Livres
528 694
Membres
548 859

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par audrey_mnzn 2019-03-20T07:44:04+01:00

« Je te défendrai à la force de mes griffes et de mes crocs. Je te réconforterai à la douceur de ma chair. Je te ferai un foyer à la chaleur de mon âme. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par audrey_mnzn 2019-03-20T07:43:27+01:00

— Ça ne te manquerait pas? D’être humaine, je veux dire.

— Je ne suis pas humaine. Là, je me tiens sur deux jambes, mais ça ne fait pas de moi une humaine. Pas vraiment, en tout cas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melodie-26 2020-01-05T05:12:43+01:00

« Ce que je veux, c’est que tu arrêtes de lutter contre ta vraie nature et que tu viennes courir avec nous, sauvage. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par marieetienne 2019-12-29T10:46:53+01:00

<-On pourrait repartir à zéro ? demande-t-il (Tiberius) enfin. Comment t'appelles-tu?

-Sil, dis-je en pinçant la peau pour exécuter un point. Tu peux m'appeler Sil.

-Cil? Comme dans "sourcil"?

-Non, comme Silver.>

Afficher en entier
Extrait ajouté par Daliana 2020-01-09T23:29:35+01:00

Tibérius est tout simplement le loup le plus majestueux que j'aie jamais vu. Enfin, ce serait le cas s'il était empaillé et disposé devant un joli tableau grandeur nature dans la vitrine d'un musée maculée de traces de doigts laissées par les enfants.

Ici, c'est une abomination. Il se tient n'importe comment, avec les pattes écartées, la tête relevée comme un cheval, le dos cambré dans le mauvais sens et la queue qui traîne par terre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melodie-26 2020-01-05T05:12:11+01:00

« Je n’avais encore jamais été aussi profondément conscience de quelqu’un d’autre dans ma vie. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naheiko 2019-10-10T15:03:24+02:00

❝ Les loups qui picolent sentent le Baileys et les croquettes. ❞

Afficher en entier
Extrait ajouté par JennDidi 2019-08-08T17:51:40+02:00

Si le nouveau venu ignore les règles, je les connais, moi. La décision m’appartient. En suivant la meute, je condamne l’étranger à mort et me résigne à une vie de nidling. J’aurai une place parmi le miens, même si c’est tout en bas de l’échelle. Si je reste avec lui, en revanche… Ça revient à prendre le pari que ce métamorphe et moi sommes assez forts pour gagner, au cours d’un combat dans les règles, une vraie place au sein de la meute. C’est un pari risqué parce que, si nous perdons, nous sommes condamnées à l’exil, l’un comme l’autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par audrey_mnzn 2019-03-20T07:43:46+01:00

Je n’ai pas de stratégie précise, mais la louve en moi me souffle que, si Tiberius sent l’appel de la nature sauvage qui nous entoure, s’il s’en imprègne, alors peut être que ça ouvrira une porte à sa nature sauvage à lui, qui meurt à petit feu.

On marche en silence. Tiberius s’applique à lire le monde, et je tâche de le lire, lui. C’est lui qui voit la racine qui a soulevé un rocher, qui entend le serpent se glisser entre les feuilles mortes, qui sent l’odeur de mousse humide et glissante sur les pierres du lit d’un torrent tout récemment asséché.

Deux loups qui courent ensemble se déplacent en parfaite harmonie, en partie parce qu’ils synchronisent leurs mouvements mais, surtout, parce qu’ils réagissent pareil à leur environnement commun. Tous deux perçoivent les odeurs de la meute, le bruissement de l’eau, les proies qui filent à leur approche, et leurs deux corps suivent les mêmes impulsions.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode