Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de scarlet35 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le droit d'être heureux Le droit d'être heureux
Lindsay Lorrens   
Bof. C'est moyen. Il n'y a pas grand chose d'intéressant. Il ne se passe rien. Je pense que c'est un tome 1 car ça ne peut pas se finir comme ça.

par lou02
Accords corrompus, Tome 4 : Rêves de liberté Accords corrompus, Tome 4 : Rêves de liberté
Kelly St Clare   
C'est fini ? Déjà ? Mais nooooooon !
Énorme coup de cœur pour cette saga ! J'ai adoré du début à la fin : les personnages, l'intrigue, les complots, les paysages, les dialogues, l'écriture ... WOW !
Dans ce dernier tome, les relations entre Jovan et Olina sont plus tendues, du fait de la guerre et de la future reprise du pouvoir par Olina. Une question leur est présente parmi tant d'autres : " Et nous dans tout cela ? "
Dans ce tome, nous apprenons enfin l'identité du père de Lina, les raisons de l'assassinat de Kedrick, celles de Cassius et Avanna, la Tatum. [spoiler]Roscoe est donc le père de notre héroïne, son départ a détruit Avanna, sa mère. [/spoiler]
[spoiler]Aquin, considéré comme un père par la Tatuma, est le père du meurtrier du prince Kedrick. Il était au courant de sa mort, de plus.[/spoiler] D'ailleurs, [spoiler]sa mort fut très triste. Pauvre Aquin, tué par son propre fils. [/spoiler]
[spoiler]Hayce, le fils d'Aquin, a tué Kedrick sur ordre de la Tatum Avanna, et a tenté d'assassiner la Tatuma parce qu'il la détestait d'avoir une place plus importante que la sienne dans le cœur de son père. Dur. [/spoiler]
[spoiler]Malir, le pauvre Malir. J'aimais beaucoup ce personnage : loyal, amusant, dévoué, courageux ... Mort au combat, mort pour sauver son peuple, mort en héros. Le passage du flambeau est horriblement triste ...[/spoiler]
Qui avait raison ? Eh oui, c'est bibi ! [spoiler]J'étais persuadée qu'Olina abdiquerait pour rejoindre Jovan. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que Jovan aurait envisagé de le faire à sa place. C'est hyper romantique ![/spoiler]
Cassius est un monstre, Avanna aussi. Ce qu'elle a fait subir à ses enfants ... Infâme.
La fin est magnifique ! Après toutes ces horreurs, enfin un peu de bonheur. [spoiler]La demande en mariage de Jovan est adorable, ils apprennent qu'ils vont avoir un enfant, leur trois peuples sont soudés, ils sont vivants, en bonne santé et entourés de leurs amis ... Que demander de plus après toutes ces années de malheur ?[/spoiler] Olina arrive toujours à ses fins, manipulatrice qu'elle est [spoiler]( le duel )[/spoiler] !
L'univers créé par l'auteur est certainement un de mes préférés, les personnages aussi. Je suis heureuse d'avoir pu lire une aussi bonne saga.
Lisez-la, n'attendez pas.
Je recommande bien évidemment !
JLR.
Amber Farrell, Tome 4: La danse des esprits Amber Farrell, Tome 4: La danse des esprits
Mark Henwick   
Mais qu'il doit falloir avoir un million de neurones afin de pouvoir écrire un tel livre. Politiques, attaques hypocrites, suspense et manipulation, ce tome est l'un des plus prenants! On se demande constamment comment Amber va faire pour se sortir d'un tel imbroglio et on bouffe les pages sans voir le temps passer. Un tome intense dans cette série...

par Pampelune
L'homme idéal, Tome 2 : Wild Man L'homme idéal, Tome 2 : Wild Man
Kristen Ashley   
http://www.lmedml.fr/2019/04/14/lhomme-ideal-2-wild-man-kristen-ashley/

QUAND DOUCEUR ET INTENSITÉ RENTRENT EN COLLISION…
Kristen Ashley nous revient avec un second opus intense et doux en même temps grâce au tempérament de nos deux héros.

Ce second tome confirme l’excellence de cette saga, j’ai dévoré ce roman malgré les quelques longueurs qui le parsèment. J’ai aimé l’intrigue générale et l’originalité de la romance.

DES PERSONNAGES HAUTS EN COULEURS.
Ce roman ne se limite pas à notre duo de héros. Il y a beaucoup de personnages qui évoluent dans l’intrigue, à savoir que le roman a une bonne longueur et que l’on a le temps de faire connaissance avec tout ce petit monde.

Commençons par nos héros, Tess et Brock ! Le récit démarre fort, nos héros se fréquentent depuis quatre mois mais… le contexte de leur rencontre est un peu particulier et Tess va l’apprendre à ses dépends… Elle qui avait mis si longtemps à refaire confiance à un homme se retrouve aux prises avec une décision difficile. Peut-elle passer outre le fait que Brock lui a menti sur de nombreuses choses ? Pourront-ils surmonter les obstacles ? Leurs ex respectifs ?

Tessa O’Hara est géniale, douce comme la crème que l’on trouve sur les cupcakes qu’elle confectionne. Tess est entière, sans faux semblants, elle n’est pas non plus une femme sans saveur, au contraire… J’ai adoré Tess pour sa personnalité, son histoire est déchirante et touchante. Tess c’est un petit bonbon, une adorable femme qui mérite le bonheur.

Brock est un homme viril, un vrai charretier bon sang ! J’ai bien failli ne pas lui pardonner son addiction pour le mot « putain », parce que franchement il en abuse clairement. Brock est le genre d’homme qui éclipse tous les autres autours de lui, genre mal alpha qui marque son territoire, et son territoire c’est Tess. C’est SA femme ! Brock est un héros que j’ai bien aimé, il est un peu possessif, clairement imprévisible et il a un côté dominant qui trouble mais mon dieu il est dévoué à sa nana et ça c’est hyper sexy.

Tous les autres personnages sont géniaux, sauf peut-être Olivia, l’ex de Brock que j’aurais bien buté un millier de fois ^^ Vous allez faire connaissance avec la famille envahissante et barrée de Brock. Vous allez adorer chacun d’entre eux, j’ai craqué pour Joel et Rex ^^

LE SUSPENS EST AU RENDEZ-VOUS !
Dans cette saga, l’action est omniprésente, pas une minute de répit ! Les éléments perturbateurs sont les ex de nos héros et franchement j’ai eu peur que cela ne me plaise pas… et ce ne fut pas le cas, j’ai adoré le cheminement de l’histoire, la façon dont nos héros ont fait face aux différentes menaces.

Kristen Ashley nous offre un scénario palpitant, avec une tonne de rebondissements qui font avancer l’histoire avec cohérente et intérêt.

UNE DYNAMIQUE AMOUREUSE CAPTIVANTE…
La romance est déjà installée dans le récit quand on commence le livre, même si la situation n’est pas optimale, les sentiments sont déjà là et nos héros doivent composer avec les obstacles qui vont se dresser sur leur chemin.

Tess et Brock forment un couple explosif, entre eux c’est volcanique. J’ai aimé la dualité de leur couple, elle est douce et il est brut de décoffrage et pourtant ensemble ils se complètent !

Nos héros sont déjà installés dans leur vie, ils ont chacun une vie professionnelle bien remplie, des envies et des rêves. Mais ils voient l’avenir ensemble, la romance n’est pas calée sur les doutes que nos héros ont en ce qui concerne leur histoire mais bien sur comment ils vont surmonter les épreuves ensemble.

L’histoire d’amour est torride mais pas trop, elle est intense et pleine d’émotions. Elle n’est pas uniquement centrée sur Tess et Brock, mais chut je ne peux rien vous dire. Bref, elle est riche en surprises.

EN BREF :
[Wild Man] c’est l’histoire d’amour entre une femme toute douce et un homme sauvage… C’est une romance à suspense hyper addictive que j’ai adoré du début à la fin… Petit bémol pour les nombreux « putain » de Brock, mais cela n’est qu’un tout petit détail ^^ J’ai pris plaisir à retrouver la plume de Kristen Ashley, ses intrigues à suspens et ses personnages singuliers et craquants !
Les Frères Lucas, Tome 1 : Le Coup parfait Les Frères Lucas, Tome 1 : Le Coup parfait
Jordan Marie   
http://www.lmedml.fr/2019/03/18/les-freres-lucas-1-le-coup-parfait-marie-jordan/

LE COUP « DE CŒUR » PARFAIT !
Ce roman, c’était encore un de mes caprices de lectrice, à peine dispo qu’il me le fallait. J’avais besoin d’une romance drôle, sexy et touchante ! Et franchement je ne m’attendais pas à ce coup de cœur parfait et pourtant…

Quand un golfeur professionnel s’éprend d’une mécanicienne, cela donne une histoire explosive et 100% plaisir !

