Livres
450 504
Membres
395 294

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sauf



Description ajoutée par love_can_be_everywhere 2018-03-05T19:23:40+01:00

Résumé

L'année de ses six ans, à l'été 1976, Mat a perdu ses parents dans l'incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n'a survécu aux flammes, pas le moindre objet.

Mat est aujourd'hui propriétaire d'un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant...

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Serafima 2019-01-29T16:59:34+01:00
Lu aussi

Grosse déception! Je m'attendais à autre chose, à mieux que cette enquète insipide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par themusik 2018-09-23T19:07:45+02:00
Argent

Je lis peu de polar/thriller car je ne suis pas une adepte du genre, j'ai même tendance à les fuir comme la Peste pour être honnête. Cependant, celui-ci a retenu mon attention de part le résumé. Un manoir en Bretagne qui brûle, de vieux objets du passé qui ressurgissent, ça me parle bien alors j'ai foncé sur ce roman. Et j'ai bien aimé ma lecture, malgré quelques points de détails qui me titillent un peu.

Tout d'abord, l'histoire est intéressante & prenante, on a vraiment envie de savoir le fin mot de l'affaire, tout comme Mat. La plume fluide & les chapitres courts permettent également une lecture très rapide, et l'auteur sait comment appâter le lecteur. Chaque fin de chapitre amène de nouvelles questions, ou se finit en "cliffhanger" et l'on n'a qu'une envie, continuer, encore et encore.

J'ai aimé que l'histoire ne reste pas confinée dans un seul lieu, mais au contraire on passe de Paris à la Bretagne à la Norvège, et c'est pas mal je trouve, ça amène une bonne dynamique au roman, en lui évitant un huis-clos ennuyant.

J'avoue avoir anticipé une partie de l'histoire, mais ça n'a gâché en rien ma lecture, et l'ensemble est assez bien trouvé & ficelé je trouve. Cependant, je suis un peu déçue par le dénouement final. Je trouve que comparé au reste, c'est un peu plat, enfin je m'attendais à autre chose, c'est dommage.

Sauf est un thriller très intéressant à lire, comportant assez de suspense pour nous tenir en haleine tout du long, ainsi qu'une histoire relativement bien ficelée, je conseille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2018-08-12T13:38:42+02:00
Or

Cet excellent thriller est un vrai page turner avec de courts chapitres rythmés, du suspens et de nombreux rebondissements.

L'intrigue est finement menée , ficelée. L'écriture est fluide et incisive.

Si vous le commencez , ne prévoyez rien d'autre pour la journée ! Vous ne pourrez pas le refermer sans connaître le fin mot de l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avalon 2018-08-01T11:30:15+02:00
Lu aussi

Pas mal du tout.

Il est rare que je lise un thriller français mais là, le résumé était vraiment alléchant. L'auteur a vraiment eu une bonne idée d'intrigue.

C'est un roman à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-07-14T15:42:54+02:00
Diamant

Mais il est fou, dis ! Dingue ! (comme le disait Jacquouille). Oui, il est dingue, cet auteur, moi je te le dis !

Hervé Commère m'avait déjà époustouflé avec « Ce qu'il nous faut c'est un mort » et là, il m'a décoiffé.

Pire, je pourrais même dire qu'il m'a troué le c** mais je ne voudrais pas qu'il ait des problèmes et qu'on l'accuse d'abus textuel sur la pauvre lectrice que je suis.

Oui, ce roman est un truc de ouf (pour parler djeuns), tout en étant réaliste. C'est court, c'est intense, sans que l'auteur ait bradé la qualité de son histoire, de ses personnages ou de son écriture.

Au départ, tu te poses moult questions sur le pourquoi du comment un album photo, censé avoir brûlé avec le manoir, se retrouve dans les mains de Mathieu, propriétaire d'un dépôt-vente et, accessoirement, fils de ses parents qui sont mort dans l'incendie dudit manoir. Tu m'suis ?

Il y a du mystère, qui, tel un brouillard léger, entoure cet album photo. Ensuite, le brouillard s'épaissi, tout comme le mystère et les questions affluent dans ta tête, sans que tu puisses trouver la solution de l'affaire. Je pensais l'avoir trouvé et je me suis plantée. Et royalement !

Avançant à vitesse élevée dans ta lecture, malgré la purée de pois, tu la vois se lever vers la moitié du roman et là, tu as la trouille : si l'auteur nous raconte tout, qu'est-ce qu'on va faire le reste du roman ? Se gratter les cou…des ??

Si le brouillard s'est levé en partie, l'auteur sort ensuite le canon à smog et t'enfumes un peu plus, te faisant tourner en bourrique au niveau cérébral car tu cherches le fin mot de l'histoire, mais aucun des scénarios échafaudés dans ta tête ne sera plausible.

D'ailleurs, la tête, je me la suis prise, éliminant l'impossible pour que, ce qui me reste, si improbable soit-il, devienne nécessairement la vérité. Et je me suis plantée…

Punaise, quel roman ! Je suis essoufflée par l'enquête menée par Mathieu et sa femme, Anna, aidé tout deux par les employés de Mathieu : Gary, le gitan (♫ que tu ne connais pas ♪) et la vendeuse, Mylène (pas Farmer).

