanes, Tome 2 : Le Chevalier Éternel Chroniques des Arcanes, Tome 2 : Le Chevalier Éternel
Kresley Cole   
Ouuh mon dieu, j'encourage vivement à lire en anglais! Certaines subtilités m'ont sûrement échappées mais dans l'ensemble ce n'est pas très compliqué et hautement addictif. J'avais beaucoup aimé le premier tome mais celui-là est encore plus ...Mmmh comment dire ... heart-breaking ?
Franchement l'auteure m'avait fait succombé pour Jackson et là Death est franchement dans la ligue supérieure *O*
Je conseille ... vraiment!
Charley Davidson, Tome 2.5 : Le Problème avec Charley Charley Davidson, Tome 2.5 : Le Problème avec Charley
Darynda Jones   
voilà la courte nouvelle :

La vie à l'extérieur, loin du glissement des bars et de la monotonie de la routine, est si étrangère, si étrangère, je suis certain d'être entré dans un autre monde. Une autre galaxie. Ils m'ont dit que ce serait comme ça. Ceux qui m'ont emprisonné en premier lieu. Une fois qu'ils ont compris leur erreur, dix ans après le fait, ils m'ont libéré, mais ils les ont baisés. Dix ans, c'est long pour payer quelque chose que je n'ai pas fait. Avant de partir, ils m'ont dit que parce que je suis entré si jeune, je ne saurais pas comment naviguer dans le monde réel une fois que je serai sorti. Les activités quotidiennes comme le paiement de factures et l'achat de produits d'épicerie constitueraient un défi. Mais je n'ai besoin de rien. Être le fils de l'ennemi public numéro un a ses avantages. Je ne peux vivre que de l'eau pendant des mois. Je pouvais aller en Antarctique et survivre sans manteau si je le voulais.

Là encore, elle n'est pas en Antarctique.

Et survivre dans le monde réel pourrait être un plus grand défi que je ne le pensais à l'origine. Je prends une douche dans une petite chambre d'hôtel délabrée. Quand je m'éponge, j'aperçois un reflet dans le miroir craquelé au-dessus de l'évier et j'étudie les entailles rouge foncé qui vont de mon épaule droite, de mon torse à ma hanche gauche. Les entailles sont des compliments d'un démon qui s'est échappé de l'enfer. Il ne trouva rien d'autre que sa propre mort ici-bas, mais la lutte pour le renverser fut plus grande que je ne l'avais prévu. Les blessures vont guérir dans quelques jours, mais je ne veux pas qu'elle les voie. Pas ceux ou les autres. Je suis assez d'un monstre sans ajouter défiguré à mon résumé.

Je regarde mes tatouages, les motifs complexes de lignes, de courbes et de points. Une bande prise seule n'est qu'une marque noire sur ma peau, mais toutes les lignes reliées forment une carte, une clé aux portes de l'enfer - un cadeau de mon père - et si je regarde assez longtemps, je tomberai . Depuis que je viens d'être libéré d'une prison sur terre, la dernière chose dont j'ai besoin est d'entrer à nouveau dans l'enfer. Et je doute que je sois assez fort pour fuir à nouveau cet endroit, alors j'évite mon regard. Je regarde à la place. Étudie mon visage. Mes yeux sont bruns. Je ne les ai jamais considérés comme quelque chose de spécial, mais d'autres, hommes et femmes, semblent particulièrement attirés par eux, alors j'essaie de ne pas faire de contact visuel quand je suis dehors. Pourtant, leurs regards inébranlables, leur incapacité à détourner le regard, à respirer, sont déconcertants, alors je les aveugle. Seulement pour quelques secondes. Seulement assez longtemps pour passer. Et puis leurs yeux sont collés dans mon dos. Chaud. Vouloir Me suppliant d'arrêter. Tourner.

Je ne fais jamais.

Je cesse de lorgner ma forme humaine, comme mon inhumain, et quitte mon corps physique en me disant que je vais juste la surveiller. Pour s'assurer qu'elle est en sécurité. Il y a plus de mes anciens frères là-bas, et ils ne désirent rien de plus qu'elle. Que ce qu'elle a. Ce qu'elle est. Un portail Une passerelle vers le paradis lui-même.

Je voyage au-dessus des rues d'Albuquerque. Content que personne ne puisse me voir. Personne ne peut me vouloir plus que ce qu'ils veulent de leur prochain souffle. Leur faim est épuisante. Leur déception quand je les ignore palpable.

Je traverse les murs de son appartement et je sens son pouls s'accélérer. Elle sait que je suis là. Parce que je n'ai pas encore matérialisé, elle ne peut pas me voir. Une bonne chose, compte tenu de ce à quoi je ressemble en ce moment. Elle se tient devant son lavabo dans une serviette. De longues jambes débordent de dessous comme une cascade de péché. Le matériau concave autour de sa taille, me donnant un aperçu de sa silhouette de sablier. Ses cheveux pendent dans des mèches sombres et humides le long de sa colonne vertébrale. Son regard d'or lève du sol à côté d'elle, tombe sur une épaule mince, et se lève jusqu'à ce qu'elle me regarde droit dans les yeux. Mais elle ne le sait pas alors elle continue à scanner la région.

