Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de savoyard74 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
À son image À son image
Jérôme Ferrari   
Antonia vient de mourir.
Soirée festive, ravin, embardée : elle a été tuée sur le coup.

Les premières pages laissent supposer un roman qui n’a pas le temps de faire dans la dentelle. Et pourtant si. À l’occasion de l’office funèbre qui sera célébré en l’honneur de cette jeune femme solaire et appréciée de tous, son oncle-parrain-prêtre se laisse dépasser au-delà du cadre de la liturgie pour nous raconter sa filleule. D'autres voix vont se joindre à lui.

Il faut se méfier de l’eau qui dort. C’est l’adage de ce roman, qui dit beaucoup de choses sans en avoir l'air. Qui doucement, mais sûrement, au détour d’un mot, d’une phrase, d’un paragraphe se met brutalement à déborder de sens, de puissance et d’intelligence.

par Biibette
Beach music Beach music
Pat Conroy   
Tout a commencé par un malentendu... Je cherchais un livre de Conroy... Ignorant qu'il y en avait 2... Franck et Par... Je cherchais Franck, j'ai acheté Pat...
Et dés les premières pages j'ai été séduite ! au point de ne le lâcher qu'avec regret.
Tous les sentiments sont présents dans ce livre, l'amitié, l'amour, la haine, la trahison, mais aussi les rires et les larmes...
Avec comme fil rouge, le suspense... Que s'est il passé entre les protagonistes pour qu'ils en arrivent là ?
et en toile de fond, les souvenirs - parfois terribles - de leurs proches.


Légendes du je Légendes du je
Romain Gary   
" ... Le roman et la vie se confondent, ma vie est une Narration tantôt vécue tantôt imaginée et si un journal américain m'a donné le nom de "collectionneur d'âmes", c'est que je ne cesse de faire mon plein de je innombrables, par tous les pores de ma peau...", (Romain Gary, " La nuit sera calme ", 1974).

"Malheureusement, Madame Rosa subissait des modifications, à cause des lois de la nature qui s'attaquait à elle de tous les côtés, les jambes, les yeux, les organes tels que le coeur, le foie, les artères et tout ce qu'on peut trouver chez des personnes très usagées. Et comme elle n'avait pas d'ascenseur, il lui arrivait de tomber en panne entre les étages et on était tous obligés de descendre et de la pousser, même Banania qui commençait à s'éveiller à la vie et à sentir qu'il avait intérêt à défendre son bifteck.", (Émile Ajar, " La Vie devant soi ", 1975).

par Aude
Vertes demeures Vertes demeures
William Henry Hudson   
« Un livre capital, véridique, excessif, qui rappelle l'irrésistible désordre des féries littéraires de Rimbaud. »
André Dhotel, le Quotidien de Paris

« Plongez, à l'heure de la sieste, dans la touffeur moite de la forêt guyanaise. Découvrez cet univers magique et comme Abel, l'exilé aventurier malgré lui, vous tomberez fou amoureux de cette femme oiseau dont peu vous importera alors de savoir si elle appartient au domaine du rêve ou du réel. »
Jean-Pierre Énard, VSD

par x-Key
Les Réponses Les Réponses
Elizabeth Little   
Vraiment un très bon roman !

L'écriture est fluide, l'auteur maîtrise son style de la première à la dernière page. Son héroïne est très attachante et les indices, savamment distillés au fil des pages, mènent à une fin des plus surprenantes ! Une belle découverte.

par Swendra
Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède
Selma Lagerlöf   
Ce livre est agréable et inhabituel. On retrouve les contes de notre enfance, les descriptions sont très belles parfois même avec une pointe de poésie, on se laisse emporter par les oies avec Poucet et on a parfois l'impression de voler nous aussi. Néanmoins la narration est parfois un peu longue ce qui donne l'impression qu'il ne se passe pas grand chose et pourtant les situations ne cessent de se succéder les unes après les autres. L'auteur prend la trame de son histoire pour lier entre eux une multitude de petits contes. Mais plus qu'un simple conte ce livre est une véritable éloge de la Suède. Il est, d'ailleurs, sûrement plus intéressant à lire pour quelqu'un qui connait le pays car il décrit chaque contrée de façon très poétique tout en étant précis sur la manière de vivre de ses habitants.

par phinou
Les prédateurs au pouvoir : main basse sur notre avenir Les prédateurs au pouvoir : main basse sur notre avenir
Monique Pinçon-Charlot   
Les milliardaires occupent désormais les plus hautes fonctions politiques. Après Berlusconi en Italie, Pinera au chili, voici l'entrée fracassante de Trump à la tête des Etats-Unis.
La france n'est pas en reste avec les banquiers de chez Rothschild au coeur de l'Elysée et de Bercy. Le jeune inspecteur des finances Emmanuel Macron est candidat à la présidence de la République au nom de la lutte contre les archaïsmes du coût du travail et pour la promotion des actionnaires modernes dans leur avidité de dividendes juteux. Les Hollande et autres Valls ont abandonné le peuple pour servir les banquiers, les patrons du CAC 40 et Pierre Gattaz, président d'un Medef jamais rassasié. Plus de gauche ni de droite, tous réunis et unis autour du veau d'or.
La solidarité familiale des plus riches permet la démultiplication des petits pains et Fillon en est le Christ. ce fut le grand partage avec femme et enfants. Un don du ciel en remerciement d'une foi chevillée au coeur.
Une chambre à soi Une chambre à soi
Virginia Woolf   
Pas du tout aimé. Je n’ai pas vraiment compris où l’auteur voulait en venir. Okay, elle disserte sur la femme et le roman mais, à part ça, quelle perte de temps et que de divagations inutiles. C’est mon premier Virginia Woolf (que j’ai dû lire pour les cours) mais je suis vraiment déçue car j’avais prévu de lire un livre de cette auteure pour m’en faire une idée. Je pense que je lirai un de ses romans pour vraiment voir si ses livres sont bien car celui-ci (qui n’est pas un roman) n’est pas très représentatif.

par Debby
Seul le grenadier Seul le grenadier
Sinan Antoon   
Jawad est le fils cadet d’une famille chiite de Bagdad. Son père le prépare à exercer la même profession rituelle que lui, celle de laver et de préparer les morts avant leur enterrement. Mais Jawad s’y refuse et rêve de devenir sculpteur “pour célébrer la vie plutôt que vivre avec les trépassés”.

(Source : Actes Sud)

par x-Key
Boussole Boussole
Mathias Enard   
Un livre d'une grande érudition, ce qui en fait une lecture très (trop parfois) exigeante. Difficile en effet d'accrocher pour un non initié à l'orientalisme et ses conséquences artistiques, le roman ne s'y limite pas mais cela en est une partie prépondérante.

par Phael
  • aller en page :
  • 1
  • 2