Du rythme, du mystère, du suspense, de l'action, des personnages intéressants, sympathiques, avec leur part d'ombre, une enquête qui ne sera pas pépère, sorte de chasse à la vérité, une chasse au présent pour éclairer le passé et ce qui est arrivé dans ce putain de manoir, la nuit 6 au 7 août 1976.

Un truc de fou, je vous le dis ! Et comme le disait si bien Jeanne D'Arc alors que les flammes dansaient autour d'elle « Vous ne m'avez pas crue, et bien, vous m'aurez cuite ».

Faites fumer vos méninges sur ce roman de fou et, comme moi, perdez le sens du temps, oubliez ses heures (Qui tuaient parfois À coups de pourquoi ♫), oubliez de manger, de boire et lancez-vous comme un affamé sur ce roman qui vous enfumera plus que si vous étiez une noix de jambon dans un fumoir.

Son précédent roman avait placé la barre très haute au niveau émotions et profondeur.

Celui-ci ne le dépassera pas, ne l'égalera pas, mais ce n'est pas grave car les histoires ne sont pas les mêmes. En tout cas, il le talonne de près.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Christele-1 2018-06-09T18:13:39+02:00
Argent

Mat avait six ans lorsque ses parents ont trouvé la mort dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Mat n’a eu la vie sauve que parce qu’il était en colonie et c’est sa tante et son mari qui l’on élevé en région parisienne. Depuis Mat a fait du chemin et à 48 ans, il a tout pour être heureux, une femme qui l’aime, sa passion pour la moto, une charmante petite maison et il dirige un dépôt-vente avec des employés qui l’apprécient. Tout va être bouleversé par l’apparition un matin d’un album photo le concernant lui et sa famille, cet album va remettre en cause ses certitudes. Nous allons suivre Mat dans la recherche de la vérité. Le rideau va se lever petit à petit au fil des chapitres courts et plein d’actions qui ne laissent pas le lecteur reprendre son souffle. On a parfois le sentiment d’une course, d’une surenchère alors que les personnages auraient pu avoir un peu plus de consistance, ils m’ont semblé parfois à peine effleurés. Certains éléments m’ont mis en difficulté et là je parle de crédibilité, de petits soucis avec la temporalité qui font que je suis resté un peu en dehors. Après j’ai aimé le style d’écriture tout en simplicité, fluide et avec lequel on avance vite. Un condensé où il se passe beaucoup d’événements, de rebondissements en seulement 270 pages, je ne pense pas que l’on puisse parler de thriller mais plutôt d’une plongée en apnée dans les secrets de famille. J’ai apprécié de découvrir une nouvelle passion qui apparaît dans le livre sous le nom de « urbex » et qui m’a aussitôt plu. J’ai aimé suivre notre héros dans différents lieux géographiques, je suis toujours partantes pour ces voyages immobiles. Je n’ai pas spécialement adhéré au final débridé proposé pourtant je dois dire que j’ai lu ce livre d’une traite sans m’en rendre compte et que ma foi j’y ai pris plaisir. Bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lauraline-Xywz 2018-06-03T16:21:40+02:00
Or

Une lecture comme je les aime, avec du souffle, du rythme. L'auteur déroule l'histoire, ajoute élément après élément, pour nous emmener, impatients, vers la mosaïque finalisée qui dévoilera son fin mot. C'est bien fait et ça se lit sans répit. Je conseille..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2018-05-25T07:25:28+02:00
Lu aussi

Bonjour les lecteurs ....

Voici UNE BELLE DECOUVERTE...

Ce livre est un puzzle de 270 pages qui nous tient en haleine du début à la fin.

L'année de ses 6 ans, Mat perd ses parents dans un incendie sui ravage la maison familiale, lui est épargné car il est parti en colo.

Mat sera élevé par sa tante et son oncle et , après un parcours chaotique, est s'est installé comme brocanteur et a enfin une vie plus rangée.

Ceci jusqu'au jour où apparait dans les objets mis en vente dans son entrepôt, un album de photos avec des photos de lui enfant.

Mat intrigué va remonter la piste de cet album qui était sensé avoir disparu dans les flammes , et ce au péril de sa vie.

Difficile de classer ce livre est-ce un thriller ? un roman noir ? un roman psychologique ?

J'ai été happée par ce roman du début à la fin .

L'écriture est nerveuse et concise comme on les aime. Les rebondissements s'enchainent ne laissant aucun temps morts .

Bravo Monsieur Commère, on en redemande .. moi en tout cas , je vais suivre cet auteur!

UNE REUSSITE

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2018-05-22T13:50:39+02:00
Or

Sauf est de ces romans qui défilent à une vitesse folle. Vous arrivez au mot final sans vous en rendre compte, un peu frustré qu’il soit déjà terminé tant vous aimiez être entre ses lignes.