Je ne peux pas m'en empêcher. Je m'avance et je frotte ma bouche contre la sienne. Puis, je lui inspire une profonde respiration quand sa langue sort pour mouiller ses lèvres, quand ses doigts touchent la plénitude rose, la testent, l'explorent. Elle tire sa lèvre inférieure entre ses dents. Croise ses bras dans cette attitude de défi qu'elle aime frapper chaque fois que je suis proche.

"Tu peux te montrer, tu sais." Sa voix est comme un vent de husky sur ma peau.

Elle frise un seul front et continue de regarder autour de lui. Attendre. Faire semblant de ne pas espérer. Mais je peux entendre la course de sang sous sa peau, sentir le flot de chaleur entre ses jambes. Son expression faciale est d'un léger ennui, mais son corps en dit long. Une trahison de proportions grecques.

"Je suis toujours en colère contre toi", ajoute-t-elle.

Elle s'appuya contre l'évier et je ne peux pas m'empêcher d'appuyer contre elle. Elle halète, essaie de me repousser, mais pour elle, je ne suis qu'un air épais et brûlant. Je pourrais matérialiser, mais je ne le ferai pas. Pas maintenant. Après que je guérisse, SI je guéris. Si j'ai l'occasion. Il y a plus de démons, et ils la veulent. Cette belle créature se tient devant moi. Elle saisit les bords de la vanité et se dore dans la chaleur dans laquelle je l'entoure. Sa tête retombe et je me penche pour embrasser son cou. Un doux gémissement s'échappe de ses lèvres, m'encourageant, m'incitant à me matérialiser et à m'enterrer en elle jusqu'à ce que je voie des étoiles.

Non pas maintenant. Pas comme ça. Je grince des dents ensemble et recule. La fraîcheur instantanée provoque la chair de poule en cascade sur sa peau radieuse. Elle s'embrasse, se frotte les bras et fronce les sourcils.

Quand elle parle à nouveau, sa voix a changé. C'est plus doux, moins certain, et la douleur qui émane de sa poitrine me fait regretter de venir ici. "Avez-vous obtenu ce que vous êtes venu ici? Avez-vous eu la réaction que vous vouliez? "

Comme sa réaction ne l'avait pas poussée à hurler alors qu'elle jouissait, frissonnant dans mes bras, alors non. Une autre fois, peut-être.

Le problème avec Charley, c'est qu'elle a volé mon cœur la première fois que je l'ai vue il y a des siècles. Son sourire brillait comme une étoile brillante contre la soie noire de l'éternité. L'univers se déplaçait dans sa direction, comme si toutes les planètes, toutes les étoiles et toutes les lunes ne voulaient rien de plus que d'être plus près d'elle. Je savais exactement comment ils se sentaient. J'ai compris les profondeurs de son attirance bien avant qu'elle soit née sur cette terre. Pour ce monde. Un monde qui la mérite presque aussi peu que moi.

Et ici elle se lève. Son menton était haut. Ses grands yeux des piscines d'or scintillant.

«Alors maintenant que tu as accompli ta mission, ça te dérangerait de t'enfuir? J'ai un cas à résoudre. "

Elle se retourne vers sa vanité et passe une brosse à travers les enchevêtrements dans son dos. Je me demande si elle saura jamais qui est son vrai père. Quelle merveille son ascendance est vraiment. Tous les faucheurs ont des familles, mais la sienne est une royauté de bonne foi. Elle est une princesse parmi les voleurs.

Non, elle mérite beaucoup mieux que les gens comme moi.

Je pars. Ressaisis mon corps. Prenez une profonde inspiration en imaginant les démons qui sont entrés dans ce plan pour la prendre. Et avec une énergie renouvelée, je chasse.
Ella et Micha, Tome 2 : Pars Loin de Moi Ella et Micha, Tome 2 : Pars Loin de Moi
Jessica Sorensen   
Après la lecture de « Jamais sans toi » il m’était impossible de faire l’impasse sur cette suite qui est toute aussi intéressante mais qui se lit trop vite, beaucoup trop vite !!! Au point que quand j’ai tourné la dernière page je suis revenue en arrière pour être sûre qu’il ne manquait rien dans le livre, mais non toutes les pages y étaient.
« Pars loin de moi » n’a rien à envier au tome précédent. Tout y est … la romance, la douleur, le doute, la peur, la passion, l’amitié et l’humour.
La plume de Jessica Sorensen est toujours aussi addictive et poignante. On souffre pour Ella & Micha. On a juste envie qu’ils soient enfin heureux mais ça serait trop simple hein !!
On retrouve une nouvelle fois la narration à deux voix ce qui je l’avoue fait mon bonheur ! Ben oui finalement il m’en faut peu !! lol
En résumé, une trilogie que je vous conseille vivement avec une suite pleine d’amour, de tendresse, de douleur et de passion. L’amour que partage Ella et Micha est beau, vraiment. Rien ne leur est facilité, ça en est parfois douloureux, mais ils sortent grandi des obstacles qu’ils rencontrent.

par coco69