DEUX HÉROS ABSOLUMENT GÉNIAUX !
C’est simple, CC et Gray sont géniaux ! Dès les premières lignes, j’ai su que ce roman allait être exceptionnels grâce à eux. Il faut dire qu’ils sont plutôt singuliers. CC a son propre garage qu’elle gère d’une main de maître avec son collègue Jackson. CC est une jeune femme indépendante, elle a su travailler dur pour devenir son propre patron. CC n’est pas habituée aux coups d’un soir mais avec Gray elle craque et se laisse aller, de toute manière, c’est l’histoire d’une nuit, n’est-ce pas ? Mais le destin en a décidé autrement et elle va très vite le comprendre quand elle va retrouver Gray devant son garage… Notre héroïne a bien trop souffert pour se lancer dans une histoire de cœur, surtout avec un golfeur pro qui a une sextape d’un plan à trois qui circule sur le net. Non, Gray n’est pas un homme pour elle. Pourtant, lui n’est pas du même avis et il est bien décidé à lui prouver qu’il est l’homme qui lui faut.

Claudia, CC, est géniale. C’est une jeune femme solaire malgré son passé. J’ai adoré d’entrée de jeu cette petite nana. Elle n’a pas d’attache, elle n’en veut pas. La souffrance elle connait, personne ne s’est jamais intéressé à elle et elle n’a jamais vraiment reçu l’amour qu’elle mérite. C’est une nana hyper drôle avec des réparties bien senties. Je l’ai adoré, elle est magique ! Gray est un héros qui a tout pour plaire, victime de ses frasques, il a une réputation sulfureuse qui le classe directement dans le panier des hommes pas sérieux, ce qui ne l’aidera pas à conquérir CC. Gray est golfeur, franchement je ne pensais pas que ce sport pouvait être sexy, mais Marie Jordan m’a démontré le contraire. J’ai presque envie de dire que Gray est parfait, si ce n’est pas totalement le cas, il se rapproche de la perfection. C’est un homme joueur qui a beaucoup d’humour, il est généreux au lit et est sacrément canon. Comment résister ? Mais Gray est surtout un homme surprenant… Vous verrez, vous allez l’aimer !

Les personnages secondaires sont absolument géniaux ! La famille cinglée de Gray est excellente. Sa mère est un personnage hors norme, elle est un des piliers de l’histoire et franchement je rigole encore grâce à elle. Il y a aussi des personnages à détester et ça j’adore !

UNE INTRIGUE RYTHMÉE PAR UN JEU DE SÉDUCTION, DES TOURNOIS DE TENNIS ET LA DESTINÉE DE NOS DEUX HÉROS.
Ce roman c’est un pur coup de cœur ! Très certainement dû à l’écriture de l’autrice et à ses personnages. Ce roman c’est une bouffée d’air fraîche. C’est du plaisir à l’état brut.

L’intrigue reste assez classique mais le milieu du golf rend l’ensemble original. Il y a une trame assez mystérieuse qui est sympa à suivre, j’avais deviné quelques éléments mais cela n’a pas atténuer mon plaisir.

La romance est explosive, très torride et bourrée d’humour. L’érotisme est assez présent dans tout le livre, sachez que nos héros ont du mal à garder leur distance, les coquins !

CC et Gray évoluent dans des milieux différents, l’autrice a su mettre en évidence leur différence sociale tout en conservant un lien simple qui les unit. Le scénario nous plonge dans une histoire plus complexe qu’il n’y parait du côté de CC. On sent très vite qu’elle a un secret et cela fait monter la tension pendant la lecture.

UNE PLUME DONT JE SUIS DÉJÀ ACCRO !
Premier roman de Marie Jordan que je lis, et je suis déjà accro à sa plume. Il faut dire qu’elle a un style hyper moderne, que l’humour est à se tordre de rire, que son écriture m’a transporté dans son univers pour me faire tomber amoureuse de ses personnages. Je pense que son grain de folie rend vraiment le récit unique et addictif !

EN BREF :
La saga [LES FRÈRES LUCAS] débarque en France avec ce premier opus qui est LE coup « de cœur » PARFAIT pour moi. Marie Jordan nous offre une romance addictive au possible, bourrée d’humour et de sexytude. CC et Gray forment un couple explosif qui ne manquera pas de vous charmer. La collection Infinity réalise tous mes rêves en matières de romance, et ce livre en est la preuve !
The Shakespeare Sisters, Tome 1 : Les Promesses de l'été The Shakespeare Sisters, Tome 1 : Les Promesses de l'été
Carrie Elks   
« The Shakespeare Sisters » est la nouvelle série phare de Hugo New Romance. Nous allons y suivre quatre soeurs, chacune différente des autres. Chaque tome mettra en scène l’une d’elle.

Le premier opus est donc « Les promesses de l’été ».
Dans celui-ci, nous allons faire la rencontre de Cesca. Sa situation est catastrophique, on peut dire qu’elle vit au jour le jour en enchaînant les petits boulots qu’elle n’arrive malheureusement pas à garder. Sans compter qu’elle vit en colocation dans un petit appartement minable et que sa colocataire est plus heureuse quand Cesca n’est pas là.
Pourtant, la jeune femme est dotée d’un incroyable talent : celui d’écrire des pièces de théâtre. Seulement, le lendemain de l’avant-première de sa toute première oeuvre, le rôle principal s’est enfui, plongeant Cesca dans l’enfer des déprogrammations et des artistes radiés du devant de la scène. Depuis, elle souffre du symptôme de la page blanche.
C’est alors que son oncle a l’idée de l’envoyer dans la maison de ses amis pendant plusieurs semaines pour faire du gardiennage car ils ne sont pas là. Elle se situe au bord du lac de Côme, en Suisse, autant dire que c’est assez dépaysant pour la londonienne. Et qui sait ? Elle y retrouvera peut-être l’inspiration.
Alors qu’elle décide d’accepter, un invité surprise va venir chambouler son quotidien : le fils du propriétaire, qui n’est autre que Sam, le fameux acteur qui l’avait laissé tomber plusieurs années auparavant.

J’ai passé un agréable moment avec cette lecture.
Cette nouvelle série est fraiche, pétillante, une bouffée d’air frais. C’est une vraie comédie romantique, avec des joutes verbales et des situations loufoques qui vont vous faire mourir de rire.

Alors autant vous dire de suite : ce n’est pas le roman le plus épicé que vous retrouverez dans la collection New Romance. Il y a quelques scènes suggestives, mais elles sont peu nombreuses et ne font pas tout le roman.
Et sincèrement, ça fait un bien fou. L’auteur se concentre vraiment sur l’évolution des personnages et leur relation, sans pour autant passer par la case « sexe » rapidement. La tension monte, les protagonistes se cherchent. C’est frais, c’est intense, c’est mignon et tendre.

Cesca est un peu à un carrefour de sa vie. Elle ne cesse de se faire renvoyer et n’arrive plus à écrire, alors que c’est sa passion et sa raison de vivre. Partir en Suisse va être pour elle une vraie retraite. Elle va se questionner sur sa vie, ses attentes, mais aussi sortir de sa zone de confort. J’ai adoré ce personnage qui est sincère et vrai. Ca peut parfois lui jouer des tours, parfois la mettre dans des situations rocambolesques, mais sa spontanéité est l’un des traits que j’ai le plus adoré.
Sam est quant à lui assez touchant. Son métier le met sur le devant de la scène, mais après un scandale il souhaite disparaître. Sa maison au bord du lac de Côme était censé être son refuge, mais il ne s’attendait pas à être bousculé par Cesca. Ce personnage a énormément de qualité, malgré un passif qui aurait pu le rendre plus torturé. Sa relation avec sa famille est touchante ( je parle surtout de son lien avec ses soeurs ).
Le duo qu’ils forment est d’abord improbable. Ils se cherchent, ils se chamaillent sans arrêt. Ils ne peuvent absolument pas supporter la présence de l’autre. Mais au fur et à mesure des chapitres, que le temps passe, on se rend compte en même temps qu’eux qu’ils partagent beaucoup de points communs, qu’ils se complètent.

La plume de Carrie ELKS est une vraie surprise.
Son style d’écriture se prête parfaitement à ce genre d’histoire, très douce, mais avec des thèmes un peu difficiles. Elle écrit à la troisième personne, alternant les points de vue entre Cesca et Sam. Personnellement, cela ne m’a pas dérangée. J’ai eu l’impression de retourner en arrière, quand les romans étaient écrit pour la plupart à la troisième personne. Le narrateur est omniscient, on est vraiment dans la tête et les pensées des personnages. Si vous n’y êtes pas habitué, laissez une chance malgré tout à ce récit : vous ne ressortirez pas déçu.

En plongeant dans cette histoire, j’ai eu vraiment l’impression d’être dans un cocon. Même s’il se passe des évènements pas si joyeux, j’ai ressenti tout au long de ma lecture un sentiment de bien être.
Ca m’a un peu rappelé l’univers de « Quatre filles et un jean » de Ann BRASHARES, en plus adulte bien évidemment.

J’ai beaucoup apprécié la fin, qui est un peu plus dramatique et un peu moins comédie romantique.
Il y a beaucoup de révélations, pas forcément joyeuses. Le rythme s’accélère et fait battre notre coeur. Il me manque quand même quelques chapitres pour vraiment dire au revoir au duo, même si je ne doute pas que nous les retrouverons dans les prochains opus.


En conclusion, « The Shakespeare Sisters, tome 1 : Les promesses de l’été » est une belle entrée en matière dans cette nouvelle saga. Carrie ELKS nous plonge dans son univers tendre et comique avec facilité. On passe des rires aux frissons et j’ai aimé cette sensation de bien être que j’ai ressenti tout au long de ma lecture.
Ce premier tome est empli de douceur, un vrai bol d’air frais dans l’univers de la new romance.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/03/the-shakespeare-sisters-tome-1-les.html )
Black Wings, Tome 1 Black Wings, Tome 1
Christina Henry   
Lorsque j'ai lu le résumé de cette nouvelle série Bit-Lit publiée chez Milady, je suis tombée sous le charme. De l'humour, de la romance paranormale et une bonne dose d'action. Tous les ingrédients pour me plaire.
Hélas, j'ai très vite déchanté.

Là où je m'attendais à un humour caustique et mordant, dans le style de Charley Davidson, nous avons le droit à quelques réparties gentillets qui, sincèrement, ne m'ont même pas tiré un sourire.
Concernant l'intrigue : même déception. J'ai eu l'impression dérangeante de lire 10 tomes en un seul. C'est tellement précipité ! Les rebondissements et les révélations s'enchaînent à tout va. Aucun suspense n'a le temps de s'installer que nous avons déjà toutes les réponses. Et puis, l'héroïne qui hérite d'un milliard de pouvoirs sans qu'elle sache pourquoi alors que le beau gosse sur qui elle flashe, lui, détient les réponses... Comment dire ? C'est du vu, revu et re-revu.
D'ailleurs, mon principal reproche est ce manque d'originalité. On reprend tous les clichés du genre, et on les balance tel quel, sans même les revisiter un peu. Cela donne pour ma part un récit peu engageant et arrivé à la moitié du roman, je me suis rendue compte que je n'avais aucune envie de lire la suite. C'est tellement couru et prévisible, donc pourquoi la lire ?
De plus les personnages sont caricaturés. Avec l'héroïne vierge (ça faisait longtemps !) de plus de trente ans. Le héros canon, mystérieux et énigmatique... Sauf qu'il dévoile entièrement sa vie au bout de cent pages à peine. Ça n'a clairement pas fonctionné pour moi, je ne me suis pas attachée aux personnages - même Beezle, la gargouille, n'a pas su me charmer. Peut-être n'étais-je pas dans le bon état de d'esprit, toujours est-il que je ne lirai pas la suite. Malgré cela, je suis convaincue que cette série trouvera son public, et tant mieux.

par toutoun
Mack daddy Mack daddy
Penelope Ward   
http://www.lmedml.fr/2019/04/02/mack-daddy-penelope-ward/

UNE ROMANCE SYMPATHIQUE, DRÔLE ET SEXY !
Penelope Ward est une autrice que j’adore, je n’hésite jamais à découvrir un de ses romans. [Mack Daddy] m’a de suite fait de l’œil, et j’avoue qu’en découvrant le résumé j’étais plus qu’intriguée.

Cette histoire de seconde chance s’avère très addictive et le scénario très bien mis en scène. Je vous avoue que j’ai eu un peu peur en débutant ma lecture, le contexte est particulier et j’avais besoin d’avancer dans le récit pour savoir si j’allais adhérer à la trame de l’histoire, et franchement ce fut le cas. J’ai passé un bon moment.

MACK DADDY… UN « DILF » HYPER CRAQUANT !
« – QU’EST-CE QU’IL Y A ENTRE TOI ET MACK DADDY ? JE VOUS AI OBSERVÉS TOUS LES DEUX. J’AI FAILLI AVOIR UN ORGASME.
– COMMENT TU L’AS APPELÉ ? MACK DADDY ?
– OUI. MACK DADDY. C’EST COMME ÇA QUE TOUT LE MONDE LE SURNOMME ICI. TU NE LE SAVAIS PAS ?
– C’EST BIEN TROUVÉ. »
Penelope Ward n’a pas perdu de temps, on rencontre notre héros dès les premières pages, dans un contexte assez sympa… Notre DILF (Papa que je mettrais bien dans mon lit) est absolument craquant, Mack est un homme séduisant, et ce n’est pas Frankie qui dira le contraire. J’ai bien aimé Mack même si je suis restée sur mes réserves concernant ses intentions envers Frankie. Mack est un héros touchant, j’ai particulièrement aimé sa facette de papa attentionné, et sa détermination à reconquérir celle qu’il aime. C’est un homme drôle, sexy et qui sait reconnaître ses erreurs. Frankie est adorable, je me suis prise d’affection pour elle, pour celle qu’elle est devenue mais aussi pour celle qui était amoureuse de Mack à l’université. Frankie est en marge de la société, elle a une personnalité bien à elle, ses bizarreries m’ont plu. Elle est étonnante, douée avec les enfants et c’est une femme intègre et aimante.

Les autres personnages sont très importants. Je vous laisse l’entière surprise les concernant, petite mention pour Jonah, le fils de Mack, qui est adorable.

UNE INTRIGUE CLASSIQUE MAIS QUI RECÈLE QUELQUES SURPRISES…
L’intrigue est assez classique. Nos deux héros se retrouvent de nombreuses années après leurs séparations, leur relation n’était pas clairement définie mais cela n’a pas empêché le cœur de Frankie de se briser. L’amitié qui les unissait était spéciale, particulière et un peu ambiguë. Mais voilà la vie les a séparer et chacun à fait sa vie de son côté. Mack décide de revenir dans la vie de Frankie en inscrivant son fils dans l’école où elle travaille. Mais Mack a-t-il le droit de venir bouleverser l’équilibre de Frankie ? Saura-t-elle prendre les bonnes décisions ?

La romance est intense. Entre passé et présent, je me suis laissée prendre au jeu. J’avais peur de la tournure que prendrait l’histoire. J’avais peur que cela soit trop facile, et ce fut un peu le cas mais pas suffisamment pour que je sois déçue par l’histoire. Le récit est assez court, les choses vont donc un peu vite, mais nos héros ont un passif et c’est sur ce détail que l’histoire se joue.

J’ai été touché par leur histoire commune, par la beauté de leur relation amicale et l’amour qu’ils se portaient l’un pour l’autre. Mais parfois, l’amour ne suffit pas.

J’ai aimé la dynamique de la romance, les décisions prises par nos héros et les divers rebondissements. Il y a beaucoup d’humour mais aussi un contenu très touchant qui explore avec psychologie les troubles du comportement.

EN BREF :
Penelope Ward nous revient avec une romance addictive qui met en scène un papa sexy déterminé à obtenir une seconde chance auprès de la femme qu’il a toujours aimé. L’histoire est moderne, drôle et sexy, l’autrice a su aborder des thèmes touchants et exploiter à merveille un contexte particulier. Une très belle découverte.
Rouge Rouge
Julie Huleux   
Alexandre est pompier volontaire dans sa commune, dans le Sud de la France. L'été commence et il sait que c'est une période plutôt chargée entre l’affluence de touristes, les nombreuses fêtes dans les villages alentours et surtout le risque d'incendie... Mais il est prêt ! Ophélie est une étudiante qui va quitter Montpellier pour la capitale, afin de réaliser son rêve, faire des études de cinéma... Quand ils se rencontrent, par hasard, leurs univers vont se télescoper et cela va donner des idées à Ophélie. Elle veut réaliser un documentaire en immersion sur les soldats du feu. Pour se faire, elle va devoir les suivre lors de leurs interventions, sous la houlette d'Alexandre... Dans le feu de l'action, vont ils se rendre compte de l'attirance qu'ils ont l'un pour l'autre ? Et surtout arriveront ils à lui résister et à rester professionnel ... ?

J'ai fini ma lecture depuis quelques jours déjà et je dois avouer que j'ai encore du mal à mettre mes idées en place à cause de tout ce que Rouge à chambouler en moi .... Julie Huleux nous plonge dans l'univers d'Alexandre, jeune recrue dans le corps des pompiers de sa commune. L'été débute et il sait qu'il va être occupé entre l'augmentation de la population, de la circulation et c'est sans compter les menaces d'incendie. Mais il a été formé pour cela et il gère... Lors d'une intervention, il rencontre Ophélie... Si pour lui, elle est une "victime" parmi tant d'autres, pour elle, cela va être une révélation. Future étudiante en cinéma, elle est inspirée et décide de réaliser un documentaire sur le quotidien des soldats du feu en cette période estivale. Pour se faire, elle va intégrer la caserne, sous la responsabilité d'Alexandre. Elle va le suivre au cours de ses journées, pour pouvoir montrer l'envers du décor, tout ce que l'on imagine pas... mais elle va également découvrir le jeune homme... et se révéler à lui ... Petit à petit, Alex et Ophélie vont se rapprocher mais ils vont devoir trouver le bon compromis entre leurs sentiments et le côté professionnel de leur relation... Je ne vais pas m'étaler sur l'histoire car la découverte de la relation entre nos deux protagonistes est un vrai petit bijou. Julie Huleux prend son temps pour la mettre en place, elle place des petits indices tout au long de son récit, attise notre curiosité ... c'est progressif et addictif ! J'ai aimé qu'il n'y est pas de prise de tête, d'un côté comme de l'autre. Alex et Ophélie sont jeunes, ils ne se projettent pas vraiment et sont plutôt à l'opposé l'un de l'autre. Les sentiments qui naissent entre eux vont les prendre par surprise, leurs tomber dessus mais ils ne sont dans l'analyse, trop occupés à vivre le moment présent, à profiter de la vie, et l'un de l'autre. J'ai adoré le profond respect qu'il y a entre eux, Alex soutient le projet d'Ophélie même si il tremble pour elle et elle, à travers sa caméra et son regard d'artiste, elle nous dévoile toute l'estime qu'elle a pour lui, pour ce qu'il fait et comment il le fait... Je vis aussi dans une petite commune du Sud de la France, j'ai des amis qui sont pompiers et qui m'ont expliqué certaines choses. Je n'ai jamais eu le "fantasme" de l'uniforme mais j'ai pour eux une grande admiration et un respect sans borne, pour ce qu'ils font pour nous au quotidien, et je dois reconnaître que ce roman et la plume de Julie Huleux ont exacerbé ce sentiment. On voit bien qu'elle maîtrise son sujet sur le bout des doigts, elle utilise les bons mots, relayant leur jargon, et elle le fait avec justesse. Jamais ne nous sommes noyés sous les termes techniques, c'est direct et efficace, on a vraiment l'impression d'y être. A plus d'une reprise, je me suis surprise à retenir mon souffle, prise dans l'action, ne voulant surtout pas les déranger ... L'autrice met en lumière l'esprit d'équipe, le professionnalisme, la rigueur mais aussi la désinvolture de ses hommes (et femmes) lors de leurs moments de détente .

Au début j'ai un peu de mal avec Ophélie. Elle semble être une petite fille gâtée et capricieuse. Mais quand on apprend à la connaitre on apprécie sa force de caractère et sa détermination. Alors oui elle utilise certaines relations bien placées pour avoir ce qu'elle veux mais c'est pour pouvoir avancer. J'ai aimé son côté de battante. C'est une jeune femme bien dans ses baskets, et dans son temps : elle boit, drague, et préfère les coups d'un soir... Elle profite de la vie et elle a bien raison ^^

J'ai eu un énorme coup de cœur pour Alexandre pourtant il ne ressemble pas vraiment aux book boyfriends qui me séduisent habituellement. Alex c'est plutôt le type du gendre idéal, gentil, protecteur doux, humain...Mais j'ai aimé qu'il ne soit pas que ça, il est aussi passionné et ... HOT ... Il m'a carrément fait craqué et fait fondre mon cœur de midinette.. Le fait qu'il soit roux (et musclé, et sexy ^^) n'est pas un soucis, c'est un plus ... la cerise sur le gâteau ?

Julie Huleux sublime le Rouge.... J'ai adoré l'univers réaliste qu'elle a crée. Je ne connaissais pas sa plume, mais je vais remédier à ça... Ce roman est un coup de cœur pour moi, et je vous le recommande chaudement ??

par BeaMars
International Guy, Tome 11 : Rio de Janeiro International Guy, Tome 11 : Rio de Janeiro
Audrey Carlan   
« Rio de Janeiro » reprend directement après les terribles évènements survenus à la fin du tome 10.
Parker est à l’hôpital, il a survécu au pire. D’autres n’ont malheureusement pas eu sa chance. Skyler est choquée de tout ce qui leur arrive. Son appartement a été brûlé, celui de Parker a explosé. Clairement, la personne qui sévit dans l’ombre a décidé de passer à l’attaque et de régler son compte à Parker. Pourquoi ? Qui est cette personne ?
Heureusement, un petit séjour à Rio de Janeiro va les éloigner de tout ce tumulte. Dennis, le copain du frère de Parker, a besoin de l’aide des International Guy pour les aider à comprendre qui arnaque son entreprise familiale.

Avec ce tome, l’histoire avance à toute allure.
Tout d’abord, Audrey CARLAN se focalise vraiment sur ce qui arrive à Parker et Skyler, sur la personne qui leur veut du mal. Les théories sont lancées, les dés sont jetés. Cet inconnu a décidé de passer à l’attaque et de toucher physiquement à nos personnages.
Autant dire que la tension est à son maximum.

A côté de cela, il y a la nouvelle mission que doivent élucider les International Guy.
Comme une grande majorité de leurs tâches, il est facile d’en deviner la fin. Dès le début, dès leur départ, il nous est aisé de découvrir qui détourne de l’argent de l’entreprise brésilienne.
On suit quand même leur enquête, même si elle est vraiment reléguée au second plan car les personnages sont vraiment hantés par l’inconnu qui les harcèle.
Même si le fait que cette mission soit vraiment traitée en second plan, il est dommage qu’elle soit autant effacée. A mon sens, l’auteur aurait mieux fait de choisir de se focaliser sur leur départ à Rio de Janeiro et leur enquête, ou de se focaliser sur le danger qui les guette au quotidien. Le fait d’avoir voulu aborder les deux les met en concurrence et en tant que lecteur, j’ai eu du mal à comprendre le départ de toute l’équipe à Rio.

Cette mission à Rio met plutôt l’accent sur la relation de Dennis avec Paul, le frère de Parker.
On se concentre beaucoup sur cette relation, sur le fait que deux hommes puissent s’aimer ouvertement et que cela soit accepté par tout leur entourage.
Certaines sont touchantes, difficiles à comprendre ou réaliser. L’homophobie existe, même au sein d’une famille. Comment réagissent les principaux intéressés, que ça soit les parents, frères, soeurs, et même la personne qui fait son coming out ? J’ai vraiment apprécié de focus de la part de l’auteur.

La fin est quant à elle autant une surprise que son contraire.
La grande révélation a lieu, on sait enfin qui veut du mal à Parker et à Skyler. Ce qui n’est pas étonnant pour ma part, c’est son identité. J’avais deviné depuis plusieurs tomes qui se cachait dans l’ombre. Pourtant, Audrey CARLAN a essayé de nous mener sur de fausses pistes, mais ça n’a pas marché avec moi.
J’ai été plus étonnée de découvrir les ultimes scènes, l’action qui est très présente. Enfin, le rythme du récit est plus soutenu, la tension est bien présente. J’ai aimé cette ambiance qui vient enfin se mettre en adéquation avec tous les terribles évènements qu’ont vécus les personnages.


En conclusion, « International Guy, tome 11 : Rio de Janeiro » est un avant-dernier tome en demie teinte. Audrey CARLAN se perd un peu entre les catastrophes que subissent les personnages et la mission des International Guy. Plutôt que de choisir l’un ou l’autre, elle a décidé de continuer avec les deux et je n’ai pas trouvé cela très crédible.
Les masques se lèvent, on sait qui sévit dans l’ombre, même si ce n’était pas une surprise. Heureusement que le rythme et l’ambiance du récit sont là pour nous plonger dans les ultimes évènements.

Le prochain tome sera le dernier et j’ai hâte de découvrir ce que nous réserve Audrey CARLAN pour cet ultime opus et clôturer sa série en beauté.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/04/international-guy-tome-11-rio-de.html )