Mat est un homme qui s’est construit malgré la mort tragique de ses parents dans un incendie alors qu’il était en vacances à l’âge de 6 ans. Difficile de grandir sereinement, mais aujourd’hui, à plus de quarante ans, on peut dire qu’il a trouvé un équilibre. Il a une femme dans sa vie qu’il aime plus que tout, une belle-fille extra, un dépôt-vente où il s’épanouit et une superbe maison dans laquelle il se sent bien. Tout pour être heureux, jusqu’au jour où il découvre un album photo de sa maison d’enfance qui a brûlé. Comment cet album peut être intact et revenir entre ses mains après tant d’année ?

Nous pensons parfois avoir tout vu. Ce soir, nous avons tort. La vérité n’est pas forcément celle qu’on nous raconte, la preuve est sous mes yeux. Cette fois, l’histoire en jeu, c’est la mienne : tout n’a pas brûlé dans l’incendie du manoir où mes parents sont morts.

Une fois de plus, Hervé Commère ne me déçoit pas. Son histoire est simple, fluide, entraînante. On court après les secrets de famille, les vérités cachées tout comme Mat. Et comme une avalanche, cette histoire commence par un petit truc qui va tout détruire sur son passage. L’effet boule de neige ou plus exactement l’effet papillon.

La vie de Mat était bien trop calme pour Monsieur Commère, il lui a offert le chaos sur un plateau !

J’ai apprécié particulièrement les deux employés de Mat, Gary et Mylène, au caractère bien trempé et leur brin de folie. Ils amènent de la fraîcheur à cette intrigue qui en a bien besoin par moment. Il faut reconnaître qu’on est pris par le rythme imposé par l’auteur qui s’accélère au court des chapitres.

D’ailleurs, en parlant de chapitres, ils sont courts. Les phrases également. Ce qui n’enlève pas l’émotion mais on sent comme une urgence. L’urgence pour le personnage de connaitre son histoire ? Je pense plutôt que l’auteur est intelligent, il nous met en condition pour apprécier pleinement son histoire. Une sorte d’harmonie entre les mots, l’intrigue, l’émotion ressentit par le personnage principal et nous le lecteur, acteur passif de l’histoire.

Vous l’aurez compris, j’ai apprécié cette lecture. Un roman noir ? Oui peut-être, mais pas seulement. Comme pour Ce qu’il nous faut, c’est un mort, il est bien difficile de caser ce roman dans une catégorie, et c’est tant mieux !

https://lesciblesdunelectriceavisee.wordpress.com/2018/05/22/sauf-herve-commere/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SuperNova 2018-04-07T13:35:09+02:00
Or

Dans la nuit du 6 au 7 août 1976 c’est le drame, Mat perd ses parents dans l’incendie qui a ravagé le manoir dans lequel ils dormaient… Il avait 6 ans quand cela s’est produit, en a 48 aujourd'hui ; il tient un dépôt vente, sauf qu'il vient d’être visité et que son visiteur y a volontairement déposé quelque-chose…

-------------

De constants flash-back et retours au présent, se déroule une histoire que je n’ai pas pu interrompre tant l’envie de savoir était forte, tant l’imagination de l’auteur était fertile. Les chapitres sont courts, les pages de ce livre se tournent vite, les temps morts n’existent pas...

A chaque fin de chapitre, l’auteur relance l’action, ravive le suspense et tient le lecteur en haleine : le procédé est habile, il rend la lecture addictive. L’intrigue se met en place, le rythme de la narration est régulier, soutenu, ne laisse pas beaucoup de répit au lecteur, les rebondissements se multiplient, vont crescendo.

L’intrigue est bien menée, elle plonge le lecteur dans une atmosphère où les secrets de famille refont surface et occasionneront beaucoup d’interrogations, une ambiance qui fait la part belle au mystère, au trouble et au danger.

Hervé Commère est un auteur que je découvre avec grand intérêt. Il met en scène un protagoniste qui part sur les traces de son passé et de son enfance, tente de les reconstituer. C’est un homme en quête de vérité et qui n’est pas préparé à ce qui l’attend. Dans ce parcours périlleux et au guidon de sa Triumph, il avale les kilomètres pour tenter de suivre une piste qui lui fera trouver les réponses à ses nombreuses questions. Mat, puisque c’est là son prénom, a quand même la chance d’avoir des amis et des cousins qui l’aident et font des recherches pour lui, ça fait gagner du temps, sans compter celles qui partagent sa vie. Tous ces personnages mettent leur volonté au service d’une enquête qui promet bien des remous et des rebondissements à profusion.

C’est un livre que j’ai lu en deux soirées, une narration bien rythmée, un scénario bien écrit, une enquête qui m’a tenue éveillée et a capté toute mon attention et surtout m'a fait passer un super moment.

Afficher en entier

Date de sortie

Sauf

  • France : 2018-03-08 (Français)

Activité récente

tony77 le place en liste or
2018-11-20T18:27:50+01:00

Les chiffres

Lecteurs 35
Commentaires 10
Extraits 0
Evaluations 17
Note globale 7.4 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode