Livres
505 390
Membres
513 056

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Matoline 2020-03-18T18:13:42+01:00

Chapitre 7 :

Cameron

«...— Ce point est donc clos, affirmé-je, l’air de rien, alors qu’elle a le souffle erratique.

— Si vous le dites…, chuchote-t-elle.

Je lui glisse un regard, ses yeux sont fermés et elle tente de retrouver une respiration normale. Quand elle soulève ses paupières et me fixe, je souris face à ses pupilles dilatées. Parfait ! Son combat intérieur a déjà commencé.

— La clause suivante concerne le fait de m’accompagner ou non durant mes déplacements.

— Hum…

— Je pense que vous n’avez pas saisi le concept.

— Oh si, tout à fait. Vous exigez, j’obéis. Peu importe si j’ai prévu des choses, Monsieur MacAlistaire ordonne, il faut s’y plier.

Me voit-elle comme un bourreau ? J’agite la tête de droite à gauche et lui sourit tout en la regardant, amusé.

— C’est bien ce que je dis, vous n’avez rien compris.

— Et qu’est-ce que j’aurais dû comprendre ?

— Il est vrai que si je désire que vous m’accompagniez, vous le ferez. Mais, fis-je en levant la main pour ne pas qu’elle m’interrompe, vous serez prévenu bien à l’avance. On ne part pas en voyage sur un coup de tête. Cela se prévoit, s’organise. Par exemple, je peux vous dire que d’ici quelques semaines je dois assister à un gala de charité et que j’aimerais que vous soyez à mon bras. Comment agirez-vous en conséquence ?

— C’est non !

— Lilas, si vous étiez d’accord, comment vous comporteriez-vous ?...»

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2020-03-18T18:13:25+01:00

Chapitre 1 :

Lilas

«...— Merci pour votre sollicitude, mais ce n’est qu’un mauvais cap, on se remettra sur pied assez rapidement. Quel lien entretenez-vous avec mon grand-père ?

— Je suis l’homme qui a racheté son entreprise.

— Je vous demande pardon ?

Il délire, n’est-ce pas ? Il n’a pas pu… Je n’arrive pas à y croire, je m’étais attendu à un vieux croûton, mais non, il est jeune, beau, et visiblement riche. C’est pour nous narguer qu’il est là ? Je fronce des sourcils, ne saisissant pas le but de sa visite.

— Sachez que la transaction avec votre grand-père s’est faite dans les meilleures conditions. Nous ne sommes pas en froid, j’ai même offert le double de ce qui était demandé.

— Pourquoi ?

— Cela ne vous regarde en rien.

— Que me voulez-vous, monsieur MacAlistaire ?

— J’ai cru comprendre que votre grand-père avait toujours des difficultés, d’où les huissiers aujourd’hui.

— Mais encore ? fis-je en croisant les bras contre ma poitrine.

— J’ai eu vent qu’il ne pouvait plus payer les soins dont votre mère a besoin à Richemondt.

Mon cœur loupe un battement et mes lèvres s’entrouvrent. C’est qu’il en sait des choses ! Et mentionner ma mère est un point sensible. Très sensible.

— Je suis là pour vous offrir mon aide et une échappatoire à tout ça. À vous et uniquement vous.

— Que pourrais-je vous apporter en contrepartie ? Je ne vous saurais d’aucune utilité.

— Laissez-moi vous prouver le contraire...»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode